Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Coopération Niger-Etats Unis : L'Ambassadeur des Etats Unis au Niger en visite à Maradi

 

 

 


Lambassadeur-des-USA-avec-les-jeunes-participants-au-camps-de-basket-ballL'ambassadeur des Etats Unis d'Amérique au Niger, SEM. Eric P. Whitaker qu'accompagnent les responsables du Centre Culturel Américain et de l'USAID, a séjourné du mercredi 6 au vendredi 8 février 2019 à Maradi. Ce déplacement s'inscrit dans le cadre de la célébration du mois des Afro-Américains qui a lieu tous les mois de février de chaque année. Les activités inscrites à l'agenda de la célébration ce mois des Afro-Américains sont entre autres, la projection des films, le basketball (camp des jeunes) et plusieurs rencontres avec les autorités régionales.
A son arrivée à Maradi, l'ambassadeur américain s'est rendu à la délégation spéciale de Maradi où dans un entretien avec le président de ladite entité, SEM. Eric P. Whitaker a évoqué les différents domaines d'intervention des Etats Unis au Niger et dans la région de Maradi en particulier. Il a rappelé les trois domaines d'intervention de son pays au Niger, notamment la Démocratie, la Défense et le Développement. Le Président de la Délégation Spéciale de Maradi, M. Mahamane Lawali Issa a profité de cette visite pour présenter à l'ambassadeur américain deux documents ficelés par la Ville de Maradi ayant trait à l'éducation, et à la voirie à travers lesquels ils sollicitent un financement de la coopération américaine. Dans l'après-midi, SEM ERIC P. Whitaker a rendu une visite de courtoisie à l'Honorable Sultan du Gobir, Abdou Balla Marafa. Là aussi, la coopération bilatérale était au menu de l'entretien.
Au deuxième jour de sa visite à Maradi, l'Ambassadeur des Etats Unis au Niger, SEM. ERIC P. Whitaker a procédé à l'Université Dan Dicko Dankoulodo au lancement du Camp de Basket-ball, ayant regroupé 110 jeunes filles et garçons âgés de 10 à 11 ans. Dans son discours, l'Ambassadeur a fait remarquer que le basketball a été inventé aux Etats-Unis et demeure toujours l'un des sports les plus populaires en Amérique. «Chaque année, en février, les Etats Unis célèbrent le mois de l'histoire des Africains Américains, ce qui rend ce camp de basketball encore plus spécial » a-t-il dit. SEM. ERIC P. Whitaker a demandé aux jeunes apprenants de développer leur caractère en apprenant davantage sur la coopération, l'amitié, la loyauté, la maîtrise de soi, la confiance en soi. Dans l'après-midi, la finale de basketball a opposé l'équipe de l'AS Police de Niamey à celle de Maradi, qui a vu la victoire des policiers.
Avec sa délégation, l'ambassadeur des Etats Unis d'Amérique s'est rendu ensuite à l'espace Américain de Maradi, ou centre culturel. Des explications lui ont été données sur le fonctionnement de ce centre et les différentes formations qui y sont assurées. SE ERIC P. Whitaker a ensuite visité le Centre Mère et Enfant de Maradi, plus précisément le pavillon de néonatalogie. Sur place, le diplomate américain a pu constater les conditions dans lesquels travaille le personnel qui a en charge les enfants prématurés. A ce niveau, il lui a été signalé le besoin d'un peu plus de moyens. Enfin, la dernière visite a conduit SE ERIC P. Whitaker à Dargué, un village du département de Guidan Roumji. Là, il s'agissait pour le diplomate américain de constater les différents projets financés par l'USAID à travers des ONG et institutions telles que World Vision, le PAM, l'UNICEF, FIDA, la Croix rouge ou l'ONG AREN. Les domaines d'intervention sont entre autres la cantine scolaire, la santé, les travaux de récupération de terres dégradées sur 1500 ha.
Pour ce qui est de l'éducation, l'avènement de la cantine scolaire a nettement boosté le taux de fréquentation scolaire qui est passé de 92% en 2013 à 99,39% en 2018; le taux d'admission au collège est passé de 48% à 76% en 2018. L'Ambassadeur s'est aussi rendu sur un périmètre de récupération de terres dégradées qui est à sa quatrième année. Sur les lieux, on constate que la végétation et les arbres ont régénéré occasionnant le retour de certaines espèces telles que l'outarde, les pintades sauvages, les lièvres. A l'issue de toutes ces visites, SEM. ERIC P. Whitaker n'a pas caché son émerveillement face au programme de développement en cours d'exécution dans ce village de Dargué. Il a apprécié positivement les résultats obtenus tant sur le plan scolaire, nutritionnel qu'environnemental.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

11/02/19

 

 

 

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.