Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Ouverture de la 18ème conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement du Comité Inter-Etat de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS), à Niamey : Insuffler une nouvelle dynamique à l'Organisation


sommetLa 18ème conférence des Chefs de l'Etat et de gouvernement du CILSS s'est tenue hier au Palais des congrès de Niamey. L'ouverture des travaux s'est déroulée sous la présidence de S.E Ibrahim Boubacar Keita, Président de la République du Mali, Président en exercice de cette institution. Outre le Président de la République du Niger, S.E Issoufou Mahamadou, qui est l'hôte du sommet, l'on notait la présence des Présidents Idriss Déby Itno du Tchad, Mohamed Oul Abdel Aziz de la Mauritanie ; Macky Sall du Sénégal ; Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso ; le Chef du gouvernement du Togo M. Komi Selom Klassou, représentant le Président de la République togolaise ainsi que les représentants des partenaires techniques et financiers de l'organisation. A l'issue de cette session, le Président du Faso SE. Roch Marc Christian Kaboré a été désigné par ses pairs pour conduire la destinée de l'organisation. Au cours de ce mandat, il est attendu la mise en œuvre des réformes engagées au sein de l'institution pour un espace sahélien intégré et plus apte à faire face aux effets de la variabilité climatique.

Ce 18ème sommet des Chefs d'Etat et de gouvernement intervient dans un contexte marqué par de multiples problèmes auxquels les Etats membres de l'organisation font face. Mais le plus grand problème pour les Etats sahéliens reste et demeure la situation sécuritaire de plus en plus préoccupante. Les défis environnementaux sur lesquels le CILSS travaille pour garantir la sécurité alimentaire depuis plus de quatre décennies ne sauraient être relevés que dans un espace sahélien sécurisé, comme l'ont relevé les différents intervenants, lors de l'ouverture de la conférence de Niamey. C'est d'abord le Président de la République, Chef de l'Etat S.E Issoufou Mahamadou en tant que Président du pays hôte du sommet qui a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à l'ensemble des participants. La rencontre de Niamey est une occasion pour les Chefs d'Etat des pays membres du CILSS d'évaluer les progrès enregistrés et donner les impulsions nécessaires dans l'atteinte des objectifs de l'organisation. Elle permettra aussi à chacun des pays de partager son expérience.officiels Pour le cas du Niger, l'expérience la plus concluante repose sur l'Initiative 3N.

Pour les Présidents tchadien, sénégalais et le Premier ministre de la République togolaise, le salut du CILSS dépend de la capacité des pays membres de l'institution à trouver des solutions pérennes aux problèmes du Sahel. Ils ont également salué le président sortant de la conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement du CILSS, S.E Ibrahim Boubacar Keita pour le succès enregistré lors de son mandat. Les Chefs d'Etat et de gouvernement ont par ailleurs relevé la célérité et la dextérité avec lesquelles Ibrahim Boubacar Keita a géré la crise institutionnelle que le CLSS a connue. En outre, les Chefs d'Etat présents à cette conférence ont clairement fait ressortir les liens étroits entre l'éducation et la préservation de l'environnement. Une population sahélienne bien éduquée est en mesure de comprendre les phénomènes environnementaux. Le Sahel concentre tous les maux liés au changement climatique.
Dans son discours d'ouverture des travaux, le président sortant de la conférence des Chefs d'Etat et de gouvernement, S.E Ibrahim Boubacar Keita a précisé que les points inscrits à l'ordre du jour sont entre autres l'examen de l'état de la mise en œuvre de la feuille de route ; le règlement du problème des arriérés de paiement des Etats membres etc. Il faut noter qu'un témoignage de satisfaction a été décerné au directeur de la mission régionale USAID Afrique de l'Ouest, Chef de file des partenaires techniques et financiers du CILSS, M. Alexandre Deprez pour ses efforts constants dans l'accompagnement de cette organisation du Sahel. Pour sa part, le directeur de la mission USAID Afrique de l'Ouest a remis une écharpe aux Présidents sortant et entrant de la Conférence des Chefs d'Etat Leurs excellences Ibrahim Boubacar Keita et Roch Marc Christian Kabore. Peu après la cérémonie d'ouverture, les Chefs d'Etat et de gouvernement se sont retirés dans la salle de commission N°5 du Palais des congrès de Niamey pour un huis clos à l'issue duquel plusieurs décisions ont été prises et rendues publiques dans un communiqué final.
Ainsi, l'une des décisions de cette 18ème conférence est la désignation par les Etats des pays membres du CILSS du Président de la République du Burkina Faso S.E Roch Marc Christian Kabore pour prendre les rênes de l'organisation et l'approbation de l'adhésion du Soudan au CILSS.

Hassane Daouda(onep)

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.