Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

EDITORIAL : La consécration


DG onepLa Conférence de la Renaissance du Niger, tenue du 13 au 14 décembre 2017 à Paris, a été incontestablement une véritable consécration pour notre pays. C'est, en effet, une très grande victoire économico diplomatique. Elle est et sera marquée du sceau du
Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, qui vient là, de
démontrer sa capacité de persuasion et son feeling pour la promotion du label Niger. Il a réussi cette mission avec brio, tact et de fort belle manière.
Crédibiliser et faire rayonner, notre pays le Niger, ont été de tout temps, une des préoccupations constantes du Chef de l'Etat.
Aujourd'hui, le résultat est là, visible, palpable et quel résultat ! 23 milliards de dollars enregistrés pour accompagner le Niger dans sa
Renaissance, c'est à la fois énorme et une marque de confiance tangible. L'histoire retiendra que cette belle moisson engrangée est le cadeau de fin d'année tant attendu par notre pays. Ce 59ème anniversaire de la proclamation de la République que nous célébrons à Tahoua Sakola est décidément béni par Dieu.
En effet, la Conférence sur la Renaissance restera à jamais gravée dans les mémoires des Nigériens. L'histoire retiendra qu'au Niger, un homme a cru à son pays et il a mis tout en œuvre pour que ce pays renaisse et que son peuple se réveille et soit ambitieux. A l'image des grands hommes de l'histoire, le Président Issoufou a une vision claire et nette de l'avenir de son pays, il connait son peuple et il agit en conséquence. Car, les grands hommes agissent sans trop de bruits, ni fanfaronnade inutile. Ils savent ce qu'ils veulent et ils travaillent pour atteindre l'objectif fixé uniquement pour le bien de leur peuple, dont seul, l'intérêt compte. Les grands hommes agissent et pensent aux futures générations.

En allant donc à Paris, personnellement pour appuyer l'équipe choc du PDES conduite de manière magistrale par la Ministre du Plan, Mme Kané Aichatou Boulama, le Chef de l'Etat qui a beaucoup d'ambitions pour son pays, voulait s'assurer du soutien indéfectible de nos partenaires traditionnels, mais aussi profiter de son aura et de son leadership pour amener le maximum d'investisseurs à venir investir au Niger, un pays accueillant, sûr et sécurisé. Bref, un îlot de paix, dans un océan en folie. C'est donc ce havre de paix qui dispose dorénavant d'un matelas confortable de 23 milliards de dollars pour booster son développement. Car, comme on le sait, le plan de la Renaissance est porteur d'une croissance qui sera inclusive, et profitera aux couches sociales les plus défavorisées, a-t-il affirmé. Il contribuera à l'éradication de la faim ainsi qu'à la réduction de la pauvreté et des inégalités.

Grâce à Dieu, aujourd'hui, en ce moment précis où nous célébrons avec faste et enthousiasme, la fête de Tahoua Sakola, le Chef de l'Etat a fait la part de son travail, il a encore rempli un de ses contrats ; il nous appartient à tous d'honorer notre engagement vis-à-vis de notre pays. Il nous faut comme l'a bien dit notre hymne national, éviter les vaines querelles, éviter l'attentisme, éviter les querelles byzantines et nous remettre résolument au travail.
23 milliards de dollars promis, n'est pas une pluie de francs CFA qui va tomber sur nos têtes en restant couchés. Il faut retrousser nos manches et avoir de l'initiative. Disons les choses clairement, notre pays se caractérise par sa faible capacité d'absorption des ressources mises à sa disposition ; il nous faut inverser cette tendance. Combattre l'oisiveté et la nonchalance de nos cadres. Etre créatif, inventif et avoir de l'audace.
L'atteinte de tous ces résultats escomptés par la Renaissance exige du gouvernement des mesures renforcées pour accroitre nos capacités d'absorption des ressources, améliorer sensiblement le climat des affaires et mettre en œuvre les différentes réformes économiques et financières prévues.
La Renaissance brille, elle brille de mille feux et Tahoua Sakola en est une parfaite illustration de cette métamorphose tant souhaitée par le Président Issoufou Mahamadou.
Gani ya kori ji. Autrement dit : une image vaut mieux que dix mille mots.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

Culture

Le Monument de la Renaissance Africaine, à Dakar (Sénégal) : Un ouvrage pour la "dignité" du Continent ?

Le Monument de la Renaissance Africaine, à Dakar (Sénégal) : Un ouvrage pour la "dignité" du Continent ?

Le Monument de la Renaissance Africaine est l'un des grands projets du président Abdoulaye Wade. C'est une statue de 52 mètres de haut en bronze et cuivre, érigée à Ouakam sur une des collines volcaniques, les « mamelles », qui surplombent Dakar sur la pointe de l'Océan Atlantique. Inauguré le 3 avril 2010, à la veille du cinquantenaire de l'indépendance du Sénégal, l'ouvrage représente une famille dressée vers le ciel, l'homme portant ...

"Un coin du ciel noir" du réalisateur Djingarey Maïga : Quand l'amour triomphe des préjugés

"Un coin du ciel noir" du réalisateur Djingarey Maïga : Quand l'amour triomphe des préjugés

Âgé de 78 ans aujourd'hui, dont plus d'une cinquantaine d'années consacrées au cinéma, Djingarey Maïga vient de finir son neuvième film, "un coin du ciel noir", un long métrage de 90 mn. Ce film traite du sort pathétique réservé dans certaines sociétés aux personnes atteintes par l'albinisme, une particularité génétique qui se manifeste par un manque ou une absence de pigmentation de la peau, des cheveux, et des yeux.Après plus d'un an ...

Artiste chanteur Ismaêl Diallo : Ismo One, la force tranquille

Artiste chanteur Ismaêl Diallo : Ismo One, la force tranquille

La world music, c'est ce mélange d'Afro Zouk, Hip Hop, Reggae, Ragga et Funk comme effet de temps et de mode. Parmi les artistes en vogue dans ce domaine figure Ismaël Diallo. Connu sous le nom de Ismo One, il est l'un des artistes en vue au Niger. Auteur compositeur, il représente une voix incontestée de la musique nigérienne (nouvelle génération). Dans les fadas et clubs des quartiers périphériques de Niamey comme sur les ondes ses cr...

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale char…

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO

Le Secrétaire général du Ministère de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale M. Oumarou Moussa a présidé, hier après midi, la cérémonie officielle d'installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO.L'équipe qui a été mise en place est repartie en quatre groupes thématiques. Le premier groupe se penchera sur la ...

Cérémonie d'ouverture de la 2ème édition du Festival Afrique-Asie des jeunes : Raffermissement des liens culturels entre…

Environ 400 représentants issus de plus de 40 pays africains et asiatiques se sont réunis dans la province de Shaanxi pour l'ouverture de la cérémonie de la deuxième édition du Festival des Jeunes. Ils étaient là, pour échanger, partager les expériences et nouer des partenariats entre eux. Ces acteurs majeurs pour le développement sont appelés à contribuer de façon significative dans le rayonnement de leurs pays respectifs. Ces jeunes s...

Adama Dahico /Artiste -Comédien-Humoriste et écrivain ivoirien

25 ans de carrière, des milliers d'heures d'émissions humoristiques radio et des séries TVNé en mai 1968, le jeune humoriste a commencé sa carrière en 1992 avec une émission à la radio, Les Echos de l'allocodrome, le nom qu'il attribue aux maquis qui servent entre autres des bananes frites ou allocos. Son art humoristique est apprécié dans toute la sous-région, notamment au Niger. «J'adapte les expressions au lieu où je suis ; au Niger,...

Conférence inaugurale de la 17ème édition de Clap Ivoire : Contribuer à l'éclosion et à la révélation des jeunes talents

Du 4 au 9 septembre, Abidjan est le carrefour des talents du cinéma et de l'audiovisuels de la sous-région (UEMOA) avec la 17ème édition de Clap Ivoire qui va mettre en compétition des jeunes réalisateurs de courts métrages. Initiée dans un esprit de célébration de l'intégration sous régionale à travers le cinéma, le concours s'adresse à tous les Pays ressortissants de l'UEMOA, dont le nôtre. Pour les organisateurs, à travers cette renc...

Portrait/Abdoulaye Adamou Mato Ingénieur de son, régisseur Général et scénographe nigérien : «Le manque d'implication de…

Avec plusieurs stages à son actif au Niger et des bourses d'études de l'Institut Imagine au Burkina Faso et de l'Organisation International de la Francophonie (OIF), Abdoulaye Adamou Mato s'est spécialisé dans l'art de la scène et radiophonique, en studio, en régie son et lumière au Centre Arabo Africain de Formation et de Recherche Théâtrale en Tunisie.L'évolution technologique dans l'audiovisuel a poussé Abdoulaye Adamou Mato pour maî...

Les vertus du henné : Tatouages et soins de beauté au henné

A l'approche de la fête de la Tabaski, l'ambiance bat son plein à Niamey. Les femmes prennent d'assaut les marchés et les salons pour se faire belle. Fête rime avec élégance chez beaucoup d'entre elles et des marchés et salons d'esthétique se créent de façon spontanée au grand bonheur des commerçants et promoteurs. De jour, comme de nuit, ces lieux, grouillent de monde. Nombreuses sont les femmes qui utilisent le henné comme tatouage au...

Portrait : Rahina Balarabé, conteuse et comédienne : Conter sans compter

Rahina Balarabé est une conteuse, d'ailleurs une des rares femmes qui pratique ce métier au Niger. Cette diplômée de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) est bien connue du grand public nigérien grâce à son émission télévisée « c'est l'heure du conte ».Passionnée de contes depuis son jeune âge, Rahina Balarabé a commencé à écrire en 2006, avec l'ambition de faire un livre de contes, mais...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Ces cortèges de tous les dangers

Ces cortèges de tous les dangers

On l'avait déclaré carrément interdit à un certain moment, mais il est toujours là, visibl...

vendredi 12 janvier 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.