Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Conjoncture économique nationale 2016 : Situation contrastée au 1er trimestre, optimisme mesuré pour le 2ème trimestre

souley-MoutariEvolution de l'activité économique récente, inflation, prix des matériaux de construction, production industrielle, finances publiques, commerce extérieur, ou situation monétaire, autant d'éléments conjoncturels sur le premier trimestre de l'année 2016 présentés dans le numéro de juin de « Note de Conjoncture ». On y retrouve aussi l'opinion des chefs d'entreprises et des ménages sur la situation, et aussi par rapports aux perspectives pour le deuxième trimestre de l'année 2016. En somme une situation qui nécessite plus d'efforts de recouvrement des recettes fiscales pour les finances publiques, même si certaines opinions sont optimistes et confiantes quant à l'évolution de la conjoncture au deuxième trimestre de l'année 2016.
Pour ce qui est de l'évolution de l'activité économique récente, le bulletin « Note de conjoncture » indique que les estimations de croissance réelle du PIB de 2015 ont été revues à la baisse en avril. Toutefois relève l'étude, les perspectives tablent sur une reprise de l'activité économique en 2016 et en 2017. L'étude explique que les estimations du taux de croissance économique de 2015 ont été revues à la baisse de 0,1 point de pourcentage, par l'Institut National de la Statistique, en avril 2016 par rapport à celles de novembre 2015. Ainsi, le taux de croissance réel du PIB est estimé à 3,5% en 2015 contre 7% en 2014. Cette décélération de la croissance est essentiellement imputable à la faible augmentation de la production agricole (1,2% contre 11,9% en 2014) et aux chutes des productions d'uranium (-1% contre -36,9% en 2014) et de pétrole brut (-12,7% contre 0,3% en 2014).
Le taux de croissance du PIB serait de 5,2% et 5,6% respectivement en 2016 et en 2017 d'après les résultats du cadrage macroéconomique et budgétaire 2017- 2019 révisé de mai 2016. Le taux de 2016 a été revu à la baisse de 0,2 point de pourcentage par rapport aux prévisions de mars sous l'hypothèse d'une augmentation de la production agricole moins importante et un rythme de progression plus faible des activités extractives. Et en ce qui concerne 2017, la croissance serait essentiellement portée par la bonne tenue des activités agricoles, pétrolières et la reprise de la production minière. Quand à l'Inflation, les prix à la consommation sont en hausse de 1,9% en mai 2016 par rapport à avril de la même année. Cependant relève l'étude, cette inflation est nettement en dessous de la norme communautaire fixée à 3% dans le cadre des critères de convergence de l'UEMOA.
En ce qui concerne les prix des matériaux de construction une baisse de 1,7 point de pourcentage a été enregistrée au 1er trimestre 2016 par rapport au 4ème trimestre 2015. Une situation qui peut s'expliquer pour ce qui est du ciment par l'accroissement de l'offre sur le marché nigérien, par l'arrivée de la marque de «ciment de Dangoté». Au niveau de certains points de vente, le prix de la tonne de ciment est passé de 135 000 FCFA en 2015 à 110 000 FCFA, en 2016. La production industrielle a connu, quant à elle, une évolution au quatrième trimestre 2015 avec une hausse de 59,1% par rapport au trimestre précédent. Une évolution expliquée par la hausse combinée des productions de produits miniers, de pétrole brut et de l'uranate qui ont augmenté respectivement de 42,8%, 75% et 31,7%.

17,5% de taux de réalisation de recettes contre 18% de dépenses au premier trimestre

La « Note de Conjoncture », relève au sujet de la situation des finances publiques pour le premier trimestre de l'année 2016, un taux de réalisation des recettes de 17,5% soit un montant de 146,8 milliards de FCFA et un taux d'exécution des dépenses de 18% en fin mars 2016.
Ces recettes, explique-t-on, sont en baisse de 12,8% par rapport à leur niveau de fin mars 2015 où le taux de réalisation était de 19,8%. Cette contre-performance dans la mobilisation des recettes se décompose en une baisse de 9,6% des recettes intérieures et de 10,8% des recettes douanières par rapport à mars 2015. Le niveau des recettes pour le trimestre sous revue s'explique pour l'essentiel par une progression des recettes fiscales qui sont passées de 46,4 milliards de FCFA en janvier 2016 à 53,9 milliards de FCFA en mars 2016. Les recettes intérieures cumulées ont augmenté de 17,2% entre janvier et mars 2016. Les recettes douanières quant à elles ont progressé mais dans une proportion moindre que les recettes intérieures (11,8% contre 17,2%).
Quant aux recettes non fiscales, précise l'étude, elles n'ont pas connu une évolution significative au cours du trimestre sous revue. Toutefois, ces dernières ont reculé entre février et mars 2016 (2,1 milliards en février et 1,1 milliards en mars). Le montant de ces recettes est resté le même en janvier et mars 2016 (1,1 milliards de FCFA). Les recettes non fiscales cumulées à la fin du mois de mars 2016 s'élèvent ainsi à 4,3 milliards contre 4,9 milliards un an plus tôt soit respectivement des taux de réalisation de 11,2% et 6,5%. Les dons cumulés s'établissent à 28,1 milliards à fin mars 2016 contre 5,3 milliards à fin mars 2015. La « Note de conjoncture », fait remarquer que les dons ont connu un pic en février 2016 (22,4 milliards de FCFA) mais ont baissé de manière drastique en mars 2016 (3,8 milliards de FCFA).
Les dépenses totales et prêts nets se sont chiffrés à 247,9 milliards de FCFA soit un taux d'exécution de 18% par rapport aux prévisions de la loi de finances 2016. Ce taux d'exécution s'explique par une exécution des dépenses courantes budgétaires de 48,2 milliards de FCFA et des dépenses d'équipement de 46,8 milliards de FCFA à fin mars 2016. Ce sont les dépenses d'équipement qui ont le plus augmenté (134,5%) par rapport aux dépenses courantes budgétaires (18,9%). L'évolution des recettes et des dépenses ont conduit à la détérioration du solde global au premier trimestre 2016. Le déficit cumulé s'est établi à 61,9 milliards de FCFA. Ce déficit est financé à hauteur de 61,4% sur ressources extérieures et à 38,6% sur ressources intérieures.
Pour le commerce extérieur au premier trimestre de l'année 2016, les échanges avec l'extérieur sont marqués par une forte détérioration du solde commercial, par rapport à la fin de l'année 2015. Le déficit commercial est passé de 143,2 milliards au 4ième trimestre 2015 à 286,7 milliards au premier trimestre 2016, soit une dégradation de l'ordre de 100,3%. Et la situation monétaire s'est traduite en mars 2016, par un accroissement des crédits intérieurs et une détérioration des avoirs extérieurs par rapport à décembre 2015. La tendance haussière affichée par la masse monétaire s'est établie à 1187,7 milliards de FCFA contre 1153,2 milliards de FCFA à fin 2015 soit une hausse de 3%.

Optimisme et confiance quand aux perspectives au 2ème trimestre
L'enquête d'opinion réalisée du côté des entreprises indique que l'activité est moins dynamique au premier trimestre 2016, comparativement au dernier trimestre de l'année 2015. En revanche chez les ménages, l'opinion est qu'au premier trimestre de l'année 2016, leur situation financière s'est améliorée comparativement à la fin de l'année 2015. Une opinion qui confirme l'attente exprimée par les ménages lors des enquêtes à la fin de l'année 2015 sur cet aspect conjoncturel. Et en ce qui concerne les prix à la consommation, l'enquête révèle que les ménages ont le sentiment que leur progression est maîtrisée, ce qui devrait renforcer le pouvoir d'achat de cette catégorie d'agents économiques et en principe stimuler leurs dépenses de consommation ou d'investissement.
Pour les Perspectives au cours du deuxième trimestre de l'année 2016, l'optimisme est de mise du coté des entreprises. La « Note de Conjoncture », annonce le retour de la confiance et de l'optimisme en ce qui concerne l'évolution de la conjoncture économique, au cours du 2ème trimestre 2016 chez les chefs d'entreprises. Ce qui selon l'étude augure d'une bonne disposition pour le recrutement, les commandes et les investissements. Chez les ménages également l'enquête indique que le deuxième trimestre 2016 reste prometteur. Ils croient ainsi être fondés à espérer bien mieux sur le plan de l'amélioration des indicateurs conjoncturels.
Conjoncture plus ou moins bonne, pour le premier trimestre, malgré l'optimisme et la confiance de certains acteurs comme les chefs d'entreprises et les ménages, en ce qui concerne les perspectives pour le deuxième trimestre. Ce que confirmera peut être la prochaine édition de «Note de Conjoncture». En attendant l'étude recommande en ce qui concerne les finances publiques la poursuite des efforts de recouvrement des recettes fiscales.

Souley Moutari(onep)
www.lesahel.org

Economie

Réunion sur le libre-échange continental au Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : Pour une intégra…

Réunion sur le libre-échange continental au Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé : Pour une intégration économique du continent et un marché véritablement panafricain

Le Comité National Ad 'hoc chargé de la préparation et du suivi des négociations de la Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC) a tenu hier, au Ministère du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, une réunion avec la Commissaire chargée du Commerce et de l'Industrie sortante de l'Union Africaine Mme Fatima Acyl Haram en mission de plaidoyer dans notre pays en faveur de la ZLEC. C'est le ministre du Commerce et de la Promotion du ...

Atelier de vulgarisation des reformes relatives aux indicateurs ''Raccordement à l'électricité'', ''Obtention de prêts''…

Atelier de vulgarisation des reformes relatives aux indicateurs ''Raccordement à l'électricité'', ''Obtention de prêts'' et ''Exécution des contrats'' : Améliorer le climat des affaires pour les investissements

Dans le cadre de la promotion du secteur privé en général et de l'amélioration du climat des affaires en particulier, le Ministère du Commerce et de la Promotion du secteur privé mène une série d'activités de vulgarisation des indicateurs Doing Bussiness. Une démarche qui vise à informer et sensibiliser l'opinion nationale et internationale sur les reformes mises en œuvre par le Gouvernement du Niger. Hier matin, le Ministère en charge ...

Signature de contrat de coopération entre la République Fédérale d'Allemagne et le Niger : Développement des projets éco…

Signature de contrat de coopération entre la République Fédérale d'Allemagne et le Niger : Développement des projets économiques au profit des jeunes pour combattre la migration

Le directeur général des Relations bilatérales au Ministère des Affaires Etrangères M. Tchiroma Boukar Ari Maï Tanimoune et le chef de la Division Afrique de l'Ouest au Ministère Fédéral allemand de la Coopération économique et du développement Dr Christoph Kohlmeyer ont procédé, hier au Ministère des Affaires étrangères, à la signature d'un contrat de coopération entre les deux pays. A travers ce contrat, l'Allemagne accorde une envelo...

Poursuite de la visite du ministre du Commerce au niveau des établissements d'import export et au marché Dar Eslam de Ni…

Poursuite de la visite du ministre du Commerce au niveau des établissements d'import export et au marché Dar Eslam de Niamey : S'assurer de la disponibilité des produits de première nécessité sur les marchés en prélude au mois béni de ramadan

Poursuivant la série de visites qu'il a entreprises depuis la semaine passée dans les différents marchés de céréales et de produits de première nécessité à Niamey, le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, s'est rendu hier matin successivement dans plusieurs établissements d'import-export de la capitale. Il s'agit entre autres des établissements Haddal Khalil ; Marina Market ; Bagué Daouda ; Adoua ; I...

Cérémonie officielle de lancement du budget programme au Niger : «Le Niger passera à partir du 1er janvier 2018, du budg…

Cérémonie officielle de lancement du budget programme au Niger : «Le Niger passera à partir du 1er janvier 2018, du budget de moyens au budget de programmes basé sur des politiques publiques », déclare le ministre des Finances

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi, a présidé, lundi dernier à Niamey, la cérémonie de lancement du budget et programme au Niger. Le budget programme est une innovation introduite par les réformes dans la gestion des finances publiques par les pays membres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Il constitue un outil de planification et de gestion budgétaire centré sur les objectifs et les résultats, tout...

Atelier au Ministère en charge du Commerce sur le climat des Affaires : Vulgarisation des reformes relatives au Permis d…

Atelier au Ministère en charge du Commerce sur le climat des Affaires : Vulgarisation des reformes relatives au Permis de construire, au transfert de propriété et au paiement des impôts et taxes

Le ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé M. Sadou Seydou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture des travaux de l'atelier de vulgarisation des reformes relatives aux indicateurs ''Permis de construire'', transfert de propriété et paiement des impôts et taxes. C'était en présence des membres du gouvernement, des cadres du ministère en charge du Commerce, des opérateurs économiques, des représentants d...

Rencontre entre l'Alliance pour la Promotion du Port de Lomé et les Opérateurs Economiques du Niger : Echanges directs s…

Rencontre entre l'Alliance pour la Promotion du Port de Lomé et les Opérateurs Economiques du Niger : Echanges directs sur les goulots d'étranglement relatifs à l'utilisation du Port Autonome de Lomé et du Corridor Togo-Niger

La communauté portuaire de Lomé et les Opérateurs Economiques de notre pays se sont réunis hier au Siège du syndicat National des Agents de Douane (SNAD), pour échanger sur les prestations du port, les difficultés rencontrées sur le corridor Togo-Niger et les opportunités que la communauté portuaire pourrait offrir. Les commerçants, les douaniers, les chargeurs, les transporteurs, les conducteurs routiers étaient tous présents pour exam...

Signature de l'accord d'établissement du bureau national de la Banque Africaine de Développement au Niger : Vers la créa…

Signature de l'accord d'établissement du bureau national de la Banque Africaine de Développement au Niger : Vers la création d'un bureau de la BAD au Niger pour un rapprochement des prestations de service de la banque

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, et le Directeur général Afrique de l'Ouest de la Banque Africaine de Développement (BAD), M. Litse Janvier, ont procédé, jeudi dernier, dans la salle de réunions dudit ministère à la signature des documents relatifs à l'accord d'établissement du bureau national de la BAD au Niger. La création d'un burea...

Le ministère des Finances organise une réception : Honorer notre compatriote Abdallah Boureima élu président de la Commi…

Le ministère des Finances organise une réception : Honorer notre compatriote Abdallah Boureima élu président de la Commission de l'UEMOA

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a donné, vendredi dernier, dans l'après-midi, une réception sous le haut patronage du Premier ministre SE Brigi Rafini à l'intention de notre compatriote, M. Abdallah Boureima, élu président de la commission de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) le 10 avril 2017. La cérémonie s'est déroulée en présence des membres du gouvernement, des présidents des institutions natio...

Visite du ministre du Commerce au niveau des marches de céréales ; établissements de commerce et unités industrielles à …

Visite du ministre du Commerce au niveau des marches de céréales ; établissements de commerce et unités industrielles à Niamey : S'assurer de la disponibilité des produits de base pendant le mois béni de ramadan

Le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, a effectué, vendredi dernier, une série de visites au niveau du marché de Djamadjé ; celui des céréales à Katako ; deux établissements de commerce import et export et deux unités industrielles implantées à Niamey. Il s'est agi pour le ministre du Commerce, accompagné de son staff ; du président de la Chambre de Commerce, et d'Industrie du Niger ; du secrétaire...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mashhad, la deuxième grande ville de la République…

Mashhad, la deuxième grande ville de la République Islamique d'Iran : Une cité classée par l'UNESCO « Capitale culturelle du monde islamique » en 2017

Du 25 au 27 avril dernier, s'est tenu à Mashhad, le premier sommet des Maires des pays du ...

jeudi 18 mai 2017

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashh…

Visite au mausolée de l'Imâm Ridha ou Rezâ à Mashhad : Héritage spirituel et architectural de l'histoire iranienne

L'Iran abonde de lieux de pèlerinage, non seulement musulmans, mais également chrétiens, j...

jeudi 18 mai 2017

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distracti…

Jardin botanique de Mashhad : Un lieu de distraction, de repos et de tourisme

Des espaces verdoyants, sereins, des espèces rares de plus de 4000 variétés. Des moments o...

jeudi 18 mai 2017

L'air du temps

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Vous avez dit autonomisation de la femme?

Une fois n'est pas coutume, les femmes nigériennes ont célébré, sans trop de faste, le wee...

jeudi 18 mai 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.