Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Journée Africaine de la Décentralisation et du Développement Local : La ministre déléguée à la Décentralisation prône une plus grande implication des femmes dans les élections municipales prochaines

messageLa communauté africaine célèbre ce jour 10 août 2016, la journée africaine de la décentralisation et du développement local (JADDL). A l'occasion de cette 5ème édition, le thème choisi au niveau continental est : « l'équité, la promotion du genre et l'autonomisation des femmes pour une meilleure réalisation de l'agenda 2063 » de l'Union Africaine. L'agenda 2063 est une vision, un plan d'action et un appel à l'action de tous les segments de la société africaine à travailler ensemble pour construire une Afrique prospère et unie, fondée sur des valeurs communes et un destin commun. Comme il est de tradition à chaque édition, la ministre déléguée à la Décentralisation, Mme Alfari Saley Hadiza, a livré un message au nom du ministre d'Etat, ministre de l'intérieur, de la sécurité publique, de la décentralisation et des affaires coutumières et religieuses.
Dans ce message, la ministre déléguée a rappelé que cette Journée a été instituée lors du 18ème somment de l'Union Africaine d'Addis Abeba en janvier 2012. Et cette journée a plusieurs objectifs dont la promotion de la charte africaine des valeurs et des principes de la décentralisation, de la gouvernance locale, du développement local par les Etats membres «afin de garantir la promotion, la protection, le renforcement et la consolidation de la décentralisation, de la gouvernance et du développement local en Afrique ». La décentralisation a été adoptée par notre pays comme mode de gouvernance et de responsabilisation des populations dans la gestion leurs affaires locales, a souligné Mme Alfari Saley Hadiza.
Se basant sur l'Agenda 2063 et la proclamation par l'UA de l'année 2016 « année des droits de l'Homme avec un accent particulier sur le droit des femmes », la ministre déléguée a indiqué que le thème de cette édition est subdivisé en deux sous thèmes que sont : « quelles stratégies pour consolider la représentation des femmes dans les différents organes de leurs collectivités ? » et « l'autonomisation des femmes rurales, un atout pour éradiquer la pauvreté et la faim ». Le choix de ce thème, estime-t-elle, se justifie également par la nécessité d'impliquer les femmes, qui représentent plus de la moitié de la population nigérienne, dans les instances de prise de décision et pour asseoir la promotion du développement locale à travers une croissance économique locale inclusive.
Affirmant que le gouvernement a pris toutes les mesures pour assurer l'effectivité de la représentation des femmes dans les instances de décision au niveau national et des collectivités, la ministre déléguée a souligné que l'Etat déploie, avec le soutien des partenaires, d'énormes efforts pour promouvoir la participation de la femme. « Le développement local ne saurait se concevoir sans la prise en compte des aspirations de toutes les couches sociales en général et singulièrement des femmes dans la définition des politiques publiques » a-t-elle dit estimant qu'à cette fin, « il est indiqué d'intensifier les actions de renforcement des capacités des acteurs locaux dans les domaines de la gestion financière, administrative et comptable, la promotion du budget participatif, la promotion de la redevabilité des collectivités territoriales et la promotion du contrôle citoyen de l'action publique ».
C'est pourquoi, la ministre déléguée a, dans son message, lancé un appel aux partis politiques, en cette veille du renouvellement du mandat des élus locaux, à accorder une place de choix à ces thématiques d'importance en prenant en compte les actions porteuses des résultats dans ce domaine notamment l'inscription des femmes sur les listes électorales municipales. Aux associations féminines et ONG de défense des droits de l'Homme, elle leur a demandé de poursuivre une « plus forte mobilisation pour faire valoir le droit de ces citoyennes dans la conduite des affaires locales ». Mme Alfari Saley Hadiza a enfin exprimé les remerciements du gouvernement à tous les partenaires de la décentralisation pour les appuis multiformes qui ont significativement contribué à la consolidation de la décentralisation et au renforcement du processus démocratique du Niger.

Zabeirou Moussa(onep)
www.lesahel.org

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.