Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Le Premier Ministre Rencontre les Secrétaires Généraux et les Directeurs de Cabinet des Ministères : «Nous attendons de vous un rôle déterminant pour que l'administration soit en première ligne pour engranger des résultats », déclare SE brigi Rafini


rencontreLe Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE. Brigi Rafini a présidé, hier soir, à l'auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangère, une rencontre initiée par le Haut-Commissariat à la Modernisation de l'Etat et qui a regroupé les Secrétaires généraux et les Directeurs de cabinet des Ministères. La rencontre s'est déroulée en présence du Ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, M. Assoumana Mallam Issa, assurant l'intérim de son homologue de la Fonction Publique ; du Haut Commissaire à la Modernisation de l'Etat M. Oumarou Saley Amadou et de plusieurs cadres.

L'objectif de la rencontre est de faire le point sur le processus de modernisation de l'administration publique qui a abouti à l'élaboration de deux fiches des fonctions des Secrétaires généraux et des Directeurs de cabinet. Ce processus a été réalisé à travers plusieurs sessions de travail entre le Haut commissariat à la Modernisation de l'Etat et les Secrétaires généraux et Directeurs de cabinet.
Ainsi, dans le message qu'il a livré à cette occasion, le Premier ministre a décliné les attentes du gouvernement par rapport aux rôles, responsabilités et missions de ces deux éléments clés de la réussite de l'action gouvernementale à savoir les Secrétaires généraux et les Directeurs de cabinet. Relativement aux deux fiches de fonctions, SE. Brigi Rafini a souligné qu'elles constituent des outils essentiels permettant aux Secrétaires généraux et aux Directeurs de cabinet de bien jouer leurs fonctions. Il a précisé que, dans le cadre des
attentes des résultats du programme de Renaissance, le gouvernement attend de ces deux acteurs, de jouer un rôle déterminant pour que l'administration publique soit en première ligne. « Nous attendons de vous un rôle déterminant pour que l'administration soit en première ligne pour engranger des résultats », a dit le Premier ministre
Pour cela, le Chef du gouvernement a invité les différents acteurs à une meilleure coordination de leurs activités, à cultiver un esprit d'équipe et de complémentarité. Brigi Rafini les a encouragés et a exprimé la volonté du gouvernement de créer les conditions, à chaque fois que de besoin, de se réunir avec eux pour les écouter afin d'améliorer les performances de l'administration publique. Le Premier Ministre a par ailleurs salué et encouragé le Haut Commissariat à la Modernisation de l'Etat pour la réalisation de ces deux outils déterminants des fonctions des Secrétaires généraux et des Directeurs de cabinet des Ministères.
Pour sa part, le Haut Commissaire à la Modernisation de l'Etat, M. Oumarou Saley Amadou a saisi cette occasion pour rappeler le processus qui a permis d'aboutir à l'élaboration de ces deux fiches des fonctions des Secrétaires généraux et des directeurs de Cabinet des Ministères. Il a souligné que ce travail a été initié et conduit sous
l'impulsion du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, suite aux différents diagnostics faits sur l'accomplissement des tâches de chacun de ces deux groupes concernés. M. Oumarou Saley Amadou a précisé que le travail effectué a été fait dans le souci de créer les meilleures conditions de travail en vue de l'atteinte des objectifs du Programme de Renaissance du Niger. Il a aussi rappelé que ce travail a été accompli grâce à la bonne collaboration du Secrétariat général du Gouvernement, qu'il a vivement remercié pour cette collaboration.
Pour sa part, le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, a lui aussi saisi cette opportunité pour rappeler les attentes du programme de renaissance sur ces deux éléments clés de l'administration publique. M. Assoumana Mallam Issa a rappelé les contres valeurs de notre administration, à savoir, la corruption, l'absentéisme, l'utilisation anarchique des biens publics, le non respect de l'éthique au travail et de la hiérarchie, la mauvaise compréhension de la démocratie et de la religion, le déficit dans l'application des lois et règlements. C'est pourquoi, il a ainsi invité les Secrétaires généraux et les Directeurs de cabinet des ministères à adhérer à la renaissance culturelle, la maîtriser pour servir d'exemples auprès des autres agents, afin de combattre significativement ces contres valeurs.
Dans le même ordre d'idée, le Coordonnateur de la CAPEG, M. Abdoulahi Garba a pris la parole pour exprimer les défis auxquels son institution fait face dans l'accomplissement de ses missions. Il a relevé le manque de la planification trimestrielle au niveau de plusieurs ministères et la non-transmission à temps des rapports des ministères. le coordonnateur de la CAPEG a souligné que ces tâches relèvent des Secrétaires Généraux et non des Directeurs de Cabinet.
Tirant les conclusion de cette rencontre, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement a lancé un appel aux différents acteurs pour plus de réactivité dans les différentes administrations et à la loyauté afin d'insuffler une nouvelle dynamique à l'administration publique nigérienne.

Ali Maman(onep)

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.