Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Arts et culture : Portrait de Ibrahim Abdou dit Bagobiri, artiste chanteur


cultureRien ne prédestinait Ibrahim Abdou à devenir chanteur. Né il y a environ 51 ans à Dangouna (village situé à dix kilomètres de Dan Daji dans le département d'Illéla, région de Tahoua), il vint à Niamey où, faute de mieux, il intégra la Samaria de Banizoumbou dans laquelle il joua trois ballets et effectuera ses toutes premières tournées à Ouallam et Téra dans l'actuelle région de Tillabéri. C'était sous le régime militaire de feu le Général Seyni Kountché.
A l'avènement du Général Ali Chaibou au pouvoir en 1987, le célèbre auteur-compositeur Oumarou Hadari fit appel à Oumarou Hadari pour intégrer la troupe Shawa. C'est là qu'il a commencé à chanter. Remarqué par feu Docteur Maman Garba, il intègre le Centre de Formation et de Promotion Musicales Elhadj Taya de Niamey. Ibrahim Abdou sort du centre pour être ensuite engagé par Gna Zongo dans l'orchestre ''Etoiles de Zongo''.
Ibrahim Abdou chante alors « Bagobirin gado ». C'est la révélation ! Mais, il va frapper plus fort avec « Tazartché ». Quand on lui demande s'il était ou non partisan du « Tazartché », Ibrahim Abdou élude la question avec le sourire aux lèvres : « il paraît que le Président Tandja n'aimait pas cette chanson et le PNDS Tarraya m'invitait à ses meetings. En vérité, je voulais signifier à nos hommes politiques que tout celui d'entre eux qui travaille bien en faveur du peuple peut faire du Tazartché et, dans le cas contraire, doit y renoncer ».
Après cette chanson controversée, Ibrahim Abdou a par la suite adapté la chanson « Wakar makaranta » d'Elhadj Oumarou de Dakoro. Il l'a tellement bien rendu qu'on en oublierait l'originale !
Ibrahim Abdou, qui a rejoint l'orchestre ''Batou Béri'' de Alpha Maliki travaille un nouveau titre : « Niamey Nyala ». « Hélas ! Je n'ai pas de moyens pour finaliser cette chanson », assure notre Bagobiri national qui n'a d'autre travail que la chanson pour nourrir sa famille.
Soulé Manzo(onep)
www.lesahel.org

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.