Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

COMINAK/ Entretien avec le Directeur Général : "Notre objectif est de maintenir la capacité à produire le plus longtemps possible malgré le contexte dévavorable du marché", déclare M. Moussa Souley

cominakL'accord stratégique de partenariat signé entre le Niger et le groupe AREVA précise que les directeurs généraux des sociétés minières, à savoir la COMINAK et la SOMAÏR, seront exclusivement des Nigériens. C'est ainsi qu'en ce qui concerne la COMINAK, le groupe AREVA et les autorités nigériennes ont porté leur choix, le 1er juillet 2016, sur M. Moussa Souley pour occuper le poste de Directeur Général à cause de sa compétence, son expérience et sa capacité à développer l'activité de cette compagnie. Dans l'interview qui suit, le nouveau Directeur Général nous parle de son parcours, de sa mission et surtout comment il compte préserver les intérêts de tous les actionnaires du groupe.
Monsieur le Directeur général, dans le cadre de l'accord de partenariat stratégique signé entre le Niger et le groupe AREVA, il est convenu que le Directeur Général de la Compagnie Minière d'Akouta (COMINAK) sera désigné en 2016. Aujourd'hui, nous pensons que l'accord est respecté. Vous avez été désigné, au mois de juillet 2016, par le Conseil d'Administration de COMINAK comme Directeur Général. Veuillez vous présenter à nos lecteurs.

J'ai eu ma formation scientifique de base à la Faculté des Sciences de l'Université Abdou Moumouni de Niamey, que j'ai complétée au plan technique à Montréal au Canada dans le domaine du Génie Minier. Mon 1er poste d'Ingénieur, je l'ai occupé au sein du Groupe Minier Noranda au Québec avant de rentrer au Pays où, après un passage à l'EMIG comme encadreur, j'ai rejoint COMINAK en Janvier 1991. J'y ai évolué jusqu'en fin 2002, puis j'ai poursuivi ma carrière à Paris au siège du Groupe AREVA. Cela m'a donné l'opportunité de travailler sur des sujets plus généraux que la mine, et sur divers sites du groupe à travers le monde. De retour au Niger, j'ai géré, de 2006 à 2010, sur le siège d'AREVA à Niamey, des sujets tout aussi variés que la Sécurité au Travail, l'Environnement Minier, les Actions Sociétales et la Communication. Depuis Août 2010, j'étais Directeur des Exploitations de COMINAK à Arlit.

Votre nomination intervient dans un contexte défavorable caractérisé par la chute du prix de l'uranium sur le marché international, et parfois des débrayages des travailleurs de la mine. Nous savons que la COMINAK constitue une des plus grandes mines souterraines au monde, mais qui a produit en 2015, 1 607 tonnes d'uranium. Quels sont vos objectifs pour améliorer ou maintenir la capacité de la production actuelle ?

Comme vous l'avez si bien dit, le marché mondial de l'uranium n'est pas favorable en ce moment. Les cours sont à leur niveau le plus bas depuis plus de 10 ans, et les industries minières doivent s'adapter pour survivre. Heureusement pour nous, depuis quelques années, COMINAK est dans une démarche de maîtrise de ses coûts de production et nous avons obtenu des résultats tangibles qui nous encouragent à poursuivre. Nous sommes par ailleurs confrontés à l'épuisement de nos réserves favorables en uranium, et le reste à extraire est plus difficile à sortir. Notre objectif est de poursuivre cette dynamique de maîtrise des coûts, de maintenir notre capacité à produire le plus longtemps possible malgré le contexte défavorable du marché.cominak-2

La COMINAK est créée depuis 1974, c'est-à-dire depuis près de 43 ans, mais aucun nigérien n'a dirigé cette société. Compte tenu de votre position en tant que nigérien et de votre longue expérience de l'industrie minière de l'uranium, surtout de la COMINAK dont vous étiez récemment le directeur des exploitations, et en votre qualité de Directeur Général, comment comptez-vous préserver les intérêts de tous les actionnaires, comme le groupe AREVA qui détient 34%, le japonais Overseas Uranium Ressources Development Company (OURD) qui a 25%, et l'espagnol ENUSA Industrias Avanzadas SA (ENUSA) qui a 10% ?
Pour une entreprise comme COMINAK, le Directeur Général tient son pouvoir du Conseil d'Administration qui est l'instance représentative de tous les actionnaires. Dans l'exercice de cette fonction, il défend les intérêts de l'entreprise pour leur compte. Ceci passe par la prise en compte des intérêts de chacun des partenaires avec leurs poids respectifs. Ces poids sont déterminés par le pays d'implantation des ressources avec ses lois et règlements, le pourcentage de participation au capital, les apports techniques et financiers, etc. Le Directeur Général, mandaté par le Conseil d'Administration, travaille dans l'intérêt de la société COMINAK, pour la développer et la faire prospérer, et ce, pour le compte de ses partenaires.

Quelles sont vos ambition et attentes pour bien mener votre mission à la tête de la Direction de COMINAK ?

Mes ambitions découlent de tout ce que j'ai dit ci-dessus. J'aurai réussi si :
− nos résultats en matière de santé et sécurité au travail, la gestion de notre empreinte environnementale, nos coûts de production et nos résultats financiers continuent à s'améliorer ;
− chaque employé de COMINAK s'identifie à la compagnie et se comporte en acteur engagé et solidaire de son équipe dans la poursuite des objectifs donnés, dans une démarche de développement des compétences indispensables à la conduite de nos activités ;
− les bases industrielles de la compagnie sont préservées avec un niveau d'investissement permettant le renouvellement des ressources et le maintien de l'outil de production;
− la compagnie continue à produire avec les retombées prévues pour l'Etat, les actionnaires et les autres parties prenantes à ses activités ; je pense en particulier aux retombées sociales sur la région d'Arlit.
Tout ceci n'est faisable que dans un climat sain dans les relations avec les différents partenaires, chose que je m'efforcerai d'entretenir.

Interview réalisée par Seini Seydou Zakaria
www.lesahel.org

Economie

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et …

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et au programme Kandadji

L'Agence Française de Développement (AFD) a rendu public un communiqué de presse relativement au soutien qu'elle apporte afin de contribuer au développement socioéconomique de notre pays notamment dans le cadre de l'insertion des jeunes et au programme Kandadji.Selon le communiqué, au cours des dernières années, l'Agence Française de Développement (AFD) a augmenté significativement ses financements au Niger notamment sous forme de dons ...

Rétrospective 2016/ Secteur de l'Economie : Des réalisations appréciables malgré la conjoncture économique international…

Rétrospective 2016/ Secteur de l'Economie : Des réalisations appréciables malgré la conjoncture économique internationale

L'année 2016 a incontestablement été marquée par le ralentissement de la croissance économique mondiale qui a, à son tour, impacté sur l'économie nationale. Ainsi, la chute des prix des matières premières comme le pétrole et l'uranium, la récession au Nigeria, principal partenaire commercial du Niger, le poids de la lutte contre le terrorisme et de l'assistance humanitaire aux populations victimes des catastrophes naturelles et des conf...

Note de conjoncture économique à la fin du mois d'octobre 2016 au Niger : Baisse annuelle de 14,7% des recettes fiscales…

Note de conjoncture économique à la fin du mois d'octobre 2016 au Niger : Baisse annuelle de 14,7% des recettes fiscales par rapport à septembre 2015

La conjoncture économique internationale, à fin octobre 2016, a été peu favorable au Niger. C'est la principale conclusion de la Note de conjoncture économique à fin octobre 2016, un document publié conjointement par le Ministère du Plan et celui des Finances en novembre 2016. Cette étude souligne en effet que la conjoncture économique n'a pas favorisé la bonne évolution des agrégats macroéconomiques. Ainsi, le niveau de recouvrement de...

Remise d'un chèque de 500.000 dollars US à notre pays par l'Algérie : En appui à la lutte contre les effets des crises e…

Remise d'un chèque de 500.000 dollars US à notre pays par l'Algérie : En appui à la lutte contre les effets des crises et catastrophes

Dans le cadre de la fructueuse coopération qui la lie au Niger, la République Algérienne Démocratique et Populaire remis hier une enveloppe de 500.000 dollars US au Gouvernement nigérien en appui à ses efforts de lutte contre les effets néfastes des crises et catastrophes sur la vie des populations nigériennes.C'est l'ambassadeur d'Algérie au Niger, SE. Baallal Azzouz, qui a officiellement remis le chèque lors d'une cérémonie au Ministè...

Signature de convention au Ministère du Plan : 21 milliards de francs CFA pour renforcer les capacités du secteur public…

Signature de convention au Ministère du Plan : 21 milliards de francs CFA pour renforcer les capacités du secteur public en prestation de services

26,1 millions de Droits de tirage spéciaux, soit 21 milliards de francs CFA, c'est le montant d'un don accordé par la Banque mondiale à notre pays. L'accord de don a été signé le mardi dernier dans la soirée au ministère du Plan à Niamey. Cet appui est destiné au financement du Projet de renforcement des capacités et de la performance du secteur public pour la prestation de services (PCDS). C'est la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Bo...

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand Duché de Luxembourg : 43 milliards de francs CFA pour le fin…

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand Duché de Luxembourg : 43 milliards de francs CFA pour le financement du 3ème Programme Indicatif de Coopération PIC III 2016-2020

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'extérieur et l'ambassadeur du Grand-Duché de Luxembourg ont signé, mardi dernier à Niamey, la lettre d'entente liant le gouvernement du Niger au le Grand-Duché de Luxembourg. La Cérémonie a eu lieu à l'auditorium Sani Bako en présence des membres du gouvernement, ceux du corps diplomatique et des organisations internationales. La lett...

Au ministère en charge des Affaires étrangères

Au ministère en charge des Affaires étrangères

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand-Duché de Luxembourg pour le financement de la 3ème phase du Programme Indicatif de Coopération (PIC III 2016-2020). Au total 67 millions d'euros seront injectés en quatre (4) ans dans le secteur rural.Nous y reviendrons. onep

Signature de convention entre le Niger et la BCEAO fixant les modalités de fonctionnement et de tenue de compte unique d…

Signature de convention entre le Niger et la BCEAO fixant les modalités de fonctionnement et de tenue de compte unique du Trésor : Un seul compte pour une gestion rationnelle des finances publiques

Depuis un certain temps, le Ministère des Finances a entrepris un certain nombre de reformes au niveau du Trésor, des Impôts et de la Douane. C'est dans ce cadre que le ministre desFinances, M. Massoudou Hassoumi, et le Directeur national de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), M. Mamane Laouane Karim, ont procédé, hier matin, à la signature d'une convention entre la République du Niger et cette institution qui ...

Conférence de presse du ministre des Finances sur la situation dans l'Administration douanière : «Nous allons rétablir l…

Conférence de presse du ministre des Finances sur la situation dans l'Administration douanière : «Nous allons rétablir l'autorité de l'Etat sur la Douane aussi et casser cette organisation de captation des recettes de l'Etat », assure M. Massoudou Ha

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a animé, hier matin, une conférence de presse motivée par la sortie médiatique du Syndicat national des Douanes (SNAD), elle-même consécutive à la nomination du nouveau Directeur général des Douanes.Dans son intervention préliminaire, le ministre des Finances a rappelé que, dans le cadre de l'exercice normal de ces prérogatives, le Gouvernement a décidé de faire des nominations dans les e...

Signature de convention au Ministère des Finances : La France accorde à notre pays une aide budgétaire de huit (8) milli…

Signature de convention au Ministère des Finances : La France accorde à notre pays une aide budgétaire de huit (8) millions d'euros

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et l'ambassadeur de France au Niger, S.E Marcel Escure, ont apposé, hier matin dans la salle de réunions dudit ministère, leurs signatures sur les documents de convention d'aide budgétaire française d'un montant de huit (8) millions d'Euros, soit plus 5 milliards FCFA destinés à accompagner le programme économique du Niger notamment l'apurement des arriérés de l'Etat. La convention a été ...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changemen…

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changement de comportement du citoyen s'impose

La ville de Niamey est salle. On ne le dira jamais assez. Mais le plus inquiétant est que ...

jeudi 16 février 2017

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour as…

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour assurer la propreté de nos villes et campagnes

A voir les monticules et même les montagnes de déchets solides ainsi que les mares et rivi...

jeudi 16 février 2017

Insalubrité urbaine

Insalubrité urbaine

A une heure indue de la nuit, nombreux sont les noctambules qui voient ces braves hommes e...

jeudi 16 février 2017

L'air du temps

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

Mardi dernier, les jeunes ont fêté la Saint-Valentin ou la fête des amoureux. L'occasion é...

jeudi 16 février 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.