Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

A la Primature : Le Chef du gouvernement reçoit les nouveaux représentants résidents de la BAD et de la Banque Mondiale au Niger


audience-1Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, s'est entretenu hier dans l'après-midi successivement avec les nouveaux représentants résidents de la Banque Africaine de Développement (BAD) et de la Banque Mondiale, respectivement M. Nouridine Kané Dia et Mme Joëlle Dahasse.
A sa sortie d'audience, le représentant résident de la BAD a déclaré qu'il est important pour lui à l'entame de sa mission au Niger de venir rencontrer le Chef du gouvernement afin de recueillir ses orientations et conseils sur la meilleure manière pouvant renforcer le partenariat qui est déjà satisfaisant entre le groupe de la Banque Africaine de Développement et la République du Niger. '' Sur ce point là, j'ai vraiment eu une oreille attentive de la part de Son excellence le Premier ministre'', a indiqué M. Nouridine Kané Dia.
Quant à la représentante résidente de la Banque Mondiale, Mme Joëlle Dahasse, elle a précisé que ses échanges avec le Premier ministre ont porté essentiellement sur le portefeuille de son institution au Niger. '' Nous avons un programme très important au Niger. Nous avons des engagements qui sont à hauteur de 1 milliard 4 millions de dollars américains. Notre objectif est d'appuyer le Niger dans le développement rural, le capital humain et le renforcement de la gouvernance. Nous avons aussi un grand programme d'appui budgétaire qui va être présenté au conseil d'administration au mois de décembre prochain. La Banque Mondiale appuie les reformes du Niger ayant trait aux secteurs de l'agriculture, les télécommunications et l'électricité.audience-2 Tout cela fait partie d'un
programme de croissance économique notamment dans les zones rurales. Nos échanges ont porté également sur le programme des villages intelligents qui est déjà lancé. Nous espérons pouvoir appuyer ce programme avec un financement IDA. Nous avons un autre programme de gouvernance locale et du secteur extractif ; nous voulons voir avec le gouvernement du Niger comment on peut le développer'', a relevé Mme Joëlle
Dahasse.
La Banque Mondiale intervient aussi dans les zones en difficultés au Niger. '' Dans les zones de Diffa, Tillabéry et Tahoua par exemple, nous essayons d'adapter tous nos projets pour répondre aux besoins humanitaires. Le Niger est l'un des quatre (4) pays au monde qui a reçu un financement spécial de la part de la Banque Mondiale pour augmenter les financements dans les projets afin qu'ils puissent intervenir de façon efficace dans ces zones. Ces projets touchent plusieurs secteurs tels que le filet social (transfert monétaire ; l'emploi des jeunes, etc.), la santé maternelle et infantile, etc. C'est dire que ce sont des projets qui ont des composantes adaptées aux zones qui accueillent des refugiés et des déplacés internes '', a conclu la représentante résidente de la Banque Mondiale au Niger.
Hassane Daouda(onep)
26/10/18

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.