Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Un leadership avéré au plan mondial


DG onepPendant qu'à Niamey, l'opposition et ses suppôts s'égosillent à répandre des critiques sans fin et des contre-vérités à l'encontre du pouvoir en place et des autorités qui l'incarnent, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, quant à lui, s'efforce de crédibiliser davantage le prestige de notre pays et réaffirmer son leadership sur la scène internationale.
Rien que la semaine passée, le Président Issoufou était au Sommet de G7 de Taormine en Sicile, (Italie). Au cours de ce sommet, avec les grands de ce monde, le Chef de l'Etat et ses pairs ont discuté de l'avenir du monde libre, avant de se pencher sur la sécurité des citoyens, la réduction des inégalités, l'innovation et le travail à l'ère de la prochaine révolution du capitalisme, le difficile phénomène des migrations en Méditerranée ainsi que le grand nombre des réfugiés qui sont en train de fuir du Proche-Orient et du Continent africain à cause des conflits et de la pauvreté.
Le Président Issoufou Mahamadou, l'un des leaders africains les plus respectés en matière de lutte contre le terrorisme a donné sa claire vision d'un monde qui doit mener une lutte sans merci contre le terrorisme et le crime organisé, les conséquences du changement climatique sur les pays du Sahel, et la migration.
Pour lui en effet, « la lutte contre le terrorisme comporte 3 dimensions: sécuritaire, idéologique, et socio-économique. Le Niger sait par expérience, l'importance de la mutualisation des capacités opérationnelles et de renseignement dans la lutte contre le terrorisme et les organisations criminelles: le trafic de drogue, d'armes et d'êtres humains. La lutte contre le terrorisme dans les pays du Sahel et du bassin du Lac Tchad exige que des mesures urgentes soient prises pour éteindre le chaudron libyen. Cette lutte, exige aussi une stratégie globale d'attrition, visant à priver le terrorisme de ses ressources matérielles, financières et humaines. (...). La prévention dans la lutte contre le terrorisme passe aussi par la lutte contre la pauvreté et les inégalités. En effet, dans les régions du Lac Tchad et du Sahel, comme ailleurs dans le monde, la pauvreté et les inégalités constituent le principal terreau du terrorisme pour lequel les jeunes au chômage et sans perspective constituent une proie facile ».
Auparavant, le Président Issoufou était à Amman, en Jordanie, où il prenait part au Forum Economique Mondial sur le Moyen Orient et l'Afrique du Nord (MENA) 2017. Dans une allocution qu'il a prononcée devant de sommités mondiales, il a rappelé : « Que ce soit en Libye, au Mali, dans le bassin du Lac Tchad ou en Irak, en Syrie ou au Yémen, nous estimons que la lutte contre le terrorisme est inséparable du combat contre les organisations criminelles de trafic de drogue, de trafic d'armes et des migrants. Au Niger, nous menons de front la lutte contre toutes ces menaces. Je suis convaincu que nous sortirons vainqueurs de cet affrontement. L'adhésion de nos peuples au combat contre le terrorisme constitue la principale garantie de notre victoire sur cet ennemi ».
Le Président de la République était aussi à Ryad en Arabie Saoudite, où avec plusieurs dirigeants de ce monde, dont le Président américain Donald Trump et le Roi Salman d'Arabie Saoudite, ils se sont penchés sur la lutte contre le terrorisme international un fléau qui menace dangereusement la paix mondiale.
Ces invitations du Chef de l'Etat à ces grandes rencontres portant sur l'avenir du monde constituent un honneur au peuple nigérien, mais aussi et surtout une reconnaissance internationale des efforts inlassables que déploient le Chef de l'Etat pour assurer la paix et la sécurité au Sahel, lutter efficacement contre l'extrémisme et le terrorisme, combattre la migration illégale et le trafic des êtres humains et asseoir un développement harmonieux de nos Etats.
Sa présence parmi les grands de ce monde se justifie, car sa voix est écoutée, ses idées sont novatrices et il a une claire vision des choses. Par ses participations aux grandes réunions internationales, un peu partout à travers le monde, le Président Issoufou Mahamadou cherche à faire rayonner son pays et, à travers lui, la sous-région, il cherche de quoi fortifier la Renaissance, il cherche à redonner sa fierté au peuple nigérien, il cherche à bâtir. Il n'a donc pas le temps à consacrer aux invectives inutiles, ni à la bassesse politique. Il n'a pas le temps pour des idées stériles et puériles, il n'a pas le temps à consacrer à ceux qui rêvent les yeux ouverts, ni aux oiseaux de mauvais augures qui ne cherchent que le mal et le désastre pour notre pays. Il n'a vraiment pas le temps à ceux qui n'ont que le temps à perdre. Il n'a pas le temps à consacrer à ceux qui ont oublié que le rôle d'une opposition dans un régime démocratique, c'est également d'apporter sa pierre à l'édifice national avec des critiques objectives et constructives.
Le Président Issoufou a une mission à accomplir, des engagements à respecter, un mandat à mener à son terme, afin qu'à la fin de son mandat, comme il l'a lui-même dit, il laisse un Niger radicalement transformé, un Niger sécurisé, prospère et uni.
Alors, que ceux qui aspirent à diriger démocratiquement ce pays se fassent humbles pour travailler et proposer aux Nigériens des projets alternatifs attrayants et attendent dans la dignité l'échéance de 2021. Les déclarations intempestives et incendiaires, les marches quotidiennes, les querelles byzantines ne sauront constituer des alternatives crédibles.
Car, l'heure des coups de force et de la courte échelle pour accéder au pouvoir est désormais révolue. Les uns et les autres doivent s'en convaincre et surtout comprendre que, dans la course pour la conquête du pouvoir, seul le peuple nigérien doit départager les forces politiques en présence. Aussi, nos acteurs politiques doivent-ils inscrire leurs actions dans les préparatifs des échéances de 2021.
Dans cette perspective, ils doivent être plus soucieux de mobiliser leurs forces en direction des populations qui attendent d'être convaincues de la pertinence de leur programme politique plutôt que par leur impatience à vouloir accéder au pouvoir par des chemins détournés. Seul le peuple souverain dispose de cette prérogative de décider, par la voie des urnes, qui dirigera aux destinées du Niger de demain.
Alors, trêve de chicanes, et agissons tous dans le sens de l'intérêt du Niger, qui se trouve dans notre volonté partagée de préserver un réel climat de paix et la sécurité, gage de développement.
En définitive, il faut bannir, au Niger, cette manie consistant à entretenir sans cesse un climat politique délétère, dont la conséquence directe est de miner les grandes actions de développement dont le pays a tant besoin pour s'affirmer et jouer la carte de sa crédibilité dans le concert des Nations qui gagnent.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
02/06/17

Culture

Portrait/Mlle Fatouma Aiya Attahirou Akiné artiste plasticienne nigérienne : 23 ans et déjà grande artiste

Portrait/Mlle Fatouma Aiya Attahirou Akiné artiste plasticienne nigérienne : 23 ans et déjà grande artiste

« Aux âmes bien nées, la valeur n'atteint point le nombre d'années », dit-on à la jeune artiste plasticienne nigérienne Mlle Fatouma Aiya Attahirou Akiné. Du Conservatoire des Arts et Métiers Multimédias Balla Fasseké Kouyaté (CAMM/BFK) de Bamako à sa vie professionnelle, Mlle Akiné qui est âgée de 23 ans a déjà, à son actif, plus de 2500 œuvres dans sa carrière d'artiste plasticienne. On peut dire sans se tromper que tout, prédisposait...

8emes Jeux de la Francophonie à Abidjan : Concours de conte : la qualité de la prestation de notre compatriote Aminatou …

8emes Jeux de la Francophonie à Abidjan : Concours de conte : la qualité de la prestation de notre compatriote Aminatou Yaou Alla reconnue par le public

Les cinq finalistes du concours de conte sont connus. Il s'agit des conteurs du Liban, du Congo Brazzaville, du Canada, de la Guinée et de la France. Ces cinq sélectionnés se retrouveront pour la grande finale du concours de conte. C'est à l'issue de quatre jours de compétition au cours desquels 20 pays se sont affrontés, qu'ils ont pu valider leur ticket.Cependant, la publication des résultats par le jury a suscité quelques grincements...

Portraits d'artistes slameurs : Hamani Kassoum, Jhonel, l'auteur de ''Niamey la cour commune''

Portraits d'artistes slameurs : Hamani Kassoum, Jhonel, l'auteur de ''Niamey la cour commune''

L'artiste Jhonel, de son vrai nom Hamani Kassoum, est né le 3 juin 1984 à Niamey; il est de teint noir, mince, avec une taille moyenne. Toujours souriant, Jhonel a le plus souvent un style vestimentaire typiquement afro. Avec une voix agréable, ses titres sont sans reproches. Ses prestations notamment sur le petit écran, lui valent estime et considération. Il chante en français et aussi en langue locale. Son talent dans l'art de manier ...

8èmes Jeux de la Francophonie, à Abidjan (Côte d'Ivoire) : Notre compatriote Razak René Joli remporte la Médaille d'or d…

8èmes Jeux de la Francophonie, à Abidjan (Côte d'Ivoire) : Notre compatriote Razak René Joli remporte la Médaille d'or du concours de littérature

Le Niger vient de décrocher sa première médaille aux 8èmes jeux de la Francophonie qui battent leur plein depuis à Abidjan. En effet, notre jeune compatriote, le nouvelliste Razak René Joli, a remporté, mardi dernier, la médaille d'or du concours de littérature dans la catégorie Nouvelle, avec son œuvre présentée sous le titre " L'Homme qui donnait des baisers au vent".Cette médaille d'or du jeune nouvelliste, qui vient compenser les la...

IVème Conférences des ministres francophones en charge de la Culture : Une déclaration et un plan d'action en vue d'une …

IVème Conférences des ministres francophones en charge de la Culture : Une déclaration et un plan d'action en vue d'une contribution de la culture au développement durable

En marge des VIIIème Jeux de la Francophonie qu'organise la Côte d'Ivoire, Abidjan a accueilli les 22 et 23 juillet la IVème Conférence des ministres francophones en charge de la culture. Cette rencontre se tient seize ans après celle de Cotonou en 2001, dans un contexte, bien différent de celui d'alors, aussi bien pour la Côte d'Ivoire que pour le monde entier.«Nous sommes ici, aujourd'hui, parce que Francophonie et diversité culturell...

mode et beauté : Quand les tresses traditionnelles remplacent les gros grains

mode et beauté : Quand les tresses traditionnelles remplacent les gros grains

Ces dernières années, les jeunes filles et femmes de Niamey optent plus pour les petites tresses traditionnelles sans mèches à défaut des tresses dites ''gros grains'' qui sont faites avec des mèches. Ce sont des tresses faciles à réaliser, prennent environ deux heures d'horloge pour les tresseuses. Elles ont l'avantage de s'entretenir facilement et de ne causer aucun dommage sur le cuir chevelu si sensible. Les professionnelles de ces ...

La chanteuse Philomène Fayosseh Fawoubo : Filo, la diva aux accents gospel

La chanteuse Philomène Fayosseh Fawoubo : Filo, la diva aux accents gospel

Dans un univers musical nigérien totalement dominé par des hommes, Philomène fait partie des rares femmes qui essaient de s'affirmer et d'émerger.Depuis son jeune âge, elle chante dans les gospels, les chorales des églises. A dix ans déjà, elle passait tout son temps à chanter et à danser. Une décennie après, elle s'est frayée un chemin dans un monde fait de hauts et de bas ; elle possède une voix angélique qui fait d'elle aujourd'hui u...

17ème édition de Clap ivoire : À l'affiche pour le Niger "Epris d'une mère" et " Nos faiseurs de bonheur…

17ème édition de Clap ivoire : À l'affiche pour le Niger "Epris d'une mère" et " Nos faiseurs de bonheur"

Le Niger sera représenté à la 17ème édition de Clap Ivoire qui se tiendra du 4 au 10 septembre par les réalisateurs Oumarou Kadry Koda en catégorie documentaire avec " Nos faiseurs de bonheur" et Abdoul Rachid Amadou Sanda Maïga avec la fiction "Epris d'une mère".Les représentants du Niger à ce festival de concours de court métrage destiné aux jeunes ressortissants et résidents des pays membres de l'UEMOA ont été sélectionnés le 17 juil...

Cinéma/ Mohamed Elkebir, réalisateur et promoteur du label ''Sahara Niger'' : « La culture doit être un vecteur d'enseig…

Cinéma/ Mohamed Elkebir, réalisateur et promoteur du label ''Sahara Niger'' : « La culture doit être un vecteur d'enseignement, d'éducation notamment historique »

Mohamed Elkebir est un jeune réalisateur nigérien et promoteur du label Sahara Niger. Après ses études secondaires au Niger, il a continué ses études au Burkina Faso, au Ghana puis en Côte d'Ivoire où il a reçu plusieurs formations. Il est aussi un acteur de la société civile, membre de l'association « Jeunesse active du Niger ».Dès son retour au pays, il s'est inscrit à l'UAM où il décrocha un diplôme puis travailla dans une compagnie ...

Entretien avec Ibrahim Oumarou Yacouba dit « Sage Soldat », chanteur de reggae : «Pour moi, l'art occupe une place très …

Entretien avec Ibrahim Oumarou Yacouba dit « Sage Soldat », chanteur de reggae : «Pour moi, l'art occupe une place très importante dans l'éveil des consciences »

À l'état civil il est Ibrahim Oumarou Yacouba, mais son nom de scène est "Sage Soldat". Après des études en droit des affaires, parallèlement à ses activités de chanteur de reggae, "Sage Soldat" s'est retourné vers des études beaucoup plus en phase avec sa passion, car il est étudiant en Master 1 en Arts et Culture à l'université de Niamey. Actuellement il est à Dakar dans le cadre de son stage professionnel à Africulturban, une associa...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

L'impôt sur le loyer. Parlons-en ! Depuis la mise en œuvre de la décision instituant cet i...

vendredi 18 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.