Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Point de presse du ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur la tenue du Festival de l'Air : Pour la relance du tourisme au Niger


tourismeC'est en prélude à la 12ème édition du Festival de l'Air, qui est un grand événement touristique pour le Niger en général et particulièrement pour la région d'Agadez, que le ministre du Tourisme et de l'Artisanat M. Ahmed Boto a animé samedi dernier, dans la salle de réunions dudit ministère, un point presse pour le lancement des préparatifs de ce rendez vous. Le festival de l'Air, édition 2017 est prévu du 10 au 12 mars prochain à Iferouāne (région d'Agadez) avec comme thème central : «Tourisme, vecteur de paix, de croissance et de rapprochement des peuples ». La particularité de cette édition par rapport aux précédentes, c'est qu'elle sera organisée avant la tenue de cet événement, un atelier sur la migration irrégulière et pendant la fête, un accent sera mis sur la promotion et la valorisation de l'Inzad, le violon touareg. Cet élément culturel est aujourd'hui en déperdition bien qu'il ait été répertorié par l'UNESCO comme étant un patrimoine immatériel de l'humanité.
Dans ses propos liminaires au cours de ce point de presse, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat M. Ahmed Boto a d'abord relevé le fait que le tourisme et l'Artisanat sont deux secteurs extrêmement importants dans l'économie nigérienne. En effet, les statistiques s'accordent à dire que les deux secteurs représentent environ 30 % du produit intérieur brut du Niger. Ce qui dénote de l'importance de ces deux secteurs pour le développement de notre pays en particulier et pour l'épanouissement des populations en général. C'est pourquoi, le ministre du Tourisme et de l'Artisanat a rappelé que le Président de la République, Chef de l'Etat a, dans son programme, accordé beaucoup d'importance à ces deux secteurs avec comme action phare, la relance du tourisme et de l'artisanat. Le Chef de l'Etat disait dans son discours à l'occasion de la commémoration du 58ème anniversaire de la proclamation de la
République « la relance de l'industrie du tourisme et de l'artisanat constituera une activité de substitution à l'économie criminelle notamment celle relative aux trafics des migrants ».
C'est dire qu'au-delà de son importance pour notre économie, le secteur du tourisme peut constituer une alternative viable à l'atténuation du phénomène de la migration. C'est dans cette optique que
le ministère du Tourisme et de l'Artisanat a estimé qu'il est absolument nécessaire de créer les conditions de relance du tourisme au Niger en dépit d'un environnement sous régional incertain. Quoi qu'on dise, a ajouté le ministre Ahmed Boto, « nous pouvons considérer notre pays comme étant une oasis de paix dans un océan d'incertitudes. Aujourd'hui, la volonté de notre Président à faire de la paix son credo est plus que certaine. En témoigne le déploiement de ses efforts aussi bien au Niger que dans les autres pays. Nous devons tout faire pour valoriser les acquis de tout cet important investissement fait par le peuple nigérien. C'est à cet effet que nous considérons le tourisme, comme certainement beaucoup d'autres secteurs, peut valablement contribuer à la résolution de plusieurs problèmes que nous connaissons d'aujourd'hui » a dit le ministre Ahmed Boto.
Et d'ajouter que, «nous nous sommes fixés comme objectif d'ici l'année prochaine de relancer le tourisme à travers un certain nombre d'activités notamment des communications qui permettent à nos partenaires d'avoir une vision beaucoup plus positive du Niger en baissant l'alerte sur l'insécurité, qui du reste n'est pas tout a fait justifié pour nous.
Le Niger est tout de même conscient de l'importance de la sécurité et de l'obligation de tous les Etats à assurer la sécurité de leurs ressortissants. Nous disons que nous avons ce souci en tant qu'Etat de préserver la sécurité de nos citoyens mais aussi celle de ceux qui nous fréquentent. De ce point de vue, l'Etat nigérien est disposé à mettre tout le dispositif en place pour assurer la sécurité de ceux qui vont venir nous visiter. Nous voudrions leur montrer à travers un certain nombre d'actions que le Niger est encore un pays fréquentable, un pays de paix, d'hospitalité, un pays qui recèle d'immenses potentialités, qui méritent d'être
visitées. Bref, le Niger est un pays ouvert et près à recevoir tous ceux qui veulent bien le visiter et même y travailler'', a assuré le ministre du Tourisme et de l'Artisanat.

Revenant sur l'événement qu'est le festival de l'Air, le ministre Ahmed Boto a précisé qu'il est une des activités prévues par le Ministère pour essayer de façon progressive à créer les conditions de relance du tourisme. Ce festival, a fait ses preuves dans la mesure où c'est un événement qui est extrêmement riche sur le plan culturel. Il offre l'occasion aux différents acteurs et partenaires d'échanger sur les sujets de préoccupations qui concernent notamment la paix, la sécurité et le développement de façon générale. Le festival de l'Air a dit le ministre Ahmed Boto mérite d'être valorisé parce que non seulement en lui-même, il constitue un attrait touristique certain de par la diversité culturelle qu'il représente mais aussi il se tient dans un endroit réputé être favorable au développement du tourisme. «Cette édition 2017 du festival de l'Air se situe dans une logique de continuité puisque le 18 décembre 2016, le Niger a célébré Agadez Sokni à l'occasion de la fête de la proclamation de la République pour démontrer aux partenaires de notre pays que la sécurité règne au Niger et que l'Etat est capable d'assurer la sécurité pour tout le monde » a conclu le ministre du Tourisme et de l'Artisanat.

Hassane Daouda(onep)
www.lesahel.org

Culture

Le Slam : Une pratique artistique à l'assaut des scènes nigériennes

Le Slam : Une pratique artistique à l'assaut des scènes nigériennes

« Je déclame, tu m'acclames » : tel est le nom donné aux sessions de Slam qu'accueille depuis février dernier la scène du Centre Culturel Franco-Nigérien (CCFN-Jean Rouch) de Niamey chaque 1er jeudi du mois. Fait de déclamation de textes poétiques sur scène, le Slam qui est un mouvement artistique, culturel et social né à Chicago aux Etats-Unis à la fin des années 80, a gagné les scènes de Niamey, comme d'autres villes, où son audience ...

Quelques conseils utiles sur les journées du Ramadan

Quelques conseils utiles sur les journées du Ramadan

Le Ramadan 2017 a débuté depuis le 27 mai, ouvrant une période de jeûne d'un mois au cours de laquelle les obligations que doit respecter le fidèle ne sont pas toujours celles que l'on croit. Le ramadan, tradition religieuse tirée du Coran, souffre de nombreuses idées reçues, notamment sur les véritables interdits à respecter lors de ce jeûne. Une chose est sûre toutefois : les musulmans doivent respecter trois interdits majeurs pendant...

Portrait du styliste Ousmane Sambo Hamidou : «Il faut aider les couturiers nigériens à habiller tous les nigériens»

Portrait du styliste Ousmane Sambo Hamidou : «Il faut aider les couturiers nigériens à habiller tous les nigériens»

« Je suis né dans la mode ; mon père était un grand tailleur à Zinder ; ma mère et tous les autres membres de ma famille étaient couturiers et tailleurs aussi », affirme tout de go Ousmane Sambo Hamidou, un styliste né le 8 juin 1972 à Zinder et aujourd'hui père de deux enfants.L'environnement familial aidant, c'est à tout juste neuf (9) ans qu'Ousmane Sambo Hamidou commença à coudre. Sa scolarité allait en pâtir car il arrêta ses étude...

Conte « La marmite musicale » à la 10ème édition du Festival ''Emergences'' : La conteuse Rahina Ballarabé séduit le pub…

Conte « La marmite musicale » à la 10ème édition du Festival ''Emergences'' : La conteuse Rahina Ballarabé séduit le public jeune

Les sociétés africaines disposent d'un patrimoine culturel riche et varié, qui peut servir de source d'inspiration pour les artistes. Pour faire revivre les anciens temps à la nouvelle génération, la 10ème édition du Festival ''Emergences- Art et Racines a, programmé dans le cadre de ses activités, le conte parmi les spectacles qui ont eu lieu dans les centres des jeunes de Niamey. Le 25 mai dernier, la conteuse Rahina Ballarabé que con...

Finale de la 1ère édition de la phase nationale du Concours Panafricain de Littérature Livre d'Or : Les candidats affûte…

Finale de la 1ère édition de la phase nationale du Concours Panafricain de Littérature Livre d'Or : Les candidats affûtent leur plume en prélude à la grande finale de Cotonou en août prochain

L'ONG Aide Sociale et Réinsertion des Oubliés (ASRO), en collaboration avec le ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, a organisé samedi dernier à la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) Djado Sékou de Niamey, la 1ère édition de la phase nationale du Concours Panafricain de Littérature Livre d'Or. Cette compétition est organisée en prélude de sa 2ème édition au plan Africain qui se tiendra à ...

Clôture, samedi dernier, de la 10ème édition du Festival Emergence Arts et Racine à Niamey : Les organisateurs et les pa…

Clôture, samedi dernier, de la 10ème édition du Festival Emergence Arts et Racine à Niamey : Les organisateurs et les participants se félicitent du bon déroulement de l'édition

La compagnie théâtrale Arène Théâtre a organisé du 24 au 27 mai 2017, la 10ème édition du festival Emergence Arts et Racine à Niamey. Plusieurs pays, notamment le Cameroun, le Congo, la Côte d'Ivoire, le Bénin, le Mali et le Burkina Faso ont pris activement part à cette rencontre artistique annuelle de Niamey. Les festivités ont pris fin le samedi 27 mai 2017 dans la soirée au Centre des jeunes de Karadjé (village du festival) en présen...

Le voile : Indispensable pour la femme musulmane pendant ce mois béni

Le voile : Indispensable pour la femme musulmane pendant ce mois béni

Ces dernières années, partout au Niger, on rencontre des femmes et même des petites filles qui portent le voile : le corps est couvert entièrement de la tête jusqu'au pied ; souvent le visage est caché et on ne peut pas reconnaître la personne. Le port du voile est obligatoire dans la religion musulmane, nous enseignent les musulmans. Le "hijab" ou la "burqua" sont des tenues que les femmes musulmanes portent selon les principes de la r...

Vernissage du film « Solaire made in Africa, l'œuvre du pr Abdou Moumouni» du réalisateur Malam Saguirou : Un documentai…

Vernissage du film « Solaire made in Africa, l'œuvre du pr Abdou Moumouni» du réalisateur Malam Saguirou : Un documentaire qui met en exergue la problématique de l'indépendance énergétique

Vendredi dernier, c'est une salle archicomble du Palais des Congrès qui a accueilli le vernissage du film « Solaire made in Africa, l'œuvre du Professeur Abdou Moumouni» du réalisateur Malam Saguirou. Personnalités du pays, parents, amis et connaissances de Feu Professeur Abdou Moumouni ont pris d'assaut la grande salle du Palais des congrès pour visionner ce film qui célèbre l'illustre scientifique, un grand homme aux valeurs universel...

Amadou Younsa Hamani alias '' Force morale'', artiste rappeur : Une nouvelle voix dans l'univers musical nigérien

Amadou Younsa Hamani alias '' Force morale'', artiste rappeur : Une nouvelle voix dans l'univers musical nigérien

«Force morale » fait de plus en plus parler de lui à travers l'un de ses titres phares : ''s'amuser'' ; il gagne en audience car, sur scène, il séduit les mélomanes par sa voix mélodieuse et l'originalité qui caractérise ses morceaux. Son objectif : montrer à la face du monde qu'avec la musique, un pays peut se développer.Amadou Younsa Hamani alias '' Force morale'' est étudiant en troisième (3ème) année de gestion à l'Université Abdou ...

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival…

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival Tamadi'Arts : ''Le festival Tamadi'Arts est un cadre de rencontres et d'échanges entre des artistes professionnels venus des quat

Danseuse chorégraphe d'origine burkinabè, Aminata Sanou est la directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International, qui a initié le Festival Tamadi'Arts qui se tient depuis 2012 à Carvin dans la région Haut de France. Ce festival, qui est un cadre de brassage, vise la promotion de des cultures africaine, afro-brésilienne et afro-contemporaine, de la culture tout court à travers notamment la musique, la danse, le th...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Artisanat à Agadez : Le savoir-faire traditionnel …

Artisanat à Agadez : Le savoir-faire traditionnel des femmes

Agadez est connu partout au Niger et ailleurs dans le monde pour son artisanat. Dans ce se...

vendredi 16 juin 2017

Mme Inani Amado Mamoudou, présidente communale des…

Mme Inani Amado Mamoudou, présidente communale des femmes artisanes d'Agadez : Les produits artisanaux de la région ont acquis une notoriété aux plans national et international

La présidente communale des femmes artisanes d'Agadez, Mme Inani Amado Mamoudou fait parti...

vendredi 16 juin 2017

Le travail des enfants à Niamey : Entre débrouilla…

Le travail des enfants à Niamey : Entre débrouillardise et exploitation

Le phénomène ne semble nullement choqué et pourtant le travail des enfants prend de l'ampl...

vendredi 9 juin 2017

L'air du temps

Il a plu des cordes sur Niamey

Il a plu des cordes sur Niamey

Après les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la ville de Niamey dans la nuit de...

vendredi 16 juin 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.