Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Signature d'une convention relative au projet de pipeline, entre le Niger et le Benin : Un pas décisif dans le processus d'exportation du pétrole brut nigérien



signatureLe ministre nigérien du pétrole, M. Foumakoye Gado et son homologue béninois, M. Samou Seidou Adembi ont signé, hier dans l'après-midi, à Niamey, un accord bilatéral relatif à la réalisation d'un projet de pipeline. Cet engagement de coopération vient, ainsi, conclure les travaux d'amendement et d'adoption du document conventionnel, et enclencher le processus d'exportation du pétrole brut nigérien.
L'étape de la signature de cette convention marque le pas décisif dans le processus de commercialisation du pétrole nigérien sur le marché international via le Bénin. La production pétrolière du Niger actuellement de 20 mille barils par jour passera à 110 mille barils par jour et pouvant aller jusqu'à 200 mille, fera bientôt du pays, un exportateur du pétrole dans sa plénitude. D'où la volonté résolue des discussions avec ce partenaire, afin d'aller vers cette exportation. Cette signature d'accord donne le déclic pour la concrétisation des perspectives. Ce projet est estimé à un coût global de 4 milliards de dollars. Ils'agit pour les deux pays d'un grand défi à relever afin que cet important investissement soit partagé et bénéfique pour leurs populations respectives.
« Nous ne pouvons que féliciter l'ensemble des équipes du Benin et du Niger, qui ont travaillé en étroite collaboration pour la finalisation du document conventionnel, objet de la présente signature », a déclaré le ministre nigérien du Pétrole, M. Foumakoye Gado. Il s'est réjoui du franchissement de cette étape, qui vient aussi renforcer les liens de fraternité et de coopération qui existent depuis longtemps entre les deux pays. « Nous espérons qu'avec cette signature, les autres étapes qui restent, à savoir l'étude de faisabilité et la mise en place d'une société de transport, suivront incessamment pour qu'en cette année 2019 commencent effectivement les travaux de construction des infrastructures de surface et du pipeline », a ajouté le ministre Foumakoye Gado.
« Les travaux vont bientôt démarrer et se concrétiser, plus vite que possible », estime M. Samou Seidou Adembi, ministre de l'Energie et des Mines du Benin. Pour lui cette signature marque le premier pas décisif devant enclencher la réalisation de l'ouvrage, dont les retombés bénéficieront aux populations des deux pays. Parmi les dispositions à prendre pour la suite du processus, figure la mise en place rapide du Comité paritaire de suivi. D'ores et déjà, les différents membres sont désignés, et tiendront bientôt leur première réunion qui va adopter leur plan d'actions à soumettre pour une approbation dans les plus brefs délais.

Mahamane Chékaré Ismaël (Stagiaire)
24/01/19

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.