Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Fin de la Mission des services du Fonds Monétaire International (FMI) au Niger : Des recommandations pour accroître les recettes de l'Etat et maîtriser les dépenses


ecoLe ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et les membres de la mission des services du Fonds monétaire international (FMI), conduite par Cheikh Anta Gueye, ayant séjourné à Niamey du 24 octobre au 7 novembre 2016, ont conjointement animé un point de presse, hier dans l'après-midi, au Ministère des Finances. Cette mission du FMI a, au cours de son séjour, mené des consultations et des discussions sur un programme économique et financier à moyen terme qui pourrait être appuyé par un nouvel accord du FMI au titre de la Facilité Elargie de Crédit (FEC). Au cours de ce point de presse les membres de cette mission ont fait une déclaration.
Cette déclaration lue par M. Joseph Ntamatungiro, Représentant résident du FMI au Niger, indique que les autorités nigériennes et l'équipe du FMI ont convenu, au niveau des services du FMI, d'un accord sur un programme à moyen terme (2017-2020), susceptible d'être appuyé par une nouvelle FEC. Le nouveau programme reflète les leçons tirées de l'accord FEC actuel. « Même si, en dépit d'une série de chocs exogènes et de difficultés dans la mise en œuvre, le programme appuyé par l'accord FEC sur la période 2012-2016 a permis de maintenir la stabilité macroéconomique, les allocations budgétaires pour les secteurs de l'éducation et de la santé étaient évincées par la prise en charge des besoins prioritaires de sécurité, ce qui a globalement handicapé l'atteinte des objectifs de développement», souligne la mission.

Un nouveau programme pour préserver la stabilité macroéconomique...

Selon les termes de la déclaration, le nouveau programme vise à préserver la stabilité macroéconomique et à atteindre les objectifs de développement définis dans le Document d'Orientations Economiques. Au regard du niveau élevé des besoins de dépenses sécuritaires et la persistance des chocs sur les recettes budgétaires, les politiques du nouveau programme sont d'une part centrées sur la mobilisation des recettes intérieures notamment grâce à l'élargissement de l'assiette fiscale et, de l'autre sur le renforcement de la gestion budgétaire, en vue de fournir l'espace budgétaire et assurer la viabilité de la dette. Le programme contient également un solide agenda de réformes structurelles devant permettre de renforcer la gestion des finances publiques, d'appuyer la diversification de l'économie et renforcer la résilience, tout en tenant compte des capacités de mise en œuvre limitées.

Les résultats macroéconomiques du Niger sont restés satisfaisants en 2016

La déclaration affirme que dans l'ensemble, les résultats macroéconomiques du Niger sont restés satisfaisants en 2016, en dépit des chocs sécuritaires et humanitaires, des prix de matières premières défavorables et de la réduction des échanges avec les pays voisins. La croissance du Produit Intérieur Brut (PIB) devrait augmenter pour passer de 3,5% en 2015 à 4,5% en 2016, soutenue par une bonne campagne agricole 2016/17 et ce malgré les faiblesses qui subsistent dans les secteurs pétrolier et minier.

La croissance du PIB réel devrait se situer à 5,2% en 2017...

L'inflation serait contenue à 1,6% en 2016. «L'exécution budgétaire a été entravée par un niveau de recouvrement des recettes en deçà des objectifs, reflétant en partie les prix bas des matières premières et les problèmes économiques dans les pays voisins. Cependant, à la fin de juin 2016, la plupart des objectifs budgétaires du programme (hors recettes) ont été atteints. Des progrès ont également été faits dans la mise en œuvre des réformes structurelles, malgré quelques retards enregistrés» ajoute la déclaration.

Elle indique que les perspectives économiques à moyen terme sont favorables, mais sont sujettes à des risques intérieurs et extérieurs considérables. La croissance du PIB réel devrait se situer à 5,2% en 2017, tirée par l'agriculture et le relèvement prévu de la production pétrolière. L'inflation devrait être contenue à moins de 2%. La croissance du PIB réel devrait s'établir à 6% en moyenne sur la période 2018-2020, grâce surtout à l'expansion du secteur des industries extractives et à l'augmentation des investissements publics et privés. L'inflation devrait rester en deçà du critère de convergence de 3% de l'UEMOA. Au nombre des principaux risques figurent les retombées négatives des conflits régionaux, la vulnérabilité aux catastrophes naturelles, ainsi que les difficultés économiques dans la sous-région.
La mission des services du FMI a enfin tenu à remercier les autorités nigériennes pour leur chaleureuse hospitalité ainsi que pour les entretiens riches et constructifs. Intervenant à l'issue de la lecture de cette déclaration, le Chef de la mission, M. Cheikh Anta Gueye a indiqué qu'ils ont eu des discussions constructives avec les autorités nigériennes. Il a ajouté qu'ils ont convenu d'un accord sur un programme dont les objectifs sont l'élargissement de l'assiette fiscale, l'amélioration de la gestion budgétaire, et le contrôle de la dépense. « Nous avons aussi procédé à des discussions sur des réformes structurelles qui permettent de faire avancer le pays vers le progrès social pour le bonheur des populations nigériennes », a conclu le Chef de la mission du FMI.
Quant au ministre des
Finances, M. Massoudou Hassoumi, il s'est réjoui de cette mission qui au bout de deux semaines de travail acharné avec les services de son département ministériel, a abouti à une convergence de points de vue avec les autorités nigériennes. Il a ajouté que l'exercice a consisté entre autres à prendre des mesures pour accroitre les recettes ; les recettes douanières et les recettes fiscales, et élargir l'assiette fiscale. La deuxième action selon le ministre, est la maîtrise des dépenses. « Les reformes auxquelles nous allons nous consacrer et qui seront exécutées avec diligence et avec détermination, nous permettront de créer les conditions de bonnes finances publiques qui permettront à notre pays d'avoir une croissance équilibrée dans l'espoir de créer les conditions du progrès économique et social» a souligné le ministre des Finances.
Oumarou Moussa(onep)
www.lesahel.org

Economie

3ème édition de l'atelier de validation de la revue des Perspectives Fiscales Africaines (PFA) : Aider les pays africain…

3ème édition de l'atelier de validation de la revue des Perspectives Fiscales Africaines (PFA) : Aider les pays africains à développer des régimes fiscaux domestiques efficaces et efficients

Le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou, a présidé, hier à Niamey, l'ouverture de la troisième édition de l'atelier de validation de la revue des Perspectives Fiscales Africaines (PFA) relatif au Forum sur l'Administration Fiscale Africaine (ATAF). Ledit forum s'est fixé pour objectif principal, d'aider les pays africains à développer des régimes fiscaux domestiques efficaces et efficients. Ces assises sont organisées en collabo...

Cérémonie de signature de deux Conventions spécifiques entre le Royaume de Belgique et la République du Niger : 31.812.0…

Cérémonie de signature de deux Conventions spécifiques entre le Royaume de Belgique et la République du Niger : 31.812.000 Euros pour soutenir les secteurs de l'élevage et de la santé

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou et l'ambassadeur du Royaume de Belgique au Niger SE. M. Lieven De la Marche, ont procédé hier matin à Niamey, à la signature de deux (2) Conventions spécifiques entre le Royaume de Belgique et notre pays. Ces Conventions sont relatives au financement du Programme d'appui au développement de l'élevage et ...

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des ac…

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des activités du programme

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama a présidé hier après midi la cérémonie de signature de l'accord de financement additionnel au Programme d'Actions Communautaires phase 3 (PAC3) d'une valeur de 20,8 millions de dollars US soit 12,5 milliards de FCFA pour une durée de deux(2) ans. La cérémonie s'est déroulée en présence du représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko et du ministre délégué auprès du ...

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

La 1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité a permis à la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), avec l'appui des partenaires et institutions, de décerner des distinctions aux entreprises primées, à des personnalités et aux institutions ayant contribué à la promotion et au développement de la qualité dans l'espace communautaire.La cérémonie de remise des prix s'est déroulée en présence des mi...

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en fa…

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en faveur du Niger

Conformément aux calendriers prévus, le décaissement de la première tranche fixe 2017 du Programme d'Appui budgétaire "Migrations, sécurité et gestion des frontières" vient d'être finalisé. Un montant total de 10 000 000 EUR a donc été versé au Trésor nigérien au profit du Budget de l'Etat 2017. Ce programme est financé sur le Fonds Fiduciaire d'Urgence pour la Migration, mis en place par l'Union Européenne en 2016.Ce financement soutie...

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du M…

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du Maroc prend les rennes de la BIA-Niger

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et le Président Directeur Général du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc M. Mohamed Benchaaboun ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey, à une signature de convention à travers laquelle l'Etat du Niger cède ses actions au niveau de la Banque Internationale pour l'Afrique (BIA-Niger) au profit du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc. Cette convention va permettr...

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulg…

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulgarisation de la culture boursière au Niger

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Pour la vul…

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

Signature hier de convention tripartite de garantie entre le FSA-FIDELIS Finance- COTRADIS Côte d'Ivoire SA : 1.159 mill…

Le directeur général du Fonds de Solidarité Africain (FSA) M Ahmadou Abdoulaye Diallo a présidé hier après midi la cérémonie de signature d'une convention tripartite de garantie entre le FSA, la société Continental de Transport et de distribution (COTRADIS) Côte d'Ivoire et FIDELIS Finance dans le cadre du projet de renforcement des capacités opérationnelles de COTRADIS Côte d'Ivoire SA. La cérémonie s'est déroulée en présence de l'Admi...

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards…

La ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey à la signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux services Electriques Solaires au Niger (NESAP). Ce projet de grande envergure a pour objectif global d'accroitre le taux d'accès à l'électricité dans toutes les régions de notre pays grâce à l'énergie solaire...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit la ''Pilule'' et le chicha, vive le wifi-club !

Exit les escapades démentielles à la ''Pilule'' et les virées dans les lieux vaporeux des ...

vendredi 15 septembre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.