Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Ouverture officielle de la 25ème édition du Fespaco : C'est parti pour la course à l'étalon d'or de Yennega


Clap-douverture-du-fespaco-donn-par-le-prsident-Roch-Marc-Christian-KaborLe Clap d'ouverture de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Fespaco) a été donné par le président du Faso, Sem Roch Marc Christian Kaboré dans l'après-midi du 25 février au stade municipal de Ouagadougou. Placé sous le thème "Formation et métiers du cinéma et de l'audiovisuel'', l'édition 2017 du festival met à l'honneur la Côte d'Ivoire, pays invité d'honneur. Ce pays qui marque sa présence à ce Fespaco avec une délégation de plus de 300 personnes a offert à ceux qui ont fait le déplacement du stade municipal de Ouaga, un concert Live avec la star ivoirienne du reggae, Alpha Blondy.
Comme à son habitude, depuis 1972, année où le
Fespaco est devenu biennale, la ville de Ouagadougou renoue pour une dizaine de jours avec cette ambiance festivalière, qui lui imprime un rythme particulier. Ougadougou, capitale du 7ème art africain, s'anime particulièrement sur l'avenue Kwamé Nkruma, aux sièges du Fespaco, du MICA, à la place de la nation, cette année avec le village « Akwaba », des projections de films dans les salles de cinéma, des colloques, des formations, des expositions, ou encore à la maison du peuple, avec la rue marchande, etc. La cérémonie d'ouverture du Fespaco 2017 a été très festive. En lever de
rideau, il y'a eu la prestation de la chanteuse Awa Cissao, puis avant la montée sur scène d'Alpha Blondy, le groupe Sogha du Niger, Dicko Fils, le rappeur Smokey, Sana Bob... vont passer sur la scène du stade municipal de Ouaga qui a fait le plein.
Au chapitre des discours, il y a eu d'abord l'intervention du maire de
Ouagadougou, qui a souhaité aux festivaliers la bienvenue dans la capitale du cinéma africain. M. Armand Roland Bewendé a réaffirmé le soutien de la ville au Fespaco dont elle est le premier partenaire, avant d'appeler à un renouveau du cinéma africain. Le président du Comité national d'organisation de l'événement, M. Stanilas Meda a relevé quant à lui, les efforts déployés pour assurer un bon déroulement de cette 25ème édition du Fespaco, couplée au Marché International du Cinéma et de la Télévision Africains (MICA) qui est à sa 18ème édition. Le Fespaco, a-t-il déclaré, « est un cadre d'expression de la fraternité ». Cette année, a-t-il précisé plus de 161 films sont programmés, et 105 sont en compétition, dont une vingtaine de long métrage pour le prestigieux Etalon d'or de Yennenga.

Le ministre de la Culture de la Cote d'Ivoire, pays invité d'honneur de l'édition 2017 M. Kouakou Maurice Bandama, a également pris la parole pour remercier le comité d'organisation et les autorités burkinabè pour cette invitation qui renforceSogha-en-animation--louverture-du-fespaco les relations entre leurs peuples. La Côte D'Ivoire marque sa présence à ce Fespaco avec une délégation forte de plus de 300 personnes. Le ministre burkinabé de la Culture, des arts et du tourisme M. Tahirou Barry, applaudi lors de son entrée particulière sur la scène, (il a couru de la tribune officielle jusqu'au pupitre) a prononcé un discours d'ouverture assez engagé. Il a rappelé quelques moments de lutte de «libération» du peuple Burkinabè, avec des références au père de la révolution, le capitaine Thomas Sankara, et récemment le mouvement d'octobre 2014 qui a fait tomber le régime de Blaise Compaoré, le tombeur de Sankara. Pour M. Tahirou Barry cette 25ème édition du Fespaco doit être celle de «la vérité et du sursaut ». Aussi, il a invité les différents acteurs du monde du cinéma à mettre l'accent sur «la flexion, la formation pour le développement de l'industrie du cinéma en Afrique, surtout à l'ère de la technologie». Dans ce contexte de mondialisation, les cinéastes africains doivent se professionnaliser et faire des «films africains, au risque de perdre les repères», estime M. Barry.
Après ces interventions, le président de la République du Faso, Sem Roch Marc Christian
Kaboré a donné le clap d'ouverture de cette 25ème édition du Fespaco. Les festivités ont continué avec un spectacle d'équitation, servi avec art par les cavaliers du Faso. Puis le moment tant attendu, le concert «live» de la star ivoirienne du reggae, Alpha Blondy a clôturé en beauté les festivités d'ouverture du Fespaco. Artiste qui s'est révélé au monde il y a plus de 35 ans avec l'album "Brigadier Sabari» en 1982, Alpha Blondy âgé aujourd'hui de 64 ans, n'a rien perdu de son «magnétisme» sur scène.

Souley Moutari, envoyé spécial(onep)
www.lesahel.org

Culture

Le Slam : Une pratique artistique à l'assaut des scènes nigériennes

Le Slam : Une pratique artistique à l'assaut des scènes nigériennes

« Je déclame, tu m'acclames » : tel est le nom donné aux sessions de Slam qu'accueille depuis février dernier la scène du Centre Culturel Franco-Nigérien (CCFN-Jean Rouch) de Niamey chaque 1er jeudi du mois. Fait de déclamation de textes poétiques sur scène, le Slam qui est un mouvement artistique, culturel et social né à Chicago aux Etats-Unis à la fin des années 80, a gagné les scènes de Niamey, comme d'autres villes, où son audience ...

Quelques conseils utiles sur les journées du Ramadan

Quelques conseils utiles sur les journées du Ramadan

Le Ramadan 2017 a débuté depuis le 27 mai, ouvrant une période de jeûne d'un mois au cours de laquelle les obligations que doit respecter le fidèle ne sont pas toujours celles que l'on croit. Le ramadan, tradition religieuse tirée du Coran, souffre de nombreuses idées reçues, notamment sur les véritables interdits à respecter lors de ce jeûne. Une chose est sûre toutefois : les musulmans doivent respecter trois interdits majeurs pendant...

Portrait du styliste Ousmane Sambo Hamidou : «Il faut aider les couturiers nigériens à habiller tous les nigériens»

Portrait du styliste Ousmane Sambo Hamidou : «Il faut aider les couturiers nigériens à habiller tous les nigériens»

« Je suis né dans la mode ; mon père était un grand tailleur à Zinder ; ma mère et tous les autres membres de ma famille étaient couturiers et tailleurs aussi », affirme tout de go Ousmane Sambo Hamidou, un styliste né le 8 juin 1972 à Zinder et aujourd'hui père de deux enfants.L'environnement familial aidant, c'est à tout juste neuf (9) ans qu'Ousmane Sambo Hamidou commença à coudre. Sa scolarité allait en pâtir car il arrêta ses étude...

Conte « La marmite musicale » à la 10ème édition du Festival ''Emergences'' : La conteuse Rahina Ballarabé séduit le pub…

Conte « La marmite musicale » à la 10ème édition du Festival ''Emergences'' : La conteuse Rahina Ballarabé séduit le public jeune

Les sociétés africaines disposent d'un patrimoine culturel riche et varié, qui peut servir de source d'inspiration pour les artistes. Pour faire revivre les anciens temps à la nouvelle génération, la 10ème édition du Festival ''Emergences- Art et Racines a, programmé dans le cadre de ses activités, le conte parmi les spectacles qui ont eu lieu dans les centres des jeunes de Niamey. Le 25 mai dernier, la conteuse Rahina Ballarabé que con...

Finale de la 1ère édition de la phase nationale du Concours Panafricain de Littérature Livre d'Or : Les candidats affûte…

Finale de la 1ère édition de la phase nationale du Concours Panafricain de Littérature Livre d'Or : Les candidats affûtent leur plume en prélude à la grande finale de Cotonou en août prochain

L'ONG Aide Sociale et Réinsertion des Oubliés (ASRO), en collaboration avec le ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, a organisé samedi dernier à la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) Djado Sékou de Niamey, la 1ère édition de la phase nationale du Concours Panafricain de Littérature Livre d'Or. Cette compétition est organisée en prélude de sa 2ème édition au plan Africain qui se tiendra à ...

Clôture, samedi dernier, de la 10ème édition du Festival Emergence Arts et Racine à Niamey : Les organisateurs et les pa…

Clôture, samedi dernier, de la 10ème édition du Festival Emergence Arts et Racine à Niamey : Les organisateurs et les participants se félicitent du bon déroulement de l'édition

La compagnie théâtrale Arène Théâtre a organisé du 24 au 27 mai 2017, la 10ème édition du festival Emergence Arts et Racine à Niamey. Plusieurs pays, notamment le Cameroun, le Congo, la Côte d'Ivoire, le Bénin, le Mali et le Burkina Faso ont pris activement part à cette rencontre artistique annuelle de Niamey. Les festivités ont pris fin le samedi 27 mai 2017 dans la soirée au Centre des jeunes de Karadjé (village du festival) en présen...

Le voile : Indispensable pour la femme musulmane pendant ce mois béni

Le voile : Indispensable pour la femme musulmane pendant ce mois béni

Ces dernières années, partout au Niger, on rencontre des femmes et même des petites filles qui portent le voile : le corps est couvert entièrement de la tête jusqu'au pied ; souvent le visage est caché et on ne peut pas reconnaître la personne. Le port du voile est obligatoire dans la religion musulmane, nous enseignent les musulmans. Le "hijab" ou la "burqua" sont des tenues que les femmes musulmanes portent selon les principes de la r...

Vernissage du film « Solaire made in Africa, l'œuvre du pr Abdou Moumouni» du réalisateur Malam Saguirou : Un documentai…

Vernissage du film « Solaire made in Africa, l'œuvre du pr Abdou Moumouni» du réalisateur Malam Saguirou : Un documentaire qui met en exergue la problématique de l'indépendance énergétique

Vendredi dernier, c'est une salle archicomble du Palais des Congrès qui a accueilli le vernissage du film « Solaire made in Africa, l'œuvre du Professeur Abdou Moumouni» du réalisateur Malam Saguirou. Personnalités du pays, parents, amis et connaissances de Feu Professeur Abdou Moumouni ont pris d'assaut la grande salle du Palais des congrès pour visionner ce film qui célèbre l'illustre scientifique, un grand homme aux valeurs universel...

Amadou Younsa Hamani alias '' Force morale'', artiste rappeur : Une nouvelle voix dans l'univers musical nigérien

Amadou Younsa Hamani alias '' Force morale'', artiste rappeur : Une nouvelle voix dans l'univers musical nigérien

«Force morale » fait de plus en plus parler de lui à travers l'un de ses titres phares : ''s'amuser'' ; il gagne en audience car, sur scène, il séduit les mélomanes par sa voix mélodieuse et l'originalité qui caractérise ses morceaux. Son objectif : montrer à la face du monde qu'avec la musique, un pays peut se développer.Amadou Younsa Hamani alias '' Force morale'' est étudiant en troisième (3ème) année de gestion à l'Université Abdou ...

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival…

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival Tamadi'Arts : ''Le festival Tamadi'Arts est un cadre de rencontres et d'échanges entre des artistes professionnels venus des quat

Danseuse chorégraphe d'origine burkinabè, Aminata Sanou est la directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International, qui a initié le Festival Tamadi'Arts qui se tient depuis 2012 à Carvin dans la région Haut de France. Ce festival, qui est un cadre de brassage, vise la promotion de des cultures africaine, afro-brésilienne et afro-contemporaine, de la culture tout court à travers notamment la musique, la danse, le th...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Artisanat à Agadez : Le savoir-faire traditionnel …

Artisanat à Agadez : Le savoir-faire traditionnel des femmes

Agadez est connu partout au Niger et ailleurs dans le monde pour son artisanat. Dans ce se...

vendredi 16 juin 2017

Mme Inani Amado Mamoudou, présidente communale des…

Mme Inani Amado Mamoudou, présidente communale des femmes artisanes d'Agadez : Les produits artisanaux de la région ont acquis une notoriété aux plans national et international

La présidente communale des femmes artisanes d'Agadez, Mme Inani Amado Mamoudou fait parti...

vendredi 16 juin 2017

Le travail des enfants à Niamey : Entre débrouilla…

Le travail des enfants à Niamey : Entre débrouillardise et exploitation

Le phénomène ne semble nullement choqué et pourtant le travail des enfants prend de l'ampl...

vendredi 9 juin 2017

L'air du temps

Il a plu des cordes sur Niamey

Il a plu des cordes sur Niamey

Après les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la ville de Niamey dans la nuit de...

vendredi 16 juin 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.