Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Société


Hommage-national-au-grand-leader-politiqueLe Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, a pris part, hier matin à la morgue de l'hôpital de Niamey, à la levée du corps de M. Moussa Moumouni Djermakoye décédé le 19 Novembre dernier à Paris en France des suites de maladie. Etaient également présents, le Président de l'Assemblée Nationale, le Haut Représentant de la République, des anciens chefs d'Etat, des députés nationaux, des membres du gouvernement, du Chef d'Etat Major des Armées, des chefs coutumiers et religieux et des membres de la famille du défunt.
Dans l'oraison funèbre, lue par le Colonel de l'Armée à la retraite, Issaka Labo Bouché, il a été rappelé que feu Moussa Moumouni Djermakoye est né le 26 Avril 1944 à Dosso. Il a embrassé la carrière militaire en intégrant les Forces Armées Nigériennes le 28 Mai 1966 avant d'être admis à faire valoir ses droits à la retraite le 27 Juin 2010.
Au cours de sa riche carrière militaire, feu Moussa Moumouni Djermakoye a passé un parcours professionnel exemplaire à travers les stages, les formations et les postes de responsabilité qu'il a assumés au sein des Forces Armées Nigériennes. Il a entre autres effectué des stages à l'étranger sanctionnés par l'obtention de plusieurs diplômes. Feu Moussa Moumouni Djermakoye a obtenu le diplôme de stage d'Officiers à l'Ecole d'Application de l'Infanterie (EAI) de Montpellier en France ; Brevet Militaire de parachutiste à l'école des Troupes Aéroportées (ETAP) de Pau en France ; Brevet d'Alpinisme Militaire (BAM) au Centre National d'Entrainement Commando de Mont-Louis-Collioure.
Il est également diplôme d'Etat-Major à l'Ecole d'Etat-major (EEM) de Compiègne en France ; Diplôme d'Etudes Militaires Supérieures au Collège Interarmées de Défense (CID) de Paris en France ; etc. Par rapport aux responsabilités qu'il a occupées, feu Moussa Moumouni Djermakoye, était adjoint au Commandant de la 2e CSM des FAN (Agadez) à compter du 16 Août 1977 ; Commandant de la 5e CSM des FAN (Tahoua) à compter du 1er Août 1978 ; Commandant de la 4e CSM des FAN Nguigmi pour compter du 1er Août 1981 ; Commandant du Groupement d'Instruction de Tondibiah à compter du 1er Juillet 1982. Il a aussi occupé le poste du Chef du 3e Bureau à l'Etat-major Général à compter du 1er Octobre 1985 ; Inspecteur Général des Armées à compter du 9 Avril 1992 ; Adjoint au chef d'Etat-major Général des FAN à compter du 6 Mai 1993 ; Conseiller Terre du ministre de la Défense Nationale à compter du 1er Août 1994 ; Adjoint au Chef d'Etat-major des FAN à compter du 23 Mars 1995 ; Chef d'Etat-major Général des FAN le 19 Juin 1997 ; et Ministre de la Défense Nationale le 16 Avril 1999. En termes de distinctions, il a été fait Chevalier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur Française ; Chevalier dans l'Ordre National du mérite de la République Fédérale d'Allemagne (RFA) ; Officier dans l'Ordre du Conseil International du Sport Militaire (CISM) ; Officier dans l'Ordre du Burkina Faso ; Officier dans l'Ordre National du Mono de la République du Togo ; Commandeur des Palmes Académiques du Niger ; et enfin Grand-Croix dans l'Ordre National du Niger.
Rendu à la vie civile, feu Moussa Moumouni Djermakoye a entamé une carrière politique. Il a, à cet effet été élu président de l'ANDP Zaman Lahiya après le décès de son frère Adamou Moumouni Djermakoye. Sous la bannière de son parti politique, il a été élu député national de la première législature de la 7e République et nommé président du CESOC le 9 décembre 2011. Le 17 Octobre, cette confiance lui a été renouvelée.
Rappelons aussi que Moussa Moumouni Djermakoye a été préfet d'Agadez à compter du 1er Juin 1990, et préfet -président de la Communauté Urbaine de Niamey le 8 Février 1996. Ces anciens compagnons d'armes, ses collaborateurs, parents, amis et connaissances gardent de lui, l'image d'un homme humble, courtois et d'un chef exemplaire. Feu Moussa Moumouni Djermakoye laisse derrière lui, une veuve et huit (8) enfants.
A l'issue de la cérémonie funèbre, le Chef de l'Etat SE Issoufou Mahamadou, qu'accompagnent plusieurs personnalités, s'est recueilli devant la dépouille mortelle de l'illustre disparu avant de présenter ses condoléances à la famille du défunt. Peu après, le corps de M. Moussa Moumouni Djermakoye a été transporté à Dosso sa ville natale où il a été inhumé.

Laouali Souleymane(onep)
24/11/17

Publié dans Société
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.