Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

«Je me réjouis aujourd'hui de ce que le Projet Régional «Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel,» ait vu le jour suite à l'appel de Niamey», déclare le Premier ministre Brigi Rafini

SEM. Brigi Rafini SEM. Brigi Rafini


«Honorables Députés ;
-Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
-Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique et Consulaire,
-Monsieur le Directeur régional de la Banque Mondiale
-Monsieur le Directeur régional du Bureau UNFPA de l'Afrique de l'Ouest et du Centre
-Monsieur le Représentant de l'Organisation Ouest Africaine de la Santé ;
-Mesdames et Messieurs les Représentants des Bureaux Pays de UNFPA
-Mesdames et Messieurs les représentants des Organisations Internationales ;
-Mesdames et Messieurs les représentants des Organisations Non Gouvernementales et des Associations ;
-Mesdames et Messieurs les Chefs de délégations et Représentants des pays amis concernés par la mise en œuvre du Projet Régional «Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel» ;
-Distingués Invités ;
-Mesdames et Messieurs,
Il y'a de cela deux ans, ici même au palais des congrès le 06 novembre 2013, Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat, lançait un appel à l'action sur les questions de population et développement, en présence de grands témoins notamment, Monsieur Ban Ki-Moon, Secrétaire Général de l'Organisation des Nations Unies, Monsieur Jim Yong Kim, Président du Groupe de la Banque Mondiale, Madame Lamini Zuma, Présidente de la Commission de l'Union Africaine et Monsieur Babatundé Osotimehin, Directeur Exécutif du Fonds des Nations Unies pour la Population.
En cette même circonstance, le Président de la République exhortait les pays du Sahel à sortir du cercle vicieux de la pauvreté pour enclencher le cercle vertueux du développement humain. Aussi, il avait en l'occurrence insisté sur la nécessité de mettre davantage en valeur le capital humain car la richesse fondamentale de tous les pays en général et celle de ceux du Sahel en particulier, réside dans les peuples.
Aussi avait-il également mis en exergue des préoccupations d'actualité notamment les mariages précoces, l'autonomisation des femmes et la scolarisation des enfants en particulier celle des jeunes filles, qui constituent de réels défis pour nos Etats.
Faisant suite à cet appel, la Banque Mondiale et l'ONU se sont engagées à soutenir activement les pays du Sahel pour leur permettre d'accélérer le dividende démographique par la prise en charge des questions de santé, de nutrition et de capital humain.

Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs ;
Je me réjouis aujourd'hui de ce que le Projet Régional « Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel, » ait vu le jour suite à l'appel de Niamey. C'est un projet multisectoriel d'appui à la Santé et à la population, dans nos différents pays. Il vient en appui aux pays du sahel ( Mali, Niger, Mauritanie, Tchad, Burkina Faso) auxquels s'ajoute la Côte d'Ivoire pour développer et mettre en œuvre des interventions appropriées afin de bénéficier du dividende démographique, à travers notamment l'accroissement de l'utilisation des services de santé de la reproduction, maternelle, néonatale, infantile, l'amélioration de l'état nutritionnel des femmes et des enfants, ainsi que l'autonomisation des adolescentes, des femmes et des jeunes.

Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs ;
Ce Projet que nous lançons ce jour, d'un montant de 103 millions de dollars US, soit environ 52 milliards de F CFA, entièrement financé par la Banque Mondiale, apportera un appui aux secteurs sociaux de base afin d'avoir à moyen et long terme des effets sur la maîtrise de la croissance démographique, l'amélioration des conditions de vie de la population et par conséquent une réduction de la pauvreté. Ceci est en conformité avec les stratégies définies dans nos Plans de Développement, nos plans sectoriels et la Stratégie de Partenariat de la Banque mondiale avec nos pays respectifs.
Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs ;
L'objectif assigné à ce Projet est : «d'intensifier la production, la diffusion et l'adoption des meilleures pratiques régionales en matière de réduction de la fécondité dans les pays participants » par : des interventions de l'offre (approvisionnement et distribution de produits de qualité, la disponibilité et la qualité des agents de santé) et ; des interventions dirigées vers la demande (communication du changement social et comportemental, autonomisation des femmes et filles).
Mesdames et Messieurs,
Comme vous le savez, les pays du Sahel font face à de nombreux défis dont entre autres l'analphabétisme, les faibles niveaux d'éducation surtout chez les filles, le mariage précoce, la pauvreté, les faibles taux de contraception moderne, l'extrême jeunesse de la population, l'insuffisance de la promotion d'emplois des jeunes, l'insécurité alimentaire, l'inadéquation entre la croissance démographique et les ressources économiques du pays, etc.
En effet, dans le Sahel, la transition démographique tarde à se concrétiser. Alors que la mortalité infantile est en baisse, les taux de fécondité restent les plus élevés au monde. Cette situation se traduit entre autres par : une structure d'âge défavorable qui entrave considérablement la croissance économique ; d'importants besoins budgétaires ; et des demandes massives d'emplois des jeunes.


Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs ;
Cette situation peut être fortement améliorée si des investissements stratégiques sont faits notamment dans les domaines de la population, de la santé et de l'éducation incluant l'éducation informelle des adolescentes, et si des bonnes politiques économiques sont mises en œuvre, à travers une bonne gouvernance.
Dès lors, la mise en œuvre de ce projet sera une réponse adéquate pour relever les principaux défis sociodémographiques et économiques du Sahel que j'évoquais tantôt.

Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs ;
Aujourd'hui la préoccupation de nos pays ayant une population jeune reste tournée vers le dividende démographique. Pour y parvenir, nous nous devons de mettre l'accent sur l'amélioration du système éducatif, les logements sociaux, la santé de la reproduction, l'accès équitable aux services, l'emploi, etc.
Nous devons investir plus dans la scolarisation de la jeune fille et l'alphabétisation de la femme, de la réduction de la mortalité maternelle et infantile, l'augmentation du taux de prévalence contraceptive, les mesures de gratuité des produits de Planification Familiale et l'amélioration des conditions d'accès aux services de santé.
En somme, il nous faut investir plus dans le capital humain, dans la création d'emplois décents et dans la bonne gouvernance. Nos pays respectifs doivent agir en synergie pour relever les défis en améliorant la disponibilité des services de santé reproductive, maternelle, infantile et nutritionnelle, en renforçant la communication sociale, et en partageant les expériences et initiatives.

Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs ;
Ma présence à vos côtés pour présider la présente cérémonie traduit l'engagement du Président de la République et du gouvernement à œuvrer résolument pour l'amélioration la situation des femmes et des adolescentes.
Je voudrais, tout particulièrement, saluer la présence des délégations des six pays concernés : le Burkina-Faso, la Côte d'Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.
En leur nom, j'adresse mes sincères remerciements aux partenaires techniques et financiers, en particulier la Banque Mondiale et le Fonds des Nations Unies pour la Population pour leur soutien et leur appui financier important.
Sur ce, je déclare officiellement lancées les activités du Projet Régional « Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel ».
Je vous remercie. »

Onep
www.lesahel.org

Economie

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des ac…

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des activités du programme

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama a présidé hier après midi la cérémonie de signature de l'accord de financement additionnel au Programme d'Actions Communautaires phase 3 (PAC3) d'une valeur de 20,8 millions de dollars US soit 12,5 milliards de FCFA pour une durée de deux(2) ans. La cérémonie s'est déroulée en présence du représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko et du ministre délégué auprès du ...

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

La 1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité a permis à la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), avec l'appui des partenaires et institutions, de décerner des distinctions aux entreprises primées, à des personnalités et aux institutions ayant contribué à la promotion et au développement de la qualité dans l'espace communautaire.La cérémonie de remise des prix s'est déroulée en présence des mi...

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en fa…

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en faveur du Niger

Conformément aux calendriers prévus, le décaissement de la première tranche fixe 2017 du Programme d'Appui budgétaire "Migrations, sécurité et gestion des frontières" vient d'être finalisé. Un montant total de 10 000 000 EUR a donc été versé au Trésor nigérien au profit du Budget de l'Etat 2017. Ce programme est financé sur le Fonds Fiduciaire d'Urgence pour la Migration, mis en place par l'Union Européenne en 2016.Ce financement soutie...

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du M…

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du Maroc prend les rennes de la BIA-Niger

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et le Président Directeur Général du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc M. Mohamed Benchaaboun ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey, à une signature de convention à travers laquelle l'Etat du Niger cède ses actions au niveau de la Banque Internationale pour l'Afrique (BIA-Niger) au profit du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc. Cette convention va permettr...

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulg…

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulgarisation de la culture boursière au Niger

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Pour la vul…

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

Signature hier de convention tripartite de garantie entre le FSA-FIDELIS Finance- COTRADIS Côte d'Ivoire SA : 1.159 mill…

Signature hier de convention tripartite de garantie entre le FSA-FIDELIS Finance- COTRADIS Côte d'Ivoire SA : 1.159 millions de FCFA de garantie pour renforcer les capacités opérationnelles de COTRADIS Côte d'Ivoire SA

Le directeur général du Fonds de Solidarité Africain (FSA) M Ahmadou Abdoulaye Diallo a présidé hier après midi la cérémonie de signature d'une convention tripartite de garantie entre le FSA, la société Continental de Transport et de distribution (COTRADIS) Côte d'Ivoire et FIDELIS Finance dans le cadre du projet de renforcement des capacités opérationnelles de COTRADIS Côte d'Ivoire SA. La cérémonie s'est déroulée en présence de l'Admi...

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards…

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards de FCFA pour améliorer le taux d'accès à l'électricité au Niger

La ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey à la signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux services Electriques Solaires au Niger (NESAP). Ce projet de grande envergure a pour objectif global d'accroitre le taux d'accès à l'électricité dans toutes les régions de notre pays grâce à l'énergie solaire...

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

L'Union Européenne vient d'effectuer un décaissement 57 millions d'euros, soit plus de 37 milliards de FCFA au profit de notre pays, selon un communiqué de presse daté du 26 juin 2017 et publié par la Délégation de l'Union européenne au Niger. Ces fonds sont destinés à soutenir plusieurs secteurs essentiels pour le développement socio-économique du Niger notamment la sécurité alimentaire, nutritionnelle et de l'agriculture durable ; l'é...

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil …

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil et le sorgho

Le prix du maïs et du riz sont restés stables et les marchés ouest africains sont correctement alimentés au mois de mai ; une situation qui s'explique par les bonnes productions (de riz et de maïs) enregistrées au cours de la présente campagne. Cependant, pour le mil et le sorgho, les stocks baissent de plus en plus et les hausses saisonnières commencent à se faire déjà sentir sur bon nombre de marchés des principaux pays producteurs. C...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

L'impôt sur le loyer. Parlons-en ! Depuis la mise en œuvre de la décision instituant cet i...

vendredi 18 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.