Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Société


declaration« Nous, Ministres de l'Intérieur des pays membres de la CEN-SAD, réunis, à Niamey, du 18 au 19 janvier 2017,
• Préoccupés par les tragédies récurrentes entraînant des pertes en vies humaines de migrants, par milliers, dans leur tentative de traverser le Sahara, la Méditerranée et le canal du Mozambique, en vue d'atteindre les côtes européennes ;
• Convaincus que la gestion efficace des frontières constitue un élément clé de tout système de politique nationale de migration ;
• Préoccupés par l'instabilité politique et sécuritaire dans l'espace Sahélo-Saharien ayant conduit à l'augmentation des groupes terroristes et à la traite des personnes ;
• Convaincus que l'éradication du terrorisme dans l'espace Sahélo-Saharien passe par un renforcement de la coopération entre tous les Etats membres ;
• Convaincus que l'implication de l'ensemble des acteurs concernés dans la lutte contre le trafic de migrants est la condition sine qua non d'une réussite durable de la lutte contre la migration irrégulière ;
• Conscients de la complexité de la problématique des questions liées aux migrations dans l'espace Sahélo-Saharien ;
• Conscients de l'impérieuse nécessité de trouver des solutions aux questions des migrations irrégulières dans l'espace Sahélo-Saharien
• Persuadés qu'une approche multilatérale et multidimensionnelle dans le cadre d'un partenariat stratégique entre l'Europe et l'Afrique est à même de relever les défis structurels et conjoncturels des migrations irrégulières ;
• Soucieux des traitements cruels, dégradants et inhumains que subissent les couches vulnérables, notamment les femmes et les enfants, du fait des réseaux de trafics de migrants tout au long de leur périple ;
• Préoccupés par le développement de la traite d'êtres humains, de trafics de drogue, d'armes, et de la résurgence d'organisations terroristes dans l'espace Sahélo-Saharien;
• Réaffirmant la nécessité d'une réaction vigoureuse des Etats membres de la CEN-SAD face aux migrations irrégulières, au trafic de migrants, à la traite des êtres humains et à la criminalité transfrontalière ;
• Conscients des liens de corrélation entre terrorisme, trafic de drogues, trafic de migrants et traite des êtres humains ;
• Tenant compte du potentiel que constituent les diasporas des Etats membres de la CEN-SAD pour le développement de la Communauté ;

1. Condamnons avec fermeté tous les actes terroristes perpétrés par des groupes criminels qui cherchent à déstabiliser les pays de l'Espace Sahélo-saharien ;
2. Appelons les Etats membres de la CEN-SAD et la Communauté internationale à appuyer la Libye et à l'aider dans la construction de ses institutions, et à soutenir l'Accord politique inter-Libyen signé à Skhirat (Maroc) ;
3. Exprimons notre appréciation pour les efforts déployés par le Conseil présidentiel en Libye dans la lutte contre les groupes terroristes, notamment Daesh ;
4. Réitérons notre ferme attachement à la dynamique de coopération militaire et sécuritaire entre les Etats dans l'espace sahélo-saharien, notamment face aux groupes terroristes, dans le Sahel, dans le Bassin du Lac Tchad et en Somalie ;
5. Exprimons notre ferme attachement au respect des droits des migrants, conformément aux différents instruments juridiques internationaux, régionaux et nationaux relatifs aux droits des Migrants ;
6. Appuyons la prise en compte, dans l'élaboration des politiques migratoires nationales, des principaux instruments internationaux relatifs aux droits de l'Homme ;
7. Encourageons les Etats membres à adopter des stratégies nationales basées sur une approche humaniste, respectueuse de la dignité des migrants et protectrice des personnes vulnérables ;
8. Exprimons notre soutien aux efforts entrepris par les pays de l'espace sahélo-saharien dans le domaine de la lutte contre les migrations irrégulières, mais surtout par la mise en place d'une politique de migration au service du développement notamment en vue d'encourager et d'aider les migrants à s'installer dans leurs pays d'origine.
9. Exhortons tous les Etats membres de la CEN-SAD à prendre des dispositions pour la ratification et la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée et les protocoles s'y rapportant.
10. Encourageons la poursuite de la lutte contre toutes les traversées illégales des frontières, la traite des êtres humains et la contrebande de biens.
11. Exhortons les Etats à renforcer les capacités des acteurs en charge de la gestion des frontières et de la migration, conformément aux exigences actuelles.
12. Accueillons favorablement la décision prise par la cinquième réunion des ministres de la défense tenue à Sharm El Cheikh en application des résolutions du Sommet de Ndjamena de février 2013 relative à la création d'un Centre régional de lutte contre le terrorisme et demandons à la prochaine réunion prévue en février 2017 au Caire de recommander aux plus Hautes autorités la structure finale et le mandat détaillé dudit Centre.
13. Demandons aux Etats membres de développer des projets intégrateurs, générateurs de revenus, afin de lutter contre le chômage et la pauvreté.
14. Encourageons les Etats à impliquer les organismes nationaux de défense des droits humains et les organisations de la société civile dans le cadre des activités de sensibilisation contre la migration irrégulière.
15. Appelons à la mise en œuvre intégrale et effective du Plan d'Action de la Valette pour la promotion d'une migration de développement.
16. Appelons à la poursuite des synergies impulsées par le Processus de Rabat et de Khartoum pour faire des migrations, un véritable outil de développement.
17. Encourageons les Etats et organisations de l'espace sahélo-saharien à créer, sur les questions migratoires et les enjeux de sécurité, des structures permanentes de concertation.

Fait à Niamey le 19 janvier 2017

Onep
www.lesahel.org

Publié dans Société
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.