Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

3ème édition du festival de la danse «Assaka» à Birni N'Lokoyo (Doutchi) : Nassirou Issoufou remporte le trophée pour la seconde fois

Le champion de la danse Assaka (au centre) Le champion de la danse Assaka (au centre)

Le village de Birni'n Lokoyo a abrité du 30 décembre 2015 au 1er janvier 2016, la troisième édition du festival de danse traditionnelle «Assaka». Cette édition a été parrainée par le maire de la commune rurale de Matankari M. Mage Maikaba qui a présidé la cérémonie du lancement et de clôture des festivités en présence du maire de Kornaka invité d'honneur du festival. L'on notait également la présence des responsables administratives locaux et de plusieurs chefs des villages de la commune ainsi que la population qui s'est fortement mobilisée pour la circonstance.
Organisée pour cette année par le Club UNESCO de l'Université Abdou Moumouni de Niamey en collaboration avec l'Ensemble artistique et culturel Gimshiki et les amis de Birni'n Lokoyo, la troisième édition du festival de danse traditionnelle «Assaka» a atteint toutes ses promesses. Il faut rappeler que ce festival a une dimension pluridisciplinaire. Il comporte en effet, en plus de la danse traditionnelle, «Assaka», un concours d'art culinaire, un concours de salubrité, un concours de dessin scolaire etc. Ce sont toutes ces activités qui étaient au rendez-vous de ce cadre d'échange pour les populations de l'Aréwa en particulier celle de la contrée de Lokoyo.
En plus de ces concours, d'autres activités connexes ont été organisées. Il s'agit entre autres des séances de salubrité au niveau des écoles et du centre de santé intégré de Birni N' Lokoyo, des séances de sensibilisation de la population notamment les femmes sur les questions d'hygiène et assainissement, des visites touristiques sur les collines et les tombes des grands guerriers de cette localité. Outre cette mobilisation de la population locale, une quinzaine d'étudiants de l'Université Abdou Moumouni de Niamey membre du Club UNESCO ont activement participé à la mise en œuvre des activités de ce festival.


Le festival de la danse «Assaka» est l'initiative d'un grand homme de culture M. Ambaka Hassane, ancien député national, ancien directeur du Centre Culturel Oumarou Ganda (CCOG) de Niamey, ancien Directeur adjoint du Centre Culturel Franco-Nigérien (CCFN) de Niamey et membre du comité d'organisation de plusieurs festivals de la jeunesse à son temps. Il est appuyé dans cette initiative par les artistes de l'Ensemble artistique Gimshiki. Evoquant les objectifs d'une telle initiative M. Hassane Ambarka a indiqué qu'elle vise à valoriser la danse «Assaka», une danse traditionnelle du terroir et faire connaitre aux générations présentes et futures leur culture. «C'est pour promouvoir la culture nigérienne très riche et variée mais mal exploitée que ce festival est né» a souligné le promoteur.
Le Maire de Matankari M. Mage Maikaba a, dans ses interventions au cours des festivités, exprimé toute sa satisfaction pour le bon déroulement de ce festival dans la fraternité, la paix, la communion des cœurs, l'entre-aide entre les filles et les fils de l'entité administrative qu'il dirige. Il a par la même occasion réitéré la disponibilité de la Commune à accompagner ce genre d'initiatives sur toute l'étendue de sa commune. Le maire devait aussi souligner que cette initiative cadre bien avec les aspirations et la volonté des autorités de la 7ème République qui font de la culture nationale un atout majeur dans la consolidation de la paix dans notre pays. M. Mage Maikaba a aussi rappelé aux participants que la tenue de ce festival en ce moment précis, rejoint les festivités au plan national célébrant l'inscription de la parenté à plaisanterie parmi les patrimoines mondiaux de l'UNESCO.
C'est pourquoi il a rendu un hommage aux étudiants du Club UNESCO de l'Université Abdou Moumouni de Niamey, à l'Ensemble artistique et culturel Gimshiki et aux amis de Birni Lokoyo qui font de ce festival d'année en année une rencontre nationale. Le maire de Matankari a salué et remercié SUNU Assurances qui a accepté de parrainer officiellement ce festival. M. Mage Maikaba a profité de cette occasion pour solliciter l'accompagnement des autres entreprises et sociétés nigérienne dans ces genres d'initiatives. Cette troisième édition du festival « Assaka» a mobilisé pendant les trois jours, plus de 500 personnes en majorité des jeunes filles et garçons de la localité.
Le représentant du président du Comité d'organisation a non seulement remercié les autorités et les autres responsables administratifs et coutumiers, mais aussi SUNU Assurances pour leur accompagnement. Il a surtout salué la mobilisation de la jeunesse et salué la présence des amis du club UNESCO de l'Université de Ouagadougou, et des amis de la France, une présence qui fait de «Assaka» un festival international. Il a, à cette même occasion, sollicité l'accompagnement de l'Etat dans l'organisation d'un tel événement.
Au sortir des compétitions, en danse «Assaka», c'est M. Nassirou Issoufou, champion de la précédente édition qui a remporté le trophée devant 18 candidats. Il empoche une enveloppe de 75.000 Fcfa. Les 2ème et 3ème candidats ont respectivement reçu 50.000 et 30.000 fcfa. En art culinaire, les prix sont respectivement de 30.000 ; 15.000 et 10.000 Fcfa. En concours de dessins scolaires les prix sont en nature, uniquement composés de fournitures scolaires. En ce qui concerne le concours de salubrité, le quartier le plus méritant a été doté d'une brouette, de 5 pelles et de 5 râteaux. Les candidats n'ont pas caché leur satisfaction et se sont donnés rendez-vous pour l'année prochaine à la même période.

Ali Maman (stagiaire) Envoyé spécial(onep)
www.lesahel.org

Culture

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale char…

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO

Le Secrétaire général du Ministère de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale M. Oumarou Moussa a présidé, hier après midi, la cérémonie officielle d'installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO.L'équipe qui a été mise en place est repartie en quatre groupes thématiques. Le premier groupe se penchera sur la ...

Cérémonie d'ouverture de la 2ème édition du Festival Afrique-Asie des jeunes : Raffermissement des liens culturels entre…

Cérémonie d'ouverture de la 2ème édition du Festival Afrique-Asie des jeunes : Raffermissement des liens culturels entre les deux continents

Environ 400 représentants issus de plus de 40 pays africains et asiatiques se sont réunis dans la province de Shaanxi pour l'ouverture de la cérémonie de la deuxième édition du Festival des Jeunes. Ils étaient là, pour échanger, partager les expériences et nouer des partenariats entre eux. Ces acteurs majeurs pour le développement sont appelés à contribuer de façon significative dans le rayonnement de leurs pays respectifs. Ces jeunes s...

Adama Dahico /Artiste -Comédien-Humoriste et écrivain ivoirien

Adama Dahico /Artiste -Comédien-Humoriste et écrivain ivoirien

25 ans de carrière, des milliers d'heures d'émissions humoristiques radio et des séries TVNé en mai 1968, le jeune humoriste a commencé sa carrière en 1992 avec une émission à la radio, Les Echos de l'allocodrome, le nom qu'il attribue aux maquis qui servent entre autres des bananes frites ou allocos. Son art humoristique est apprécié dans toute la sous-région, notamment au Niger. «J'adapte les expressions au lieu où je suis ; au Niger,...

Conférence inaugurale de la 17ème édition de Clap Ivoire : Contribuer à l'éclosion et à la révélation des jeunes talents

Conférence inaugurale de la 17ème édition de Clap Ivoire : Contribuer à l'éclosion et à la révélation des jeunes talents

Du 4 au 9 septembre, Abidjan est le carrefour des talents du cinéma et de l'audiovisuels de la sous-région (UEMOA) avec la 17ème édition de Clap Ivoire qui va mettre en compétition des jeunes réalisateurs de courts métrages. Initiée dans un esprit de célébration de l'intégration sous régionale à travers le cinéma, le concours s'adresse à tous les Pays ressortissants de l'UEMOA, dont le nôtre. Pour les organisateurs, à travers cette renc...

Portrait/Abdoulaye Adamou Mato Ingénieur de son, régisseur Général et scénographe nigérien : «Le manque d'implication de…

Portrait/Abdoulaye Adamou Mato Ingénieur de son, régisseur Général et scénographe nigérien : «Le manque d'implication des compétences locales dans la réalisation sonore des cinéastes nigériens est à déplorer»

Avec plusieurs stages à son actif au Niger et des bourses d'études de l'Institut Imagine au Burkina Faso et de l'Organisation International de la Francophonie (OIF), Abdoulaye Adamou Mato s'est spécialisé dans l'art de la scène et radiophonique, en studio, en régie son et lumière au Centre Arabo Africain de Formation et de Recherche Théâtrale en Tunisie.L'évolution technologique dans l'audiovisuel a poussé Abdoulaye Adamou Mato pour maî...

Les vertus du henné : Tatouages et soins de beauté au henné

Les vertus du henné : Tatouages et soins de beauté au henné

A l'approche de la fête de la Tabaski, l'ambiance bat son plein à Niamey. Les femmes prennent d'assaut les marchés et les salons pour se faire belle. Fête rime avec élégance chez beaucoup d'entre elles et des marchés et salons d'esthétique se créent de façon spontanée au grand bonheur des commerçants et promoteurs. De jour, comme de nuit, ces lieux, grouillent de monde. Nombreuses sont les femmes qui utilisent le henné comme tatouage au...

Portrait : Rahina Balarabé, conteuse et comédienne : Conter sans compter

Portrait : Rahina Balarabé, conteuse et comédienne : Conter sans compter

Rahina Balarabé est une conteuse, d'ailleurs une des rares femmes qui pratique ce métier au Niger. Cette diplômée de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) est bien connue du grand public nigérien grâce à son émission télévisée « c'est l'heure du conte ».Passionnée de contes depuis son jeune âge, Rahina Balarabé a commencé à écrire en 2006, avec l'ambition de faire un livre de contes, mais...

Portrait : Amadou Edouard Lompo : Dramaturge, écrivain et scénariste nigérien

Portrait : Amadou Edouard Lompo : Dramaturge, écrivain et scénariste nigérien

Conseiller pédagogique de français de son Etat, Amadou Edouard Lompo est un passionné de la littérature. Il termine son doctorat en littérature à l'Ecole Doctorale, Lettres, Arts, Sciences de l'Homme et de la Société (ED- LASHS) de l'Université Abdou Moumouni de Niamey. Amadou Edouard Lompo se spécialise sur la connaissance des grands héros du Niger, plus précisément les épopées. Confronté à un manque d'ouvrages littéraires dans les ann...

Les spectacles Artistiques et Culturels du FESCUAO 2017 : Des prestations sur les valeurs d'unité, de paix, de solidarit…

Les spectacles Artistiques et Culturels du FESCUAO 2017 : Des prestations sur les valeurs d'unité, de paix, de solidarité et de dialogue

Les spectacles artistiques et culturels se poursuivent activement à Ouagadougou, la capitale du Faso, dans le cadre des festivités de la 14ème édition du Festival Scientifique et Culturel des Clubs UNESCO Universitaires de l'Afrique de l'Ouest (FESCUAO) à laquelle participent 450 festivaliers.Les troupes artistiques et culturelles des clubs UNESCO des pays participants se sont produites chacune en théâtre, en danse traditionnelle et mod...

Portrait/Mlle Fatouma Aiya Attahirou Akiné artiste plasticienne nigérienne : 23 ans et déjà grande artiste

Portrait/Mlle Fatouma Aiya Attahirou Akiné artiste plasticienne nigérienne : 23 ans et déjà grande artiste

« Aux âmes bien nées, la valeur n'atteint point le nombre d'années », dit-on à la jeune artiste plasticienne nigérienne Mlle Fatouma Aiya Attahirou Akiné. Du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias Balla Fasseké Kouyaté (CAMM/BFK) de Bamako à sa vie professionnelle, Mlle Akiné qui est âgée de 23 ans a déjà, à son actif, plus de 2500 œuvres dans sa carrière d'artiste plasticienne. On peut dire sans se tromper que tout, prédisposait...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Carnet d'un voyage en Australie et en Indonésie : …

Carnet d'un voyage en Australie et en Indonésie : Voyage au milieu de nulle part, sur l'Océan indien

Pour aller en Australie, au pays de nulle part perdu en plein milieu des océans, vous avez...

vendredi 20 octobre 2017

Australie, d'une ville à une autre

Australie, d'une ville à une autre

Pour le visiteur qui va en Australie en venant de vers l'Afrique la ville de Perth, capita...

vendredi 20 octobre 2017

Formation en Activités Génératrices des Revenus au…

Formation en Activités Génératrices des Revenus au centre Dimol : Donner espoir et soutenir l'autonomisation des femmes victimes de la fistule

La fistule est une maladie grave qui affecte les femmes suite aux mariages précoces, à l'e...

jeudi 5 octobre 2017

L'air du temps

Les mille et une ruses des brouteurs

Les mille et une ruses des brouteurs

Décidément, les escrocs qui écument le web n'en démordent guère. Chaque jour qui passe, il...

vendredi 20 octobre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.