Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

A la Présidence de la République : Le Chef de l'Etat reçoit plusieurs personnalités


prn-pays-basLe Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a accordé plusieurs audiences au cours des journées de vendredi, samedi et dimanche derniers.
Ainsi, le dimanche dans l'après-midi, le Chef de l'Etat a reçu en audience, à sa résidence, le ministre Congolais des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Congolais à l'Etranger, M. Jean-Claude Gakosso, émissaire du Président congolais, SEM. Denis Sassou-Nguesso. Le diplomate congolais est porteur d'un message du Président de la République du Congo à son frère, SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République du Niger. Selon le ministre congolais, ce message a trait non seulement aux liens d'amitié et de coopération entre les deux pays, mais aussi et surtout à la crise
libyenne qui a des répercussions très négatives sur nombre de pays de la sous-région voir au-delà. Le ministre des Affaires Etrangères du Congo a rappelé qu'il y a de cela un mois, le Président Issoufou Mahamadou, prn-congoavec certains de ses pairs Africains, s'étaient retrouvés à Addis-Abeba pour une réunion de haut niveau afin de débattre du drame qui sévit en Libye.
L'envoyé spécial du Chef de l'Etat congolais a fait remarquer que l'Afrique a été dépossédée de la problématique libyenne qui est pourtant une affaire qui regarde le Continent. Le diplomate congolais remarque que « des gens d'ailleurs ont pris des décisions, on a bombardé la Libye. On connaît la suite avec toutes les conséquences que les pays de la sous-région connaissent comme le Mali, le Niger et bien d'autres. » Selon le Ministre des Affaires Etrangères du Congo, l'idée qui a prévalu à la rencontre d'Addis Abeba, est qu'il faut que les Africains reprennent le dossier en main et en assurent le leadership. « Il faut réfléchir sur le drame libyen», a-t-il souligné. Cette audience s'est déroulée en présence du ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou.
La veille, samedi 10 décembre 2016, le Président de la République, Issoufou Mahamadou, a accordé, deux audiences. Le chef de l'Etat a reçu, dans la matinée, le ministre des Affaires étrangères du Royaume des Pays Bas, M. Bert Koenders. Le chef de la diplomatie des Pays Bas a affirmé avoir eu un « entretien important » avec le Président Issoufou Mahamadou sur des sujets tout aussi importants : au plan de la coopération bilatérale d'abord, il a été question de l'appui de son pays au Niger dans les domaines de l'agriculture et de l'éducation notamment. Au plan multilatéral, l'entretien a porté sur la migration et le transit des réfugiés dont il s'agit de maîtriser les flux à partir des pays de transit comme le Niger. Dans les deux cas d'espèce, le ministre Bert Koenders a assuré que son pays se tient aux côtés du Niger, tout comme l'Union européenne, dont le Président nigérien sera l'hôte jeudi prochain.
prn-euDans l'après-midi du même samedi, le Président Issoufou Mahamadou a reçu le Haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, M. Filipo Grandi. Celui-ci a affirmé qu'il est venu pour « faire la situation des réfugiés du Nigeria et du Mali au Niger : j'ai remercié le Président de la République pour l'accueil exemplaire réservé à ces réfugiés malgré les problèmes» que le Niger doit lui-même résoudre. «Le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés sera aux côtés du Niger et va l'aider à trouver des ressources accrues» pour faire face aux problèmes de tous les réfugiés et déplacés», a conclu M. Grandi qui effectuera une mission sur le terrain, au contact des réfugiés eux-mêmes.prn-nation--uni
Cette l'audience s'est déroulée en présence notamment du ministre directeur de Cabinet du chef de l'Etat et du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'Extérieur.
Auparavant, le vendredi 9 décembre 2016, le Président de la
République, SEM. Issoufou Mahamadou, accordait une audience à M. Pierre Buyoya, Représentant de l'Union Africaine pour le Mali et le Sahel, qui séjournait au Niger dans le cadre du colloque international sur « la radicalisation et l'extrémisme violent ».
M. Buyoya a indiqué avoir sollicité cette visite de courtoisie qu'il a mise à profit pour faire le point des travaux du colloque qui a connu une grande participation avec onze pays et un succès éclatant au Président de la République mais aussi pour échanger avec lui sur de nombreux autres sujets communs dont l'évolution de la situation au Mali. M Pierre Buyoya a souligné avoir particulièrement mis l'accent, au cours de son entretien avec le Chef de l'Etat, sur le processus de paix dans ce pays.
Issaka Saidou, Soulé Manzo et Zabeirou Moussa(onep)
www.lesahel.org

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.