Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Tournoi international amical de Niamey : Le Mena bat les Crânes d'Ouganda par 2 buts à 1


menaAprès une première sortie manquée le 27 mai dernier contre les fauves de Bas Oubangui, soldée par un score de 3 buts partout, le Mena du Niger a affronté le samedi dernier au Stade Général Seyni Kountché de Niamey, les Crânes d'Ouganda. Au cours de cette confrontation, les poulains du technicien Ivoirien, François Zahoui ont remis les pendules à l'heure en s'imposant par 2 buts à 1 un face à une équipe ougandaise pourtant intraitable.
Les visiteurs sont techniquement et physiquement en forme. Il a fallu peaufiner toutes les stratégies technico-tactiques pour affronter le match avec plus de réalisme. Les 20 premières minutes de la rencontre ont échappé au contrôle des Nigériens. Les Crânes dominaient le jeu, mais la défense mise en place et le portier ont pu garder leur sang froid en écartant les dangers provenant d'un adversaire qui souhaitait obtenir une victoire. Après 25 minutes de jeu sous domination des Crânes ougandais, le Mena, par le biais Mohamed Wonkoye, fin technicien et artiste indéniable, était revenu dans le match avec un mouvement coordonné des balles. Wonkoye a fini par ''désactiver'' le
secret adverse. Les
Nigériens ont repris confiance. Et à la 29e minute Kamilou Daouda surprend le portier ougandais et envoie le cuir dans la cage. Ce premier but a permis aux Nigériens de prendre le contrôle du jeu jusqu'à la fin de la première partie.
De retour des vestiaires, l'entraineur du Niger a procédé à un changement pour renforcer l'effectif de l'équipe avec des joueurs plus expérimentés. Kamilou Daouda a cédé sa place à Moussa Maâzou qui a raté le premier match contre la Centrafrique. Victorien Adebayor double le score à la 56e minute après avoir été servi par Moussa Maâzou, plaçant le ballon du côté du flanc droit du portier ougandais. La seconde période a été de tous les défis, les belles actions venaient des deux côtés et le spectacle était extraordinaire. En effet, la défense nigérienne a répondu aux attentes des supporters, et le portier Daouda Kassali aussi a assuré.
Mais à la 89e minute Opondo Moses a envoyé un missile qui a totalement échappé au contrôle du portier du Mena. Les Crânes ont, à cet effet réduit le score, qui est resté intact, avec 2 buts à un en faveur du Mena du Niger jusqu'à la fin du match. Les joueurs du Mena ont montré à leur public leur capacité tactique à contenir une équipe aussi organisée et techniquement forte comme les Crânes d'Ouganda.
Un autre fait à souligner, c'est la présence de plus en plus importante du public au stade, ce malgré qu'on soit dans le mois de Ramadan.

Laouali Souleymane(onep)

04/06/18

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.