Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Armistice du 11 novembre 1918 : Plusieurs personnalités civiles et militaires ont commémoré l'évènement à Niamey


armisticeLe Ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et Religieuses, M. Bazoum Mohamed, assurant l'intérim du ministre de la Défense Nationale et l'ambassadeur de France au Niger, M. Marcel Escure, ont coprésidé, le samedi dernier à la place "Monument aux Morts" 1914-1918 et 1939-1945, sise au Petit marché, la cérémonie commémorative de l'armistice de 11 novembre 1918. Plusieurs personnalités civiles et militaires, nigériennes et françaises, d'autres invités et des anciens combattants et les familles des victimes de guerre ont également pris part à la commémoration.
Après les honneurs militaires, le salut aux drapeaux nationaux, nigérien et français et les hymnes nationaux des deux pays chantés par les élèves du Prytanée Militaire de Niamey et par les élèves de l'école la Fontaine, les deux personnalités, M. Bazoum Mohamed et M. Marcel Escure ont posé des gerbes des fleurs sur le monument dédié aux Morts des deux grandes guerres. Puis, le Ministre de la Défense Nationale par intérim et l'Ambassadeur de France au Niger ont salué toutes les personnalités présentes à la cérémonie, ainsi que les anciens combattants et les familles des victimes de guerres. Cette cérémonie symbolique a été l'occasion pour les élèves des écoles Prytanée Militaire de Niamey et la Fontaine de rendre un grand hommage à ces victimes à travers un poème. Toujours, dans le cadre de cette commémoration, les responsables militaires français et nigériens se sont rendus au niveau de l'Office National des Anciens Combattants et victimes des guerres pour saluer les anciens combattants, leurs veuves et familles.
Dans l'après-midi, plusieurs militaires nigériens et français ont été décorés au Cercle Mess de Niamey par la France pour service rendu.
Cette cérémonie commémorative est une tradition en France et dans certains pays d'Afrique pour rendre un grand hommage aux soldats qui ont pris part à la grande guerre aux côtés des français, mais aussi aux «tirailleurs sénégalais» qui ont pris part à ces guerres.
Ali Maman(onep)
13/11/17

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.