Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Signature de convention au Ministère du Plan : 21 milliards de francs CFA pour renforcer les capacités du secteur public en prestation de services


siganture26,1 millions de Droits de tirage spéciaux, soit 21 milliards de francs CFA, c'est le montant d'un don accordé par la Banque mondiale à notre pays. L'accord de don a été signé le mardi dernier dans la soirée au ministère du Plan à Niamey. Cet appui est destiné au financement du Projet de renforcement des capacités et de la performance du secteur public pour la prestation de services (PCDS). C'est la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant Résident de la Banque mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko qui ont apposé leurs signatures sur les documents de convention en présence du ministre Délégué au Budget M. Ahmat Jidoud, de la coordonnatrice du PCDS, des cadres des ministères du Plan et des Finances.
D'après le Représentant résident de la Banque mondiale, ce financement fait suite à la restructuration du projet PCDS, un processus d'une rare complexité selon les termes de M. Siaka Bakayoko, mais qui s'est déroulé en un temps record grâce à l'excellente collaboration entre l'Administration nigérienne et les services de la Banque mondiale. En effet, plus 500 personnes, parties prenantes au projet, ont été consultées et des analyses complémentaires ont effectuées par les équipes de la Banque mondiale et de l'Administration. Ce qui a permis de retenir trois composantes complémentaires au PCDS à savoir l'amélioration de la gestion des ressources humaines, le renforcement de la gestion des Finances publiques et la gestion du changement.
«Les activités qui seront réalisées dans le cadre du projet permettront d'appuyer l'administration dans la poursuite de ses réformes dont la mise en œuvre est devenue indispensable pour le pays » a estimé M. Siaka Bakayoko qui s'est félicité de la qualité de la collaboration entre les cadres nigériens et les services de la Banque Mondiale d'une part et de l'implication personnelle des ministres en charge du Plan et des
Finances d'autre part. Un point de vue partagé par la ministre du Plan. « La restructuration du PCDS a été engagée pour refléter la nécessité d'investir de façon significative sur les fondamentaux de la gestion publique en vue de créer les capacités nécessaires de prestation de services» a souligné Mme Kané Aichatou Boulama.
La ministre d'énumérer ensuite les dysfonctionnements qui subsistent dans la gestion des finances publiques et des ressources humaines de l'Etat qui, dit-elle, affectent la performance des services. Ces dysfonctionnement ont pour noms l'obsolescence de procédures de gestion, le manque de données fiables et consolidées sur les ressources de l'Etat ; l'aboutissement de la réforme introduite par la loi organique aux Lois de finances (LOLF) ; la faible consolidation du programme d'investissement ; les pratiques de passation de marchés ; les tensions de trésorerie et surtout la gestion du changement. A cela il faut ajouter selon la ministre, le fait que les fonctionnaires n'ont pas accès à une formation continue de qualité ou à des systèmes modernes d'administration publique leur permettant de travailler efficacement.
En somme, «les insuffisances du système de gestion des finances publiques, telles que reflétées par l'Examen de la gestion des dépenses publiques et de la responsabilité financière (PEFA) réalisé en 2016, limitent considérablement la capacité de l'administration à gérer efficacement les investissements publics et la prestation de services » précise Mme Kané Aichatou Boulama. Aussi malgré les efforts et les reformes engagés par le gouvernement, la capacité d'absorption dans notre pays reste encore un défi à tous les niveaux de l'administration. Les trois composantes du PCDS ainsi restructuré viennent en réponse à cette situation.
L'efficacité des dépenses publiques à travers les questions de planification-budget programme ; la passation des marchés ; la gestion de la trésorerie et la transparence. La composante Efficacité de la gestion des ressources humaines de l'Etat sera réalisée à travers la modernisation des procédures ; l'adéquation poste/emploi ; l'évaluation de la performance et la base de données des effectifs. Enfin, la gestion du changement aborde des aspects relatifs à la mutualisation des
systèmes d'information et l'interconnexion de l'administration publique ; l'opérationnalisation du système national de suivi-évaluation et le leadership pour le changement. « La signature de cet accord de don constitue aujourd'hui, la traduction concrète de l'engagement de la Banque mondiale à accompagner le gouvernement dans ses efforts de renforcement de la prestation des services publics e vue d'une amélioration de la capacité d'absorption de notre économie » a estimé la ministre du Plan.
Le PCDS est rattaché au ministère des Finances et sera mis en œuvre par une unité de gestion, un ensemble de points focaux dont les Ministères en charge des Finances, du Plan, de la Fonction publique, de la Santé, de l'Education ainsi que par une équipe de la Direction générale des impôts (DGI) responsable de la mise en œuvre du volet
Financement axé sur les résultats. Il faut enfin noter que la restructuration de ce projet a été approuvée le 14 novembre 2016 par le Conseil d'administration de la Banque mondiale.

Siradji Sanda(onep)
www.lesahel.org

Economie

Rétrospective 2016/ Secteur de l'Economie : Des réalisations appréciables malgré la conjoncture économique international…

Rétrospective 2016/ Secteur de l'Economie : Des réalisations appréciables malgré la conjoncture économique internationale

L'année 2016 a incontestablement été marquée par le ralentissement de la croissance économique mondiale qui a, à son tour, impacté sur l'économie nationale. Ainsi, la chute des prix des matières premières comme le pétrole et l'uranium, la récession au Nigeria, principal partenaire commercial du Niger, le poids de la lutte contre le terrorisme et de l'assistance humanitaire aux populations victimes des catastrophes naturelles et des conf...

Note de conjoncture économique à la fin du mois d'octobre 2016 au Niger : Baisse annuelle de 14,7% des recettes fiscales…

Note de conjoncture économique à la fin du mois d'octobre 2016 au Niger : Baisse annuelle de 14,7% des recettes fiscales par rapport à septembre 2015

La conjoncture économique internationale, à fin octobre 2016, a été peu favorable au Niger. C'est la principale conclusion de la Note de conjoncture économique à fin octobre 2016, un document publié conjointement par le Ministère du Plan et celui des Finances en novembre 2016. Cette étude souligne en effet que la conjoncture économique n'a pas favorisé la bonne évolution des agrégats macroéconomiques. Ainsi, le niveau de recouvrement de...

Remise d'un chèque de 500.000 dollars US à notre pays par l'Algérie : En appui à la lutte contre les effets des crises e…

Remise d'un chèque de 500.000 dollars US à notre pays par l'Algérie : En appui à la lutte contre les effets des crises et catastrophes

Dans le cadre de la fructueuse coopération qui la lie au Niger, la République Algérienne Démocratique et Populaire remis hier une enveloppe de 500.000 dollars US au Gouvernement nigérien en appui à ses efforts de lutte contre les effets néfastes des crises et catastrophes sur la vie des populations nigériennes.C'est l'ambassadeur d'Algérie au Niger, SE. Baallal Azzouz, qui a officiellement remis le chèque lors d'une cérémonie au Ministè...

Signature de convention au Ministère du Plan : 21 milliards de francs CFA pour renforcer les capacités du secteur public…

Signature de convention au Ministère du Plan : 21 milliards de francs CFA pour renforcer les capacités du secteur public en prestation de services

26,1 millions de Droits de tirage spéciaux, soit 21 milliards de francs CFA, c'est le montant d'un don accordé par la Banque mondiale à notre pays. L'accord de don a été signé le mardi dernier dans la soirée au ministère du Plan à Niamey. Cet appui est destiné au financement du Projet de renforcement des capacités et de la performance du secteur public pour la prestation de services (PCDS). C'est la ministre du Plan Mme Kané Aichatou Bo...

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand Duché de Luxembourg : 43 milliards de francs CFA pour le fin…

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand Duché de Luxembourg : 43 milliards de francs CFA pour le financement du 3ème Programme Indicatif de Coopération PIC III 2016-2020

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'extérieur et l'ambassadeur du Grand-Duché de Luxembourg ont signé, mardi dernier à Niamey, la lettre d'entente liant le gouvernement du Niger au le Grand-Duché de Luxembourg. La Cérémonie a eu lieu à l'auditorium Sani Bako en présence des membres du gouvernement, ceux du corps diplomatique et des organisations internationales. La lett...

Au ministère en charge des Affaires étrangères

Au ministère en charge des Affaires étrangères

Signature de la lettre d'entente entre le Niger et le Grand-Duché de Luxembourg pour le financement de la 3ème phase du Programme Indicatif de Coopération (PIC III 2016-2020). Au total 67 millions d'euros seront injectés en quatre (4) ans dans le secteur rural.Nous y reviendrons. onep

Signature de convention entre le Niger et la BCEAO fixant les modalités de fonctionnement et de tenue de compte unique d…

Signature de convention entre le Niger et la BCEAO fixant les modalités de fonctionnement et de tenue de compte unique du Trésor : Un seul compte pour une gestion rationnelle des finances publiques

Depuis un certain temps, le Ministère des Finances a entrepris un certain nombre de reformes au niveau du Trésor, des Impôts et de la Douane. C'est dans ce cadre que le ministre desFinances, M. Massoudou Hassoumi, et le Directeur national de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), M. Mamane Laouane Karim, ont procédé, hier matin, à la signature d'une convention entre la République du Niger et cette institution qui ...

Conférence de presse du ministre des Finances sur la situation dans l'Administration douanière : «Nous allons rétablir l…

Conférence de presse du ministre des Finances sur la situation dans l'Administration douanière : «Nous allons rétablir l'autorité de l'Etat sur la Douane aussi et casser cette organisation de captation des recettes de l'Etat », assure M. Massoudou Ha

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, a animé, hier matin, une conférence de presse motivée par la sortie médiatique du Syndicat national des Douanes (SNAD), elle-même consécutive à la nomination du nouveau Directeur général des Douanes.Dans son intervention préliminaire, le ministre des Finances a rappelé que, dans le cadre de l'exercice normal de ces prérogatives, le Gouvernement a décidé de faire des nominations dans les e...

Signature de convention au Ministère des Finances : La France accorde à notre pays une aide budgétaire de huit (8) milli…

Signature de convention au Ministère des Finances : La France accorde à notre pays une aide budgétaire de huit (8) millions d'euros

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et l'ambassadeur de France au Niger, S.E Marcel Escure, ont apposé, hier matin dans la salle de réunions dudit ministère, leurs signatures sur les documents de convention d'aide budgétaire française d'un montant de huit (8) millions d'Euros, soit plus 5 milliards FCFA destinés à accompagner le programme économique du Niger notamment l'apurement des arriérés de l'Etat. La convention a été ...

Fin de la Mission des services du Fonds Monétaire International (FMI) au Niger : Des recommandations pour accroître les …

Fin de la Mission des services du Fonds Monétaire International (FMI) au Niger : Des recommandations pour accroître les recettes de l'Etat et maîtriser les dépenses

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et les membres de la mission des services du Fonds monétaire international (FMI), conduite par Cheikh Anta Gueye, ayant séjourné à Niamey du 24 octobre au 7 novembre 2016, ont conjointement animé un point de presse, hier dans l'après-midi, au Ministère des Finances. Cette mission du FMI a, au cours de son séjour, mené des consultations et des discussions sur un programme économique et fin...

AG/ONU

Editorial

Editorial : Pari gagné !

lundi 9 janvier 2017

Editorial : Pari gagné !

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Mise en œuvre de la réforme du guichet unique auto…

Mise en œuvre de la réforme du guichet unique automobile au Niger : En finir avec les faux documents et leur corollaire de pertes énormes des recettes de l'Etat

Dans le cadre de la modernisation de l'administration des douanes afin d'améliorer ses pre...

jeudi 19 janvier 2017

SONILOGA, égalité des citoyens devant le service p…

SONILOGA, égalité des citoyens devant le service public

« Nous sommes des délégataires, et notre mission est de traduire en acte la reforme sur la...

jeudi 19 janvier 2017

Application du système du guichet unique des autom…

Application du système du guichet unique des automobiles : Complaintes des vendeurs des véhicules d'occasion

Le marché des véhicules d'occasion connait ces derniers temps dans notre pays un boulevers...

jeudi 19 janvier 2017

L'air du temps

Ces feux tricolores ''fantômes''

Ces feux tricolores ''fantômes''

Les feux optiques sont conçus pour jouer un rôle essentiel dans le dispositif de la régula...

jeudi 19 janvier 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.