Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

ALLOCUTION DE SEM. BRIGI RAFINI A LA CELEBRATION DE L'ANNEE INTERNATIONALE DES COOPERATIVES

A cette occasion, chaque pays du monde est appelé à concentrer ses efforts sur le développement et la promotion des entreprises coopératives. Né au début du XIXe siècle en Europe, le mouvement coopératif a poursuivi son essor à travers le monde. Il s'intègre dans un mouvement plus large d'économie sociale, qu'il a du reste largement suscité. En effet, les coopératives touchent toutes les branches de l'activité humaine, et selon l'Alliance coopérative internationale qui les fédère, elles génèrent 100 millions d'emplois dans le monde, soit 20 pour cent de plus que les entreprises multinationales. Aussi, on estime qu'un milliard de personnes dans le monde est membre des coopératives, soit plus d'une personne sur dix. En 2008, les 300 principales coopératives du monde représentaient un chiffre d'affaires cumulé de 1 100 milliards de dollars des Etats Unis, ce qui correspond au PIB de la dixième économie mondiale, le Canada et atteint presque la taille de l'économie d'un pays comme l'Espagne.
Mesdames et Messieurs,
Si le mouvement coopératif est toujours méconnu, c'est sans doute parce qu'il éprouve des difficultés à mettre en place des structures de base solides et opérationnelles et à les fédérer. Pourtant les coopératives offrent à leurs membres tout un éventail de services, notamment l'accès aux ressources naturelles, à l'information, aux moyens de communication, aux marchés d'intrants et de produits agricoles, aux technologies et à la formation professionnelle. Elles facilitent également la participation de leurs membres aux processus de prise de décision. Grâce à des pratiques comme l'achat et la commercialisation groupés, les coopérateurs renforcent leur influence économique et obtiennent de meilleurs prix pour les intrants et les autres facteurs de production dont ils ont besoin.
Mesdames et Messieurs,
Le mouvement coopératif fut introduit en Afrique sous la colonisation dans le but de structurer la production agricole. Les coopératives ont contribué à organiser les petits et les grands producteurs de café, de cacao, de bananes, de coton, d'arachide et d'autres produits d'exportation. Elles organisaient également toute la chaîne de production et d'exportation pour le compte des autorités coloniales. Les différents gouvernements mis en place après les indépendances ont conservé ces structures en faisant d'elles des représentants attitrés des puissants offices occidentaux de commercialisation.
Mesdames et Messieurs,
Le mouvement coopératif africain a connu un nouvel essor avec la libéralisation de l'économie du début des années 1990 et l'avènement de la démocratie. En plus des activités de productions agro sylvo pastorales et halieutiques et du crédit, les coopératives africaines ont touché beaucoup d'autres secteurs sociaux de base. Il est admis que malgré la rareté et le manque de données fiables dans ce domaine, ces structures créent de l'emploi et des opportunités de revenus permettant à leurs membres de subvenir à leurs besoins essentiels. Elles créent également des mécanismes de solidarité pour renforcer un système de sécurité sociale traditionnel.
Mesdames et Messieurs,
Le mouvement coopératif occupe une place importante dans l'économie mondiale en général et africaine en particulier. Son impact économique et son incidence dans la lutte contre la pauvreté sont indéniables. Il met de ce fait en évidence la pertinence du thème choisi cette année: «Les Entreprises Coopératives bâtissent une Afrique Meilleure». C'est pourquoi, j'exhorte les coopératives africaines à bâtir des réseaux locaux bien structurés avec des animateurs à même d'impulser une dynamique pouvant faire face à la concurrence de plus en plus rude dans ce domaine. C'est aussi pourquoi nous nous devons de renforcer les coopératives et faciliter leur expansion en créant un cadre politique, institutionnel et juridique favorable à leur épanouissement.
Mesdames et Messieurs,
Au Niger, l'entraide et la solidarité ont constitué, depuis toujours, des valeurs sociales fortement ancrées dans les mœurs de nos communautés. Ces valeurs, fondamentales pour l'action coopérative, sont observées à travers des faits sociaux concrets, dont entre autres: les groupes d'auto-assistance, les associations de tontine (Addaché), les travaux collectifs (Gayyaou Boggou), les contrats de fumure entre éleveurs et cultivateurs (pacage et parcage), etc.
Aussi, l'avènement de la période d'introduction des coopératives au Niger a-t-il été marqué par la mise en place des structures para coopératives, sur la base de la loi française 47-1775 du 10 septembre 1947. Cependant celles-ci n'ont pas donné des résultats satisfaisants du fait de leur inadaptation au contexte socioculturel nigérien, du caractère autoritaire et administratif de leur gestion, du manque d'information et de formation de leurs membres et de l'absence de participation volontaire et consciente des populations.
Mesdames et Messieurs,
Au lendemain de l'indépendance de notre pays, l'Etat a créé les conditions favorables à l'intégration du monde rural au marché en aidant les producteurs à bâtir des coopératives polyvalentes sur des bases concrètes et a donné aux organisations ainsi créées la possibilité de devenir de véritables entreprises de développement. Ainsi fut créée l'Union Nigérienne de Crédit et de Coopération (UNCC) par la loi n° 62-037 du 20 septembre 1962 avec comme mission, entre autres, de développer parmi les ruraux l'esprit de la mutualité et de la coopération. L'agriculture et l'élevage constituant la base de l'économie nationale, les coopératives devaient servir de cadre au développement des productions et à l'organisation de la collecte des produits d'exportation.
Mesdames et Messieurs,
Avec l'avènement des programmes d'ajustements structurels au début des années 1980 liés aux difficultés économiques, l'Etat s'est désengagé des secteurs productifs et commerciaux y compris la commercialisation des produits et l'approvisionnement en intrants agricoles. Ces secteurs ont été aussitôt pris en charge par les coopératives. La tenue de la Conférence Nationale Souveraine en 1991 a constitué un tournant décisif dans l'évolution du mouvement coopératif en dressant un diagnostic mettant en exergue les faiblesses des stratégies de l'époque en matière de coopération. Les recommandations formulées visaient alors la création des conditions favorables à l'émergence des coopératives autonomes, libres et performantes dans tous les secteurs.
Le document sur les Principes Directeurs pour une Politique de Développement Rural pour le Niger adopté le 8 juillet 1992 va confirmer l'esprit de la Conférence Nationale Souveraine par l'affirmation de la liberté d'association et le soutien à la diversité de types d'organisations des producteurs. Cette dynamique a conduit à l'adoption de l'ordonnance 96-067 du 9 novembre 1996, portant régime des coopératives rurales. Cette Ordonnance a ainsi restauré l'adhésion individuelle et favorisé la création de coopératives dans divers domaines d'activités comme l'agriculture, l'élevage, la foresterie, la pêche, la pisciculture, l'apiculture, la santé, etc. Ainsi, suite au Recensement Général de l'Agriculture et du Cheptel réalisé en 2006-2007, 29.462 coopératives et autres formes d'organisations ont été dénombrées. Pendant ce temps, les mutuelles et coopératives d'épargne et de crédit et les coopératives artisanales verront leur législation adoptée respectivement par l'ordonnance n° 96-024 du 30 mai 1996 et la loi N° 2006-23 du 29 juin 2006.
Mesdames et Messieurs,
Depuis l'avènement de la 7ème République, avec le Programme de Renaissance, plusieurs actions ont été initiées au profit des populations rurales et plus spécifiquement des organisations de producteurs à travers l'initiative salvatrice, j'ai nommé l'«Initiative 3N, les Nigériens Nourrissent les Nigériens ». Il en va ainsi de la réhabilitation d'un certain nombre d'aménagements hydro agricoles, de l'aménagement de nouveaux périmètres irrigués et de l'appui en intrants et équipements ainsi que l'appui conseil aux coopérateurs. Il est heureux de constater que les organisations paysannes ont fortement adhéré à cette initiative et je les invite à se mobiliser davantage pour sa mise en œuvre car elle constitue une bonne opportunité de création d'emplois pour les jeunes et les femmes et d'accroissement de revenus pour les ménages. Pour sa part, le Gouvernement entend créer les conditions favorables à la mise en œuvre de cette politique de développement durable des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques.
Mesdames et Messieurs,
Les manifestions commémoratives de l'année internationale des coopératives se déroulent à un moment où notre pays vient d'enregistrer une de ses meilleures campagnes agricoles. Elles interviennent également au lendemain de la table ronde des bailleurs de fonds sur le Plan de Développement Economique et Social 2012-2015, Table ronde qui, comme vous l'avez suivi, a connu un succès éclatant avec l'annonce de 4,8 milliards de dollars dont 1,5 milliard de dollars pour l'Initiative 3N.
Mesdames et Messieurs,
Je voudrais avant de terminer mon intervention remercier les organisations coopératives pour tous les efforts qu'elles déploient pour le développement socio-économique de notre pays, en dépit des multiples problèmes auxquels elles sont confrontées. Mes remerciements vont également aux partenaires techniques et financiers qui nous accompagnent dans notre combat contre l'insécurité alimentaire et nutritionnelle. En souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouvertes les manifestations commémoratives de l'année internationale des coopératives.
Je vous remercie. ».

Discours

«La crise sécuritaire que connaît actuellement notre sous région, commande à nos Etats d'accorder une place de choix aux…

«Mesdames, Messieurs ; Honorables invités,Mon pays, le Niger, se réjouit de l'honneur qui lui est fait d'abriter pour la première fois la rencontre de l'Association des Médiateurs des pays membres de l'AMP-UEMOA. Au nom du Président de la République, Chef de l'Etat, Son Excellence Elhadji IssoufouMahamadou, du Gouvernement et du Peuple nigériens, je vous souhaite la cordiale bienvenue au Niger. Je voudrais aussi vous exprimer ma profond...

DISCOURS DU CHEF DE L'ETAT AU DINER DE GALA OFFERT EN L'HONNEUR DU PREMIER MINISTRE TURC

«Votre grande vision vous a amené à tourner vos regards vers l'Afrique dont une partie importante était rattachée à l'Empire Ottoman», déclare SEM. Issoufou Mahamadou« Monsieur le Premier Ministre Erdogan,Madame Erdogan,Monsieur le Président de l'Assemblée nationale,Monsieur le Premier Ministre,Messieurs les anciensPrésidents de la République et Chefs d'Etat,Mesdames et Messieurs lesResponsables des Institutions de la RépubliqueMesdames...

DISCOURS DU CHEF DE L'ETAT LORS DE LA VISITE OFFICIELLE D'AMITIE ET DE TRAVAIL DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT…

«Le Niger entend utiliser à fond le cadre tracé par ce partenariat pour développer la coopération entre nos deux pays dans tous les secteurs », déclare le SEM. Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat« Monsieur le Premier Ministre,Mesdames et Messieurs les Ministres,Mesdames, Messieurs,Nous sommes particulièrement honorés de recevoir, aujourd'hui, le Premier Ministre d'un pays riche de son histoire, important sur l...

DISCOURS DE CLOTURE PRONONCE PAR LE PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT, SEM. BRIGI RAFINI AU 1ER FORUM ECONOMIQUE NI…

«Les relations entre les secteurs privés de nos deux pays connaîtront sans aucun doute un nouvel essor et il nous appartiendra, chacun dans sa sphère de compétence, de tout mettre en œuvre pour respecter les engagements pris »«Assalamou Alaykoum warahamatoullah wabarakatahouExcellence Monsieur RecepTayyib Erdogan, Premier Ministre de Turquie ;Mesdames et Messieurs les opérateurs du secteur privé turcs et nigériens ;Chers invités ;C'est ...

ALLOCUTION DE SEM. BRIGI RAFINI A LA CELEBRATION DE L'ANNEE INTERNATIONALE DES COOPERATIVES

« Le gouvernement entend créer les conditions favorables à la mise en œuvre de cette politique de développement durable des productions agro-sylvo-pastorales et halieutiques », assure le Premier ministre, SEM. Brigi RafiniMesdames et Messieurs,Je voudrais tout d'abord vous présenter les salutations du Président de la République, SEM Issoufou Mahamadou. L'année 2012 a été déclarée par les Nations Unies, année internationale des coopérati...

DISCOURS DE SEM. YAYI BONI A LA 1ERE SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE AU SOMMET DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE…

« J'ai le ferme espoir que ce partenariat contribuera à la réalisation des objectifs de renouveau de notre Communauté », déclare SEM. Yayi Boni, Président en exercice sortant« - Distingués invités ;- Mesdames et Messieurs ;Le devoir de mémoire est le meilleur témoignage de reconnaissance rendu aux grands hommes et de notre fidélité aux nobles idéaux qu'ils ont incarnés.

DISCOURS DE SEM. ISSOUFOU MAHAMADOU A LA 1ERE SESSION ORDINAIRE DE LA CONFERENCE AU SOMMET DES CHEFS D'ETAT ET DE GOUVER…

« Avec plus de deux millions de kilomètres carrés et plus de 68 millions d'habitants, l'espace que constituent les pays membres du Conseil de l'Entente est économiquement viable », déclare SEM. Issoufou Mahamadou, dans son allocution de bienvenueMesdames et Messieurs,Le peuple Nigérien, par ma voix, souhaite aux Chefs d'Etat et de Gouvernement, ainsi qu'à leurs délégations, la très chaleureuse et fraternelle bienvenue au Niger. Permette...

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE A L'OUVERTURE DU FORUM REGIONAL PAYSAN OUEST AFRICAIN

«Ensemble, nous devons soutenir l'agriculture familiale et réfléchir aux meilleures stratégies pour son financement et sa modernisation», déclare SEM. Brigi Rafini, Premier ministre, Chef du Gouvernement « Mesdames et messieurs,Je voudrais tout d'abord vous transmettre les salutations du Président de la République, Chef de l'Etat, SE Elhadji Issoufou Mahamadou, ainsi que ses voeux de succès aux travaux du présent forum.Je voudrais égal...

INTERVENTION DU PREMIER MINISTRE LORS DE LA VISITE OFFICIELLE DU PREMIER MINISTRE LIBYEN AU NIGER

«Cette visite est la preuve éclatante (...) de l'excellence des relations qui existent si fortement entre le Niger et la Libye, relations qui remontent loin dans l'histoire», déclare SEM. Brigi Rafini«Excellence Monsieur le PremierMinistre, Chef du Gouvernement de la Libye,Madame, Messieurs les Ministres,Distingués membres des délégations Libyenne et Nigérienne,

ALLOCUTION D'OUVERTURE PRONONCEE PAR LE PREMIER MINISTRE AU 2EME CONGRES DE L'AFRO MIDDLE EAST HERNIA SOCIETY (AMEHS)

« Nous voulons ainsi d'une médecine de qualité adaptée aux problèmes de santé des populations nigériennes », déclare SEM. BrigiRafini« Mesdames et messieurs ;Chers congressistes ;Je voudrais, tout d'abords, vous transmettre les salutations du Président de la République, Chef de l'Etat, SEM Issoufou Mahamadou, parrain du 2eme Congrès de l'Afro Middle East Hernia Society ainsi que ses vœux de succès.

AG/ONU

Editorial

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Baroud d'honneur dans l'Anzourou

Il y a comme un vent de débâcle et de panique qui plane sur la tête des groupes armés qui ...

vendredi 17 novembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.