Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

La Délégation spéciale de la ville de Niamey initie une opération de curage du kori à Soudouré : Epargner la population de la localité du calvaire d'une autre inondation


lancementLe président de la Délégation spéciale de la ville de Niamey, M. Moctar Mamoudou, a conduit, hier matin, une délégation au village de Soudouré où s'est tenue une importante mobilisation en collaboration avec les FDS, pour des travaux de curage du kori. En effet, selon les constats établis, l'obstruction des passoires a été principalement à la base de la dernière inondation dont a été victime le village.
Sur la foi des prévisions pluviométriques, on peut craindre que la même bande enregistre des fortes précipitations dans les prochains jours. Pour le président de la Délégation spéciale de la ville de Niamey, le risque d'inondation à Soudouré demeure. «Nous avons, tout au long du kori avoisinant le village, des déchets solides, des bûches, des troncs d'arbre qui trainent », a-t-il expliqué. Sur le lieu, la délégation et les responsables des acteurs mobilisés, notamment de la gendarmerie, du camp de Tondibiah et de la protection civile ont convenu des dispositions d'urgence adéquates pour mener à bien le curage du kori en vue d'éviter à la population de Soudouré les dommages d'une catastrophe répétée.
Pour Moctar Mamoudou, «ce sont des agrégats au passage d'écoulement, emportés par la force de la
traversée d'eau qui viennent boucher les passoirs au niveau du village. L'excès d'eau surmonte ainsi le koris et s'étend ouvertement vers les habitations», a-t-il expliqué. «C'est pourquoi, il s'impose de curer ce koris, en vue de faciliter l'inévitable passage d'eau », devait-il ajouter.
Pour ce faire, la Ville de Niamey a demandé l'appui de la gendarmerie et du camp militaire de Tondibiah, qui prêtent main forte dans la réussite de l'activité. « Nous remercions les FDS pour leur soutien aux actions communautaires dont ils ont toujours su faire preuve ». Cela est un tremplin considérable pour la ville de Niamey face à des tels défis.
Par ailleurs, le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey a attiré l'attention de la population de Soudouré à s'impliquer davantage, pour sortir leur village du risque d'une autre éventuelle inondation. Ce fut aussi le lieu, pour lui, de lancer un appel à l'endroit de la population de Niamey dans son ensemble, d'être vigilante vis-à-vis de tels risques. Cependant, dit-il, « éviter des dégâts matériels c'est bien, mais épargner les vies humaines des conséquences est plus préoccupant». Puisque, face aux menaces d'inondation, les dispositions doivent être prises à tous les niveaux. « La situation nous interpelle, tous ; de notre part, nous nous engageons à prendre toutes les dispositions possibles, pour éviter au mieux les dégâts majeursLors», a affirmé Moctar Mamoudou.
Il a par contre, au-delà de Soudouré, dans ce même cadre de prévention d'inondation, déploré le comportement incommode de la population dans la production et la mauvaise gestion des déchets, qui constitue l'une des causes profondes d'inondation. « Il y a seulement trois mois, la ville de Niamey a accompli une remarquable série de curage des caniveaux mais, à ce jour, ils sont de nouveau obstrués des déchets solides produits par la population», a-t-il indiqué. En ce sens, il a tenu à rappeler que les actions optimales de la viabilisation de la ville nécessitent l'adhésion et le concours de la population.
En dehors de ce curage de koris, en collaboration avec la direction de la protection civile, la ville de Niamey, d'après le président de sa délégation, envisage de surveiller tous les endroits vulnérables. « L'année passée, nous avons enregistré des morts, nous souhaitons ne pas connaitre une répétition du triste sort», a indiqué Moctar Mamoudou qui a réaffirmé le maintien du système d'alerte dans l'ensemble de la ville de Niamey en collaboration avec tous les acteurs concernés, de près comme de loin.

Mahamane Chékaré Ismaël
(Stagiaire)

10/08/18

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.