Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Salade de lettres et de chiffres


assane-soumana"Nan, j s8 dsl, rdv rporte a dm1 pacq js8 trs oqpojdh'8. Mdr !....". Je parie que vous même n'avez encore rien saisi de ce message. En tout cas, tout sexagénaire qui s'aventura à vouloir décoder ce SMS, va devoir s'arracher le peu de cheveux qui lui reste sur la tête avant de s'en faire une certaine idée. En revanche, pour les adolescents, le message est très clair. Ils te diront sans hésitation que cela signifie : «Non, je suis désolé, on reporte le rendez-vous à demain parce que je suis très occupé aujourd'hui». Aussi simple que ça ! Quant au''Mdr'', qui marque la fin de la plupart des SMS écrits par les jeunes, il signifie simplement ''je suis mort de rire !''. C'est l'équivalent du ''lol'', en anglais ou ''Laughting Out Loud'' (littéralement traduit en français : ''rire à gorge déployée'').
Il était prévisible qu'avec l'avènement des NTIC ayant suscité l'apparition des SMS (Short message system) et autres textos, la jeune génération est bien partie pour écorcher vif toutes les règles du français écrit. Ainsi, sous prétexte de gagner plus de temps (oui, ils sont pressés et rapides), ils ont créé une autre façon d'écrire à travers des abréviations, des sigles et des idéogrammes. Par exemple sur Whatsapp, au lieu d'écrire en toutes lettres le mot ''chat'', les jeunes préféreront simplement sélectionner une image représentant un chat. Ou alors, pour exprimer une quelconque émotion, ils te glisseront dans le message un émoticône, qui est une courte figuration symbolique de l'émotion. Comme pour dire, la représentation d'une chose, c'est la chose elle-même !...
Plus besoin de se casser la tête pour écrire les mots en toutes lettres, au risque de commettre une faute : on supprime les lettres, on mélange les lettres aux chiffres, on escamote les accents et la ponctuation, et le tout donne un véritable cocktail de lettres, de chiffres, de signes, d'images à décoder pour saisir le sens des messages. Le résultat est effarant ! Jetez un coup d'œil sur les réseaux sociaux, et vous réaliserez qu'entre jeunes, les statuts, messages instantanés, emails, tchats, blogs, sont livrés dans un style qui n'est accessible qu'à eux seuls.
Qu'est donc devenu ce principe d'antan qui veut que le Français soit écrit et parlé dans un style bien élaboré, avec une syntaxe grammaticale raffinée à la perfection ? La question mérite d'être posée quand on sait que ce nouveau mode de communication en vogue consiste à réduire la longueur du message au mépris des règles sacro-saintes de l'orthographe et de la grammaire française. Assurément de quoi faire frémir les puristes ! De nos jours, en France, au pays de Voltaire et de Molière, tout comme chez nous, les professeurs se heurtent déjà à l'apparition de ce langage télégraphique dans les copies des élèves même dans les devoirs de dictée. Devant un tel cas, on se demande comment faire pour évaluer le niveau de langue des élèves, si niveau il y a...
Voilà pourquoi dans certaines sociétés européennes, l'on a jugé utile d'introduire la maîtrise parfaite du Français à l'écrit parmi les critères de recrutement. Mdr !
Assane Soumana(onep)
10/11/17

Artisanat

Error: No articles to display

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité…

Ramadan 2018 /Denrées alimentaires : Disponibilité des produits et stabilité des prix sur tous les marchés de la capitale

Le mois béni de Ramadan est un mois pendant lequel, la consommation alimentaire est élevée...

vendredi 18 mai 2018

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention …

Ramadan 2018 : Prix du sucre en baisse, attention à la surconsommation

Le prix du sucre connait cette année une forte baisse par rapport au Ramadan 2017. Le cart...

vendredi 18 mai 2018

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de …

Prix des légumes sur les marchés : A la limite de la flambée

Les musulmans du Niger, à l'instar de ceux des autres pays, ont entamé à partir du mercred...

vendredi 18 mai 2018

L'air du temps

La veille, la fête et le lendemain...

La veille, la fête et le lendemain...

Barka da Salla ! Kayéssi !... Depuis hier, nous sommes dans les éclats de la fête de l'Aïd...

vendredi 15 juin 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.