Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Signature de convention entre la BAGRI et le ProDAF : Un accord de financement au profit de 1440 producteurs ruraux de Maradi, Zinder et Tahoua

ecoLe ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture, M. Maidadji Allambèye, a présidé hier matin une cérémonie consacrée à la signature d'une convention pour la mise en place de crédits à coûts partagés entre le Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF) et la Banque Agricole (BAGRI). D'un coût global de près de 300 millions de FCFA, cette convention permettra d'offrir aux exploitations familiales des régions de Maradi, Zinder et Tahoua, l'accès au financement bancaire à des conditions souples mais sécurisées. C'est le directeur général de cette Banque, M. Abdoulaye Djadah, et l'assistant technique senior du ProDAF, M. Assadeck Mohamed, qui ont apposé leurs signatures sur les documents pour matérialiser cet accord. La cérémonie s'est déroulée en présence du Haut commissaire à l'Initiative 3N et de l'ambassadeur du Royaume d'Espagne au Niger.
L'opérationnalisation de cette convention permettra, à terme, d'aménager environ 360 ha au profit de 1440 producteurs répartis dans les régions de Tahoua, Maradi et Zinder. Le volume total du financement s'élève à 270 millions de FCFA, intégrant la contribution des producteurs au titre d'un apport personnel de 13 millions 500 mille francs FCFA; la subvention 94 millions 500 mille FCFA apportée par le ProDAF ; et le crédit de 162 millions de FCFA octroyé par la BAGRI.
Le ProDAF contribue ainsi, à l'instar du Projet NIG018 dans la région de Dosso, au financement de l'agriculture familiale et de la petite irrigation au Niger.
En présidant la cérémonie, le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture, M. Maidadji Allambèye, a expliqué que la mise en œuvre du ProDAF, qui s'étalera sur huit ans, contribuera sans nul doute à assurer durablement la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à renforcer les capacités de résilience aux crises des exploitations agricoles familiales des régions de Maradi, Tahoua et Zinder.
A cet effet, le Projet intègre et met en échelle les activités initiées à travers les projets PASADEM, le PPI-Ruwanmu et le PUSADER, en mobilisant de nouveaux financements, a-t-il dit, précisant que le ProDAF viendra particulièrement en appui aux promoteurs d'activités agricoles ou en lien avec les activités agricoles (exploitations agricoles familiales, groupements de producteurs, coopératives, etc.) qui mènent des activités économiquement viables et rentables, orientées vers le marché.
Cet appui se fera par la mise en place d'un mécanisme de financement à coûts partagés, visant à encourager les entreprises agricoles et les exploitations rurales ainsi que leurs organisations à effectuer des investissements productifs au sein des Pôles de Développement Economiques (PDE) de la zone d'intervention du ProDAF. Ce nouveau mécanisme de financement des activités agricoles dans le cadre de ce programme cadre parfaitement avec le Fonds d'Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN) de l'Initiative 3N et la Stratégie de la Petite Irrigation au Niger (SPIN), deux politiques nationales qui balisent le financement de la petite irrigation au Niger. Ces deux stratégies s'appuient sur le financement à coûts partagés qui combine l'apport personnel et le crédit à la subvention. Ce mécanisme de financement prévoit la contribution du promoteur à hauteur de 5 à 10% sous forme d'apport personnel, la subvention du ProDAF à hauteur de 30 à 35%, et le crédit qui sera octroyé par la BAGRI à hauteur de 60%. II est ainsi aisé de constater que cette convention, qui porte sur la mise en œuvre d'une première opération de cofinancement des producteurs dans le domaine de la petite irrigation pour les régions de Tahoua, Maradi et Zinder, place définitivement la BAGRI au cœur de son objet social qui est le financement du secteur rural en particulier, et celui du développement du Niger en général. Ce schéma de financement, a indiqué le Ministre d'Etat, a tous les atouts. Il est en effet gage de durabilité dans le cadre du financement des actions de développement, et permet d'améliorer l'offre des services financiers. ''Nous apprécions l'effort fait par les différents acteurs que nous invitons à assurer une large vulgarisation de la convention auprès des potentiels bénéficiaires afin de toucher le maximum de producteurs possibles des régions cibles'', a-t-il dit. M. Maidadji Allambèye en a appelé au sens de responsabilité des bénéficiaires pour un remboursement à date, car a-t-il dit, c'est la seule façon de pérenniser cette initiative salutaire.
Le directeur général de la BAGRI, M. Abdoulaye Djadah, a pour sa part souligné que cette cérémonie est l'aboutissement des efforts assidus de plusieurs équipes pour le grand bonheur des producteurs agricoles. Il a ajouté que cette convention permettra d'offrir aux exploitations familiales des régions de Maradi, Zinder et Tahoua, l'accès au financement bancaire à des conditions souples et sécurisées. Cette préoccupation, a-t-il dit, s'inscrit dans la mission première de la Banque, celle de développer un mécanisme de financement adapté aux réalités de l'agriculture nigérienne dont la production est assurée à plus de 80% par des exploitations familiales. Il a remercié et félicité le Fonds International pour le Développement de (FIDA) et le ProDAF qui, en dépit du contexte concurrentiel difficile, ont voulu faire confiance à la BAGRI en ne privilégiant que la qualité de l'offre de la Banque et les intérêts des populations bénéficiaires.
''Nous sommes honorés et fiers d'être associés dans l'exécution du ProDAF, qui est l'un des projets les plus importants intervenant dans le secteur agricole. Le ProDAF est en effet financé à hauteur de 103,6 milliards de FCFA dont une dizaine de milliards sera consacrée à la promotion de la petite irrigation, à travers ce mécanisme innovant'', a-t-il dit avant de rassurer les différents partenaires que la BAGRI remplira tous les engagements prescrits par la Convention, avec le professionnalisme et le sérieux requis.
Dans son intervention, le Haut commissaire à l'Initiative 3N, M. Ouendéba Botorou, a exprimé sa satisfaction de voir se concrétiser la mise en œuvre opérationnelle des dispositions prévues par le Fonds d'Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN). Il a rassuré que son institution fera tout pour mettre, à la disposition de tous les acteurs, des outils appropriés de la politique afin que les appuis prévus à l'intention des producteurs leur parviennent le plus vite possible.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)
www.lesahel.org

Economie

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et …

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et au programme Kandadji

L'Agence Française de Développement (AFD) a rendu public un communiqué de presse relativement au soutien qu'elle apporte afin de contribuer au développement socioéconomique de notre pays notamment dans le cadre de l'insertion des jeunes et au programme Kandadji.Selon le communiqué, au cours des dernières années, l'Agence Française de Développement (AFD) a augmenté significativement ses financements au Niger notamment sous forme de dons ...

Rétrospective 2016/ Secteur de l'Economie : Des réalisations appréciables malgré la conjoncture économique international…

Rétrospective 2016/ Secteur de l'Economie : Des réalisations appréciables malgré la conjoncture économique internationale

L'année 2016 a incontestablement été marquée par le ralentissement de la croissance économique mondiale qui a, à son tour, impacté sur l'économie nationale. Ainsi, la chute des prix des matières premières comme le pétrole et l'uranium, la récession au Nigeria, principal partenaire commercial du Niger, le poids de la lutte contre le terrorisme et de l'assistance humanitaire aux populations victimes des catastrophes naturelles et des conf...

Note de conjoncture économique à la fin du mois d'octobre 2016 au Niger : Baisse annuelle de 14,7% des recettes fiscales…

Note de conjoncture économique à la fin du mois d'octobre 2016 au Niger : Baisse annuelle de 14,7% des recettes fiscales par rapport à septembre 2015

La conjoncture économique internationale, à fin octobre 2016, a été peu favorable au Niger. C'est la principale conclusion de la Note de conjoncture économique à fin octobre 2016, un document publié conjointement par le Ministère du Plan et celui des Finances en novembre 2016. Cette étude souligne en effet que la conjoncture économique n'a pas favorisé la bonne évolution des agrégats macroéconomiques. Ainsi, le niveau de recouvrement de...

Remise d'un chèque de 500.000 dollars US à notre pays par l'Algérie : En appui à la lutte contre les effets des crises e…

Remise d'un chèque de 500.000 dollars US à notre pays par l'Algérie : En appui à la lutte contre les effets des crises et catastrophes

Dans le cadre de la fructueuse coopération qui la lie au Niger, la République Algérienne Démocratique et Populaire remis hier une enveloppe de 500.000 dollars US au Gouvernement nigérien en appui à ses efforts de lutte contre les effets néfastes des crises et catastrophes sur la vie des populations nigériennes.C'est l'ambassadeur d'Algérie au Niger, SE. Baallal Azzouz, qui a officiellement remis le chèque lors d'une cérémonie au Ministè...

Signature de convention au Ministère du Plan : 21 milliards de francs CFA pour renforcer les capacités du secteur public…

Signature de convention au Ministère du Plan : 21 milliards de francs CFA pour renforcer les capacités du secteur public en prestation de services

26,1 millions de Droits de tirage spéciaux, soit 21 milliards de francs CFA, c'est le montant d'un don accordé par la Banque mondiale à notre pays. L'accord de don a été signé le mardi dernier dans la soirée au ministère du Plan à Niamey. Cet appui est destiné au financement du Projet de renforcement des capacités et de la performance du secteur public pour la prestation de services (PCDS). C'est la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Bo...

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand Duché de Luxembourg : 43 milliards de francs CFA pour le fin…

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand Duché de Luxembourg : 43 milliards de francs CFA pour le financement du 3ème Programme Indicatif de Coopération PIC III 2016-2020

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'extérieur et l'ambassadeur du Grand-Duché de Luxembourg ont signé, mardi dernier à Niamey, la lettre d'entente liant le gouvernement du Niger au le Grand-Duché de Luxembourg. La Cérémonie a eu lieu à l'auditorium Sani Bako en présence des membres du gouvernement, ceux du corps diplomatique et des organisations internationales. La lett...

Au ministère en charge des Affaires étrangères

Au ministère en charge des Affaires étrangères

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand-Duché de Luxembourg pour le financement de la 3ème phase du Programme Indicatif de Coopération (PIC III 2016-2020). Au total 67 millions d'euros seront injectés en quatre (4) ans dans le secteur rural.Nous y reviendrons. onep

Signature de convention entre le Niger et la BCEAO fixant les modalités de fonctionnement et de tenue de compte unique d…

Signature de convention entre le Niger et la BCEAO fixant les modalités de fonctionnement et de tenue de compte unique du Trésor : Un seul compte pour une gestion rationnelle des finances publiques

Depuis un certain temps, le Ministère des Finances a entrepris un certain nombre de reformes au niveau du Trésor, des Impôts et de la Douane. C'est dans ce cadre que le ministre desFinances, M. Massoudou Hassoumi, et le Directeur national de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), M. Mamane Laouane Karim, ont procédé, hier matin, à la signature d'une convention entre la République du Niger et cette institution qui ...

Conférence de presse du ministre des Finances sur la situation dans l'Administration douanière : «Nous allons rétablir l…

Conférence de presse du ministre des Finances sur la situation dans l'Administration douanière : «Nous allons rétablir l'autorité de l'Etat sur la Douane aussi et casser cette organisation de captation des recettes de l'Etat », assure M. Massoudou Ha

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a animé, hier matin, une conférence de presse motivée par la sortie médiatique du Syndicat national des Douanes (SNAD), elle-même consécutive à la nomination du nouveau Directeur général des Douanes.Dans son intervention préliminaire, le ministre des Finances a rappelé que, dans le cadre de l'exercice normal de ces prérogatives, le Gouvernement a décidé de faire des nominations dans les e...

Signature de convention au Ministère des Finances : La France accorde à notre pays une aide budgétaire de huit (8) milli…

Signature de convention au Ministère des Finances : La France accorde à notre pays une aide budgétaire de huit (8) millions d'euros

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et l'ambassadeur de France au Niger, S.E Marcel Escure, ont apposé, hier matin dans la salle de réunions dudit ministère, leurs signatures sur les documents de convention d'aide budgétaire française d'un montant de huit (8) millions d'Euros, soit plus 5 milliards FCFA destinés à accompagner le programme économique du Niger notamment l'apurement des arriérés de l'Etat. La convention a été ...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changemen…

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changement de comportement du citoyen s'impose

La ville de Niamey est salle. On ne le dira jamais assez. Mais le plus inquiétant est que ...

jeudi 16 février 2017

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour as…

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour assurer la propreté de nos villes et campagnes

A voir les monticules et même les montagnes de déchets solides ainsi que les mares et rivi...

jeudi 16 février 2017

Insalubrité urbaine

Insalubrité urbaine

A une heure indue de la nuit, nombreux sont les noctambules qui voient ces braves hommes e...

jeudi 16 février 2017

L'air du temps

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

Mardi dernier, les jeunes ont fêté la Saint-Valentin ou la fête des amoureux. L'occasion é...

jeudi 16 février 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.