Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Le Niger sur le podium de la 12ème édition d'Africa Movie Academy Awards (AMAA) à Port Harcourt : Trophée du meilleur documentaire africain de l'année, pour Aicha Elhadj Macky avec ''L'arbre sans fruit''

La--ralisatrice-Aicha-Macky-juste-aprs-avoir-reu-le-trophe-du-meilleur-film-documentaire-2016Le Niger était sur les premières marches de la 12ème édition de l'Africa Movie Academy Awards (AMAA) le 11 juin dernier à Port Harcourt dans l'Etat de Rivers au Nigeria. La réalisatrice Aicha Elhadj Macky a remporté le trophée de meilleur documentaire africain de l'année 2016, avec son film ''L'arbre sans fruit'', sorti cette année même. Aicha Macky était à Port Harcourt, avec deux autres Nigériens, notamment le réalisateur Moussa Hamadou Djingarey, et Beidari Hamani Yacouba, respectivement nominés pour les catégories meilleure fiction et meilleur acteur.
«Sans une équipe compétente, un réalisateur ne réussit jamais son œuvre. Et sans les diffuseurs et les médias, lui et son œuvre restent cachés et inconnus du public. Je ne serai pas arrivée là sans le soutien de tout ce monde. Mais je n'oublierai pas le soutien de la famille qui est capital, surtout pour la femme que je suis'', s'exprimait ainsi Aicha Elhadj Macky dans un entretien en ligne depuis Port Harcourt, après avoir remporté le trophée de meilleur documentaire africain de l'année 2016, avec son film ''L'arbre sans fruit''.
Le 4 juin dernier, à l'issue de la projection du film au Palais des Congrès de Niamey, le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte-parole du Gouvernement, M. Assoumana Malam Issa, remettait à Aicha Elhadj Macky et ses compatriotes le drapeau du Niger qu'ils allaient représenter à l'AMAA de Port Harcourt. Et c'est finalement l'œuvre de Aicha Elhadj Macky qui a été primée.
Les AMAA sont, d'une certaine manière, les oscars à l'africaine. C'est un peu une lapalissade que de dire qu'Aicha Elhadj Macky a dû se battre pour en arriver là. En effet, la réalisation de ce documentaire n'a pas été du tout aisée. Non pas parce que, comme dans d'autres pays, les réalisateurs africains sont confrontés au problème de moyens financiers ou matériel, mais surtout parce que la réalisatrice du documentaire ''L'arbre sans fruit'' a peiné pour trouver les personnes qui ont témoigné sur un sujet aussi ''tabou'' et grave que celui des couples qui n'arrivent pas à avoir d'enfant. Ces passages du synopsis justifient le projet du film, et révèlent la gravité du sujet du film dont la réalisatrice est un des principaux personnages, car elle-même concernée par le problème abordé.
''Il y a quelques années, je me suis mariée, et aujourd'hui encore, nous n'avons pas d'enfant. Cette situation est ''hors-norme'' dans mon pays, le Niger, dans lequel le statut marital somme le couple d'enfanter le plus tôt possible. Mais au Niger, comme partout dans le monde, il y a des problèmes d'infertilité. Ce documentaire se conçoit comme un carnet de vie. Il trace le cheminement de mon rapport à la maternité, et prend pour point de départ cette mère inconnue dont je n'ai comme souvenir qu'une photo floue (NDLR, la photo de la mère de la réalisatrice qu'elle a perdue à l'âge de 5 ans). A travers mon expérience personnelle, je cherche à sonder le destin des femmes autour de l'enfantement, et recueillir le ressenti des femmes présumées infécondes''.
Dans le film réalisé à travers le Niger, la ''briseuse de tabous'' a abordé la question de l'infertilité, des couples sans enfant, avec des spécialistes, des oulémas, à travers des débats radiophoniques, et surtout avec des femmes qui, comme elle, souffrent du ''regard des autres'', et de ''la pression exercée sur les femmes infécondes'', qu'elles sont accusées d'être. Pour porter leurs ''histoires'' à l'écran, Aicha Elhadj Macky a dû user de beaucoup de tacts pour convaincre certaines à témoigner. ''Il a fallu un peu me mettre en danger pour convaincre les autres. Se faire filmer, c'est se mettre en danger surtout sur des thématiques assez sensibles. La démarche du sujet à la première personne a aidé à gagner la confiance des personnages sans lesquels mon histoire seule ne suffirait pas à faire un film'', confie la réalisatrice.
Mais comme le relève Aicha, ce que le film donne à voir d'ailleurs, il n'y a pas que la femme qui en pâtit. ''Le couple aussi peut être mis en danger s'il ne répond pas aux exigences de la vie maritale''. Le documentaire ''L'arbre sans fruit '', qui est l'histoire de la réalisatrice, mais aussi celle d'autres femmes, tente ainsi de briser le tabou que constitue la vie, l'histoire de nombreuses femmes nigériennes et africaines.
A trente deux ans, Aicha Elhadj Macky, cette ''briseuse de tabous'', est en train de se frayer un passage dans la sphère cinématographique avec une filmographie qui promet, car avant ''L'arbre sans fruit'', elle a réalisé " Savoir faire le lit'', ''Moi et ma maigreur'', la fiction ''Le dilemme de Binta''. Elle promet pour les cinéphiles ''Ziguegué'', ''Les erreurs" et ''Les faux compagnons'', qui sont en cours de réalisation.

Souley Moutari(onep)
www.lesahel.org

Culture

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival…

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival Tamadi'Arts : ''Le festival Tamadi'Arts est un cadre de rencontres et d'échanges entre des artistes professionnels venus des quat

Danseuse chorégraphe d'origine burkinabè, Aminata Sanou est la directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International, qui a initié le Festival Tamadi'Arts qui se tient depuis 2012 à Carvin dans la région Haut de France. Ce festival, qui est un cadre de brassage, vise la promotion de des cultures africaine, afro-brésilienne et afro-contemporaine, de la culture tout court à travers notamment la musique, la danse, le th...

Entretien avec le comédien, et acteur burkinabè, M. Gustave Sorgo : «Il ne suffit pas de prendre un caméscope pour deven…

Entretien avec le comédien, et acteur burkinabè, M. Gustave Sorgo : «Il ne suffit pas de prendre un caméscope pour devenir cinéaste, il y a une didactique cinématographique qu'il faut connaitre», déclare Gustave Sorgo

Rien ne semblait prédisposer Sorgo Dak Jean Gustave, qui était d'abord enseignant puis employé de banque à la carrière de comédien et d'acteur, à part le désir qu'il a toujours eu de faire rire les autres, depuis l'école primaire quand il jouait dans des sketches. Appelé « Tonton Gaoussou », par les uns, « Sidiki », par les autres, Gustave Sorgo a fait du théâtre dans sa jeunesse. Mais c'est la rencontre en 1979 avec le réalisateur de r...

Vernissage du livre '' La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T : TENEGHL'T, une identité culturelle nigérienne confirmée

Vernissage du livre '' La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T : TENEGHL'T, une identité culturelle nigérienne confirmée

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte-parole du Gouvernement, M. Assoumana Mallam Issa, a présidé, jeudi dernier, au Musée National Boubou Hama, la cérémonie officielle du vernissage du livre de Thiamidi Babou Magha, intitulé ''La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T, symbolisme et fonctions sociopolitiques.Dans ce livre, l'auteur montre le rôle sociopolitique de cette croix, ses fonctions et ...

Zin'naariâ ! L'alliance d'or de Rahmatou Keita, au Fespaco 2017 : Le film qui a séduit par la qualité de ses images

Zin'naariâ ! L'alliance d'or de Rahmatou Keita, au Fespaco 2017 : Le film qui a séduit par la qualité de ses images

En course pour l'étalon d'or de Yennenga au 25ème Fespaco, Zin'naariâ! (l'alliance d'or), le long métrage de la réalisatrice nigérienne Rahmatou Keita a décroché le trophée et le prix de la meilleure image.Zin'naariâ ! (l'alliance d'or) est un film du genre romantique d'une durée de 92 mn sorti en 2016. Sa première projection au 25ème Fespaco a eu lieu le 2 mars au "Ciné Burkina" de Ouagadougou. Dès la première scène, l'une des apprécia...

Cérémonie de clôture de la 25ème édition du FESPACO à Ouagadougou : «Félicité» du Sénégalais Alain Gomis remporte l'Etal…

Cérémonie de clôture de la 25ème édition du FESPACO à Ouagadougou : «Félicité» du Sénégalais Alain Gomis remporte l'Etalon d'or de Yénnega

Après dix jours et autant de nuits de projection de films courts et longs métrages, de séries télévisées, de films documentaires, et films d'écoles africaines de cinéma, et de panorama longs métrages fiction et documentaires, les écrans de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou se sont refermés, le 4 mars dernier au Palais des sports de Ouaga 2000, avec une cérémonie de clôture grandiose à ...

Alain Gomis, la confirmation d'un talent avec «Félicité»

Alain Gomis, la confirmation d'un talent avec «Félicité»

C'était le moment tant attendu du Fespaco, celui des palmarès avec la remise du prestigieux trophée, l'étalon d'or de Yennenga remporté cette année par le réalisateur sénégalais Alain Gomis avec « Félicité », un film d'une durée de 120mn sorti en 2016.Sans grande surprise l'étalon d'or de la 25ème édition du Fespaco a été remporté par le réalisateur sénégalais Alain Gomis avec son long métrage « Félicité ». Le succès remporté à Berlin p...

Projection de la série télévisée nigérienne en compétition au 25ème Fespaco à Ouagadougou : Baptême du feu pour " D…

Projection de la série télévisée nigérienne en compétition au 25ème Fespaco à Ouagadougou : Baptême du feu pour " Délou"

Sortie, le 3 décembre 2016, la série télévisée "Délou" du réalisateur nigérien Souleymane Mahamane, a été sélectionnée pour la compétition officielle au 25ème Fespaco. Le film d'une cinquantaine d'épisodes qui retrace le cheminement d'une femme décidée à devenir présidente, pour mettre fin à l'injustice, dont elle et ses concitoyens sont victimes, a été projeté le 26 février 2017 dans la salle « CBC » de Ouaga. Mais, seulement les trois...

Ouverture officielle de la 25ème édition du Fespaco : C'est parti pour la course à l'étalon d'or de Yennega

Ouverture officielle de la 25ème édition du Fespaco : C'est parti pour la course à l'étalon d'or de Yennega

Le Clap d'ouverture de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Fespaco) a été donné par le président du Faso, Sem Roch Marc Christian Kaboré dans l'après-midi du 25 février au stade municipal de Ouagadougou. Placé sous le thème "Formation et métiers du cinéma et de l'audiovisuel'', l'édition 2017 du festival met à l'honneur la Côte d'Ivoire, pays invité d'honneur. Ce pays qui marque sa prés...

Portrait d'Artiste : Hassane Boukary, artiste engagé pour la promotion de la paix

Portrait d'Artiste : Hassane Boukary, artiste engagé pour la promotion de la paix

Habillé d'un costume traditionnel nigérien, l'artiste tenait entre ses mains une canne en bronze en forme de vipère. Souriant et très ouvert, Hassane Boukary surnommé « Nounou » est auteur compositeur. Il avait débuté le métier d'artiste depuis son jeune âge. « J'ai embrassé la musique par amour, je ne l'ai pas hérité. Aucun membre de ma famille n'est chanteur », a-t-il déclaré. Selon lui, à travers la musique, il pense apporter sa cont...

Point de presse du ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur la tenue du Festival de l'Air : Pour la relance du tourism…

Point de presse du ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur la tenue du Festival de l'Air : Pour la relance du tourisme au Niger

C'est en prélude à la 12ème édition du Festival de l'Air, qui est un grand événement touristique pour le Niger en général et particulièrement pour la région d'Agadez, que le ministre du Tourisme et de l'Artisanat M. Ahmed Boto a animé samedi dernier, dans la salle de réunions dudit ministère, un point presse pour le lancement des préparatifs de ce rendez vous. Le festival de l'Air, édition 2017 est prévu du 10 au 12 mars prochain à Ifer...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mashhad, la deuxième grande ville de la République…

Mashhad, la deuxième grande ville de la République Islamique d'Iran : Une cité classée par l'UNESCO « Capitale culturelle du monde islamique » en 2017

Du 25 au 27 avril dernier, s'est tenu à Mashhad, le premier sommet des Maires des pays du ...

jeudi 18 mai 2017

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashh…

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashhad : Héritage spirituel et architectural de l'histoire iranienne

L'Iran abonde de lieux de pèlerinage, non seulement musulmans, mais également chrétiens, j...

jeudi 18 mai 2017

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distracti…

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distraction, de repos et de tourisme

Des espaces verdoyants, sereins, des espèces rares de plus de 4000 variétés. Des moments o...

jeudi 18 mai 2017

L'air du temps

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Une fois n'est pas coutume, les femmes nigériennes ont célébré, sans trop de faste, le wee...

jeudi 18 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.