Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Mission du ministre de la renaissance culturelle dans la région de Dosso : Identifier les sites historiques pour leur revalorisation


Photo-134Après avoir pris part à la 38ème édition du sabre national tenue à Tahoua, le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte-parole du gouvernement M. Assoumana Malam Issa a effectué une visite de travail dans les régions de Tahoua et Dosso. L'objectif de ce déplacement et d'identifier les sites historiques de ces deux régions.
Dans la région de Dosso, la délégation ministérielle s'est rendue à Lougou, village historique et mythique de la Saraounia Mangou pour visiter les champs de bataille coloniale où l'on constate aujourd'hui encore, les vestiges de cette guerre qui a opposé les guerriers de la Saraounia Mangou à la mission Voulet-Chaanouane. C'est un devoir a souligné le ministre de se rendre compte après 100 ans qu'il y a encore des ossements humains qui gisent le sol de Lougou. M. Assoumana Malam Issa et la délégation qui l'accompagne ont ensuite rendu une visite de courtoisie à la Saraounia à qui ils ont rendu les hommages qu'elle mérite.
La délégation ministérielle devait par la suite se rendre sur la place qui héberge la pierre Toungouma, une pierre qui participe au règlement des litiges dans l'Aréwa et même à travers le monde car de toutes les contrées du pays et même du monde, les gens viennent à Lougou pour régler les conflits. M. Assoumana Malam Issa a indiqué que tous ces sites sont des réservoirs de connaissances, de tradition que le Ministère de la Renaissance Culturelle devrait apprécier pour poser éventuellement des actions de rénovation de ces sites notamment la réalisation d'une piste rurale entre l'embranchement de Dan-Kassari et Lougou en rapport avec le Ministère du tourisme et celui de l'équipement.
La seconde visite a été consacrée à la commune rurale de Matankari où, la délégation a visité la tombe de Kabrin-Kabran avec l'histoire du zèbre. Tout comme à Lougou, Matankari abrite également des gisements d'ossements humains issus de la pénétration coloniale.
Dans la commune urbaine de Dosso, le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale a visité le musée régional construit en 1997 dans le cadre de la coopération nigéro-luxembourgeoise. Au nombre des doléances exposés par le conservateur de ce musée, M. Haladou Maman figurent notamment le manque de subvention au profit de cette institution, l'engagement du gardien en service depuis 2001. Il a été également envisagé la récupération du site Sofakolé pour la construction d'un espace de détente et de loisirs intégrant un zoo, car le terrain alloué au musée régional a été exproprié dans le cadre de la fête du 18 décembre 2014 et a servi à la construction de l'actuelle tribune. Une autre doléance est relative à l'implication des collectivités dans le cadre du fonctionnement du musée conformément aux statuts.
En signant le livre d'or de ce musée, le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale a indiqué que le musée régional de Dosso riche en diversités historiques mérite tout comme celui de Zinder tout l'appui pour sa revalorisation, y compris la construction d'autres infrastructures. M. Assoumana Malam Issa a affirmé sa disponibilité et son engagement à cet effet. Le ministre de la renaissance culturelle a ensuite visité la maison de la culture Garba Loga qui abrite également la direction régionale de la culture. Cette infrastructure a été réhabilitée dans le cadre de la fête du 18 décembre 2014 organisée dans la cité des djermakoyes.
Quelques instants après, la délégation ministérielle a rendu une visite de courtoisie au sultan de Dosso Maïdanda Saidou Djermakoye. La grande mosquée de vendredi de Dosso qui abrite également la tombe d'Albouri N'Diaye que bon nombre de Nigériens ne savent pas qu'il est sénégalais. Il est décédé dans le village de Kalla-kalla et que sa tombe se trouve dans la grande mosquée de vendredi de Dosso. M. Assoumana Malam Issa a recommandé qu'un aménagement soit fait pour conserver ce lieu historique qui remonte également à la période coloniale.
Toutes ces différentes visites a notifié M. Assoumana Malam Issa visent comme objectif de revaloriser les sites et places historiques pour les générations futures, cela a-t-il dit relève de la renaissance culturelle. Le ministère a-t-il indiqué continuera ce travail d'identification à travers le pays. Partout, les sites historiques seront visités dans le cadre d'un programme de leur revalorisation.
En marge de cette visite de travail, le ministre de la renaissance culturelle, des arts et de la modernisation sociale a rencontré les acteurs culturels. M. Assoumana Malam Issa a saisi l'opportunité pour expliquer à ces acteurs culturels, la mission de son ministère, l'ébauche des programmes et des démarches envisagées pour une bonne collaboration avec les différents acteurs culturels.
Mamane Amadou ONEP-ANP /Dosso
www.lesahel.org

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.