Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

EDITORIAL : Les marques d'une crédibilité retrouvée


DG onepSacrifiant à une tradition républicaine, désormais bien ancrée, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a présenté, dimanche soir, ses vœux de Nouvel an à la Nation au peuple nigérien, à travers un message à la Nation. Ce fut aussi l'occasion pour le Président Issoufou Mahamadou de jeter un regard sur un certain nombre d'évènements saillants ayant marqué l'année 2017. Le Chef de l'Etat a également saisi cette heureuse opportunité pour annoncer certaines grandes actions prioritaires pour l'année 2018, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre du Programme de Renaissance.
Parlant des défis majeurs auxquels notre pays a été confronté au cours de l'Année 2017, le Chef de l'Etat a cité les menaces que font peser, sur le pays, les organisations terroristes et criminelles, du défi du changement climatique et du défi permanent de la construction nationale.
D'abord le défi sécuritaire ! Voilà assurément la plus grande des priorités pour le Président Issoufou Mahamadou. Et sur cette lancinante question, la cause est bien entendue : « Je sais combien vous tenez à la paix et à la sécurité du pays. Je sais avec quelle ferveur vous priez jour et nuit pour les consolider », a dit le Chef de l'Etat à l'adresse de l'ensemble des Nigériens. Voilà pourquoi, a-t-il expliqué, le gouvernement n'a pas lésiné sur les moyens, le souci étant d'assurer la sécurité des Nigériens, tout au long de l'année 2017. «C'est ainsi qu'il y a consacré 15% des ressources budgétaires. Il s'est efforcé de recruter, de former, d'entraîner, d'équiper nos soldats qui sont, aujourd'hui, parmi les meilleurs de la sous-région. Il a joué un rôle actif dans la mutualisation des capacités opérationnelles et de renseignement des pays de la sous-région, dans le bassin du Lac Tchad comme dans le Sahel », a précisé le Président de la République. Ces efforts assurément ne sont pas restés vains. Car, a salué le Chef de l'Etat, « nos forces de défense et de sécurité ont tenu et tiennent, avec honneur, leur place dans la Force Mixte Multinationale qui opère dans le bassin du Lac Tchad comme dans la Force Conjointe récemment mise en place par le G5-Sahel ».
Aussi, a poursuivi, le Président Issoufou Mahamadou, « en 2018 et les années suivantes, le Gouvernement poursuivra la mise en œuvre du programme de montée en puissance des forces de défense et de sécurité, notamment à travers la création des infrastructures militaires partout où cela est nécessaire, l'objectif étant d'être capable, à terme, de faire face à toute menace, quelle qu'elle soit, et donc d'assurer nous-mêmes la sécurité de notre vaste pays ».
Le Chef suprême des Armées a eu une pensée pour nos vaillantes forces de défense et de sécurité, dont certains éléments ont payé de leur vie leur farouche dévouement à la noble mission de sécurisation de la patrie. « C'est le lieu de saluer la mémoire de tous nos soldats tombés sur le champ d'honneur à Abala, Ayérou, Bankilaré, Tongo-Tongo aux côtés de leurs camarades Américains, dans le bassin du lac Tchad, au Mali et sur tous les théâtres d'opération où le devoir les a appelés », a-t-il dit.
Le deuxième défi abordé par le Président de la République porte sur le changement climatique. Sur cette question, le Président Issoufou a rappelé l'engagement fort du Niger qui a pris une part active à plusieurs rencontres internationales en vue de relever ce défi de portée mondiale.
Car, pour le Chef de l'Etat, la question du climat est aussi une partie intégrante de la problématique de la construction nationale. « Celle-ci est un chantier qui n'a pas de fin et qui nécessite donc la solidarité de toutes les générations. Elle nécessite, naturellement, une conscience nationale forte, votre cohésion, votre loyauté vis-à-vis de l'Etat. Elle nécessite d'être au service de l'intérêt général. Elle nécessite le respect du bien public. C'est pour toutes ces raisons que le Gouvernement a travaillé, tout au long de l'année 2017, à la mise en œuvre du premier axe du programme de la renaissance, celui relatif à la renaissance culturelle », a souligné le Président de la République.
Parlant des vastes chantiers de l'initiative « 3N », des infrastructures et des actions s'inscrivant dans le cadre du développement du capital humain, le Chef de l'Etat a noté que le Gouvernement a poursuivi, en 2017, les actions initiées depuis 2011, en se concentrant davantage sur la question de la maîtrise de l'eau, la maison du paysan, la restauration et la défense des terres.
Il est réconfortant de rappeler ici que l'Initiative 3N a été nominée, en 2017, par le ''Word Future Council'', pour le prix international des meilleures politiques d'avenir au niveau mondial, lors du « Future Policy Award 2017 ».
Motif réel de satisfaction aussi dans le domaine des infrastructures ! En effet, comme l'a relevé le Chef de l'Etat lui-même, la liste des réalisations s'allonge d'année en année. « L'année 2017 a enregistré, entre autres, la mise en service de l'hôpital de référence de Niamey, l'inauguration de la centrale thermique de Gorou Banda, du Boulevard Tanimoune, du marché moderne Dolé de Zinder, la réalisation des infrastructures Tahoua Sakolla, la pose de la première pierre du 3ème pont sur le fleuve Niger à Niamey, dénommé « Pont Général Seyni Kountché ».
Pour l'année 2018, la bonne nouvelle porte sur l'inauguration de l'échangeur Diori Hamani, de la route bitumée Zinder–Magaria-Frontière avec le Nigéria, des routes bitumées Balléyara-Filingué, Balléyara- Loga, Madaoua-Bouza-Tamaské, Tchadoua-Mayahi, Maradi-Madarounfa, de l'hôpital de référence de Maradi, ainsi que la réalisation des infrastructures de Zinder Saboua, et autres nouvelles infrastructures routières qui seront lancées. «L'année 2018 sera aussi l'année de la reprise effective des travaux du barrage de Kandadji dont la mise en eau doit intervenir en 2020. Elle verra également le lancement des travaux de la centrale photovoltaïque de Gorou Banda et de la centrale hybride d'Agadez », a annoncé la Chef de l'Etat.
Le Chef de l'Etat a également annoncé sa volonté politique d'œuvrer en faveur du développement du capital humain où un accent particulier sera davantage mis sur l'accompagnement de la scolarisation de la jeune fille, qui a été du reste, retenu comme un sous-programme dans le plan de la renaissance.
Volonté affirmée également en faveur du développement du secteur privé. Une volonté qui, a dit le Chef de l'Etat, est apparue clairement à l'occasion de la récente table ronde, tenue à Paris, sur le financement du Plan de la Renaissance. « Signe de la crédibilité retrouvée, cette table ronde a été un franc succès », a-t-il lancé. A ce propos, a encore assuré le Président Issoufou Mahamadou, « le gouvernement prendra toutes les dispositions pour que les ressources annoncées soient mobilisées et décaissées sur la période du plan, en particulier les ressources programmées pour l'année budgétaire 2018 ».
En définitive, peut-on constater avec le Chef de l'Etat, l'Année 2018 s'annonce au Niger sous le signe de crédibilité retrouvée. Le leadership du Chef de l'Etat, qui a su porter toujours plus loin la voix du Niger sur le plan international, en est la preuve.
En atteste le rôle que joue notre pays, au niveau continental, en l'occurrence dans l'établissement de la zone de libre-échange continentale où le Président Issoufou a été désigné « Champion de la zone de libre-échange de l'Union Africaine » ; et au niveau régional, par exemple sur le dossier relatif de la création de la monnaie unique de la CEDEAO. S'y a ajoutent d'autres signaux forts comme la désignation des cadres nigériens à des postes de responsabilité de niveau international, les visites des personnalités de premier rang de pays amis, comme les récentes des Présidents du Faso, du Mali, de la Mauritanie et Tchad lors de commémoration du 59eme anniversaire de la République à Tahoua, ainsi que la récente visite à Niamey du Président de la République Française, M. Emmanuel Macron. L'ouverture de plusieurs nouvelles Ambassades de pays amis à Niamey, attestent également d'un réel regain de crédibilité du Niger dans le concert des Nations.
Aussi, c'est sous une note d'espoir que le Chef de l'Etat aborde l'Année 2018. « Les défis sont énormes, les difficultés sont nombreuses mais l'avenir nous appartient. Nous savons où nous allons. Avec la patience qui caractérise notre peuple, armés de nos convictions et des grandes ambitions que nous avons pour notre pays, nous progresserons, année après année, sur le chemin de la renaissance du Niger, le chemin de son développement économique et social. Ce fut le cas en 2017. Ce sera le cas, plaise à Dieu, en 2018», a conclu le Président Issoufou Mahamadou.
Cet espoir formulé par le Chef de l'Etat, nous devons tous nous l'approprier en nous mettant résolument au travail sur les chantiers de la construction nationale : celle d'un Niger Uni et Prospère !

Bonne et heureuse Année 2018

Par Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )

Culture

Portrait d'artiste : Hamsou Garba, la Diva de la chanson nigérienne

Portrait d'artiste : Hamsou Garba, la Diva de la chanson nigérienne

Chanteuse à la voix imposante et grande danseuse, âgée aujourd'hui de 58 ans, mère de 6 enfants et grand-mère de quelques petits-fils, a du dynamisme à revendre. Chaleureuse, sympathique et pleine d'entrain, madame Maïga Hamsou Garba est une artiste née, au don incontestable parce qu'elle compose elle-même ses chansons et sa musique. Avec la création de sa radio « Touraki » dénommée "la voix des artistes", la battante Hamsou Garba couro...

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Le Comité Exécutif du Conseil Africain de la Musique dont le siège est basé à Brazzaville au Congo a décidé d'admettre le groupe nigérien Sogha comme membre du Conseil dans la catégorie des organisations nationales et spécialisées. L'annonce a été faite par l'administratrice du groupe Sogha, Aichatou Ali Soumaila dite Aïchatou Dankwali, lors d'une interview qu'elle a bien voulu nous accorder.Pour elle, cette adhésion du groupe permet de...

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

      La cérémonie de réception du Pavillon du musée national Boubou Hama dédié à l'exploitation du pétrole au Niger a eu lieu, le samedi 6 octobre dernier, dans l'enceinte de l'établissement. Cette cérémonie s'est déroulée en présence du Ministre du Pétrole, M. Foumakoye Gado, de l'Ambassadeur de la Chine au Niger SE Zhang Lijun, du Secrétaire général du Ministère de la Renaissance Culturelle, des Arts et de la Modern...

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Projection de la série ''Femme actuelle'' de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Deux ans après son film "dans le noir", Boubacar Djingarey Maiga nous revient avec une série de treize épisodes de treize minutes (13) chacun, tirée du réel des téléspectateurs. Intitulé ''femme actuelle'', le film à travers ces différentes séries montre le quotidien de certaines familles nigériennes. Il aborde des thèmes importants comme l'amour, la polygamie, la haine...Les principaux personnages sont Moussa, Idrissa, Aicha, Mina et M...

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Le gouverneur de la région d'Agadez M. Sadou Saloké a présidé la première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018. Au cours de cette réunion qui s'est tenue en présence de l'honorable Sultan de l'Aïr, du président du Conseil régional, et de plusieurs acteurs concernés par l'organisation du grand rassemblement des éleveurs, M. Sadou Saloké a invité les présidents des différentes commissions mises en place à tout faire pour que...

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et l…

Niamey/Cinéma/projection du film espagnol La Novia ou la mariée : Promouvoir les échanges culturels entre l'Espagne et le Niger

L'Ambassade du Royaume d'Espagne au Niger en collaboration avec l'Association Nigérienne des ciné-clubs et critiques de cinéma a initié la projection du film espagnol "La Novia ou la mariée". La projection s'est déroulée vendredi 24 Août 2018 dans l'après-midi au siège de ladite association, dans l'enceinte de la Radio Goudel. C'était en présence de l'Ambassadeur d'Espagne au Niger SE Ricardo Mor Solá et de ses proches collaborateurs ai...

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Musique Tal National marque sa rentrée par un grand concert

Pour relancer ses projets culturels et attaquer une nouvelle phase de sa carrière, l'orchestre Tal National a effectué, la semaine dernière, sa rentrée par un concert à la cité Tafadek. Le but de cette activité est de présenter au public les progrès du groupe Tal, notamment son nouvel album dans le back et des nouveaux matériels de sonorisation.Pour le Directeur artistique de Tal National Mouhamad Almoumine Youssouf, alias Almayda, la r...

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz i…

Le Groupe de rap ONEENS (On Est Ensemble) : Rocksim et Frédozo, un duo qui porte loin la voix du Niger dans le showbiz international

Connu à l'origine pour son style exclusivement inspiré par le Rap et le Hip Hop, le groupe ONEENS s'impose aujourd'hui dans les rythmes RnB, musique urbaine originaires des Etats-Unis dont raffole la jeunesse nigérienne et internationale. Après la sortie réussie de leur chanson « Together » en septembre dernier, le duo Gélé Karim Rock alias Rocksim et Frederik Bali Komenati alias Frédozo revient avec un titre positivement accueilli par ...

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement…

Interview de Amadou Ousmane, auteur du livre '' Propos d'Arbi'' : ''Changeons les habitudes pour changer de comportement''

Monsieur Ousmane, vous venez de publier votre énième livre. Et vous l'avez titré : ''Propos Arbi''... du nom d'une rubrique bien connue publiée dans les colonnes du quotidien national ''Le Sahel'' dans les années '80. Ceux de nos lecteurs qui n'ont peut- être pas connu cette période-là voudraient bien savoir que contient cet ouvrage, et qui est Arbi ?Commençons par Arbi...Arbi est un personnage fictif, un citoyen lambda qui s'était donn...

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

Festival des continents : Une participation remarquée du Niger

L'ambassadeur, délégué permanent du Niger auprès de l'Unesco, SE Inoussa Ousseini a représenté notre pays, aux cérémonies du Festival des Continents, organisées du 5 au 9 juillet au Fort de Querqueville, Cherbourg-en Cotentin, dans le nord de la France.Ce festival, dont c'est la première édition, fondé par Monsieur Boubekeur Khelfaoui, a été placé sous la présidence de Monsieur Oumar Keita, ambassadeur, délégué permanent du Mali auprès ...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Chapeau Nigelec !

lundi 10 septembre 2018

Editorial : Chapeau Nigelec !

Demandez une Bourse d’études Australia Awards

australieFaites une différence
Demandez une Bourse d'études Australia Awards

Avez-vous le potentiel d'être un futur leader contribuant au développement durable du Niger ? Postulez dès maintenant pour obtenir une éducation de classe mondiale et devenez un chef de file de l'industrie ayant des liens étroits avec l'Australie.
L'appel à candidatures pour les bourses d'études Australia Awards - Africa pour étudier en Australie est ouvert du 1er septembre au 3 décembre 2018. Les candidatures peuvent être envoyées via http://www.australiaawardsafrica.org/.Australia Awards - Africa est un programme de bourses prestigieux qui contribue au leadership africain et au développement des capacités humaines depuis les années 1960.
Le programme offre des formations post-universitaires à court terme et des diplômes de Masters à des pro¬fessionnels nigériens de niveau intermédiaire ou supérieur, couvrant l'ensemble des frais.
Les anciens étudiants reviennent de leurs études avec les compétences, les connaissances et les réseaux nécessaires pour contribuer au développement durable de leur pays. En outre, ils rejoignent une commu¬nauté mondiale d'anciens étudiants ayant des liens permanents entre l'Afrique et l'Australie.Le processus de candidature est ouvert et concurrentiel, offrant des chances égales à toutes les personnes éligibles, quels que soient leur sexe, leur appartenance ethnique et leur handicap.
Les candidats doivent avoir un minimum de compétence en anglais équivalant à un score global IELTS de 5,0.
Plus d'information:
• Les professionnels éligibles occupant des postes de niveau intermédiaire ou supérieur peuvent postuler à l'adresse suivante : www.australiaawardsafrica.org
• Pour en savoir plus sur les études en Australie, visitez : https://www.studyinaustralia.gov.au

Des séances d'information gratuites auront lieu à Niamey, au centre de conférences du Grand Hôtel tous les vendredis en novembre.

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Installation de la saison. froide au Niger : …

Installation de la saison. froide au Niger : "Il fera moins froid cette année'', selon l'ingénieur météorologue Ousman Baoua

La saison des pluies a définitivement plié ses bagages pour donner place à l'harmattan qui...

vendredi 30 novembre 2018

De la nécessité de protéger les enfants contre les…

De la nécessité de protéger les enfants contre les maladies liées au froid

La période de froid est en train de s'installer progressivement au Niger et particulièreme...

vendredi 30 novembre 2018

La friperie, leader du marché pour le choix des vê…

La friperie, leader du marché pour le choix des vêtements contre le froid

En cette fin de mois de novembre, les populations de Niamey changent leurs habitudes vesti...

vendredi 30 novembre 2018

L'air du temps

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Ces ''maladies des riches'' qui ne font plus de quartier

Cancer, tension, diabète, ulcères....Voilà des pathologiesspécifiques qui, il y a quelques...

vendredi 7 décembre 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.