Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Les africains et le petit commerce en Inde : De l'espoir dans le petit business malgré la peur....


d-1Du 11 au 22 mars dernier, une trentaine de journalistes africains ont séjourné dans la capitale indienne dans le cadre d'un atelier organisé par le Centre de Recherche en Communication de Masse, en collaboration avec le Ministère des Affaires Extérieures. Mettant à profit ce séjour, notre reporter s'est intéressé à certains aspects de cette ville cosmopolite en pleine évolution, au site touristique du Taj Mahal et aussi au tourisme médical.
L'Inde devient peu à peu un pays attractif pour les Africains en quête de bien-être économique. Cela dans la foulée de la nouvelle politique de redynamisation et du renforcement des liens que les autorités indiennes ont lancée vis-à-vis de l'Afrique. Depuis quelques années, l'on constate un intérêt particulier des Africains qui choisissent l'Inde comme destination pour des raisons économiques, académiques, commerciales, médicales. Aujourd'hui, le nombre de ces hommes et femmes, qui tentent leur chance dans l'exercice du commerce dans ce pays devenu une plaque tournante d'affaires, est de plus en plus croissant. A la faveur d'une situation qui rend l'Inde de plus en plus attrayante, certains Africains s'y sont rendus et ont établi leur commerce afin de prendre part aux activités commerciales, au même titre que les autochtones.
A la Fédération Indienne de la Chambre de Commerce et d'Industrie (FICCI), la conseillère à la Division Afrique, Mme Sheila Sudhakaran, a affirmé qu'effectivement le nombre des Africains qui visitent ou vivent en Inde a connu une nette augmentation. La pratique du petit commerce des expatriés, notamment les Africains, en Inde semble plus ou moins prendre un envol. Certes, il n'y a pas de statistiques officielles disponibles sur le nombre exhaustif d'Africains exerçant le commerce en Inde.
Elle a souligné que les Africains commerçants s'adonnent essentiellement à la vente des produits africains. On trouve dans les boutiques d'Africains, dans plusieurs villes indiennes, des produits alimentaires, des produits de beauté ''Made in Africa''. Mme Sudhakaran explique que ''certains Africains ont commencé à s'engager dans la vente des spécialités alimentaires africaines pour répondre à la demande de plus en plus croissante de la part des étudiants, patients, opérateurs économiques vivant en Inde''. Cependant, a-t-elle souligné, la pratique du petit commerce pour les Africains n'est pas un long fleuve tranquille. L'existence de certaines formes de racisme et de xénophobie dont sont victimes certains étrangers de la part de certains nationaux rendent le séjour et l'exercice de commerce plus ou moins difficiles. Elle reste toutefois optimiste que la situation changera, s'appuyant sur l'engagement politique réaffirmé du Gouvernement indien.
Dans le marché ''na Market'', l'un des plus grands marchés de la capitale Delhi, nous avions rencontré Mme Mama Africa, une femme commerçante ressortissante de la République Démocratique du Congo. Arrivée en Inde en 2007, elle s'est établie à Delhi où elle exerce son commerce. Mama Africa, parlant couramment la langue locale Hindi, s'est spécialisée dans la vente des produits typiquement africains dans sa boutique sis au sous-sol dudit marché. ''Je suis venue en Inde avec mon fils et mes deux filles qui sont aujourd'hui étudiants. Depuis lors, je me suis engagée dans le commerce des produits africains. Mon objectif est d'aider les Africains qui visitent l'Inde ou qui y vivent à avoir certaines spécialités africaines'', explique-t-elle.
Grâce à sa patience et son courage, Mama Africa a su tisser un large réseau de clientèle et de fournisseurs à partir de l'Afrique. Comment vivre dans un pays étranger où l'on ne partage ni la langue, ni les coutumes, ni la religion? A cette question Mama Africa se veut optimiste. ''En dépit du contexte social dans lequel j'opère, différent de celui de mon pays et de mon continent, je peux affirmer que j'exerce mon business sans trop de menace. Mais nous faisons face à une sorte de discrimination de la part de certaines personnes qui, pour la plupart, ne connaissent pas les hommes noirs comme nous'', souligne la commerçante.
''Je suis reconnaissante vis-à-vis de mes collègues indiens pour leur compréhension et leur solidarité. Certes, il y en a qui ne nous acceptent pas. Ça ne me préoccupe pas tant. L'important pour moi, c'est que jusque-là, mes enfants et moi n'avons jamais été agressés. Et la clientèle se fait de plus en plus importante et mon business se développe bien'', ajoute-t-elle.
Dans le même marché, nous avions rencontré Mme Kike Davis. C'est une jeune femme nigériane vivant en Inde depuis deux ans. Elle exerce dans la restauration. ''Je suis en Inde depuis deux ans et j'évolue dans le business de la restauration et la vente des produits africains. Je vends mes produits aux commerçants indiens et africains disséminés un peu partout dans la ville''.
Exercer le commerce ici en Inde, en tant qu'Africain, est un travail difficile, mais Mme Kike Davis pense que la situation est en train de changer positivement dans la mesure où les clichés raciaux sont petit à petit abandonnés par beaucoup d'Indiens, notamment par ceux qui ont la chance de voyager à l'étranger. Parlant des relations sociales, Mme Kike affirme que leur séjour se passe plutôt bien, même s'ils sont confrontés parfois au racisme de certains autochtones.
''Le souhait des Africains que nous sommes est de voir la fin du racisme et des actes xénophobes le plus tôt possible, afin qu'on puisse vivre ensemble comme chez nous, et exercer nos activités malgré la différence de couleur, de langue et de culture'', a conclu Mme Kike Davis.

Par Zabeirou Moussa, envoyé spécial

Audiences

A l'Assemblée Nationale : Une délégation de la TASK FORCE de la CEDEAO, reçue par le président Ousseni Tinni

A l'Assemblée Nationale : Une délégation de la TASK FORCE de la CEDEAO, reçue par le président Ousseni Tinni

Une délégation de la TASk FORCE de la CEDEAO, conduite par son président, le Général de corps d'Armées Salou Djibo, a été reçue hier matin, par le président de l'Assemblée Nationale M. Ousseni Tinni. Au sortir de l'audience, le président de la TASK FORCE de la CEDEAO a déclaré que l'objectif principal de la rencontre qu'il a eue avec le président de l'Assemblée Nationale tourne autour de la libre circulation des personnes et des biens. ...

A la Présidence de la République : Deux délégations de la CEDEAO et une mission du Cabinet KERE ARCHITECH reçues par le …

A la Présidence de la République : Deux délégations de la CEDEAO et une mission du Cabinet KERE ARCHITECH reçues par le Président de la République

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a accordé, hier, trois (audiences. C'est ainsi il a d'abord reçu dans la matinée, le président de la Commission de la CEDEAO, M. Marcel Alain De Souza, puis une délégation du cabinet d'architecture Kere Architech en mission de travail dans notre pays. Dans l'après midi, le chef de l'Etat s'est entretenu avec une délégation de la Task Force de la CEDEAO conduite par s...

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit les responsables du Centre National d'Etudes Stratégiques et…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit les responsables du Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité du Niger (CNESS)

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a accordé hier dans l'après-midi, une audience aux principaux responsables du Centre National d'Etudes Stratégiques et de Sécurité du Niger (CNESS).A cette occasion, le Directeur dudit Centre, le Général Ibra Boulama Issa, a présenté les nouveaux membres du Conseil scientifique du CNESS au Chef de l'Etat. En effet, ces nouveaux membres ont tenu, mercredi dernier, leu...

À la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le directeur général de l'OOAS

À la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit le directeur général de l'OOAS

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a reçu hier en audience, le directeur général de l'Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), Dr Xavier Crespin. À sa sortie d'audience, il a indiqué être venu rendre compte au Président de la République des activités de l'OOAS, et évoquer les perspectives au niveau des 15 pays de la CEDEAO. Aussi, le DG de l'OOAS a dit avoir saisi l'occasion pour échanger ave...

Médiateur de la République : Me. Sirfi Ali Maïga reçoit l'ambassadeur d'Egypte au Niger

Médiateur de la République : Me. Sirfi Ali Maïga reçoit l'ambassadeur d'Egypte au Niger

Le Médiateur de la République, Me. Sirfi Ali Maiga a rencontré, hier matin, en son cabinet, l'ambassadeur d'Egypte au Niger, S.E.M Ali Morsi El Halawani. À l'issue de la rencontre, le diplomate égyptien a déclaré que sa visite chez le médiateur vise à faire sa connaissance, et à échanger sur les relations bilatérales entre les deux pays. « Cette visite a pour objet de mettre en contact les deux institutions similaires, la Médiature du N...

À la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit les auteurs du livre « Making Africa Work »

À la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit les auteurs du livre « Making Africa Work »

Le Président de la République, Chef de l'Etat, Sem Issoufou Mahamadou, a reçu hier en audience une délégation conduite par l'ancien Président de la République fédérale du Nigeria, M Olusegun Obasanjo. Le Président Obasanjo et trois autres personnalités de la délégation sont auteurs d'un livre intitulé « Making Africa Work » ou « Afrique en Marche ». Un livre qu'ils sont présenté au Président Issoufou Mahamadou lors de la visite de court...

A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit l'ancien Président de la République Fédérale du Nigeria

A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit l'ancien Président de la République Fédérale du Nigeria

Le Premier ministre, chef du gouvernement a reçu hier matin en audience, l'ancien Président de la République Fédérale du Nigeria SE Olusegun Obasanjo. onep02/08/17

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit la ministre allemande de la Défense et la ministre française…

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit la ministre allemande de la Défense et la ministre française des Armées

Le Président de la République, Chef de l'Etat, S.E.M. Issoufou Mahamadou, a accordé, hier, deux audiences. Pour la première audience il a reçu la ministre allemande de la Défense, Mme Ursula Von Der Leyen, qui était en visite de travail au Niger à la tête d'une forte délégation.A sa sortie d'audience, Mme Von Der Leyen a affirmé avoir évoqué avec le Président Issoufou « notre partenariat commun dans la lutte contre le terrorisme afin de...

A la Primature : Le Chef du gouvernement a reçu une délégation du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés …

A la Primature : Le Chef du gouvernement a reçu une délégation du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR)

Le Premier ministre, chef du gouvernement, M. Brigi Rafini, a reçu, hier matin, une délégation du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR), conduite par le directeur du Bureau pour l'Afrique M. Valentin Tapsoba, en visite de travail au Niger depuis le mercredi dernier.Au sortir de l'audience, M. Valentin Tapsoba a déclaré avoir saisi cette occasion pour exprimer les remerciements du HCR aux autorités nigériennes et ...

À la Présidence de la Présidence : Le Chef de l'Etat reçoit le Gouverneur de la BCEAO

À la Présidence de la Présidence : Le Chef de l'Etat reçoit le Gouverneur de la BCEAO

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a accordé une audience, hier dans l'après-midi, au Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), M. Tiémoko Meyliet Koné.Onep27/07/17

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

L'impôt sur le loyer. Parlons-en ! Depuis la mise en œuvre de la décision instituant cet i...

vendredi 18 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.