Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Mashhad, la deuxième grande ville de la République Islamique d'Iran : Une cité classée par l'UNESCO « Capitale culturelle du monde islamique » en 2017

Dossier1 20170426 061346Du 25 au 27 avril dernier, s'est tenu à Mashhad, le premier sommet des Maires des pays du monde musulman. Cette rencontre internationale, dont les cérémonies d'ouverture et de clôture ont été présidées par le maire de la ville de Mashhad, M. Seyyed Solat Mortazavi, en présence de plusieurs invités, a rassemblé 40 maires de 27 pays qui ont partagé leurs expériences et renforcé la coopération entre les municipalités de leurs pays respectifs.
Selon les initiateurs, l'objectif principal est de réunir les dirigeants locaux du monde islamique afin de discuter des projets innovants des villes, présenter les meilleurs résultats, échanger sur les méthodes d'aménagement urbains, la gestion urbaine, le transport, la gestion des déchets, etc.
Après des discussions multilatérales et considérables sur de vastes sujets sur les questions urbaines islamiques, le premier sommet des maires du monde islamique a conclu ses travaux avec une déclaration conjointe sur l'importance de l'architecture islamique, de la fraternité, de la sympathie et du soutien des capacités communes. Selon le président du comité international du sommet, Dr Hossein Kashiri, l'événement a eu d'autres résultats satisfaisants, comme la nomination de Ghobeiry comme prochain lieu pour tenir l'assemblée en 2019 et d'élire Mashhad en tant que secrétariat permanent du sommet des maires islamiques. « La convocation a été réalisée avec succès à l'Hôtel Homa avec une large participation de 40 maires de 27 pays. Les points de vue des maires participants expliquent l'importance et la réussite de la rencontre », a-t-il déclaré.
A l'ouverture des travaux, le maire de la ville de Mashhad, M. Seyyed Solat Mortazavi a rappelé que l'imam Reza s'est investi pour le développement de la connaissance de la culture et l'art islamique. Cette valeur léguée a permis que, la ville soit classée cette année de 2017 Capitale culturelle du monde islamique par l'UNESCO. « Aujourd'hui, le monde musulman connait une évolution fulgurante qu'on doit encourager et protéger», a-t-il dit.
Pour lui, plus de 60% de la population mondiale vit dans les villes, et la plupart des problèmes dans la gestion des villes sont liés. Pour faire face à ces problèmes, les mairies nouent des relations de partenariat afin d'atteindre les objectifs des affaires municipales et des politiques générales et leur promotion. Selon M. Seyyed Solat Mortazavi, en dépit des solutions pratiques, les mairies des pays musulmans doivent fournir des efforts pour résoudre les problèmes et y apporter une solution adaptée au musulman qui a la riche culture islamique fondée sur les enseignements du Coran et des Hadiths ; les musulmans doivent être actifs et efficaces sur la scène internationale pour prendre à bras le corps leurs stratégies afin de développer leurs municipalités.
Pour lui, le maire doit être soucieux de la vie quotidienne de sa population. Il doit les approcher et les écouter. « L'essentiel pour nous est le rapprochement entre les villes du monde islamique. Cette nouvelle relation, que nous venons d'entreprendre permettra également le renforcement de la diplomatie et le renforcement de la coopération culturelle. Donc, il revient aux maires de s'y mettre. La solidarité entre les pays islamiques nécessite un engagement de tout un chacun afin d'atteindre notre objectif commun. Nous devons nous unir autour de nos idéaux communs à savoir la défense de notre religion qui est l'islam », a-t-il conseillé, avant de dire qu'au 21ème siècle, la consistance de l'interaction et la coopération dans le monde de l'islam constituent une grande réussite de l'expérience humaine à la disposition du réseau des capitales du monde. Pour lui, sans aucun doute, « le développement des communautés urbaines de la mondialisation doit reposer sur des meilleures bases et la stratégie de développement durable au niveau des municipalités doit faire un modèle de développement urbain dans tous les pays musulmans. Pour ce fait, le rapprochement entre les pays musulmans doit également passer par les municipalités », a martelé le maire de Mashhad.
M. Seyyed Solat Mortazavi a donné plusieurs exemples d'actions menées par la ville de Mashhad qui ont permis à la municipalité de faire des économies et d'apporter un grand changement, à savoir le développement culturel et la participation des citoyens à la gestion locale.
Il a enfin dit que Mashhad a des institutions scientifiques, intellectuelles et universitaires qui remontent à 700 ans. Al Risalah Dhahabiah est le seul texte à survivre des clans Mouhammad, où l'imam bienveillant, Reza a écrit sur la santé physique dans le style de vie islamique. Ce traité est connu sous le nom de traité d'or et aucun expert en histoire islamique ne peut ignorer son rôle indispensable en conduisant la civilisation humaine à un succès prospère.

Visite des maires sur quelques sites touristiques de la capitale entretenus par la municipalité
Les participants ont entrepris une courte visite de la ville le matin du 25 avril avant l'ouverture des travaux sur des attractions historiques, religieuses et récréatives de Mashhad. Ils ont eu des moments incroyables au sanctuaire de l'Imam Ridha, à l'exposition temporaire Mashhad et au jardin botanique. Dans la soirée, ils ont eu le plaisir de faire du café ; la décoration légère, les feux d'artifice et le grand banquet de nuit ont montré l'esprit vibrant du centre de réseautage, la cordialité et l'hospitalité iranienne.
Le maire central de la ville de Niamey, M. Hassane Seydou, qui a conduit la délégation nigérienne, a affirmé qu'il est « profondément content de trouver Mashhad comme ville verte et propre. Nous avons échangé avec les responsables de la mairie de Mashhad sur des questions d'intérêts communs en signant un accord de jumelage de la ville avec la municipalité de Mashhad et réaliser la croissance potentielle de Mashhad surtout dans le domaine du nettoyage de la ville et le transport urbain. Cette rencontre nous a été utile parce que nous avons signé plusieurs accords de partenariat avec Mashhad et d'autres projets de partenariat avec les autres mairies du monde musulman», a-t-il affirmé.
Seini Seydou Zakaria (ONEP)
19/05/17

Artisanat

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Préparatifs du mois béni de Ramadan : Disponibilit…

Préparatifs du mois béni de Ramadan : Disponibilité des céréales à Katako pour couvrir les besoins des populations

A quelques heures du début du mois béni de Ramadan, les prix des céréales tels que le mil,...

jeudi 25 mai 2017

Les syndicats des commerçants rassurent les consom…

Les syndicats des commerçants rassurent les consommateurs de la stabilité des prix du sucre

A l'approche du mois béni de Ramadan, la revue à la hausse des prix des produits de grande...

jeudi 25 mai 2017

La hausse des prix de certains produits commence à…

La hausse des prix de certains produits commence à se faire sentir

La vente des produits de première nécessité est une activité pratiquée par nombre de Nigér...

jeudi 25 mai 2017

L'air du temps

Sucre de ramadan : solidarité à grande échelle

Sucre de ramadan : solidarité à grande échelle

En cette veille du mois béni du Ramadan, tous les chemins mènent aux magasins de vente de ...

jeudi 25 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.