Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Maradi : Les leaders religieux de la région en formation sur le dividende démographique


maradiAprès Tillabéri, Tahoua, Dosso et Agadez, c'est au tour de Maradi d'abriter l'atelier régional de formation des leaders religieux sur le dividende démographique. C'est le Secrétaire général du gouvernorat de Maradi, M. Soumana Karimou qui a procédé hier matin à l'ouverture de cette session. Une activité du Ministère de la Population financée par le FNUAP, qui rentre dans le cadre de la sensibilisation des acteurs de la société sur les questions de population pour l'amorce d'une transition démographique en vue de la capture du dividende démographique au Niger.
Sur cette thématique, le Ministère de la Population multiplie les formations à l'endroit des journalistes, des femmes leaders, des jeunes ou autres leaders. Le choix des leaders religieux n'est pas fortuit quand on connait son emprise dans la région de Maradi et la place qu'occupent les leaders religieux. Ce choix donc vise la fluidité du message notamment sur la fréquentation et le maintien de la jeune fille à l'école, la question du mariage précoce qui constitue actuellement des questions épineuses dans la région de Maradi.
Dans son allocution d'ouverture, le Secrétaire général du gouvernorat de Maradi a indiqué que les questions de population sont en étroites relation avec le développement. Il a souligné que la situation sociodémographique du Niger est caractérisée par une population qui a un rythme de croissance rapide, une forte dominance des jeunes (70% de la population a moins de 25 ans) ; un ratio de dépendance de 121 inactifs potentiels pour 100 actifs en âge de travailler ; ce qui émousse l'élan du développement économique et social du Niger. Il a ajouté que dans la région de Maradi, la proportion des jeunes de moins de 25 ans dépasse les 70% pour une population
estimée en 2017 par l'INS à 4.160.232 habitants, soit 20,1% de la population du pays. Les moins de 15 ans représente 54,3% alors que l'indice synthétique de fécondité de la région est de 7 enfants par femme. La région est aussi confrontée à un fort taux de mariage précoce et une faible fréquentation et de maintien de la jeune fille à l'école.
« Dans ce contexte, un changement de comportement social s'impose pour l'amorce de la transition démographique et la capture de dividende démographique » a estimé M. Soumana Karimou. C'est pourquoi, dit-il, la contribution des leaders religieux est très capitale pour la réalisation de cet objectif très cher aux plus hautes autorités de la 7ème République et notamment SE. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat qui a déployé d'énormes efforts dont entre autres : la mise en œuvre d'une stratégie pertinente en vue d'aborder les questions relatives à la problématique notamment par une connaissance approfondie des prescriptions de l'Islam en la matière ; la politique consensuelle en vue de la maitrise de la variable démographique ; la promotion, le renforcement et le développement de la santé de la mère et de l'enfant. Pour Soumana karimou cette formation contribuera sans nul doute à renforcer leurs capacités pour une meilleure communication sur les questions de population pour un changement social et comportemental ; pour la promotion de la transition démographique et la
capture du dividende démographique au Niger.

Amadou Tiémogo
ANP-ONEP Maradi
10/10/18

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.