Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Pour la vulgarisation de la culture boursière au Niger


rencontreLe directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire connaitre la BRVM aux populations nigériennes mais surtout de leur montrer les opportunités qu'elle offre aux entreprises et aux épargnants. L'ouverture de cette rencontre s'est déroulée en présence du directeur général de la BRVM Dr. Edoh Kossi Amenounve ; du premier Vice-président de l'Assemblée Nationale M. Iro Sani ; des dirigeants d'entreprises nigériennes et des investisseurs.
La Bourse Régionale des valeurs Mobilières (BRVM) a démarré ses activités le 16 septembre 1998. Elle est commune aux huit (8) pays de l'Union Economique et monétaire Ouest Africaine (UEMOA) dans lesquels elle dispose d'une antenne nationale de bourse. En ouvrant les travaux de cette 9ème édition de la journée de promotion des activités de la BRVM, le directeur de cabinet du ministre des Finances a relevé que la BRVM a été créée il y a 20 ans. Elle a, depuis quelques années, fait preuve d'un grand dynamisme et d'un rayonnement dont les retombées sur l'ensemble des pays de l'UEMOA sont palpables. En effet, sur le plan international, l'année 2016 a été marquée par un ralentissement de l'économie mondiale à 2,2%, soit le taux de croissance le plus faible depuis la récession de 2009. Cette situation s'explique selon M. Altiné Amadou par les conflits et les tensions géopolitiques qui continuent de peser négativement sur les perspectives économiques dans plusieurs régions du monde.
Par ailleurs, le défi de la consolidation de la croissance dans l'UEMOA et l'enjeu de la rendre plus inclusive font ressortir l'urgence d'un meilleur financement des économies de cet espace communautaire. Dans ce cadre, le marché financier régional et la BRVM ont un rôle à jouer en tant que pourvoyeurs de ressources à long terme, utiles pour les investissements en infrastructures et les besoins de financement du secteur privé. C'est à cette tâche, a dit M. Altiné Amadou, que la BRVM s'attèle depuis quelques années avec les résultats encourageants.
Auparavant, le directeur général de la BRVM Dr. Edoh Kossi Amenounve a fait le point de l'évolution de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières. Ainsi, entre 1996-2016, c'est 7.706 milliards de capitalisation du marché des actions, soit une progression de 657% par rapport à 1998. La BRVM est la 6ème bourse sur les 29 que compte le continent africain. C'est aussi 409 milliards de FCFA de valeur de transaction en progression de plus de 3.750 depuis le démarrage du marché, soit plus d'un milliard de transactions par jour. A la BRVM, c'est 43 sociétés cotées dont 16 nouvelles introductions depuis 1998. Les performances réalisées ces trois dernières années ont permis à la BRVM d'intégrer le prestigieux indice des marchés frontières du MSCI grâce à l'évolution significative de sa capitalisation et de sa liquidité. Dr. Edoh Kossi Amenounve devait ensuite souligner que la BRVM a été également distinguée Bourse la plus innovante en Afrique en 2016. La BRVM entretient des relations avec les autres bourses africaines et internationales. Elle est d'ailleurs alliée à la bourse de Shanghai, la 4ème bourse la plus importante au monde après le New York Stock Exchange (NYSE), le NASDAQ et la bourse de Tokyo.
Toutefois, le defi majeur de la BRVM est d'assurer un meilleur financement à long terme des économies de l'Union pour la transformation des pays membres. Pour ce faire, la marche de la BRVM vers 2036 sera soutenue par les acquis enregistrés depuis 1998 et renforcés par les grands chantiers que sont : l'intégration des bourses ; le développement des systèmes d'informations de la BRVM intégrant les avancées technologiques les plus innovantes pour un meilleur service aux intervenants ; la rentabilité pour les actionnaires et l'ouverture sur le monde et un positionnement continental à la hauteur de la taille de la région ouest africaine selon le directeur général de la BRVM. Une projection vidéo sur le processus d'admission des entreprises à la BRVM ainsi que les trois services phares développés au niveau de l'antenne nationale de la BRVM ont été présentés aux participants. Ces services sont entre autres l'application mobile ; le site web et le système d'information financier. La cérémonie d'ouverture a pris fin avec la coupure du ruban et la visite des stands d'exposition de plusieurs entreprises de la place.

Hassane Daouda(onep)
05/07/17

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.