Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Invité



Monsieur le ministre, le festival de l'Aïr est un événement de plus en plus célèbre ; pouvez-vous nous faire la genèse de ce grand rendez-vous touristique et culturel ?

Boto-MohamedJe vous remercie beaucoup de me donner l'occasion de parler du Festival de l'Aïr. Effectivement, comme vous l'avez dit, le Festival de l'Aïr est un grand rendez-vous touristique et culturel de portée nationale, sous-régionale, régionale et internationale. L'historique du festival de l'Aïr remonte à la fin des années 90 et au début des années 2000 avec l'organisation par le département d'Arlit d'une foire artisanale tournante.

A l'époque, le département d'Arlit était composé de cinq (5) communes, notamment Iferouāne, Gougaram, Dannet, Timia et Arlit. Ainsi, après la foire artisanale de Gougaram en 2000, c'était au tour d'Iferouāne de l'abriter. C'est alors que, après réflexion, certaines personnalités avaient estimé qu'au lieu d'organiser une foire artisanale, il serait mieux d'organiser un festival qu'on appellerait le Festival de l'Aïr. Au nombre de ces personnalités, je citerai en première position Monsieur Gioni Vittorio, un Italien plein d'amour pour le Niger, et par ailleurs un amoureux d'Iferouāne, de l'Aïr et du désert de façon globale. Il a séjourné durant plusieurs décennies dans notre pays et s'y était définitivement installé. D'autres personnalités lui ont emboité le pas, notamment l'actuel Premier Ministre Brigi Rafini, le ministre Rhissa Ag Boula et certains responsables régionaux. ......Pour lire la suite abonnez- vous

Publié dans Invité
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.