Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Ensemble, bouchons les trous de la jarre


Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a tiré le bilan des deux ans de mise en œuvre du Programme de Renaissance, acte 2. C'était au cours d'une interview exclusive accordée, le dimanche dernier, à la télévision nationale. Ainsi pour le Chef de l'Etat, en dépit d'un contexte économique et sécuritaire contraignant, des résultats probants ont été enregistrés dans tous les domaines.
Au plan macroéconomique, notre pays a connu une croissance économique annuelle de 4,9 % 2016 et 2017 et globalement la richesse nationale s'est accrue de 48% depuis 2011. Le taux d'inflation qui est une espèce d'impôt déguisé a été maitrisé à 6,5% depuis 2011, ce qui a permis de protéger le pouvoir d'achat des ménages. L'endettement du pays a été maitrisé, de même que les dépenses publiques grâce à la régulation budgétaire et le réhaussement du niveau des recettes, ce qui permet une résorption progressive du déficit budgétaire.
Au plan sectoriel, les infrastructures routières, énergétiques ; de télécommunications, infrastructures urbaines, etc. ont été boostées en 2016 et 2017. Les réalisations physiques sont visibles tant en milieu urbain que rural.
L'initiative 3N a atteint tous les objectifs, rassure le Chef de l'Etat. Aujourd'hui, cette initiative est un grand succès pour notre pays, car « le pari que sécheresse ne soit plus au Niger synonyme de famine » est atteint.
Au plan de l'éducation, des progrès importants en termes de qualité notamment ont été réalisés ; de même qu'au plan de la santé, de l'accès à l'eau et à l'assainissement, et de la création des emplois surtout pour les jeunes.
Deux préoccupations majeures et qui cristallisent actuellement les débats ont été également abordées lors de cette interview du Président de la République, Chef de l'Etat. Il s'agit de la loi des Finances 2018 et les remous sociaux créés par la société civile et l'opposition.
Sur ces deux sujets, chaque Nigérienne et chaque Nigérien doit se faire une claire conscience que les défis actuels de développement et de sécurité de notre pays commandent de la part de chacun et de tous un comportement et un engagement responsable. Regardons un peu autour de nous l'exemple combien édifiant de certains peuples africains qui, parce qu'ils ont compris très tôt que l'heure n'est plus aux agitations de rue, en tirent les meilleurs profits en termes de croissance économique et de bien être pour leurs peuples.
Au Niger aussi, nous devons faire un effort de sursaut patriotique pour rompre avec certaines pratiques qui frisent l'amalgame et le refus du développement. Car, assurément, ce n'est en battant quotidiennement le pavé, en vandalisant ou saccageant des infrastructures et biens publics chèrement acquis, et en engageant inutilement des bras de fer avec le Gouvernement que nous allons construire notre pays.
Fort, heureusement, le Niger se porte bien. Il reste un havre de paix et de sécurité dans un océan régional troublé d'insécurité. C'est pourquoi, le Gouvernement garantira l'ordre et la sécurité pour permettre à la grande majorité de notre peuple d'aspirer au développement et à la prospérité.
Notre pays, comme l'a si bien martelé le Président Issoufou Mahamadou, «a besoin d'un Etat démocratique fort capable de garantir l'ordre, garantir la paix et garantir la sécurité ».
Mieux, ajoute-t-il, «la loi des finances 2018 répond aux aspirations du peuple nigérien. Elle est la traduction budgétaire du Programme de Renaissance qui prévoit d'assurer la sécurité du peuple nigérien, de mettre en place des institutions démocratiques fortes, de réaliser des routes, le chemin de fer, l'énergie, les infrastructures urbaines, l'éducation, la santé, l'accès à l'eau pour les populations ; c'est tout cela que reflète la loi des finances 2018. Cette loi est soutenue par l'immense majorité du peuple nigérien. Elle a été votée par la majorité des députés. Maintenant qu'il ait une minorité qui la conteste, c'est son droit. Nous respectons ce droit, mais ce droit doit s'exercer dans le cadre des lois en vigueur ».
Aussi, à ceux qui parlent de ''dérives autoritaires du régime'', le Chef de l'Etat répond sans ambages en ces mots : « il n'y a pas dé dérives autoritaires dans le pays. Notre objectif a toujours été très clair nous avons besoin d'un Etat démocratique fort et stable, d'un Etat capable de garantir à la fois l'ordre et la liberté ; cela est important par ce que l'ordre sans liberté c'est la dictature ; la liberté sans l'ordre c'est l'anarchie. Nous ne voulons ni de la dictature, ni de l'anarchie pour le Niger, nous voulons la démocratie pour le Niger. ».
Sur le plan de la sécurité qui constitue une des grandes priorités du programme de la Renaissance acte 2, le Chef de l'Etat a réétiré, tout en leur rendant hommage pour leur courage, son engagement, à équiper, former et entrainer nos forces de défense et de sécurité en y consacrant davantage de ressources publiques dont le niveau actuel culmine les 21% des ressources budgétaires.
Trêve donc de petits calculs politiciens et réalisons ainsi le vœu du roi Ghezo qui disait que « si tous les enfants du pays venaient, par leurs mains assemblées, boucher les trous de la jarre cassée le pays sera sauvé ».
Le vaste et long chantier de la Renaissance Culturelle prônant la triple modernisation sociale, économique et politique passe par là.

Par Alio Daouda

Audiences

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit plusieurs personnalités

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit plusieurs personnalités

Le Président de la République, Chef de l'Etat S.E Issoufou Mahamadou, s'est successivement entretenu hier, avec l'ambassadeur de la République Populaire de Chine au Niger, S.E Zhang Lijun ; l'ambassadrice, Cheffe de la Délégation de l'Union Européenne S.E Dr. Denisa-Elena Ionete, et le président de la Banque Islamique de Développement, Dr. Bandar Al Hajjar, en mission de travail dans notre pays.A sa sortie d'audience, le diplomate chino...

A l'Assemblée Nationale : Le Président Ousseini Tinni reçoit le nouvel ambassadeur de la Turquie au Niger

A l'Assemblée Nationale : Le Président Ousseini Tinni reçoit le nouvel ambassadeur de la Turquie au Niger

Le Président de l'Assemblée Nationale, Son Excellence Ousseini Tinni, a reçu hier matin à son cabinet le nouvel ambassadeur de la République de Turquie au Niger. A sa sortie d'audience, Son Excellence Mustafa Turker Ari a confié à la presse être venu au cabinet du Président de l'Assemblée Nationale dans le cadre d'une visite de courtoisie et d'amitié. Pendant l'entretien en tête-à-tête entre l'Ambassadeur de la République de Turquie au ...

A la Primature : SE Brigi Rafini reçoit le nouvel ambassadeur de la République de Turquie au Niger

A la Primature : SE Brigi Rafini reçoit le nouvel ambassadeur de la République de Turquie au Niger

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Son Excellence Brigi Rafini, a accordé une audience hier en fin d'après-midi au nouvel ambassadeur de la République de Turquie au Niger, Son Excellence Mustafa Turker Ari. Cette rencontre est le premier contact officiel entre le Premier Ministre et le diplomate turc. Elle rentre dans le cadre de la politique de visite des hautes personnalités du Niger initiées par ce dernier.Au sortir de l'entr...

A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit le président du CICR

A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit le président du CICR

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE. Brigi Rafini a reçu le 11 janvier dernier en audience, le président du Comité international de la croix rouge (CICR) M. Peter Maurer, qui était au Niger dans le cadre d'une mission d'évaluation de la situation humanitaire dans le Sahel en particulier au Mali et au Niger. « Je suis ici pour voir la réalité sur le terrain et l'impact des réponses qu'apporte le CICR pour les populations affect...

Assemblée Nationale : Le 2ème vice-président reçoit une délégation d'élus locaux de France

Assemblée Nationale : Le 2ème vice-président reçoit une délégation d'élus locaux de France

Le deuxième vice-président de l'Assemblée nationale du Niger, M. Liman Ali Elhadj Mahamadou a reçu le 12 janvier dernier dans l'après-midi à son cabinet une délégation des élus locaux de la République française partenaires Normands, conduite par le Maire de Louvigny, M. Patrick Ledoux. A l'issue de l'audience, le chef de la délégation a déclaré qu'ils sont venus rendre une visite de courtoisie au 2ème vice-président de l'Assemblée natio...

A la Primature : Une délégation des Recteurs des Universités publiques du Niger reçue par le Premier ministre Brigi Rafi…

A la Primature : Une délégation des Recteurs des Universités publiques du Niger reçue par le Premier ministre Brigi Rafini

Le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Brigi Rafini, s'est entretenu, hier à son cabinet, avec une délégation des Recteurs des Universités publiques du Niger (UPN), conduite par le président de la Conférence des Recteurs, M. Bazanfaré Mahaman.L'objet de cette entrevue avec le Chef du gouvernement est d'abord de lui présenter les meilleurs vœux du nouvel An, ensuite« nous avons présenté à S.E le Premier ministre, le compte rendu d...

Le Chef de l'État s'entretient avec l'ambassadeur du Royaume du Maroc

Le Chef de l'État s'entretient avec l'ambassadeur du Royaume du Maroc

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a reçu, hier matin en audience, l'ambassadeur du Royaume du Maroc au Niger, Son Excellence M. Allal El Chab. Le diplomate marocain n'a pas fait de déclaration à sa sortie d'audience.Onep08/01/19

Assemblée nationale : SE. Ousseini Tinni reçoit une délégation des recteurs des Universités publiques du Niger

Assemblée nationale : SE. Ousseini Tinni reçoit une délégation des recteurs des Universités publiques du Niger

Le président de l'Assemblée nationale, SE. Ousseini Tinni a reçu hier dans l'après-midi à son cabinet, une délégation des recteurs des Universitès publiques du Niger (UPN) conduite par le président de la conférence des recteurs, M. Bazanfaré Mahaman. A leur sortie d'audience, M. Bazanfaré Mahaman a déclaré que cette rencontre leur a permis d'échanger sur les difficultés de gestion de leurs institutions et d'écouter les conseils du prési...

A la Présidence de la République : S.E Issoufou Mahamadou reçoit l'Ambassadeur des Etats Unis au Niger

A la Présidence de la République : S.E Issoufou Mahamadou reçoit l'Ambassadeur des Etats Unis au Niger

Le Président de la République, Chef de l'Etat SE. Issoufou Mahamadou a reçu, en audience hier dans la matinée, l'Ambassadeur des Etats Unis au Niger, SE Eric Whitaker. « Nous avons parlé de la situation sécuritaire particulièrement dans les régions de Bassin de Lac Tchad notamment Diffa » a indiqué le diplomate américain à sa sortie d'audience. SE Eric Whitaker a déclaré aussi avoir discuté avec le Président Issoufou Mahamadou du soutie...

À la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit l'Ambassadeur de la République de Turquie au Niger en fin de…

À la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit l'Ambassadeur de la République de Turquie au Niger en fin de mission

Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu en audience, le 28 vendredi décembre dernier, l'Ambassadeur de la République de Turquie au Niger, SE Hϋseyin Özdemir en fin de mission. A l'issue de cette audience, le diplomate turc a déclaré qu'il a rendu cette visite de courtoisie au Président de la République pour lui dire au revoir après quatre ans de mission diplomatique au Niger. « Le Président de la Répu...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

Audiences

Dossier

Mendicité à Niamey :Un phénomène qui prend de l'am…

Mendicité à Niamey :Un phénomène qui prend de l'ampleur

Pas un carrefour ou une grande place publique de Niamey qui ne soit aujourd'hui envahi par...

vendredi 18 janvier 2019

La Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées…

La Fédération Nigérienne des Personnes Handicapées face à la problématique

La mendicité est traditionnellement reconnue aux personnes vivant avec un handicap, qui ne...

vendredi 18 janvier 2019

"La responsabilité est partagée entre l'Etat …

"La responsabilité est partagée entre l'Etat et la société" selon le sociologue Sani Yahaya Djanjouna

Le concept de la mendicité peut être défini selon le socio-anthropologue Sani Yahaya Djanj...

vendredi 18 janvier 2019

L'air du temps

Gare aux vandales !

Gare aux vandales !

      Trop, c'est trop !... A partir du début du mois de février 2019, d...

vendredi 18 janvier 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.