Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Visite du ministre de la Communication à l'Office de Radiodiffusion Télévision du Niger (ORTN) : Engagement à accompagner l'ORTN pour la mise en service de la TNT


visiteDans le cadre des visites de prise de contact qu'il a entreprises, depuis quelques semaines, au niveau des différents services relevant de son département ministériel, le ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou, s'est rendu, hier matin, à l'Office de Radiodiffusion Télévision du Niger (ORTN), notamment au niveau du PK5, à la Voix du Sahel, à Télé Sahel et à Tal TV, dans la ville de Niamey. A travers ces visites, le ministre de la Communication veut s'enquérir du fonctionnement de ces structures, les préoccupations du personnel afin d'apporter des solutions idoines.

Cette visite du ministre de la Communication à l'Office de Radiodiffusion Télévision du Niger intervient après celle effectuée au niveau des quotidiens privés paraissant à Niamey, et l'échange qu'il a eu avec les différents responsables du Ministère et ceux des services qui lui sont rattachés. Au cours de ce déplacement, le ministre Habi Mahamadou Salissou, s'est rendu au niveau de la salle d'exploitation TV et Radio du PK5 avant de visiter les studios et cabines de la Voix du Sahel en passant par les différentes salles de rédaction, les salles de montage, la régie et la documentation avant d'avoir une réunion élargie avec le personnel de l'ORTN.
Partout où il est allé, le ministre de la Communication et la délégation qui l'accompagne ont trouvé les agents motivés auxquels il a souhaité bon courage et demandé de continuer dans ce sens. Cette visite a été une occasion pour les responsables de cet office de rappeler au ministre que cet office a été créé en 1967 avec comme mission de satisfaire le service national en matière d'information, de culture et de distraction du public nigérien.
L'ORTN a trois sources de revenus, à savoir la subvention de l'Etat, la redevance ORTN et les ressources propres. Pour ce qui est des difficultés, cet office fait face à la réduction drastique de la subvention de l'Etat qui dans les années antérieures était de plus d'un milliard 200 millions avant de descendre à moins 700 millions cette année. A cela s'ajoute la création de nouveaux centres et cet office prend au fur et mesure leurs charges, auxquels s'ajouteront 16 autres avec le programme de la TNT, l'insuffisance des moyens roulants. L'ORTN a besoin aussi de certains matériels dans le cadre de la TNT.
Aux termes de ces visites, le ministre de la Communication a exprimé ses sentiments en ces termes : « Je me réjoui fondamentalement de ce que j'ai vu et de l'engagement des agents de l'ORTN dans leur travail de sensibilisation, d'information et de distraction du public. J'aime ce travail car c'est un travail noble qui consiste à informer, à sensibiliser et à distraire la société ». S'adressant au directeur général de l'ORTN, le ministre Habi Mahamadou Salissou l'a encouragé dans la mise en œuvre de sa vision managériale. Cette visite a été une occasion pour le ministre d'évoquer des valeurs comme le changement du comportement qui, selon lui, est une qualité prônée par nos plus hautes autorités à travers le Programme de la renaissance. Il estime que l'ORTN apporte sa contribution dans ce sens grâce aux débats qu'il organise et l'information qu'il diffuse. «Les Nigériens ne sont pas des incapables, ils sont souvent majors de leur promotion à l'extérieur. Seulement nous ne croyons pas à ce que nous faisons», a-t-il dit. C'est pourquoi, il a invité les Nigériens à croire à ce qu'ils font et à changer leur comportement pour un développement harmonieux de notre pays.
Relativement à certaines difficultés comme la redevance, le ministre a assuré que des instructions fermes ont été déjà données par le Président de la République pour que la NIGELEC puisse rétrocéder à l'ORTN ce qui lui revient. Au sujet de la TNT, le ministre a dit que cette innovation doit être opérationnelle dans notre pays au pire des cas dans le dernier trimestre de cette année, tout en encourageant l'ORTN à accélérer le pas pour rendre viable ses installations et le cadre de vie des travailleurs pour un changement positif de ses services.
Pour sa part, le Directeur général de l'ORTN, M. Seydou Ousmane, a rappelé que dès sa prise de fonction son premier reflexe a été dabord la culture de la cohésion, la compétence et la lutte contre la politisation du service avant de se réjouir qu'aujourd'hui cette action est en train d'apporter des résultats probants, avec l'élaboration d'une ligne de conduite ou charte de l'ORTN qui est une boussole pour cet office. Il a assuré que le changement positif est possible à l'ORTN en fédérant les forces et compétences et en agissant en toute transparence.
Mamane Abdoulaye(onep)

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.