Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

"Un coin du ciel noir" du réalisateur Djingarey Maïga : Quand l'amour triomphe des préjugés


afficheÂgé de 78 ans aujourd'hui, dont plus d'une cinquantaine d'années consacrées au cinéma, Djingarey Maïga vient de finir son neuvième film, "un coin du ciel noir", un long métrage de 90 mn. Ce film traite du sort pathétique réservé dans certaines sociétés aux personnes atteintes par l'albinisme, une particularité génétique qui se manifeste par un manque ou une absence de pigmentation de la peau, des cheveux, et des yeux.
Après plus d'un an d'efforts de tournage et de montage, un peu comme un long travail d'accouchement, "Un coin du ciel noir" du réalisateur Djingarey Maïga est disponible. Le film fini a été visionné le 24 novembre dernier par quelques personnes que «le vieux » a invitées chez lui à Niamey. Ce public composé de l'équipe du tournage du film, et quelques invités, a apprécié ce film inspiré par les préjugés sur les albinos, qui du fait de leur apparence, nourrissent les fantasmes, les desseins, et souvent des pratiques les unes plus sombres que les autres.
Pour faire court, le sujet de ce 9ème film de Djingarey Abdoulaye Maïga peut être ainsi résumé : Tanko, un jeune avocat rencontre Katy une jeune fille albinos, élève dans un lycée, déterminée à étudier malgré les problèmes que lui impose la nature, mais qui se retrouve au bout du désespoir car ses parents ont des difficultés à prendre en charge ses frais de scolarité. La solution pour Katy mais aussi sa famille va venir de cette rencontre fortuite avec Tanko, qui va finir par tomber amoureux de Katy, dont il voudra faire son épouse. Mais Tanko va devoir se battre contre les préjugés. Si son papa a accepté sans résistance son choix, ce ne fut pas le cas pour la maman de Tanko qui s'imagine avec beaucoup d'angoisse grand-mère d'un enfant albinos. Il a fallu bien plus tard avec l'arrivée d'un bébé tout à fait « normal » dans le jeune couple pour qu'elle soit rassurée.
Le film évoque aussi d'autres sujets préoccupants dans la société, notamment les questions de justice, de politique, de corruption, et une affaire de meurtre d'un officier dont l'avocat Tanko va prendre en charge le dossier.
Djingarey Maïga dit avoir été inspiré et poussé à réaliser ce film par une réalité. « J'ai été très touché par une histoire des filles albinos, racontant la stigmatisation dont elles font l'objet dans leur société, surtout quand il s'agit de mariage. Après, j'ai rencontré à tout hasard un membre de l'association des albinos du Niger, qui me dit qu'elle me cherchait pour me proposer de faire un film sur les albinos », rappelle-t-il. Mieux Zeynabou Seydou, a accepté volontiers de jouer le rôle de Katy dans le film.
Cette fiction offre ainsi à Zeynabou Seydou l'occasion de se révéler en incarnant Katy Bangoura l'actrice principale de Un coin du ciel noir. La jeune femme joue son premier rôle dans un film, à côté de Beidari Yacouba, (Tanko) qui est un habitué des scènes. On retrouve aussi dans cette fiction Marie Naino, que beaucoup de téléspectateurs nigériens connaissent à travers les sketches de sensibilisation ou de plaidoyer de la troupe Mourna.
Mais "Un coin du ciel noir " n'est pas un film de commande. Et pour cause ! Le réalisateur Djingarey Maïga a trainé pendant plus d'un an pour financer la réalisation de ce film, qui a pu voir le jour grâce à quelques bonnes volontés et le volontariat des membres de l'équipe de tournage. Sans ces contraintes, ce film, dont le tournage et le montage ont été effectués à Niamey dans des conditions difficiles, aurait gagné beaucoup plus en qualité technique. Mais cela n'entame en rien sa richesse, et surtout la profondeur des messages qu'il véhicule.
Un film émouvant par moment, surtout quant Katy évoque la stigmatisation dont elle et d'autres albinos font l'objet, mais qui ne laisse pas d'être également comique, voire éducatif.
Cette fiction peut être considérée comme une illustration du pouvoir de l'amour sur les préjugés. Ce film dont le réalisateur prévoit la sortie officielle en janvier 2018 est à voir aussi bien par les grands, les petits, les décideurs. Peut être que cette fiction pourra contribuer à faire changer le regard porté sur des personnes atteintes d'albinisme, qui bien qu'étant aussi vieux que l'humanité nourrit toujours beaucoup de préjugés, et semble préoccuper peu. En effet, c'est seulement le 13 juin dernier, que la 3ème journée mondiale de cette condition génétique qui se manifeste chez une personne sur 20.000 a été célébrée.
.
Souley Moutari(onep)

Culture

Le ministre de la Renaissance Culturelle co-anime une conférence de presse au siège de l'Unesco, à Paris : Une édition s…

Le ministre de la Renaissance Culturelle co-anime une conférence de presse au siège de l'Unesco, à Paris : Une édition spéciale FIMA au programme du Sommet de l'UA à Niamey

Le ministre de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modernisation Sociale, M. Assoumana Malam Issa, était récemment en visite à Paris, où il a pris part à une conférence de presse organisée au siège de l'Unesco. Principale annonce faite au cours de cette rencontre avec les médias : la tenue d'un FIMA spécial, à Niamey, à l'occasion du sommet de l'Union Africaine, prévu pour se tenir en juillet prochain dans notre pays. Il sera p...

Amélie M'Baye : MC, actrice, chanteuse sénégalo-américaine : À l'aise sur toutes les scènes

Amélie M'Baye : MC, actrice, chanteuse sénégalo-américaine : À l'aise sur toutes les scènes

C'est à travers le personnage d'Aline dans la série" Monia and Rama " de la réalisatrice burkinabè Apolline Traoré, qu'Amélie M'Baye a fait son entrée dans le cinéma en 2002. Et l'aventure continue avec cette réalisatrice, puisque dans son long métrage Frontières, sorti en 2016 c'est Amélie qui joue le rôle principal, celui d'Adjara. Elle a joué le rôle principal dans ce film qui raconte la vie des commerçantes africaines confrontées au...

Styliste, créatrice de mode et conseillère en image Mme Bellamy Biba Amadou Kountché : La marque ''Mabiba'' fascine par …

Styliste, créatrice de mode et conseillère en image Mme Bellamy Biba Amadou Kountché : La marque ''Mabiba'' fascine par ses créations

Basée à Paris en France, la styliste, créatrice de mode et conseillère en image Mme Bellamy Biba Amadou Kountché, est nigérienne. Après trois (3) ans d'exercice pratique, elle sort la marque ''Mabiba'' qui propose un style moderne avec un détail qui frappe et qui fait la différence, créant ainsi la surprise. Le samedi 28 février dernier, à l'occasion de la présentation de sa première collection avec pour thème''la paix au Niger ''et pou...

Portrait d'artiste : Solange Delanne ou Toula, la jeune fille sacrifiée au génie des eaux

Portrait d'artiste : Solange Delanne ou Toula, la jeune fille sacrifiée au génie des eaux

L'actrice principale du film fiction de ''Toula'' du réalisateur nigérien feu Moustapha Alassane a aujourd'hui la soixantaine sonnée. L'ancienne actrice incarnait la fille sacrifiée par son oncle, le roi du village de ''Yalambouli'' où loge dans la mare un génie. ''Toula'' est aujourd'hui mère de deux enfants (une fille et un garçon). Depuis sa retraite, Solange Delanne vit en France où elle dirige une association de chorale. « Nous org...

Interview : Apolline Traoré, réalisatrice Burkinabè : «L'Afrique a d'énormes opportunités d'histoires extraordinaires à …

Interview : Apolline Traoré, réalisatrice Burkinabè : «L'Afrique a d'énormes opportunités d'histoires extraordinaires à raconter. Il y a encore de longues années d'exploitation», estime la réalisatrice burkinabè

Apolline Traoré est surtout connue à travers ses longs métrages, notamment Moi Zaphira en 2013, Frontières en 2017, Desrances sorti en fin 2018. Mais elle a commencé à réaliser des courts métrages depuis les années 2000 avec The Price of Ignorance (Le Prix de l'ignorance) en 2000, (sur la victime d'un viol à Boston, aux États-Unis), et Kounandi (La Personne qui porte chance) en 2003, sur une naine rejetée de tous. Elle réalise son premi...

19ème édition du Marché International du Cinéma Africain, en marge du 26ème FESPACO : Une participation remarquable pour…

19ème édition du Marché International du Cinéma Africain, en marge du 26ème FESPACO : Une participation remarquable pour le Niger

C'est en 1983, soit 14 ans après la création du Festival Panafricain du cinéma et de la télévision d'Ouagadougou (FESPACO) que le Marché International du Cinéma Africain (MICA) a vu le jour. Cet espace qui, depuis fait partie des activités du FESPACO est né de la volonté des professionnels du cinéma et de l'audiovisuel du continent d'avoir un marché autonome et propre au film africain. Pour sa 19ème édition qui a eu lieu du 24 février a...

12ème édition du FIMA en marge du Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union Africaine en 2019 à Niamey : Le …

12ème édition du FIMA en marge du Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Union Africaine en 2019 à Niamey : Le FIMA de retour à Niamey

Le Promoteur du Festival International de la Mode en Afrique (FIMA) M. Seidnaly Sidahmed Alphadi a organisé une conférence de presse, hier matin, à l'auditorium Sani Bako du Ministère des Affaires Etrangères. Cette conférence de presse a pour Objectif d'informer l'opinion nationale et internationale sur la tenue, en juillet 2019, à Niamey, de la 12ème édition dudit festival. C'est le ministre du Tourisme et de l'Artisanat M. Ahmed Boto ...

Musique moderne nigérienne : John Sofakolley refait surface

Musique moderne nigérienne : John Sofakolley refait surface

A l'état civil, il se nomme Abdou Halidou Maiguizo, mais tout le monde l'appelle John Sofakolley. Une carrière en dents de scie mais un talent indéniable pour celui qui vient de loin et qui participe à des causes humanitaires.Avant les années 2000, Abdou Halidou Maiguizo était en vue sur la scène musicale nigérienne. Il l'était tant pour son savoir-faire, que pour son engagement et sa créativité. A travers cet art, il a inspiré plus d'u...

26ème FESPACO / "La vie de Château" long métrage, 81 mn des réalisateurs Cédric Ido et Modi Barry, sorti en 20…

26ème FESPACO / "La vie de Château" long métrage, 81 mn des réalisateurs Cédric Ido et Modi Barry, sorti en 2017, projeté en séance spéciale au Ciné Burkina : Dans le quotidien tumultueux d'une communauté cosmopolite

"La vie de Château" : ce sont les différentes facettes de ces communautés dont les membres venus d'horizons divers poursuivent leurs rêves. Un film sur une thématique qui n'est certainement pas nouvelle, mais qui reste toujours d'actualité comme le désir de tous ceux-là qui s'illusionnent pour une meilleure vie de l'autre côté de la méditerranée.Nous sommes dans la zone de la Station Château d'Eau de Paris, où le film "la Vie de Château...

« Ma belle-mère Ma Coépouse » : La vie mouvementée d'une mégère

« Ma belle-mère Ma Coépouse » : La vie mouvementée d'une mégère

Sorti en 2018, « Ma belle-mère Ma Coépouse », 75 mn du réalisateur nigérien Moussa Hamadou Djingarey, était en projection panorama au FESPACO 2019.Tourné à Agadez, ville du nord Niger, « Ma belle-mère Ma Coépouse » porte sur la vie d'un jeune couple, Raicha une femme touarègue de 25 ans, mariée à Hamada, un instituteur d'une autre ethnie. La vie paisible que mène ce couple sera mise à rude épreuve par Agaïsha, la mère de Hamada qui, obn...

AG/ONU

Editorial

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

lundi 17 décembre 2018

EDITORIAL : Salut, le bâtisseur !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux sai…

Le coût du hadj 2019 : Le pèlerinage aux lieux saints de l'Islam, de plus en plus un fardeau pour les fidèles

« L'Etat n'invente pas le prix du Hadj mais étudie toutes les dépenses par rubrique, fait ...

jeudi 16 mai 2019

Les structures syndicales des agences de pèlerinag…

Les structures syndicales des agences de pèlerinage reclament la dépolitisation de l'organisation du Hadj au Niger

Chaque année, la traditionnelle organisation du pèlerinage à la Mecque connait quelques pé...

jeudi 16 mai 2019

Témoignage d'un pèlerin VIP sur le coût du hadj au…

Témoignage d'un pèlerin VIP sur le coût du hadj au Niger

Face au coût de plus en plus élevé du hadj, certains citoyens nigériens choisissent les vo...

jeudi 16 mai 2019

L'air du temps

Ramadan : dévotion et métamorphose

Ramadan : dévotion et métamorphose

Vous l'avez sans doute déjà remarqué : depuis quelques jours, par la grâce du mois béni du...

jeudi 16 mai 2019

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.