Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

EDITORIAL : Edification d'une Nation forte et unie


DG onep18 décembre 1958-18 décembre 2016: la République du Niger fête aujourd'hui son 58ème anniversaire. 58 ans déjà, de vie républicaine, après une longue période de servitude sous le joug colonial. 58 ans de construction, d'édification d'une Nation forte et unie, fraternelle et solidaire. 58 ans de combat tout court pour le Niger.
De cette date à aujourd'hui, chaque dirigeant que le pays a connu a mis sa main à la pâte pour modeler, façonner, fortifier l'édifice national et consolider les acquis. Tout au long de ce parcours, les filles et les fils de ce pays se sont investis pour édifier le Niger, pierre par pierre, lui donner la vitalité et le dynamisme nécessaires à son épanouissement.
Le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, dès son arrivée au pouvoir en 2011, s'est pleinement inscrit dans cette dynamique avec pour ambition de rattraper le retard considérable en infrastructures modernes de nos chefs-lieux des régions.
Tout manquait en effet dans les régions, abandonnées à elles-mêmes, depuis les investissements faits dans les infrastructures lors des festivals de la jeunesse dans les années 70 à 80. En effet, face à d'autres défis de développement, le pays avait délaissé les régions à leur sort. La jeunesse n'avait plus de lieux pour s'épanouir et les routes bitumées étaient dans un délabrement total.
Il fallait donc réagir. Réagir à temps et mettre les moyens qu'il faut. Ainsi, devant Dieu et le peuple souverain, le Chef de l'Etat, un bâtisseur hors pair, prit solennellement l'engagement de transformer radicalement le visage de tous les chefs-lieux de Région de notre pays. Il s'engagea à les doter d'infrastructures dignes de ce nom, à même d'accueillir toutes les grandes manifestations culturelles et sportives. Aussi, après Dosso Sogha, Maradi Kolliya, c'est aujourd'hui le tour d'Agadez Sokni de bénéficier de toutes les commodités dignes d'une capitale régionale.
Agadez Sokni, ce sont surtout des chantiers futuristes conformément aux prévisions du Programme de Renaissance acte II, et à la touche du Président Issoufou. Aujourd'hui, Agadez rayonne et respire la modernité aux portes du désert. La réalisation de plusieurs kilomètres de voiries, l'assainissement total de la ville, la réhabilitation de l'éclairage public, la construction de plusieurs dizaines de km de routes bitumées, la construction et la réhabilitation des édifices publics et d'une Cité, ont radicalement métamorphosé le visage cette ville. Cette prouesse du ministre Rhissa Ag Boula, président du Comité d'organisation, mérite d'être soulignée et saluée. Il ne reste plus que l'essentiel, l'entretien et la protection de ces investissements énormes.
Car, comme l'a si bien rappelé le Chef de l'Etat lors de son adresse à la Nation à l'occasion du 3ème anniversaire de son investiture, ''le Gouvernement est donc en train de consentir beaucoup d'efforts pour rendre nos grandes villes coquettes. Cet objectif ne sera pleinement atteint que si la population, ses élus locaux, ses leaders d'opinion, notamment ses chefs de quartiers, s'approprient le projet, s'engagent, d'ailleurs conformément aux prescriptions de notre religion, à maintenir propre leur cadre de vie, à éviter les installations anarchiques et à protéger les investissements coûteux réalisés par l'Etat à leur profit''. Il appartient désormais aux services municipaux de prendre les dispositions idoines pour sauvegarder les acquis. Tous les acquis.
A Agadez, beaucoup a été fait en peu de temps. Et le programme continue. Il appartient désormais à chaque Agadésien de s'en approprier et de protéger l'énorme investissement accompli. Il appartient à chacun et à chacune de considérer ces réalisations comme des biens sacrés à sauvegarder. Dans ce pays, certains ont perdu le sens du bien public. Pour eux, c'est un bien qui appartient à l'Etat, donc qui n'appartient à personne. Et c'est pourquoi, lors de certaines manifestations, on observe certains comportements moyenâgeux où certains détruisent et saccagent les biens publics le temps d'une saute d'humeur.
Ce genre de comportement qui frise l'incivilité doit cesser. Immédiatement. Comme vous le savez, la réalisation de toutes ces infrastructures a exigé des investissements colossaux de la part de l'Etat. Ce genre d'investissements a été supporté par les ressources internes du pays. C'est la sommation de ta contribution, sa contribution, ma contribution, donc soyons jaloux et protégeons nos biens.
Actuellement, le monde est confronté à une crise économique et financière sans précédant. La solidarité internationale se raréfie et chaque pays doit, avant tout, compter sur lui-même pour assurer ses dépenses de souveraineté. La politique pour une meilleure mobilisation des ressources internes doit être constante. Les récentes réformes entreprises au niveau des régies financières de notre pays rentrent dans le cadre de cette politique de ''compter sur soi-même''.
Le travail, rien que le travail, encore le travail et toujours le travail, pour avoir les moyens de faire face avec abnégation et détermination aux affres de la pauvreté et du sous-développement. C'est par le travail que nous pouvons avoir les moyens de répondre efficacement aux revendications légitimes de l'école nigérienne et des autres secteurs sociaux, tels la santé.
D'ores et déjà, il faut saluer la signature d'un protocole d'accord entre le Gouvernement et les enseignants portant sur plusieurs points de la plate-forme revendicative des enseignants. Il faut se réjouir et encourager le Gouvernement qui s'est engagé, en dépit de la morosité ambiante, d'apurer tous les arriérés de pécules des contractuels avant la fin du mois de décembre, et d'assurer le payement régulier des salaires et des pécules des enseignants.
Il faut encourager le Gouvernement à poursuivre ce genre de dialogue avec toutes les couches socioprofessionnelles qui ont des revendications réalistes et supportables par le budget national.
La paix, l'entente, l'harmonie et la fraternité au sein d'un peuple n'ont pas de prix.
Bonne fête à tous.

Mahamadou Adamou( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. )
www.lesahel.org

Economie

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des ac…

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des activités du programme

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama a présidé hier après midi la cérémonie de signature de l'accord de financement additionnel au Programme d'Actions Communautaires phase 3 (PAC3) d'une valeur de 20,8 millions de dollars US soit 12,5 milliards de FCFA pour une durée de deux(2) ans. La cérémonie s'est déroulée en présence du représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko et du ministre délégué auprès du ...

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

La 1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité a permis à la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), avec l'appui des partenaires et institutions, de décerner des distinctions aux entreprises primées, à des personnalités et aux institutions ayant contribué à la promotion et au développement de la qualité dans l'espace communautaire.La cérémonie de remise des prix s'est déroulée en présence des mi...

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en fa…

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en faveur du Niger

Conformément aux calendriers prévus, le décaissement de la première tranche fixe 2017 du Programme d'Appui budgétaire "Migrations, sécurité et gestion des frontières" vient d'être finalisé. Un montant total de 10 000 000 EUR a donc été versé au Trésor nigérien au profit du Budget de l'Etat 2017. Ce programme est financé sur le Fonds Fiduciaire d'Urgence pour la Migration, mis en place par l'Union Européenne en 2016.Ce financement soutie...

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du M…

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du Maroc prend les rennes de la BIA-Niger

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et le Président Directeur Général du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc M. Mohamed Benchaaboun ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey, à une signature de convention à travers laquelle l'Etat du Niger cède ses actions au niveau de la Banque Internationale pour l'Afrique (BIA-Niger) au profit du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc. Cette convention va permettr...

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulg…

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulgarisation de la culture boursière au Niger

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Pour la vul…

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

Signature hier de convention tripartite de garantie entre le FSA-FIDELIS Finance- COTRADIS Côte d'Ivoire SA : 1.159 mill…

Signature hier de convention tripartite de garantie entre le FSA-FIDELIS Finance- COTRADIS Côte d'Ivoire SA : 1.159 millions de FCFA de garantie pour renforcer les capacités opérationnelles de COTRADIS Côte d'Ivoire SA

Le directeur général du Fonds de Solidarité Africain (FSA) M Ahmadou Abdoulaye Diallo a présidé hier après midi la cérémonie de signature d'une convention tripartite de garantie entre le FSA, la société Continental de Transport et de distribution (COTRADIS) Côte d'Ivoire et FIDELIS Finance dans le cadre du projet de renforcement des capacités opérationnelles de COTRADIS Côte d'Ivoire SA. La cérémonie s'est déroulée en présence de l'Admi...

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards…

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards de FCFA pour améliorer le taux d'accès à l'électricité au Niger

La ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey à la signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux services Electriques Solaires au Niger (NESAP). Ce projet de grande envergure a pour objectif global d'accroitre le taux d'accès à l'électricité dans toutes les régions de notre pays grâce à l'énergie solaire...

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

L'Union Européenne vient d'effectuer un décaissement 57 millions d'euros, soit plus de 37 milliards de FCFA au profit de notre pays, selon un communiqué de presse daté du 26 juin 2017 et publié par la Délégation de l'Union européenne au Niger. Ces fonds sont destinés à soutenir plusieurs secteurs essentiels pour le développement socio-économique du Niger notamment la sécurité alimentaire, nutritionnelle et de l'agriculture durable ; l'é...

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil …

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil et le sorgho

Le prix du maïs et du riz sont restés stables et les marchés ouest africains sont correctement alimentés au mois de mai ; une situation qui s'explique par les bonnes productions (de riz et de maïs) enregistrées au cours de la présente campagne. Cependant, pour le mil et le sorgho, les stocks baissent de plus en plus et les hausses saisonnières commencent à se faire déjà sentir sur bon nombre de marchés des principaux pays producteurs. C...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

L'impôt sur le loyer. Parlons-en ! Depuis la mise en œuvre de la décision instituant cet i...

vendredi 18 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.