Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

EDITORIAL : Leardership confirmé


DG onepNotre pays a célébré, lundi dernier, le 59ème anniversaire de la proclamation de la République. Un anniversaire célébré avec faste à Tahoua, ville qui accueillait cette edition de la fête tournante du 18 décembre. Pour la circonstance, la capitale de l'Ader, parée de ses plus beaux atours, a brillé par son nouveau look plein d'attraits. La fête était aussi belle que grandiose. En effet, cette édition de Tahoua Sakola a fait la difference avec notamment la presence, autour du Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, de quatre Chefs d'Etat des pays frères et amis.

En effectuant le déplacement jusqu'à la capitale de l'Ader, les Présidents Idriss Deby Itno du Tchad, Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie, Ibrahim Boubacar Keita du Mali, Rock Marc Christian
Kaboré du Burkina Faso, ainsi que les représentants du Président Buhari du Nigéria, celui du Président Bouteflika d'Algérie et le Gouverneur de la BCEAO, ont voulu réaffirmer avec force leur solidarité et leur sympathie pour le Président Issoufou, ce leader entreprenant et courageux, qui lutte sans relâche, aussi bien pour la grandeur et la dignité de son pays, le Niger, que pour celles des autres pays de la sous-région, voire de l'Afrique toute entière. Ces illustres personnalités sont aussi venues partager avec le peuple nigérien ces instants d'allègresse qui marquent cette fête dédiée à la République du Niger, aujourd'hui en pleine renaissance. Aussi, de mémoire de Nigérien, aucune fête nationale n'a été honorée par la presence de tant de personnalités prestigieuses comme cette edition de Tahoua Sakola.

Que dire, sinon que le Niger est résolument de retour sur la scène continentale. C'est cela le résultat de la vision de SE. Issoufou Mahamadou, ce grand bâtisseur, qui a maintes fois réitéré son ambition de transformer positivement le Niger, afin de laisser à la postérité l'image d'un pays qui compte.
Tahoua Sakola, c'est aussi la réponse aux grands défis. A ce niveau, il faut rendre à César ce qui appratient à César. Le Comité d'organisation mérite une mention spéciale, pour avoir su se montrer à la hauteur de l'ampleur de la tâche.
Comme on a pu le constater, aucun detail n'a été négligé pour réussir l'organisation de cette grande manifestation qui a drainé tant de monde. C'est le cas ici de saluer vivement le travail
titanesque abattu par l'équipe conduite par le ministre Issoufou Katambé.

En effet, le Président du Comité d'organisation de Tahoua Sakola, le Pr Issoufou Katambé a su gérer avec tact et sérénité, et surtout avec une approche plutôt scientifique, cette lourde responsabilité confiée à lui par le Président de la République. Il a su s'entourer d'hommes et de femmes capables, patriotes et sincères, dynamiques et engagés, déterminés et entreprenants qui ont travaillé d'arrache-pied sur tous les fronts. Ils étaient sur pied sur les chantiers de construction de toutes ces infrastructures ayant changé radicalement le visage de Tahoua, ils étaient également débout jour et nuit pour la préparation des manifestations culturelles et sportives, avant d'en arriver à la grande messe de la célébration de la République proprement dite. Et vous l'avez vu, cet engagement a payé. Car, du début jusqu'à la fin, cette edition de la fête tournante du 18 décembre a été marquée du sceau indélibile de la réussite.

Tahoua Sakola a été chaleureuse, accueillante et bienveillante. La ville a largement ouvert ses portes aux festivaliers, elle a présenté à tous
visiteurs le vrai visage du peuple nigérien, un peuple hospitalier et digne. Un peuple résilient, mais plein d'espoir en son avenir.

A l'image de Dosso Sogha, Maradi Kollia, Agadez Sokni, Tahoua a bénéficié, grâce au programme du Président de la République, d'infrastructures modernes ayant véritablement permis de métamorphoser la ville. Les investissements sont énormes, mais le résultat est tout aussi édifiant. Aujourd'hui, Tahoua est une belle cité, affichant une touche apparente de modernité qui saute aux yeux des visiteurs. Pour tout dire, Tahoua est devenue une ville véritablement ''sakola''.
Désormais, la balle est dans le camp aussi bien des autorités regionales et locales compétentes que de la population de la ville. A tous et à chacun d'entre eux, il appartient de faire bon usage des différentes infrastructures mises en place, et surtout de veiller jalousement à leur entretien.

Comble de bonheur, à la veille de la fête de la République, le Niger vient de faire un magistral coup d'éclat à Paris, lors de la table ronde sur le financement du PDES, en recueillant des annonces de financement d'un montant de 23 milliards de dollars US, pour un besoin exprimé de 17 milliards de dollars. Sachant que ces fonds sont destinés à des investissements massifs dans les différents secteurs sociaux et économiques, ainsi qu'à la relance du secteur privé, on peut dire que le bonheur est à venir pour le peuple nigérien. Reste qu'il nous revient de redoubler d'ardeur, de travail, d'imagination et d'innovation pour bénéficier largement des bienfaits de cette manne financière annoncée.

L'avenir, dit-on, appartient aux peuples unis qui savent se lever tôt, tout en taisant leurs divergences secondaires, lorsque résonne l'appel de la patrie.

Nous devons alors, Nigériens de tous bords et de tous les horizons, pour notre bien et celui de notre pays, nous mobiliser derrière le Président Issoufou Mahamadou pour conduire ensemble la Renaissance de notre pays sur le chemin de l'émergence.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
20/12/17

Culture

Le Monument de la Renaissance Africaine, à Dakar (Sénégal) : Un ouvrage pour la "dignité" du Continent ?

Le Monument de la Renaissance Africaine, à Dakar (Sénégal) : Un ouvrage pour la "dignité" du Continent ?

Le Monument de la Renaissance Africaine est l'un des grands projets du président Abdoulaye Wade. C'est une statue de 52 mètres de haut en bronze et cuivre, érigée à Ouakam sur une des collines volcaniques, les « mamelles », qui surplombent Dakar sur la pointe de l'Océan Atlantique. Inauguré le 3 avril 2010, à la veille du cinquantenaire de l'indépendance du Sénégal, l'ouvrage représente une famille dressée vers le ciel, l'homme portant ...

"Un coin du ciel noir" du réalisateur Djingarey Maïga : Quand l'amour triomphe des préjugés

"Un coin du ciel noir" du réalisateur Djingarey Maïga : Quand l'amour triomphe des préjugés

Âgé de 78 ans aujourd'hui, dont plus d'une cinquantaine d'années consacrées au cinéma, Djingarey Maïga vient de finir son neuvième film, "un coin du ciel noir", un long métrage de 90 mn. Ce film traite du sort pathétique réservé dans certaines sociétés aux personnes atteintes par l'albinisme, une particularité génétique qui se manifeste par un manque ou une absence de pigmentation de la peau, des cheveux, et des yeux.Après plus d'un an ...

Artiste chanteur Ismaêl Diallo : Ismo One, la force tranquille

Artiste chanteur Ismaêl Diallo : Ismo One, la force tranquille

La world music, c'est ce mélange d'Afro Zouk, Hip Hop, Reggae, Ragga et Funk comme effet de temps et de mode. Parmi les artistes en vogue dans ce domaine figure Ismaël Diallo. Connu sous le nom de Ismo One, il est l'un des artistes en vue au Niger. Auteur compositeur, il représente une voix incontestée de la musique nigérienne (nouvelle génération). Dans les fadas et clubs des quartiers périphériques de Niamey comme sur les ondes ses cr...

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale char…

Ministre de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale : Installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO

Le Secrétaire général du Ministère de la Renaissance culturelle, des Arts et de la Modernisation sociale M. Oumarou Moussa a présidé, hier après midi, la cérémonie officielle d'installation de l'équipe nationale chargée de l'élaboration du rapport périodique quadriennale de la mise en œuvre de la convention 2005 de l'UNESCO.L'équipe qui a été mise en place est repartie en quatre groupes thématiques. Le premier groupe se penchera sur la ...

Cérémonie d'ouverture de la 2ème édition du Festival Afrique-Asie des jeunes : Raffermissement des liens culturels entre…

Environ 400 représentants issus de plus de 40 pays africains et asiatiques se sont réunis dans la province de Shaanxi pour l'ouverture de la cérémonie de la deuxième édition du Festival des Jeunes. Ils étaient là, pour échanger, partager les expériences et nouer des partenariats entre eux. Ces acteurs majeurs pour le développement sont appelés à contribuer de façon significative dans le rayonnement de leurs pays respectifs. Ces jeunes s...

Adama Dahico /Artiste -Comédien-Humoriste et écrivain ivoirien

25 ans de carrière, des milliers d'heures d'émissions humoristiques radio et des séries TVNé en mai 1968, le jeune humoriste a commencé sa carrière en 1992 avec une émission à la radio, Les Echos de l'allocodrome, le nom qu'il attribue aux maquis qui servent entre autres des bananes frites ou allocos. Son art humoristique est apprécié dans toute la sous-région, notamment au Niger. «J'adapte les expressions au lieu où je suis ; au Niger,...

Conférence inaugurale de la 17ème édition de Clap Ivoire : Contribuer à l'éclosion et à la révélation des jeunes talents

Du 4 au 9 septembre, Abidjan est le carrefour des talents du cinéma et de l'audiovisuels de la sous-région (UEMOA) avec la 17ème édition de Clap Ivoire qui va mettre en compétition des jeunes réalisateurs de courts métrages. Initiée dans un esprit de célébration de l'intégration sous régionale à travers le cinéma, le concours s'adresse à tous les Pays ressortissants de l'UEMOA, dont le nôtre. Pour les organisateurs, à travers cette renc...

Portrait/Abdoulaye Adamou Mato Ingénieur de son, régisseur Général et scénographe nigérien : «Le manque d'implication de…

Avec plusieurs stages à son actif au Niger et des bourses d'études de l'Institut Imagine au Burkina Faso et de l'Organisation International de la Francophonie (OIF), Abdoulaye Adamou Mato s'est spécialisé dans l'art de la scène et radiophonique, en studio, en régie son et lumière au Centre Arabo Africain de Formation et de Recherche Théâtrale en Tunisie.L'évolution technologique dans l'audiovisuel a poussé Abdoulaye Adamou Mato pour maî...

Les vertus du henné : Tatouages et soins de beauté au henné

A l'approche de la fête de la Tabaski, l'ambiance bat son plein à Niamey. Les femmes prennent d'assaut les marchés et les salons pour se faire belle. Fête rime avec élégance chez beaucoup d'entre elles et des marchés et salons d'esthétique se créent de façon spontanée au grand bonheur des commerçants et promoteurs. De jour, comme de nuit, ces lieux, grouillent de monde. Nombreuses sont les femmes qui utilisent le henné comme tatouage au...

Portrait : Rahina Balarabé, conteuse et comédienne : Conter sans compter

Rahina Balarabé est une conteuse, d'ailleurs une des rares femmes qui pratique ce métier au Niger. Cette diplômée de l'Institut de Formation aux Techniques de l'Information et de la Communication (IFTIC) est bien connue du grand public nigérien grâce à son émission télévisée « c'est l'heure du conte ».Passionnée de contes depuis son jeune âge, Rahina Balarabé a commencé à écrire en 2006, avec l'ambition de faire un livre de contes, mais...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Ces cortèges de tous les dangers

Ces cortèges de tous les dangers

On l'avait déclaré carrément interdit à un certain moment, mais il est toujours là, visibl...

vendredi 12 janvier 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.