Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne


sogaLe Comité Exécutif du Conseil Africain de la Musique dont le siège est basé à Brazzaville au Congo a décidé d'admettre le groupe nigérien Sogha comme membre du Conseil dans la catégorie des organisations nationales et spécialisées. L'annonce a été faite par l'administratrice du groupe Sogha, Aichatou Ali Soumaila dite Aïchatou Dankwali, lors d'une interview qu'elle a bien voulu nous accorder.

Pour elle, cette adhésion du groupe permet de bénéficier d'un large éventail de privilèges, notamment la possibilité de mise en réseau avec les membres du Conseil Africain de la Musique en Afrique et la possibilité d'être soutenu dans leurs activités de plaidoyer et d'avoir une visibilité sur le site internet , de nominer des projets et programmes pour les récompenses des droits musicaux, des tarifs préférentiels pour la participation à des évènements organisés au niveau régional.
« Sur instruction d'un ancien ministre de la Culture burkinabé, nous avions envoyé le dossier du groupe avec tous les papiers demandés et quelques mois après on m'appelle pour me notifier notre admission au sein du Conseil. C'est un grand plaisir de faire partie des membres de cette organisation continentale. Pour moi, ce fut une surprise, en envoyant le dossier, je n'y croyais pas trop, car Sogha est une industrie culturelle sur laquelle il faut compter ; sur proposition de cet homme de la culture, en un temps record, le tour est joué », dit-elle.
« Avec cette adhésion, nous avons le devoir de représenter ce conseil au niveau national, car nous sommes leurs correspondants directs. C'est une aubaine pour nous, car après plus d'une décennie de combat, le pays se fera connaitre davantage à travers plusieurs participations à des rencontres culturelles, une opportunité que nous allons saisir dans toute sa plénitude pour hisser le drapeau nigérien », a-t-elle souligné. Et d'ajouter : « On fait le combat pour nous et pour le pays ; la lutte pour promouvoir la culture nigérienne ne pourra bien se faire que quand on est entouré par ses pairs ; cela motive plus et nous permettra de bien nous positionner à l'extérieur ».
Evoquant l'historique de ce groupe, Aichatou précise : « Sôgha, le nom de notre groupe, signifie en langue zarma-sonrhaï ''beau''. Nous travaillons sur tout ce qui est beauté dans l'art, dans l'art traditionnel surtout parce que notre musique, notre accoutrement, nos chansons sont puisés du terroir national. Donc, tout ce qui est beauté dans l'art nigérien ; c'est sur cela que nous nous basons pour créer notre industrie », a dit l'administratrice du groupe. Le groupe a été créé en 2004 en vue de représenter le Niger aux 5èmes Jeux de la Francophonie en 2005 et ça a été le déclic, car le groupe a été sélectionné parmi les cinq meilleurs au concours. Il comprend douze (12) membres dont trois (3) lead vocal, les instrumentistes, les guitaristes, les chorégraphes issus de différents groupes musicaux qui ont eu à faire leurs preuves dans leurs groupes respectifs. Il a été aussi créé pour mettre en valeur la chanson féminine, car au Niger, la chanson féminine est assez timide ».
Le Conseil Africain de la Musique (CAM) est une organisation non-gouvernementale à but non lucratif créée le 13 juillet 2007 au bureau de l'UNESCO à Brazzaville. Un accord de siège a été signé en juin 2013 avec le gouvernement de la République du Congo. Le Conseil Africain de la Musique est un organe régional du Conseil International de la Musique (CIM), le plus grand réseau mondial d'organisations et d'institutions œuvrant dans le domaine de la musique. Le CAM est une organisation non-gouvernementale partenaire officiel de l'UNESCO. La vision du Conseil Africain de la Musique est de servir un idéal d'humanité par le soutien actif à la créativité musicale, la connaissance mutuelle, la préservation, l'innovation et le dialogue entre les cultures en Afrique et dans le monde.
Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)
26/10/18

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.