Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Dosso /Culture : Réjouissances à Dosso suite à l'inscription des expressions de la parenté à plaisanterie sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO

Des artistes sur scène lors de la soirée culturelle à Dosso Des artistes sur scène lors de la soirée culturelle à Dosso

 l'instar des autres régions du pays, Dosso a organisé le mardi 29 décembre dernier, à la maison de la culture Garba Loga, un spectacle hors du commun pour témoigner et manifester sa joie à la suite de l'inscription des expressions de la parenté à plaisanterie sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO. La cérémonie a été placée sous le haut patronage du secrétaire général de la région M. Yahaya Tankari en présence des cadres régionaux, des chefs de quartier de la commune de Dosso, des représentants des associations socioprofessionnelles et de nombreux invités.
Le directeur régional de la culture, des arts et loisirs de Dosso M. Yissoufa Boubacar a d'abord souhaité la bienvenue à l'assistance et a longuement expliqué le sens de la cérémonie. Il devait par la suite féliciter et encourager les différentes troupes de la région pour leur bonne prestation au cours des différentes rencontres d'envergure nationale. La parenté à plaisanterie a indiqué le directeur régional de la culture de Dosso est une réalité dans la cité des Djermakoyes qui abrite toutes les ethnies du Niger et certaines de la sous région.


Dans son discours de lancement des activités culturelles, le secrétaire général de la région de Dosso M. Yahaya Tankari s'est livré à cette pratique de la parenté à plaisanterie en s'attaquant en tant que maouri aux peulhs et aux touaregs. Le secrétaire général de la région de Dosso s'est réjoui de la présence massive du public à la cérémonie. Parlant de l'objectif assigné à la manifestation, M. Yahaya Tankari a indiqué que c'est au cours de sa 9ème session du comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel tenu à Paris du 24 au 29 novembre 2014 que l'UNESCO qui veille sur l'éducation, la science et la culture accepta le dossier proposé par le gouvernement du Niger d'inscrire pour le compte du monde entier les expressions de la parenté à plaisanterie sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel.
Cette pratique sociale très ancienne, propre aux valeurs nigériennes a précisé le secrétaire général de la région de Dosso est un véritable ciment de cohésion sociale pour notre pays et maintenant pour le monde entier. Le Ministère de la Culture, des Arts et Loisirs, fort conscient de cette richesse a-t-il indiqué a institué par décret n°2010-795/PCSRD/MCNTIC/C du 16 décembre 2010, le mois de l'expression de la parenté à plaisanterie dans le but de préserver et de sauvegarder cette pratique sociale.
Au cours de ce mois a notifié M. Yahaya Tankari, plusieurs activités sont organisées à la satisfaction générale des couches ethnolinguistiques qui composent la population nigérienne. Parmi ces activités, l'on notera le concours de sketches et d'humour dont la région a été plusieurs fois championne. Les plus hautes autorités de la 7ème République, au premier rang desquels le Président de la République Issoufou Mahamadou a souligné le secrétaire général de la région de Dosso, attachent du prix aux valeurs sociales nigériennes gage de notre unité nationale.
M. Yahaya Tankari a souhaité que la population de la région de Dosso dans toutes ses représentations ethnolinguistiques continue à entretenir les liens séculaires qui existent entre elle et ses cousins d'ici et d'ailleurs.
Le comité d'organisation de la présente manifestation a présenté au public quelques prouesses de la région de Dosso aux éditions passées. C'est ainsi qu'on a assisté à la prestation des troupes Bonféreye et Chawshawa surtout le sketch Layhana de Chawshawa primé à la première édition de la parenté à plaisanterie ainsi que le célèbre humoriste Toukour Yacouba de Gaya. La troupe Bonféreye a également présenté un chant portant sur l'unité nationale. Les enfants de la troupe Soukabé étaient aussi de la soirée avec une danse chorégraphique appréciée par le public. La soirée a aussi été agrémentée par le célèbre orchestre Toubal de Dosso.
Mahamane Amadou ONEP-ANP /Dosso
www.lesahel.org

Culture

Portrait d'Artiste : Hassane Boukary, artiste engagé pour la promotion de la paix

Portrait d'Artiste : Hassane Boukary, artiste engagé pour la promotion de la paix

Habillé d'un costume traditionnel nigérien, l'artiste tenait entre ses mains une canne en bronze en forme de vipère. Souriant et très ouvert, Hassane Boukary surnommé « Nounou » est auteur compositeur. Il avait débuté le métier d'artiste depuis son jeune âge. « J'ai embrassé la musique par amour, je ne l'ai pas hérité. Aucun membre de ma famille n'est chanteur », a-t-il déclaré. Selon lui, à travers la musique, il pense apporter sa cont...

Point de presse du ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur la tenue du Festival de l'Air : Pour la relance du tourism…

Point de presse du ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur la tenue du Festival de l'Air : Pour la relance du tourisme au Niger

C'est en prélude à la 12ème édition du Festival de l'Air, qui est un grand événement touristique pour le Niger en général et particulièrement pour la région d'Agadez, que le ministre du Tourisme et de l'Artisanat M. Ahmed Boto a animé samedi dernier, dans la salle de réunions dudit ministère, un point presse pour le lancement des préparatifs de ce rendez vous. Le festival de l'Air, édition 2017 est prévu du 10 au 12 mars prochain à Ifer...

Théâtre : « La petite orange de ma mère » de Mamane M.I. Zeinabou : Sexe, sueur, salive et sang

Théâtre : « La petite orange de ma mère » de Mamane M.I. Zeinabou : Sexe, sueur, salive et sang

Le monologue, « la petite orange de ma mère » est une pièce écrite, mise en scène et jouée par Mamane Malam Issoufou Zeinabou, étudiante en master2 Arts du spectacle à la Faculté des Lettres et Sciences Humaine (FLSH) de l'Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM). La pièce a été jouée la nuit du 27 janvier 2017 sur la scène « plein air », échafaudée dans l'enceinte de la FLSH, à l'occasion de la journée événement de la filière Arts du ...

Rétrospective 2016/ Secteur de la Culture : La Renaissance culturelle en marche

Rétrospective 2016/ Secteur de la Culture : La Renaissance culturelle en marche

Année électorale, 2016 a surtout brillé, au plan culturel, par trois actes majeurs : le choix du Président de la République, Chef de l'Etat, de « Promouvoir la renaissance culturelle » au rang de premier « axe prioritaire » de son second mandat (2016-2021), sa décision de dédier un ministère plein à cette Renaissance culturelle et à la Modernisation sociale et la déclinaison de cette volonté politique dans la Déclaration de Politique Gé...

Mission du ministre de la renaissance culturelle dans la région de Dosso : Identifier les sites historiques pour leur re…

Mission du ministre de la renaissance culturelle dans la région de Dosso : Identifier les sites historiques pour leur revalorisation

Après avoir pris part à la 38ème édition du sabre national tenue à Tahoua, le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte-parole du gouvernement M. Assoumana Malam Issa a effectué une visite de travail dans les régions de Tahoua et Dosso. L'objectif de ce déplacement et d'identifier les sites historiques de ces deux régions.Dans la région de Dosso, la délégation ministérielle s'est rendue à Loug...

Arts et culture : Portrait de Ibrahim Abdou dit Bagobiri, artiste chanteur

Arts et culture : Portrait de Ibrahim Abdou dit Bagobiri, artiste chanteur

Rien ne prédestinait Ibrahim Abdou à devenir chanteur. Né il y a environ 51 ans à Dangouna (village situé à dix kilomètres de Dan Daji dans le département d'Illéla, région de Tahoua), il vint à Niamey où, faute de mieux, il intégra la Samaria de Banizoumbou dans laquelle il joua trois ballets et effectuera ses toutes premières tournées à Ouallam et Téra dans l'actuelle région de Tillabéri. C'était sous le régime militaire de feu le Géné...

Dosso/Culture : Haoua Capochichi, artiste et enseignante

Dosso/Culture : Haoua Capochichi, artiste et enseignante

Issue d'une famille d'artistes, Janette Haoua Capochichi est arrivée dans la musique dans les années 1999 avec l'appui de son grand frère Roger le moine, lui-même artiste musicien. Elle rejoindra par la suite le groupe Toubal où elle apprit à faire le chœur avec feu Dargné Gadeyzé.Ayant acquis assez d'expériences, cette jeune femme de 36 ans fit sortir en 2001 son premier album intitulé Sodjaï Wandiya autrement dit la copine des militai...

Interview de notre compatriote Amadou Ousmane, auteur du livre ''Notre ami Kérékou'' : ''Afin que l'Histoire n'oublie pa…

Interview de notre compatriote Amadou Ousmane, auteur du livre ''Notre ami Kérékou'' : ''Afin que l'Histoire n'oublie pas Kérékou...''

M. Amadou Ousmane, vous êtes un écrivain bien connu au Niger, mais presque pas au Bénin. Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?Je suis un fonctionnaire des Nations Unies à la retraite. J'ai servi 10 ans dans les missions de paix des Nations Unies au Burundi, comme Chef de l'Information et Porte-parole. J'ai aussi servi comme Chargé de Communication au National Democratic Institute (NDI) à Niamey et à Bujumbura. Avant cela, dans mon...

Agadez /Soirées culturelles d'Agadez Sokni : La jeunesse nigérienne en redemande

Agadez /Soirées culturelles d'Agadez Sokni : La jeunesse nigérienne en redemande

Dans toutes les festivités commémoratives, les soirées culturelles ont toujours été des moments privilégiés pour réconcilier la jeunesse nigérienne avec sa culture. Agadez Sokni n'a pas dérogé à cette règle. Les nuits culturelles ont attiré et conquis un public majoritairement juvénile assoiffé de spectacles. Quant aux artistes musiciens d'Agadez comme ceux venus des 4 coins du Niger, ils ont donné le meilleur d'eux-mêmes.Les groupes mu...

Exposition à la bibliothèque de la faculté des Lettres et des Sciences Humaines (FLSH) de l'Université Abdou Moumouni de…

Exposition à la bibliothèque de la faculté des Lettres et des Sciences Humaines (FLSH) de l'Université Abdou Moumouni de Niamey (UAM) : Dialogue culturel sur l'œuvre de Miguel Cervantès

Dans le cadre de la commémoration du 4ème centenaire de l'écrivain espagnol, Miguel de Cervantes, une initiative culturelle de l'Espagne à l'étranger en 2016 à travers des expositions des dessins a été lancée au niveau des ambassades au Niger, au Mali et en Guinée, qui sont les trois pays unis par le fleuve Niger pour faire connaître davantage la figure universelle de Don Quichotte. A Niamey, la cérémonie d'ouverture de l'exposition s'e...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Utilisation du gaz domestique : L'entretien des bo…

Utilisation du gaz domestique : L'entretien des bouteilles et la sécurité des équipements

Depuis que le Niger est devenu pays producteur et exportateur de pétrole, les populations ...

jeudi 23 février 2017

Proprété des bouteilles : à qui la faute ?

Proprété des bouteilles : à qui la faute ?

Le Niger a initié, depuis les années 90, un programme national de l'énergie domestique, po...

jeudi 23 février 2017

Des utilisateurs témoignent

Des utilisateurs témoignent

Mme Aïssa ZakariJ'utilise les bouteilles de gaz depuis plusieurs années. Je possède en réa...

jeudi 23 février 2017

L'air du temps

Assainir l'école

Assainir l'école

L'actualité de ces dernières semaines est en train de se cristalliser autour de l'école ni...

jeudi 23 février 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.