Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Entretien avec Ibrahim Oumarou Yacouba dit « Sage Soldat », chanteur de reggae : «Pour moi, l'art occupe une place très importante dans l'éveil des consciences »


cultureÀ l'état civil il est Ibrahim Oumarou Yacouba, mais son nom de scène est "Sage Soldat". Après des études en droit des affaires, parallèlement à ses activités de chanteur de reggae, "Sage Soldat" s'est retourné vers des études beaucoup plus en phase avec sa passion, car il est étudiant en Master 1 en Arts et Culture à l'université de Niamey. Actuellement il est à Dakar dans le cadre de son stage professionnel à Africulturban, une association de promotion de l'art, de la culture et de formation des artistes, qui organise le Festa2H, un festival de hip hop et de culture urbaine. Dans cet entretien en ligne ''Sage Soldat'' parle de ses débuts dans la musique, de ses activités d'artistes, de l'organisation du Festa2H à Dakar.
M. Ibrahim Oumarou Yacouba pourquoi le public vous surnomme « Sage Soldat » ?
Le pseudo Sage vient de mon public. Cela représente tout ce qui me reflète, (rires). La patience, l'endurance, le courage, le respect et surtout la quête perpétuelle du savoir. « Soldat » est un ajout qui témoigne de ma détermination ; mon engagement à poursuivre mes objectifs et à les atteindre ouvertement.

Votre album « Ultime Conviction » est sorti en mai 2016 et vous étiez en concert en mai dernier à la maison des jeunes de Niamey avec la sortie de nouveaux titres. Parlez-nous de votre album, pourquoi le titre « Ultime Conviction »?

L'album « Ultime Conviction » est sorti en 2016. Je l'ai présenté en concert live au centre culturel franco-nigérien Jean Rouch de Niamey (CCFN/FR). J'ai choisi ce titre parce qu'il y a beaucoup de choses qui me tiennent à cœur. Je suis étudiant. Et être étudiant c'est travailler et tenir debout tout le temps. J'ai pu obtenir un master 2 en droit des affaires. Je poursuis des études en arts. Je suis artiste. Je travaille aussi l'artiste en moi. Il ne faut donc pas faillir. Etre solide même aux heures difficiles. Voilà. Ce sont là des repères qui m'ont conduit à donner ce titre à mon album.

Votre engagement n'est pas qu'artistique, puisque vous vous présentez comme activiste social, et avec les recettes de vos concerts vous faites régulièrement des dons à des orphelinats à Niamey. Qu'est ce qui explique cet engagement ?

Activiste social (rires). Je crois que je me retrouve dans cette appellation. Je suis artiste pour servir. J'y crois fort. Mes concerts sont plus caritatifs que lucratifs. Les recettes du vernissage de « Ultime Conviction » sont reversées à l'orphelinat «Le bon Samaritain» à Niamey. Il faut encourager les artistes et s'encourager à mener des actions nobles en faveur des démunis. Je crois que c'est une façon pour nous aussi de construire une société meilleure.

Parlez-nous de vos débuts dans la musique reggae. Quelles sont les artistes qui vous ont inspirés ?

Mes débuts dans la musique remontent à 2004. À l'époque, je faisais du rap comme beaucoup de jeunes de mon âge en quête d'expression. C'est à mon entrée à l'université que j'ai changé d'univers musical. Le reggae était le genre qui me parlait le plus. Il y'a toujours des messages engagés, forts, éducatifs. Beaucoup d'artistes m'ont influencé à l'instar de Bob Marley, Capleton, Blacko, Takana Zion. Au Niger, j'ai des mentors dont Sani Aboussa, El Hadj Taya, Moussa Poussi, Fati Mariko, Bilal Keit, Yas D Maiwaka et pleins d'autres.

Selon vous quelle place l'art (musique, cinéma, peinture, etc.) peut occuper dans l'éveil des consciences ?

Pour moi, l'art occupe une place très importante dans l'éveil des consciences. Il éduque surtout. C'est un vecteur de développement. Cependant, il faut soutenir les projets artistiques. Ce qui n'est pas toujours visible dans le paysage artistique au Niger. Des actions doivent être menées par les artistes et les politiques culturelles pour offrir à l'art cette place forte. Je profite de cette occasion pour dire merci au public nigérien et à tous ceux qui nous soutiennent, et souhaiter la paix et le progrès pour le Niger.

Parlez-nous du Festa2H dont vous participez à l'organisation. Qu'est ce qui est prévue pour cette édition ?

Festa2H est un festival international de hip hop et de cultures urbaines. En Afrique, aujourd'hui, c'est le plus grand rendez-vous en la matière. Cette année, c'est la 12ème édition. Le festival rassemble plusieurs pays horizons du monde. Pour cette édition par exemple, nous recevons le Canada, la Belgique, la Mauritanie, le Mali, les Etats-Unis, le Niger... Fondé en 2006 par le rappeur sénégalais Matador de BMG 44, l'association Africulturban est un cadre d'échange culturel qui favorise les formations et ateliers dans le domaine du Rap, du Slam, du Graffiti, du Deejaying, du Breakdance, Mcing... mais aussi dans l'organisation de concerts et festivals. La tradition du Festa2H est la même. Il est prévu pour cette édition 4 grands concerts à la maison de la culture Douta Seck et un autre à la prison des mineurs. Il y'a au programme le projet FOCUS (forum des cultures urbaines du sud) qui est accompagné d'ateliers de formation en Deejaying, Beat Boxing, MAO (musique assisté par ordinateur), Casting films, Photos, Vidéos, Breakdance... Il y a au cœur du Festa2H cette année le projet Jokum qui donne la voix à la femme. Des femmes artistes ont créé ce cadre d'échanges qui s'articule autour d'expositions et d'enregistrements de plusieurs chansons qu'elles ont présentées le 5 juillet dernier.

Entretien réalisé par Joël Gandi (Stagiaire)
12/07/17

Culture

Inde/ Kumbh Mela 2019 : Des délégués venus de plusieurs horizons assistent à l'évènement

Inde/ Kumbh Mela 2019 : Des délégués venus de plusieurs horizons assistent à l'évènement

Les représentants de plusieurs pays séjournent depuis lundi dernier à New Delhi en Inde. Ils vont assister à un des plus grands évènements culturels qu'organise tous les douze ans l'Inde ce grand pays de culture. Ensemble, ils vont célébrer aujourd'hui vendredi 22 février Khumbh Mela 2019. Cette manifestation se tient au nord de ce pays à Allahabad, plus précisément à Prajagrag où on verra l'immersion dans le fleuve de plusieurs fidèles...

Première édition du Hottungo de Birni N'Gaouré : Un grand rendez-vous dédié au renforcement de la cohésion sociale

Première édition du Hottungo de Birni N'Gaouré : Un grand rendez-vous dédié au renforcement de la cohésion sociale

Le quartier Silinkaye, dans la commune urbaine de Birni N'Gaouré, a abrité du 9 au 10 février 2019, sa première édition du Hottungo, ou fête annuelle des éleveurs. L'événement a été organisé par l'association des éleveurs Kawtal Waafakey avec l'appui du Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, du Haut-Commissariat à l'Initiative 3N, du Millénium Challenge, de la Haute Autorité à la paix et des organisations professionnelles d'élevage...

Premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), au Caire (Egypte) : Le Niger représenté par une bel…

Premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), au Caire (Egypte) : Le Niger représenté par une belle brochette d'artistes

      Une délégation nigérienne composée de 18 personnes, dont trois officiels et 15 artistes, a pris part au premier festival de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) qui s'est déroulé du 5 au 9 février 2019, au Caire, en Egypte.Les artistes nigériens qui se sont produits sur scène, jeudi passé, ont fait des prestations assez remarquables dans toutes les disciplines. Il faut dire que le choix des artistes co...

Célébration de la Fête des éleveurs ou ''Hottungo'' à Birni' N'Gaouré : Promouvoir le pastoralisme et la cohésion social…

Célébration de la Fête des éleveurs ou ''Hottungo'' à Birni' N'Gaouré : Promouvoir le pastoralisme et la cohésion sociale

      Le département de Boboye vibrera du 9 au 10 février prochain aux rythmes du festival '' Hottungo''. Cette fête basée sur le pastoralisme, vise à promouvoir et à maintenir les liens culturels entre communautés sédentaires et nomades. Cet évènement de grande envergure est porté par l'Association Kawtal Waafakey, les organisations d'éleveurs et la Commune Urbaine de Birni'N'Gaouré. Le thème de cette année est ''Paix...

Clôture de l'atelier de formation des jeunes en production audiovisuelle : Des réalisations cinématographiques pour prom…

Clôture de l'atelier de formation des jeunes en production audiovisuelle : Des réalisations cinématographiques pour promouvoir le genre

L'atelier de formation de onze jeunes nigériens en production audiovisuelle a pris fin le samedi dernier à Niamey, avec la remise des attestations aux séminaristes. Cette initiative de l'ambassade des Etats Unis d'Amérique au Niger, réalisée en collaboration avec Peace Tech Center et la participation de formateurs nigériens et étrangers, vise à promouvoir la liberté d'expression, la renaissance culturelle du Niger, l'autonomisation de l...

Cinéma : « Ma belle-mère Ma Coépouse » a fait bonne impression chez le public de Niamey

Cinéma : « Ma belle-mère Ma Coépouse » a fait bonne impression chez le public de Niamey

      Sorti en 2018 le film fiction « Ma belle-mère Ma Coépouse », un long métrage de 75 minutes du réalisateur Moussa Hamadou Djingarey a fait l'objet d'une cérémonie de première projection le 2 février dernier au Palais des Congrès de Niamey. De nombreux cinéphiles ont fait le déplacement pour apprécier ce film tourné à Agadez, ville du nord Niger avec des acteurs locaux. Le film est en sélection officielle panorama ...

La nuit des idées édition 2019 au Niger : Le Pr Cédric Villani a animé des conférences au CCFN-Jean-Rouch et à l'Univers…

La nuit des idées édition 2019 au Niger : Le Pr Cédric Villani a animé des conférences au CCFN-Jean-Rouch et à l'Université Abdou Moumouni de Niamey

      La « Nuit des Idées », est un événement proposé partout au même moment à travers le monde par l'Institut Français de Paris et qui est destiné à développer le débat d'idées sur les cinq continents. Cette année la nuit des idées a pour thème « face au présent ». A cette occasion le mathématicien et député à l'assemblée nationale française, Pr Cédric Villani, médaillé Fields considérés comme l'équivalent du Prix Nob...

Conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture : Promouvoir la production culturelle et artistique

Conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture : Promouvoir la production culturelle et artistique

      Une conférence de presse sur le lancement du Projet Arts et Culture, s'est tenue hier, dans la salle d'exposition temporaire du Musée national Boubou Hama (MNBH) de Niamey. Placée sous le thème « Arts et Culture pour l'inclinaison citoyenne : l'Université Abdou Moumouni jette des ponts », l'activité s'est déroulée en présence du Secrétaire général du ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et la Modernis...

Concours sous régional de Miss Littérature 2019 : Ali Firdaoussou et Mahamane Alou Arzika Farida défendent les couleurs …

Concours sous régional de Miss Littérature 2019 : Ali Firdaoussou et Mahamane Alou Arzika Farida défendent les couleurs nationales

      Le comité d'organisation de la saison littéraire 2019 a lancé ses activités mardi dernier au Bénin. La présidente du comité d'organisation de ce concours, Mme Carmen Toudonou, lors d'une conférence de presse, a donné des informations générales sur cette édition, notamment la composition du jury, les cadeaux à octroyer et les perspectives. Le Niger est présent à ce concours grâce à sa Miss littérature Melle Ali Fi...

« La Nuit des Idées 2019 » : Le mathématicien Cédric Villani annoncé au CCFN et à l'UAM pour une conférence-débat sur le…

« La Nuit des Idées 2019 » : Le mathématicien Cédric Villani annoncé au CCFN et à l'UAM pour une conférence-débat sur le thème « face au présent »

La « Nuit des Idées », est un événement mondial proposé partout au même moment à travers le monde par l'Institut Français de Paris et qui est destiné à développer le débat d'idées sur les cinq continents. A cette occasion le mathématicien et député à l'Assemblée nationale française, M. Cédric Villani est attendu à Niamey où il va animer des conférences-débats sur les grands défis que l'humanité doit affronter au XXIème.Le mathématicien ...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Département de Gouré : Entre volonté de développem…

Département de Gouré : Entre volonté de développement et lutte contre les aléas climatiques

      Une terre de contrastes entre les plaines, les hauts plateaux du M...

vendredi 22 février 2019

Interview du maire de la commune rurale de Guidigu…

Interview du maire de la commune rurale de Guidiguir M. Ari Jarami : « Nous menons des campagnes de sensibilisation pour freiner le déboisement, la coupe abusive du bois, la fixation des dunes »

Du point de vue géologique, le territoire communal est essentiellement rattaché à la régio...

vendredi 22 février 2019

Département de Magaria : La préservation de l'envi…

Département de Magaria : La préservation de l'environnement gage de développement durable

Avec une superficie de 7 903 km2, Magaria est l'un des départements les plus riches en mat...

vendredi 15 février 2019

L'air du temps

Sus à la publication des images des victimes !

Sus à la publication des images des victimes !

Décidément les effets dévastateurs des réseaux sociaux sur nos valeurs sociales est sans l...

vendredi 22 février 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.