Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Réunion du Comité de politique monétaire de la BCEAO : La croissance économique de l'Union pour l'année 2016 est attendue à 7,1%, après 7,0% en 2015


devaluation-cfaLe taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) au sein de l'espace UEMOA, en glissement annuel, s'est situé à 7,2% contre 7,5% le trimestre précédent. La croissance économique de l'Union pour l'année 2016 est attendue à 7,1%, après 7,0% en 2015. Telle est la substance du communiqué de presse issu de la troisième réunion ordinaire au titre de l'année 2016 du Comité de Politique Monétaire de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) tenu, le 1er septembre 2016, à Dakar (Sénégal), sous la présidence Gouverneur de la Banque Centrale, M. Tiémoko Meyliet Koné.
Au cours de cette rencontre, nous apprend le communiqué final, le Comité a passé en revue les principales évolutions de la conjoncture économique au cours de la période récente ainsi que les facteurs de risque pouvant peser sur la stabilité des prix et la croissance économique de l'Union. Sur le plan international, indique la même source, « le Comité a noté que la reprise de l'activité économique mondiale s'est poursuivie à un rythme modéré au cours du deuxième trimestre 2016, avec une croissance moins forte que prévu dans la plupart des pays industrialisés et une légère amélioration dans certains pays émergents. Les cours mondiaux des principales matières premières, notamment celles exportées par les pays de l'UEMOA, se sont raffermis ».
Examinant la situation interne de l'Union, le Comité de Politique Monétaire a noté que l'exécution des budgets des Etats membres de l'UEMOA, au cours des six premiers mois de l'année 2016, s'est soldée par un déficit global, base engagements, dons compris, de 678,1 milliards soit 2,3% du PIB, contre 879,8 milliards ou 3,4% du PIB, un an plus tôt. Cette atténuation du déficit budgétaire résulte d'un accroissement des recettes plus important que celui des dépenses. Cependant, les efforts de mobilisation des recettes fiscales et de rationalisation des dépenses publiques devraient être poursuivis afin d'imprimer au déficit budgétaire une orientation lui permettant de s'inscrire dans le respect de la norme communautaire de 3,0% du PIB à l'horizon 2019.
D'autre part, l'analyse de l'évolution des prix dans l'Union, fait ressortir que « l'inflation dans l'UEMOA, en glissement annuel, a décéléré pour se situer à 0,5% à fin juin 2016 contre 0,8% à fin mars 2016, en liaison avec la baisse des prix à la pompe des carburants et le repli des prix des denrées alimentaires. A l'horizon de 24 mois, le taux d'inflation, en glissement annuel, est projeté à 1,6%, en phase avec l'objectif de stabilité des prix poursuivi par la Banque Centrale ».
Pour ce qui est des conditions monétaires, le communiqué révèle qu'elles se sont « légèrement resserrées dans l'Union au cours du deuxième trimestre 2016. Sur le compartiment à une semaine du marché interbancaire, le taux moyen pondéré s'est établi à 4,08% contre 3,82% le trimestre précédent. Le taux moyen pondéré des opérations hebdomadaires d'injection de liquidités est ressorti à 3,46% contre 3,13% un trimestre plus tôt ».
Aussi, au regard de toutes ces réalités, le Comité de Politique Monétaire a-t-il décidé « de maintenir inchangés le taux d'intérêt minimum de soumission aux opérations d'appels d'offres d'injection de liquidités et le taux d'intérêt du guichet de prêt marginal, respectivement à 2,50% et 3,50%, niveaux en vigueur depuis le 16 septembre 2013. Le coefficient de réserves obligatoires applicable aux banques de l'Union demeure fixé à 5,0% depuis le 16 mars 2012 ».

Assane Soumana(onep)
www.lesahel.org

Economie

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et …

L'Agence Française de Développement : L'AFD investit au Niger 40 milliards de FCFA destinés à l'insertion des jeunes et au programme Kandadji

L'Agence Française de Développement (AFD) a rendu public un communiqué de presse relativement au soutien qu'elle apporte afin de contribuer au développement socioéconomique de notre pays notamment dans le cadre de l'insertion des jeunes et au programme Kandadji.Selon le communiqué, au cours des dernières années, l'Agence Française de Développement (AFD) a augmenté significativement ses financements au Niger notamment sous forme de dons ...

Rétrospective 2016/ Secteur de l'Economie : Des réalisations appréciables malgré la conjoncture économique international…

Rétrospective 2016/ Secteur de l'Economie : Des réalisations appréciables malgré la conjoncture économique internationale

L'année 2016 a incontestablement été marquée par le ralentissement de la croissance économique mondiale qui a, à son tour, impacté sur l'économie nationale. Ainsi, la chute des prix des matières premières comme le pétrole et l'uranium, la récession au Nigeria, principal partenaire commercial du Niger, le poids de la lutte contre le terrorisme et de l'assistance humanitaire aux populations victimes des catastrophes naturelles et des conf...

Note de conjoncture économique à la fin du mois d'octobre 2016 au Niger : Baisse annuelle de 14,7% des recettes fiscales…

Note de conjoncture économique à la fin du mois d'octobre 2016 au Niger : Baisse annuelle de 14,7% des recettes fiscales par rapport à septembre 2015

La conjoncture économique internationale, à fin octobre 2016, a été peu favorable au Niger. C'est la principale conclusion de la Note de conjoncture économique à fin octobre 2016, un document publié conjointement par le Ministère du Plan et celui des Finances en novembre 2016. Cette étude souligne en effet que la conjoncture économique n'a pas favorisé la bonne évolution des agrégats macroéconomiques. Ainsi, le niveau de recouvrement de...

Remise d'un chèque de 500.000 dollars US à notre pays par l'Algérie : En appui à la lutte contre les effets des crises e…

Remise d'un chèque de 500.000 dollars US à notre pays par l'Algérie : En appui à la lutte contre les effets des crises et catastrophes

Dans le cadre de la fructueuse coopération qui la lie au Niger, la République Algérienne Démocratique et Populaire remis hier une enveloppe de 500.000 dollars US au Gouvernement nigérien en appui à ses efforts de lutte contre les effets néfastes des crises et catastrophes sur la vie des populations nigériennes.C'est l'ambassadeur d'Algérie au Niger, SE. Baallal Azzouz, qui a officiellement remis le chèque lors d'une cérémonie au Ministè...

Signature de convention au Ministère du Plan : 21 milliards de francs CFA pour renforcer les capacités du secteur public…

Signature de convention au Ministère du Plan : 21 milliards de francs CFA pour renforcer les capacités du secteur public en prestation de services

26,1 millions de Droits de tirage spéciaux, soit 21 milliards de francs CFA, c'est le montant d'un don accordé par la Banque mondiale à notre pays. L'accord de don a été signé le mardi dernier dans la soirée au ministère du Plan à Niamey. Cet appui est destiné au financement du Projet de renforcement des capacités et de la performance du secteur public pour la prestation de services (PCDS). C'est la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Bo...

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand Duché de Luxembourg : 43 milliards de francs CFA pour le fin…

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand Duché de Luxembourg : 43 milliards de francs CFA pour le financement du 3ème Programme Indicatif de Coopération PIC III 2016-2020

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'extérieur et l'ambassadeur du Grand-Duché de Luxembourg ont signé, mardi dernier à Niamey, la lettre d'entente liant le gouvernement du Niger au le Grand-Duché de Luxembourg. La Cérémonie a eu lieu à l'auditorium Sani Bako en présence des membres du gouvernement, ceux du corps diplomatique et des organisations internationales. La lett...

Au ministère en charge des Affaires étrangères

Au ministère en charge des Affaires étrangères

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand-Duché de Luxembourg pour le financement de la 3ème phase du Programme Indicatif de Coopération (PIC III 2016-2020). Au total 67 millions d'euros seront injectés en quatre (4) ans dans le secteur rural.Nous y reviendrons. onep

Signature de convention entre le Niger et la BCEAO fixant les modalités de fonctionnement et de tenue de compte unique d…

Signature de convention entre le Niger et la BCEAO fixant les modalités de fonctionnement et de tenue de compte unique du Trésor : Un seul compte pour une gestion rationnelle des finances publiques

Depuis un certain temps, le Ministère des Finances a entrepris un certain nombre de reformes au niveau du Trésor, des Impôts et de la Douane. C'est dans ce cadre que le ministre desFinances, M. Massoudou Hassoumi, et le Directeur national de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), M. Mamane Laouane Karim, ont procédé, hier matin, à la signature d'une convention entre la République du Niger et cette institution qui ...

Conférence de presse du ministre des Finances sur la situation dans l'Administration douanière : «Nous allons rétablir l…

Conférence de presse du ministre des Finances sur la situation dans l'Administration douanière : «Nous allons rétablir l'autorité de l'Etat sur la Douane aussi et casser cette organisation de captation des recettes de l'Etat », assure M. Massoudou Ha

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a animé, hier matin, une conférence de presse motivée par la sortie médiatique du Syndicat national des Douanes (SNAD), elle-même consécutive à la nomination du nouveau Directeur général des Douanes.Dans son intervention préliminaire, le ministre des Finances a rappelé que, dans le cadre de l'exercice normal de ces prérogatives, le Gouvernement a décidé de faire des nominations dans les e...

Signature de convention au Ministère des Finances : La France accorde à notre pays une aide budgétaire de huit (8) milli…

Signature de convention au Ministère des Finances : La France accorde à notre pays une aide budgétaire de huit (8) millions d'euros

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et l'ambassadeur de France au Niger, S.E Marcel Escure, ont apposé, hier matin dans la salle de réunions dudit ministère, leurs signatures sur les documents de convention d'aide budgétaire française d'un montant de huit (8) millions d'Euros, soit plus 5 milliards FCFA destinés à accompagner le programme économique du Niger notamment l'apurement des arriérés de l'Etat. La convention a été ...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changemen…

Insalubrité dans la ville de Niamey : Un changement de comportement du citoyen s'impose

La ville de Niamey est salle. On ne le dira jamais assez. Mais le plus inquiétant est que ...

jeudi 16 février 2017

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour as…

Salubrité urbaine : Beaucoup reste à faire pour assurer la propreté de nos villes et campagnes

A voir les monticules et même les montagnes de déchets solides ainsi que les mares et rivi...

jeudi 16 février 2017

Insalubrité urbaine

Insalubrité urbaine

A une heure indue de la nuit, nombreux sont les noctambules qui voient ces braves hommes e...

jeudi 16 février 2017

L'air du temps

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

La Saint Valentin ou l'heure de vérité

Mardi dernier, les jeunes ont fêté la Saint-Valentin ou la fête des amoureux. L'occasion é...

jeudi 16 février 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.