Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Financement des Petites et Moyennes Entreprises : 2 à 3 millions de CFA pour des projets artisanaux et d'agro-business

Une vue des produits artisanaux au Musée national Une vue des produits artisanaux au Musée national

Elles sont bien loin les années glorieuses où les étudiants nigériens étaient programmés pour servir et faire carrière dans tel Ministère ou telle entreprise, ce, bien avant la fin de leur cycle universitaire. Aujourd'hui, avec dix-sept (17) millions d'habitants qui ont une moyenne d'âge de quinze (15) ans, le tissu économique ne parvient guère à intégrer tous les demandeurs d'emplois. S'il est attendu du système bancaire l'accompagnement financier du point de vue de la création d'entreprises, il n'en demeure pas moins que les conditions d'éligibilité aux prêts, les cautions, et les frais d'intérêts sont souvent insoutenables, voire inaccessibles au citoyen Lambda.
C'est pourquoi, explique le coordonnateur du Centre de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (CFPME) d'Asusu, M. Amadou Salifou, même si actuellement aucune étude ne donne des chiffres exacts sur le chômage des jeunes, on peut néanmoins la catégoriser. ''Pour le marché du travail, et en termes de jeunes et de tranches d'âge, nous parlons de 18 à 35 ans. Nous classons ce groupe (3) trois catégories. Le premier groupe n'a jamais fréquenté une école. Le second segment a été à l'école et dispose d'une formation qui ne dépasse pas le niveau du certificat de fin d'études primaires. Enfin, il y a le troisième maillon, détenteur d'un diplôme d'étude professionnelle ou universitaire'', précise le coordonnateur du CFPME.

Accompagner les jeunes pour la création d'entreprises en artisanat et en agro-business
M. Amadou Salifou indique qu'en partenariat avec le projet Appui Autonome au Développement, son institution accompagne les jeunes diplômés dans leur démarche d'insertion professionnelle, à travers la création de leurs entreprises. Les deux (2) secteurs visés sont ceux de l'artisanat et de l'agro-business. Le choix de ces deux secteurs n'est pas fortuit, car ils ont un caractère qui porte sur la transformation, et qui dit transformation, dit création d'emplois. ''Pour nous, l'artisanat ne se limite pas à la maroquinerie, ça englobe aussi la mécanique et l'électricité-auto; la climatisation et froid; et des artisans de tous les secteurs confondus. Concernant l'agro-business, nos produits financiers visent essentiellement le secteur de la transformation de la production agricole en produits industriels. Nous écartons tout projet d'entreprise qui se limite à l'achat et à la vente des produits'', a-t-il soutenu.



Les critères d'accès aux financements du CFPME
Relativement aux critères, le coordonnateur du Centre de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (CFPME) affirme qu'en se basant sur la situation économique du pays, il est notamment exigé du jeune demandeur de financement, des frais de compte qui n'excèdent pas 4.000 Francs CFA. Un des produits de financement est dénommé ''Mattassa'' en langue locale Haoussa, ou ''Jeunesse'' en Français. Ce produit s'adresse aussi aux jeunes qui sont en activité et qui désirent étendre leur entreprise. Ce sont des enquêtes auprès des demandeurs de financement qui permettent de savoir leurs besoins en accompagnement ou en accès financier.
En collaboration avec le projet Lux-Développement, le CFPME dispose aussi d'un produit qui consiste à accompagner uniquement les jeunes diplômés des Centres de Formation Professionnelle et Technique. Il s'agit pour eux d'apporter un ''Busness Plan'', qui sera étudié sur la base de tous les critères de financement. Le troisième niveau de financement tient d'un partenariat avec le Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé. Les jeunes ciblés sont les lauréats qui abordent cette institution pour la mise en œuvre de leurs projets. Ils sont ensuite référés au CFPME.
En termes de critère d'âge, il faut avoir entre 18 et 35 ans. Le plafond des financements varie de deux (2) à trois (3) millions de Francs CFA. Ces devises ne sont pas données en cash, mais servent à acheter du matériel devant concourir à la création de l'entreprise en question.
Accompagnement offert aux jeunes pour mettre sur pied leurs entreprises
''Notre jeunesse n'est pas habituée à manipuler de grandes sommes d'argent. D'où un accompagnement en termes de formation. A ce titre, le jeune qui désire bénéficier du financement doit accepter d'être formé aux cours de développement personnel, d'éducation financière et de tenue de caisse. Ces formations vont permettre aux jeunes de découvrir leurs potentialités, ainsi que les secteurs dans lesquels ils se sentent le plus à l'aise. A travers aussi ces formations, nous voulons inculquer à ces futurs entrepreneurs, de ne pas dilapider les fonds de leurs entreprises'', a conclu M. Amadou Salifou.

Samira Sabou(onep)
www.lesahel.org

Economie

Poursuite de la visite du ministre du Commerce au niveau des établissements d'import export et au marché Dar Eslam de Ni…

Poursuite de la visite du ministre du Commerce au niveau des établissements d'import export et au marché Dar Eslam de Niamey : S'assurer de la disponibilité des produits de première nécessité sur les marchés en prélude au mois béni de ramadan

Poursuivant la série de visites qu'il a entreprises depuis la semaine passée dans les différents marchés de céréales et de produits de première nécessité à Niamey, le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, s'est rendu hier matin successivement dans plusieurs établissements d'import-export de la capitale. Il s'agit entre autres des établissements Haddal Khalil ; Marina Market ; Bagué Daouda ; Adoua ; I...

Cérémonie officielle de lancement du budget programme au Niger : «Le Niger passera à partir du 1er janvier 2018, du budg…

Cérémonie officielle de lancement du budget programme au Niger : «Le Niger passera à partir du 1er janvier 2018, du budget de moyens au budget de programmes basé sur des politiques publiques », déclare le ministre des Finances

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi, a présidé, lundi dernier à Niamey, la cérémonie de lancement du budget et programme au Niger. Le budget programme est une innovation introduite par les réformes dans la gestion des finances publiques par les pays membres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Il constitue un outil de planification et de gestion budgétaire centré sur les objectifs et les résultats, tout...

Atelier au Ministère en charge du Commerce sur le climat des Affaires : Vulgarisation des reformes relatives au Permis d…

Atelier au Ministère en charge du Commerce sur le climat des Affaires : Vulgarisation des reformes relatives au Permis de construire, au transfert de propriété et au paiement des impôts et taxes

Le ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé M. Sadou Seydou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture des travaux de l'atelier de vulgarisation des reformes relatives aux indicateurs ''Permis de construire'', transfert de propriété et paiement des impôts et taxes. C'était en présence des membres du gouvernement, des cadres du ministère en charge du Commerce, des opérateurs économiques, des représentants d...

Rencontre entre l'Alliance pour la Promotion du Port de Lomé et les Opérateurs Economiques du Niger : Echanges directs s…

Rencontre entre l'Alliance pour la Promotion du Port de Lomé et les Opérateurs Economiques du Niger : Echanges directs sur les goulots d'étranglement relatifs à l'utilisation du Port Autonome de Lomé et du Corridor Togo-Niger

La communauté portuaire de Lomé et les Opérateurs Economiques de notre pays se sont réunis hier au Siège du syndicat National des Agents de Douane (SNAD), pour échanger sur les prestations du port, les difficultés rencontrées sur le corridor Togo-Niger et les opportunités que la communauté portuaire pourrait offrir. Les commerçants, les douaniers, les chargeurs, les transporteurs, les conducteurs routiers étaient tous présents pour exam...

Signature de l'accord d'établissement du bureau national de la Banque Africaine de Développement au Niger : Vers la créa…

Signature de l'accord d'établissement du bureau national de la Banque Africaine de Développement au Niger : Vers la création d'un bureau de la BAD au Niger pour un rapprochement des prestations de service de la banque

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, et le Directeur général Afrique de l'Ouest de la Banque Africaine de Développement (BAD), M. Litse Janvier, ont procédé, jeudi dernier, dans la salle de réunions dudit ministère à la signature des documents relatifs à l'accord d'établissement du bureau national de la BAD au Niger. La création d'un burea...

Le ministère des Finances organise une réception : Honorer notre compatriote Abdallah Boureima élu président de la Commi…

Le ministère des Finances organise une réception : Honorer notre compatriote Abdallah Boureima élu président de la Commission de l'UEMOA

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a donné, vendredi dernier, dans l'après-midi, une réception sous le haut patronage du Premier ministre SE Brigi Rafini à l'intention de notre compatriote, M. Abdallah Boureima, élu président de la commission de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) le 10 avril 2017. La cérémonie s'est déroulée en présence des membres du gouvernement, des présidents des institutions natio...

Visite du ministre du Commerce au niveau des marches de céréales ; établissements de commerce et unités industrielles à …

Visite du ministre du Commerce au niveau des marches de céréales ; établissements de commerce et unités industrielles à Niamey : S'assurer de la disponibilité des produits de base pendant le mois béni de ramadan

Le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, a effectué, vendredi dernier, une série de visites au niveau du marché de Djamadjé ; celui des céréales à Katako ; deux établissements de commerce import et export et deux unités industrielles implantées à Niamey. Il s'est agi pour le ministre du Commerce, accompagné de son staff ; du président de la Chambre de Commerce, et d'Industrie du Niger ; du secrétaire...

Interview de Mme Salamatou Gourouza Magagi, Coordinatrice de l'Unité de Coordination du Programme du Millénium Challenge…

Interview de Mme Salamatou Gourouza Magagi, Coordinatrice de l'Unité de Coordination du Programme du Millénium Challenge : « Le programme MCC a favorisé la prise en compte de l'aspect « genre » dans son approche globale ; aussi, chaque composante pré

Tout d'abord, Mme la Coordinatrice, pouvez-vous nous faire une présentation du Programme du Millénium Challenge, ses objectifs et ses populations cibles ?Le Programme Compact est un accord de don du Gouvernement des Etats Unis d'Amérique en faveur des pays en développement qui ont fait des efforts remarquables en matière de gouvernance politique, de lutte contre la corruption et en matière d'investissement humain.L'objectif principal du...

Point de presse du ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : Des réformes pour améliorer le classement …

Point de presse du ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : Des réformes pour améliorer le classement du Niger dans le prochain rapport ''Doing Business''

Le Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, en collaboration avec la Banque Mondiale, ont organisé, hier, une rencontre avec les contributeurs de ''Doing Business''. C'était au niveau de l'immeuble ex-BDRN. Au terme de ces assises, le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé a animé un point de presse relatif à la mise en œuvre du plan d'actions des réformes sur le climat des affaires en présence des me...

Ouverture de l'Assemblée Générale ordinaire de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger : Faire une évaluation san…

Ouverture de l'Assemblée Générale ordinaire de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Niger : Faire une évaluation sans complaisance des activités menées au cours de l'année 2016

L'Assemblée Générale ordinaire de la Chambre du Commerce et d'Industrie du Niger (CCIN) a tenu ses travaux hier à Niamey. Au cours de ces assises, les participants ont eu, conformément à leurs statuts, à passer en revue les actions réalisées, à les apprécier, les évaluer et, au besoin, à les recadrer afin qu'elles atteignent la satisfaction des défis auxquels ce secteur fait face. C'est le ministre en charge du Commerce et de la Promoti...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mashhad, la deuxième grande ville de la République…

Mashhad, la deuxième grande ville de la République Islamique d'Iran : Une cité classée par l'UNESCO « Capitale culturelle du monde islamique » en 2017

Du 25 au 27 avril dernier, s'est tenu à Mashhad, le premier sommet des Maires des pays du ...

jeudi 18 mai 2017

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashh…

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashhad : Héritage spirituel et architectural de l'histoire iranienne

L'Iran abonde de lieux de pèlerinage, non seulement musulmans, mais également chrétiens, j...

jeudi 18 mai 2017

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distracti…

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distraction, de repos et de tourisme

Des espaces verdoyants, sereins, des espèces rares de plus de 4000 variétés. Des moments o...

jeudi 18 mai 2017

L'air du temps

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Une fois n'est pas coutume, les femmes nigériennes ont célébré, sans trop de faste, le wee...

jeudi 18 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.