Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Portrait d'artiste/ Ibrahim Oumarou Yacouba alias « Sage Soldat » : Juriste et pétri de talent artistique

cultureDe plus en plus le métier d'artiste intéresse un nombre important des jeunes dans notre pays. Pour certains de ces jeunes, les raisons ne sont autres que l'amour de l'art mais aussi certaines situations personnelles liées aux conditions de vie des intéressés. C'est le cas de notre artiste Ibrahim Oumarou
Yacouba alias « Sage Soldat » qui affirme avoir embrassé la carrière d'artiste faute de réussite dans ces ambitions de devenir un écrivain de renom. En effet, selon « Sage Soldat » les difficultés de publication, de diffusion et d'édition de ses écrits sont la principale raison qui l'a orienté vers la chanson. «Ma première vocation c'était d'être écrivain, mais j'ai été confronté à des difficultés liées à la cherté et à l'absence des maisons d'édition. Je ne peux pas continuer à écrire et à garder les écrits pour moi-même dans les tiroirs. J'ai vite eu l'idée de transformer mes écrits en chanson», a déclaré l'artiste « Sage Soldat ».
Agé de 29 ans, Ibrahim Oumarou Yacouba dit « Sage Soldat » est aujourd'hui un artiste chanteur auteur compositeur et interprète. En 12 ans de carrière, ce jeune artiste compte un album de 13 titres dont le vernissage a eu lieu le 14 mai 2016 au CCFN de Niamey. Avec une taille d'un mètre soixante-deux (1,62m) et pesant en moyenne 53 kg, « Sage Soldat » fascine ses fans par son charisme, sa simplicité, son engagement, son rayonnement, sa créativité mais aussi et surtout par sa voix et le sens des thématiques qu'il développe dans ses chansons. Avec un style très personnel dans le domaine du Reggae-raga, du Rap avec un « flow » vif qui lui confère une identité propre. En écoutant ses chansons ou en le suivant chanter sur scène, notre rappeur, reggae-man et chanteur dégage une voix à la fois mélodieuse et envoûtante qui puise ses racines dans la lecture des textes poétiques et littéraires et de la composition musicale à laquelle se livre l'artiste. Depuis ses premières chansons SAGE affermit son style à travers les textes qu'il écrit.
Né en 1987à Tahoua Ibrahim Omar Yacouba, a commencé la musique en 2004, alors qu'il était en classe de troisième. Après le baccalauréat en 2007, « Sage Soldat » s'est inscrit à l'université de Niamey à la Faculté des sciences juridiques. Il est actuellement en Master II de Droit des Affaires, puis en année de Licence III en Arts de spectacle et médiation culturelle à la faculté des Lettres de l'UAM. La dualité art et académie ne constitue qu'une force enrichissante pour notre jeune artiste.
Dans sa carrière « Sage Soldat » a participé à plusieurs concours artistique ; en 2009 et 2010, avec le concours scène ouverte Rap, organisé par le centre culturel franco nigérien CCFN. Les deux premiers titres de l'artiste enregistrés en studio en 2010 sont «martyrs de 1990 » et «protection de l'enfant ». Deux titres qui ont fait parler de l'artiste ici dans la capitale Niamey et à l'intérieur du pays.
En 2013, « Sage Soldat » représente le Niger avec la chanson « african personality » à la semaine de l'intégration africaine au centre culturel Oumarou ganda (CCOG) où il était en confrontation avec des artistes d'autres pays de l'Afrique. Son album de 13 titres est produit sous le thème « Plus de regard sur l'orphelin». Pourquoi ce thème ? Selon l'artiste «Sage Soldat », la protection des enfants, notamment les orphelins est une de ses priorités dans son combat de tous les jours. Il ajoute avoir organisé son concert de vernissage au nom de ses enfants orphelins à qui il a versé toute la recette de ce concert.
Actuellement, « Sage Soldat » est porteur d'un projet d'orphelinat qui va accueillir les enfants de 5 à 10 ans. Ce jeune artiste croit en lui et croit en ce qu'il fait pour déplacer les montagnes. « C'est quand on pense aux problèmes que les problèmes arrivent. Moi je crois que le métier nourrit l'homme et j'avance sur cette idée », a-t-il déclaré.
M. Ibrahim Oumarou Yacouba souligne que «Sage» c'est à l'image de quelqu'un qui est en perpétuelle recherche du savoir et «Soldat », une façon d'exprimer sa détermination, toute sa combativité en vue de l'atteinte des objectifs qu'il s'est fixés. Artiste évoluant en solo, « Sage Soldat » compte sur l'appui des bonnes volontés pour l'accompagner dans la mise en œuvre de son projet d'orphelinat.

Ali Maman et Salamatou Ouattara
www.lesahel.org

Culture

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival…

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival Tamadi'Arts : ''Le festival Tamadi'Arts est un cadre de rencontres et d'échanges entre des artistes professionnels venus des quat

Danseuse chorégraphe d'origine burkinabè, Aminata Sanou est la directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International, qui a initié le Festival Tamadi'Arts qui se tient depuis 2012 à Carvin dans la région Haut de France. Ce festival, qui est un cadre de brassage, vise la promotion de des cultures africaine, afro-brésilienne et afro-contemporaine, de la culture tout court à travers notamment la musique, la danse, le th...

Entretien avec le comédien, et acteur burkinabè, M. Gustave Sorgo : «Il ne suffit pas de prendre un caméscope pour deven…

Entretien avec le comédien, et acteur burkinabè, M. Gustave Sorgo : «Il ne suffit pas de prendre un caméscope pour devenir cinéaste, il y a une didactique cinématographique qu'il faut connaitre», déclare Gustave Sorgo

Rien ne semblait prédisposer Sorgo Dak Jean Gustave, qui était d'abord enseignant puis employé de banque à la carrière de comédien et d'acteur, à part le désir qu'il a toujours eu de faire rire les autres, depuis l'école primaire quand il jouait dans des sketches. Appelé « Tonton Gaoussou », par les uns, « Sidiki », par les autres, Gustave Sorgo a fait du théâtre dans sa jeunesse. Mais c'est la rencontre en 1979 avec le réalisateur de r...

Vernissage du livre '' La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T : TENEGHL'T, une identité culturelle nigérienne confirmée

Vernissage du livre '' La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T : TENEGHL'T, une identité culturelle nigérienne confirmée

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte-parole du Gouvernement, M. Assoumana Mallam Issa, a présidé, jeudi dernier, au Musée National Boubou Hama, la cérémonie officielle du vernissage du livre de Thiamidi Babou Magha, intitulé ''La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T, symbolisme et fonctions sociopolitiques.Dans ce livre, l'auteur montre le rôle sociopolitique de cette croix, ses fonctions et ...

Zin'naariâ ! L'alliance d'or de Rahmatou Keita, au Fespaco 2017 : Le film qui a séduit par la qualité de ses images

Zin'naariâ ! L'alliance d'or de Rahmatou Keita, au Fespaco 2017 : Le film qui a séduit par la qualité de ses images

En course pour l'étalon d'or de Yennenga au 25ème Fespaco, Zin'naariâ! (l'alliance d'or), le long métrage de la réalisatrice nigérienne Rahmatou Keita a décroché le trophée et le prix de la meilleure image.Zin'naariâ ! (l'alliance d'or) est un film du genre romantique d'une durée de 92 mn sorti en 2016. Sa première projection au 25ème Fespaco a eu lieu le 2 mars au "Ciné Burkina" de Ouagadougou. Dès la première scène, l'une des apprécia...

Cérémonie de clôture de la 25ème édition du FESPACO à Ouagadougou : «Félicité» du Sénégalais Alain Gomis remporte l'Etal…

Cérémonie de clôture de la 25ème édition du FESPACO à Ouagadougou : «Félicité» du Sénégalais Alain Gomis remporte l'Etalon d'or de Yénnega

Après dix jours et autant de nuits de projection de films courts et longs métrages, de séries télévisées, de films documentaires, et films d'écoles africaines de cinéma, et de panorama longs métrages fiction et documentaires, les écrans de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou se sont refermés, le 4 mars dernier au Palais des sports de Ouaga 2000, avec une cérémonie de clôture grandiose à ...

Alain Gomis, la confirmation d'un talent avec «Félicité»

Alain Gomis, la confirmation d'un talent avec «Félicité»

C'était le moment tant attendu du Fespaco, celui des palmarès avec la remise du prestigieux trophée, l'étalon d'or de Yennenga remporté cette année par le réalisateur sénégalais Alain Gomis avec « Félicité », un film d'une durée de 120mn sorti en 2016.Sans grande surprise l'étalon d'or de la 25ème édition du Fespaco a été remporté par le réalisateur sénégalais Alain Gomis avec son long métrage « Félicité ». Le succès remporté à Berlin p...

Projection de la série télévisée nigérienne en compétition au 25ème Fespaco à Ouagadougou : Baptême du feu pour " D…

Projection de la série télévisée nigérienne en compétition au 25ème Fespaco à Ouagadougou : Baptême du feu pour " Délou"

Sortie, le 3 décembre 2016, la série télévisée "Délou" du réalisateur nigérien Souleymane Mahamane, a été sélectionnée pour la compétition officielle au 25ème Fespaco. Le film d'une cinquantaine d'épisodes qui retrace le cheminement d'une femme décidée à devenir présidente, pour mettre fin à l'injustice, dont elle et ses concitoyens sont victimes, a été projeté le 26 février 2017 dans la salle « CBC » de Ouaga. Mais, seulement les trois...

Ouverture officielle de la 25ème édition du Fespaco : C'est parti pour la course à l'étalon d'or de Yennega

Ouverture officielle de la 25ème édition du Fespaco : C'est parti pour la course à l'étalon d'or de Yennega

Le Clap d'ouverture de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Fespaco) a été donné par le président du Faso, Sem Roch Marc Christian Kaboré dans l'après-midi du 25 février au stade municipal de Ouagadougou. Placé sous le thème "Formation et métiers du cinéma et de l'audiovisuel'', l'édition 2017 du festival met à l'honneur la Côte d'Ivoire, pays invité d'honneur. Ce pays qui marque sa prés...

Portrait d'Artiste : Hassane Boukary, artiste engagé pour la promotion de la paix

Portrait d'Artiste : Hassane Boukary, artiste engagé pour la promotion de la paix

Habillé d'un costume traditionnel nigérien, l'artiste tenait entre ses mains une canne en bronze en forme de vipère. Souriant et très ouvert, Hassane Boukary surnommé « Nounou » est auteur compositeur. Il avait débuté le métier d'artiste depuis son jeune âge. « J'ai embrassé la musique par amour, je ne l'ai pas hérité. Aucun membre de ma famille n'est chanteur », a-t-il déclaré. Selon lui, à travers la musique, il pense apporter sa cont...

Point de presse du ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur la tenue du Festival de l'Air : Pour la relance du tourism…

Point de presse du ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur la tenue du Festival de l'Air : Pour la relance du tourisme au Niger

C'est en prélude à la 12ème édition du Festival de l'Air, qui est un grand événement touristique pour le Niger en général et particulièrement pour la région d'Agadez, que le ministre du Tourisme et de l'Artisanat M. Ahmed Boto a animé samedi dernier, dans la salle de réunions dudit ministère, un point presse pour le lancement des préparatifs de ce rendez vous. Le festival de l'Air, édition 2017 est prévu du 10 au 12 mars prochain à Ifer...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mashhad, la deuxième grande ville de la République…

Mashhad, la deuxième grande ville de la République Islamique d'Iran : Une cité classée par l'UNESCO « Capitale culturelle du monde islamique » en 2017

Du 25 au 27 avril dernier, s'est tenu à Mashhad, le premier sommet des Maires des pays du ...

jeudi 18 mai 2017

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashh…

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashhad : Héritage spirituel et architectural de l'histoire iranienne

L'Iran abonde de lieux de pèlerinage, non seulement musulmans, mais également chrétiens, j...

jeudi 18 mai 2017

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distracti…

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distraction, de repos et de tourisme

Des espaces verdoyants, sereins, des espèces rares de plus de 4000 variétés. Des moments o...

jeudi 18 mai 2017

L'air du temps

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Une fois n'est pas coutume, les femmes nigériennes ont célébré, sans trop de faste, le wee...

jeudi 18 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.