Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Sports


sportLe commandant de la Circonscription Militaire de Niamey, le Colonel-major Oumar Doro a procédé le 11 janvier dernier au lancement de la saison sportive 2019 des Forces Armées Nigériennes (FAN). La cérémonie du lancement qui a regroupé les éléments des FAN ainsi que ceux des Forces de Défense et de Sécurité, s'est déroulée en présence de Chef d'Etat-major Particulier du Président de la République, le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre et celui de l'Armée de l'Air, et le Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale.

C'est par une course qui a mobilisé plusieurs éléments des FDS que la cérémonie du lancement a débuté. Après la course, les éléments des FDS se sont retrouvés au Camp Bagadji pour une rencontre de ballon militaire ayant opposé les officiers aux sous-officiers. A l'issue du match qui s'est déroulée dans une ambiance riche en animations entre les FDS, ce sont les sous-officiers qui se sont imposés par 4 buts à 3.
En prenant la parole à cette occasion le Commandant de Bataillon des Sports, le Capitaine Hameye Amadou a indiqué d'abord que cette cérémonie constitue l'une des occasions de l'année qui regroupe les corps militaires et paramilitaires autour d'un bien commun à savoir le Sport, tout en cultivant la cohésion et l'esprit de corps. En effet, il a rappelé que le sport est un préalable physique pour le militaire du fait que toutes les épreuves sont à 70% physiques pour le militaire. Selon lui, le sport étant l'une des matières intégrantes de l'instruction militaire, c'est un devoir pour chacun de maintenir et d'améliorer sa condition physique. « A travers le sport nous cultivons aussi la cohésion au sein des Forces de Défense et de Sécurité » a-t-il dit. Aussi, il a précisé que le sport est un domaine qui regroupe le sport de masse ayant pour but de créer la cohésion au sein d'une structure militaire, le sport de combat permettant aux unités d'être opérationnelles, et le sport d'élite nécessitant un suivi permanent. Le Capitaine Hameye Amadou a demandé par ailleurs aux jeunes militaires de faire du sport un gage, car un militaire ne peut prétendre à atteindre ses objectifs sans une assise physique. Il a noté que dans toute Armée qui se veut efficace, le sport est primordial. « Le TOP-NIVEAU que nous cherchons pour notre Armées en matière de capacité opérationnelle ne peut pas être attient si nous ne prenions pas au sérieux la pratique du sport à tous les niveaux » a souligné le Capitaine Hameye Amadou. Il a aussi mentionné que « le sport ne doit pas être seulement l'apanage des soldats et de quelques officiers et sous-officiers, nous devons tous nous y mettre. Le Contrôle Obligatoire de la Valeur Physique et Individuel (COVAPI) doit être organisé périodiquement afin d'évaluer le niveau physique opérationnel du personnel militaire ».
Parlant du programme sportif pour cette année, il a annoncé avoir prévu beaucoup d'activités qui seront parrainées par toutes les instances militaires. Au nombre de ces activités on peut retenir entre autres, le semi-marathon des armées qui va se tenir du 14 au 18 Février prochain regroupant 14 pays. A cette occasion il sera tenu la coupe du Président de la République, Chef de l'Etat, Chef Suprême des Armées. Il y aura aussi la coupe du ministre de la Défense, la coupe du Chef d'Etat-major des Armées, la coupe du Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre, celle du Chef d'Etat-major de l'Armée de l'Air, et celle de l'Inspecteur Général des Armées.

Laouali Souleymane(onep)
14/01/19

Publié dans Sports
Écrit par
En savoir plus...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !
© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.