Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Mashhad, la deuxième grande ville de la République Islamique d'Iran : Une cité classée par l'UNESCO « Capitale culturelle du monde islamique » en 2017

Dossier1 20170426 061346Du 25 au 27 avril dernier, s'est tenu à Mashhad, le premier sommet des Maires des pays du monde musulman. Cette rencontre internationale, dont les cérémonies d'ouverture et de clôture ont été présidées par le maire de la ville de Mashhad, M. Seyyed Solat Mortazavi, en présence de plusieurs invités, a rassemblé 40 maires de 27 pays qui ont partagé leurs expériences et renforcé la coopération entre les municipalités de leurs pays respectifs.
Selon les initiateurs, l'objectif principal est de réunir les dirigeants locaux du monde islamique afin de discuter des projets innovants des villes, présenter les meilleurs résultats, échanger sur les méthodes d'aménagement urbains, la gestion urbaine, le transport, la gestion des déchets, etc.
Après des discussions multilatérales et considérables sur de vastes sujets sur les questions urbaines islamiques, le premier sommet des maires du monde islamique a conclu ses travaux avec une déclaration conjointe sur l'importance de l'architecture islamique, de la fraternité, de la sympathie et du soutien des capacités communes. Selon le président du comité international du sommet, Dr Hossein Kashiri, l'événement a eu d'autres résultats satisfaisants, comme la nomination de Ghobeiry comme prochain lieu pour tenir l'assemblée en 2019 et d'élire Mashhad en tant que secrétariat permanent du sommet des maires islamiques. « La convocation a été réalisée avec succès à l'Hôtel Homa avec une large participation de 40 maires de 27 pays. Les points de vue des maires participants expliquent l'importance et la réussite de la rencontre », a-t-il déclaré.
A l'ouverture des travaux, le maire de la ville de Mashhad, M. Seyyed Solat Mortazavi a rappelé que l'imam Reza s'est investi pour le développement de la connaissance de la culture et l'art islamique. Cette valeur léguée a permis que, la ville soit classée cette année de 2017 Capitale culturelle du monde islamique par l'UNESCO. « Aujourd'hui, le monde musulman connait une évolution fulgurante qu'on doit encourager et protéger», a-t-il dit.
Pour lui, plus de 60% de la population mondiale vit dans les villes, et la plupart des problèmes dans la gestion des villes sont liés. Pour faire face à ces problèmes, les mairies nouent des relations de partenariat afin d'atteindre les objectifs des affaires municipales et des politiques générales et leur promotion. Selon M. Seyyed Solat Mortazavi, en dépit des solutions pratiques, les mairies des pays musulmans doivent fournir des efforts pour résoudre les problèmes et y apporter une solution adaptée au musulman qui a la riche culture islamique fondée sur les enseignements du Coran et des Hadiths ; les musulmans doivent être actifs et efficaces sur la scène internationale pour prendre à bras le corps leurs stratégies afin de développer leurs municipalités.
Pour lui, le maire doit être soucieux de la vie quotidienne de sa population. Il doit les approcher et les écouter. « L'essentiel pour nous est le rapprochement entre les villes du monde islamique. Cette nouvelle relation, que nous venons d'entreprendre permettra également le renforcement de la diplomatie et le renforcement de la coopération culturelle. Donc, il revient aux maires de s'y mettre. La solidarité entre les pays islamiques nécessite un engagement de tout un chacun afin d'atteindre notre objectif commun. Nous devons nous unir autour de nos idéaux communs à savoir la défense de notre religion qui est l'islam », a-t-il conseillé, avant de dire qu'au 21ème siècle, la consistance de l'interaction et la coopération dans le monde de l'islam constituent une grande réussite de l'expérience humaine à la disposition du réseau des capitales du monde. Pour lui, sans aucun doute, « le développement des communautés urbaines de la mondialisation doit reposer sur des meilleures bases et la stratégie de développement durable au niveau des municipalités doit faire un modèle de développement urbain dans tous les pays musulmans. Pour ce fait, le rapprochement entre les pays musulmans doit également passer par les municipalités », a martelé le maire de Mashhad.
M. Seyyed Solat Mortazavi a donné plusieurs exemples d'actions menées par la ville de Mashhad qui ont permis à la municipalité de faire des économies et d'apporter un grand changement, à savoir le développement culturel et la participation des citoyens à la gestion locale.
Il a enfin dit que Mashhad a des institutions scientifiques, intellectuelles et universitaires qui remontent à 700 ans. Al Risalah Dhahabiah est le seul texte à survivre des clans Mouhammad, où l'imam bienveillant, Reza a écrit sur la santé physique dans le style de vie islamique. Ce traité est connu sous le nom de traité d'or et aucun expert en histoire islamique ne peut ignorer son rôle indispensable en conduisant la civilisation humaine à un succès prospère.

Visite des maires sur quelques sites touristiques de la capitale entretenus par la municipalité
Les participants ont entrepris une courte visite de la ville le matin du 25 avril avant l'ouverture des travaux sur des attractions historiques, religieuses et récréatives de Mashhad. Ils ont eu des moments incroyables au sanctuaire de l'Imam Ridha, à l'exposition temporaire Mashhad et au jardin botanique. Dans la soirée, ils ont eu le plaisir de faire du café ; la décoration légère, les feux d'artifice et le grand banquet de nuit ont montré l'esprit vibrant du centre de réseautage, la cordialité et l'hospitalité iranienne.
Le maire central de la ville de Niamey, M. Hassane Seydou, qui a conduit la délégation nigérienne, a affirmé qu'il est « profondément content de trouver Mashhad comme ville verte et propre. Nous avons échangé avec les responsables de la mairie de Mashhad sur des questions d'intérêts communs en signant un accord de jumelage de la ville avec la municipalité de Mashhad et réaliser la croissance potentielle de Mashhad surtout dans le domaine du nettoyage de la ville et le transport urbain. Cette rencontre nous a été utile parce que nous avons signé plusieurs accords de partenariat avec Mashhad et d'autres projets de partenariat avec les autres mairies du monde musulman», a-t-il affirmé.
Seini Seydou Zakaria (ONEP)
19/05/17

Culture

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival…

Interview de Mme Aminata Sanou, directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International et du festival Tamadi'Arts : ''Le festival Tamadi'Arts est un cadre de rencontres et d'échanges entre des artistes professionnels venus des quat

Danseuse chorégraphe d'origine burkinabè, Aminata Sanou est la directrice artistique de la Compagnie Aminata Sanou-Tamadia International, qui a initié le Festival Tamadi'Arts qui se tient depuis 2012 à Carvin dans la région Haut de France. Ce festival, qui est un cadre de brassage, vise la promotion de des cultures africaine, afro-brésilienne et afro-contemporaine, de la culture tout court à travers notamment la musique, la danse, le th...

Entretien avec le comédien, et acteur burkinabè, M. Gustave Sorgo : «Il ne suffit pas de prendre un caméscope pour deven…

Entretien avec le comédien, et acteur burkinabè, M. Gustave Sorgo : «Il ne suffit pas de prendre un caméscope pour devenir cinéaste, il y a une didactique cinématographique qu'il faut connaitre», déclare Gustave Sorgo

Rien ne semblait prédisposer Sorgo Dak Jean Gustave, qui était d'abord enseignant puis employé de banque à la carrière de comédien et d'acteur, à part le désir qu'il a toujours eu de faire rire les autres, depuis l'école primaire quand il jouait dans des sketches. Appelé « Tonton Gaoussou », par les uns, « Sidiki », par les autres, Gustave Sorgo a fait du théâtre dans sa jeunesse. Mais c'est la rencontre en 1979 avec le réalisateur de r...

Vernissage du livre '' La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T : TENEGHL'T, une identité culturelle nigérienne confirmée

Vernissage du livre '' La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T : TENEGHL'T, une identité culturelle nigérienne confirmée

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, Porte-parole du Gouvernement, M. Assoumana Mallam Issa, a présidé, jeudi dernier, au Musée National Boubou Hama, la cérémonie officielle du vernissage du livre de Thiamidi Babou Magha, intitulé ''La Croix d'Agadès'' ou TENEGHL'T, symbolisme et fonctions sociopolitiques.Dans ce livre, l'auteur montre le rôle sociopolitique de cette croix, ses fonctions et ...

Zin'naariâ ! L'alliance d'or de Rahmatou Keita, au Fespaco 2017 : Le film qui a séduit par la qualité de ses images

Zin'naariâ ! L'alliance d'or de Rahmatou Keita, au Fespaco 2017 : Le film qui a séduit par la qualité de ses images

En course pour l'étalon d'or de Yennenga au 25ème Fespaco, Zin'naariâ! (l'alliance d'or), le long métrage de la réalisatrice nigérienne Rahmatou Keita a décroché le trophée et le prix de la meilleure image.Zin'naariâ ! (l'alliance d'or) est un film du genre romantique d'une durée de 92 mn sorti en 2016. Sa première projection au 25ème Fespaco a eu lieu le 2 mars au "Ciné Burkina" de Ouagadougou. Dès la première scène, l'une des apprécia...

Cérémonie de clôture de la 25ème édition du FESPACO à Ouagadougou : «Félicité» du Sénégalais Alain Gomis remporte l'Etal…

Cérémonie de clôture de la 25ème édition du FESPACO à Ouagadougou : «Félicité» du Sénégalais Alain Gomis remporte l'Etalon d'or de Yénnega

Après dix jours et autant de nuits de projection de films courts et longs métrages, de séries télévisées, de films documentaires, et films d'écoles africaines de cinéma, et de panorama longs métrages fiction et documentaires, les écrans de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la télévision de Ouagadougou se sont refermés, le 4 mars dernier au Palais des sports de Ouaga 2000, avec une cérémonie de clôture grandiose à ...

Alain Gomis, la confirmation d'un talent avec «Félicité»

Alain Gomis, la confirmation d'un talent avec «Félicité»

C'était le moment tant attendu du Fespaco, celui des palmarès avec la remise du prestigieux trophée, l'étalon d'or de Yennenga remporté cette année par le réalisateur sénégalais Alain Gomis avec « Félicité », un film d'une durée de 120mn sorti en 2016.Sans grande surprise l'étalon d'or de la 25ème édition du Fespaco a été remporté par le réalisateur sénégalais Alain Gomis avec son long métrage « Félicité ». Le succès remporté à Berlin p...

Projection de la série télévisée nigérienne en compétition au 25ème Fespaco à Ouagadougou : Baptême du feu pour " D…

Projection de la série télévisée nigérienne en compétition au 25ème Fespaco à Ouagadougou : Baptême du feu pour " Délou"

Sortie, le 3 décembre 2016, la série télévisée "Délou" du réalisateur nigérien Souleymane Mahamane, a été sélectionnée pour la compétition officielle au 25ème Fespaco. Le film d'une cinquantaine d'épisodes qui retrace le cheminement d'une femme décidée à devenir présidente, pour mettre fin à l'injustice, dont elle et ses concitoyens sont victimes, a été projeté le 26 février 2017 dans la salle « CBC » de Ouaga. Mais, seulement les trois...

Ouverture officielle de la 25ème édition du Fespaco : C'est parti pour la course à l'étalon d'or de Yennega

Ouverture officielle de la 25ème édition du Fespaco : C'est parti pour la course à l'étalon d'or de Yennega

Le Clap d'ouverture de la 25ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (Fespaco) a été donné par le président du Faso, Sem Roch Marc Christian Kaboré dans l'après-midi du 25 février au stade municipal de Ouagadougou. Placé sous le thème "Formation et métiers du cinéma et de l'audiovisuel'', l'édition 2017 du festival met à l'honneur la Côte d'Ivoire, pays invité d'honneur. Ce pays qui marque sa prés...

Portrait d'Artiste : Hassane Boukary, artiste engagé pour la promotion de la paix

Portrait d'Artiste : Hassane Boukary, artiste engagé pour la promotion de la paix

Habillé d'un costume traditionnel nigérien, l'artiste tenait entre ses mains une canne en bronze en forme de vipère. Souriant et très ouvert, Hassane Boukary surnommé « Nounou » est auteur compositeur. Il avait débuté le métier d'artiste depuis son jeune âge. « J'ai embrassé la musique par amour, je ne l'ai pas hérité. Aucun membre de ma famille n'est chanteur », a-t-il déclaré. Selon lui, à travers la musique, il pense apporter sa cont...

Point de presse du ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur la tenue du Festival de l'Air : Pour la relance du tourism…

Point de presse du ministre du Tourisme et de l'Artisanat sur la tenue du Festival de l'Air : Pour la relance du tourisme au Niger

C'est en prélude à la 12ème édition du Festival de l'Air, qui est un grand événement touristique pour le Niger en général et particulièrement pour la région d'Agadez, que le ministre du Tourisme et de l'Artisanat M. Ahmed Boto a animé samedi dernier, dans la salle de réunions dudit ministère, un point presse pour le lancement des préparatifs de ce rendez vous. Le festival de l'Air, édition 2017 est prévu du 10 au 12 mars prochain à Ifer...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mashhad, la deuxième grande ville de la République…

Mashhad, la deuxième grande ville de la République Islamique d'Iran : Une cité classée par l'UNESCO « Capitale culturelle du monde islamique » en 2017

Du 25 au 27 avril dernier, s'est tenu à Mashhad, le premier sommet des Maires des pays du ...

jeudi 18 mai 2017

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashh…

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashhad : Héritage spirituel et architectural de l'histoire iranienne

L'Iran abonde de lieux de pèlerinage, non seulement musulmans, mais également chrétiens, j...

jeudi 18 mai 2017

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distracti…

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distraction, de repos et de tourisme

Des espaces verdoyants, sereins, des espèces rares de plus de 4000 variétés. Des moments o...

jeudi 18 mai 2017

L'air du temps

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Une fois n'est pas coutume, les femmes nigériennes ont célébré, sans trop de faste, le wee...

jeudi 18 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.