Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Note de conjoncture économique à la fin du mois d'octobre 2016 au Niger : Baisse annuelle de 14,7% des recettes fiscales par rapport à septembre 2015



cfaLa conjoncture économique internationale, à fin octobre 2016, a été peu favorable au Niger. C'est la principale conclusion de la Note de conjoncture économique à fin octobre 2016, un document publié conjointement par le Ministère du Plan et celui des Finances en novembre 2016. Cette étude souligne en effet que la conjoncture économique n'a pas favorisé la bonne évolution des agrégats macroéconomiques. Ainsi, le niveau de recouvrement des recettes fiscales, à fin septembre 2016, s'est établi à un taux de 59,1% par rapport aux prévisions de la Loi des Finances rectificative (LFR) 2016. En outre, pour tenir compte de ces effets conjoncturels, les prévisions de croissance économique du Niger ont été revues à la baisse pour l'année 2016. En effet la croissance économique s'établirait à 4,6% contre 5,2% antérieurement prévue. Elle serait de 5,5% en 2017 selon le même document.
D'après la Note de conjoncture économique, cette situation s'explique par la fluctuation des cours des matières premières au plan mondiale avec un baril de pétrole en dessous de 50 dollars US et le prix de l'Uranium (principal produit d'exportation du Niger) en chute continue. A cela s'ajoute, le ralentissement en 2016 de la croissance des pays tels que les Etats Unis, la zone Euro et la Chine, situation qui les oblige à baisser leurs demandes extérieures et leurs appuis financiers aux pays en développement. Aux Etats Unis, la croissance économique a été revue à la baisse de 0,6 points en 2016 et 0,3 points en 2017. Mais, l'effet qui a, le plus affecté le Niger, c'est la situation au Nigeria, principal partenaire économique de notre pays. En effet, ce pays a, selon le FMI, enregistré un taux de croissance économique négatif (-1,7% en 2016 et 0,6% pour 2017) avec une dépréciation de la Naira (monnaie du Nigeria), une situation qui impacté les échanges commerciaux entre les deux pays.
Pour ce qui est des matières premières, la Note de conjoncture économique note la hausse progressive du prix du pétrole. Le baril qui était à 44,1 dollars US en juillet a atteint 49,3 dollars en octobre de la même année. L'or a quant à lui enregistré une hausse mensuelle de 4,6% en octobre après une chute modérée entre le 2ème et le 3ème trimestre (-0,75%). Malheureusement, le prix international de l'Uranium poursuit sa tendance baissière (-4,9% entre le 2ème et le 3ème trimestre 2016). Ce même prix a chuté de 14% entre septembre et octobre 2016. Heureusement, les prix à la consommation ont enregistré une baisse mensuelle de 0,5% en octobre après une légère augmentation en septembre. Cette baisse s'explique, selon le Document du ministre du Plan, par les « les effets combinés de la bonne tenue de la production agricole pluviale et du démarrage des cultures de contre-saison qui ont induit la chute des prix de céréales et des produits frais (-0,48%). Les prix des matériaux de construction ont aussi enregistré en fin octobre 2016, une baisse de 2,7% et de 7,96% en glissement annuel par rapport à octobre 2015.
Par contre la situation a été moins reluisante sur le plan des finances publiques. En effet, souligne la note de conjoncture économique, les recettes totales cumulées en fin septembre 2016, s'établissent à 467,4milliards de francs CFA, soit un taux d'exécution de 59,1% par rapport aux prévisions de la LFR. En glissement annuel, ces recettes ont connu une baisse de 14,7% par rapport à fin septembre 2015. « Cette situation s'explique par le repli des recettes de la fiscalité intérieure (-10,7%) en lien avec la morosité économique et celle de la fiscalité de porte (-7,8%) en raison des autres effets des mesures de politiques économiques prises par le Nigeria pour relancer son économique » souligne la Note de conjoncture économique.
De manière générale poursuit la même source, toutes les composantes des recettes de la fiscalité intérieure sont en chute. Il s'agit des impôts sur biens et services (-11%) et des impôts sur le taux revenu (-10,2%). « Ainsi pour atteindre les objectifs, les recettes fiscales doivent être mobilisées en moyenne à hauteur de 103,4milliards de FCFA pour tous les mois du 4ème trimestre 2016 contre 42,9milliards par mois effectivement recouvrés au cours des trois trimestres passés de l'année » précise la même source. Quant aux recettes non fiscales, elles se sont établies à 19milliards de FCFA, à fin septembre 2016, soit une baisse de 47,5% comparativement à la même période de l'année précédente.
Quant aux recettes totales mobilisées, au cours du 3ème trimestre 2016, elles s'élèvent à 151,3milliards de FCFA contre 192,5milliards de FCFA un an plus tôt, soit une baisse de 21,4%. Ces mêmes recettes étaient de 168,2milliards de FCFA au 2ème trimestre 2016, soit une baisse trimestrielle de 16,9milliards de FCFA. Par contre, les dépenses totales et les prêts nets, s'établissent en fin septembre 2016, à 871,6milliards de FCFA, soit un taux d'exécution de 65% par rapport aux prévisions de la LFR, soit une baisse de 7% en glissement annuel. Toutefois, les dépenses courantes totales sont en hausse de 0,9%. « La baisse des recettes totales a été compensée par celle des dépenses totales permettant ainsi au solde global de s'améliorer en s'établissant à -352,1milliards de FCFA contre -361,5milliards de FCFA un an plus tôt, soit une progression de 9,4% » explique la Note de conjoncture économique.
Siradji Sanda(onep)
www.lesahel.org

Economie

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des ac…

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des activités du programme

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama a présidé hier après midi la cérémonie de signature de l'accord de financement additionnel au Programme d'Actions Communautaires phase 3 (PAC3) d'une valeur de 20,8 millions de dollars US soit 12,5 milliards de FCFA pour une durée de deux(2) ans. La cérémonie s'est déroulée en présence du représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko et du ministre délégué auprès du ...

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

La 1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité a permis à la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), avec l'appui des partenaires et institutions, de décerner des distinctions aux entreprises primées, à des personnalités et aux institutions ayant contribué à la promotion et au développement de la qualité dans l'espace communautaire.La cérémonie de remise des prix s'est déroulée en présence des mi...

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en fa…

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en faveur du Niger

Conformément aux calendriers prévus, le décaissement de la première tranche fixe 2017 du Programme d'Appui budgétaire "Migrations, sécurité et gestion des frontières" vient d'être finalisé. Un montant total de 10 000 000 EUR a donc été versé au Trésor nigérien au profit du Budget de l'Etat 2017. Ce programme est financé sur le Fonds Fiduciaire d'Urgence pour la Migration, mis en place par l'Union Européenne en 2016.Ce financement soutie...

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du M…

Signature de convention entre l'Etat du Niger et le groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc : Le groupe BCP du Maroc prend les rennes de la BIA-Niger

Le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, et le Président Directeur Général du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc M. Mohamed Benchaaboun ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey, à une signature de convention à travers laquelle l'Etat du Niger cède ses actions au niveau de la Banque Internationale pour l'Afrique (BIA-Niger) au profit du groupe de la Banque Centrale Populaire du Maroc. Cette convention va permettr...

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulg…

Niamey/9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Vulgarisation de la culture boursière au Niger

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) : Pour la vul…

Le directeur de cabinet du ministre des Finances, M. Altiné Amadou, a présidé, hier matin à Niamey, la cérémonie d'ouverture de la 9ème édition de la journée de promotion des activités de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM). Placée cette année sous le thème « L'innovation et le développement des marchés financiers », cette 9ème édition a pour objectif la vulgarisation de la culture boursière au Niger afin de mieux faire co...

Signature hier de convention tripartite de garantie entre le FSA-FIDELIS Finance- COTRADIS Côte d'Ivoire SA : 1.159 mill…

Signature hier de convention tripartite de garantie entre le FSA-FIDELIS Finance- COTRADIS Côte d'Ivoire SA : 1.159 millions de FCFA de garantie pour renforcer les capacités opérationnelles de COTRADIS Côte d'Ivoire SA

Le directeur général du Fonds de Solidarité Africain (FSA) M Ahmadou Abdoulaye Diallo a présidé hier après midi la cérémonie de signature d'une convention tripartite de garantie entre le FSA, la société Continental de Transport et de distribution (COTRADIS) Côte d'Ivoire et FIDELIS Finance dans le cadre du projet de renforcement des capacités opérationnelles de COTRADIS Côte d'Ivoire SA. La cérémonie s'est déroulée en présence de l'Admi...

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards…

Signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux Services Electriques Solaires au Niger (NESAP) : 30 milliards de FCFA pour améliorer le taux d'accès à l'électricité au Niger

La ministre du Plan Mme Kané Aichatou Boulama et le Représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko ont procédé hier dans l'après-midi, à Niamey à la signature de l'accord de financement du Projet d'Accès aux services Electriques Solaires au Niger (NESAP). Ce projet de grande envergure a pour objectif global d'accroitre le taux d'accès à l'électricité dans toutes les régions de notre pays grâce à l'énergie solaire...

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

Coopération Niger-Union européenne : Un décaissement de plus de 37 milliards de FCFA effectué au profit du Niger

L'Union Européenne vient d'effectuer un décaissement 57 millions d'euros, soit plus de 37 milliards de FCFA au profit de notre pays, selon un communiqué de presse daté du 26 juin 2017 et publié par la Délégation de l'Union européenne au Niger. Ces fonds sont destinés à soutenir plusieurs secteurs essentiels pour le développement socio-économique du Niger notamment la sécurité alimentaire, nutritionnelle et de l'agriculture durable ; l'é...

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil …

Situation des marchés céréaliers en Afrique de l'Ouest : Stabilité des prix pour le riz et le maïs ; hausse pour le mil et le sorgho

Le prix du maïs et du riz sont restés stables et les marchés ouest africains sont correctement alimentés au mois de mai ; une situation qui s'explique par les bonnes productions (de riz et de maïs) enregistrées au cours de la présente campagne. Cependant, pour le mil et le sorgho, les stocks baissent de plus en plus et les hausses saisonnières commencent à se faire déjà sentir sur bon nombre de marchés des principaux pays producteurs. C...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

A la découverte du village de Tapoa : Un village t…

A la découverte du village de Tapoa : Un village touristique riche de sa biodiversité

Jadis un petit village habité par les gourmantchés, Tapoa est aujourd'hui un camp forestie...

vendredi 11 août 2017

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune…

Le marché hebdomadaire de Alambaré dans la Commune Rurale de Tamou : Un carrefour de brassage entre plusieurs ethnies et peuples de différents pays

Situé à environ 15 km du chef-lieu de la Commune rurale de Tamou, département de Say, le v...

vendredi 11 août 2017

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les f…

Transformation de l'arachide à Dosso : Quand les femmes développent l'industrie du ''tigadigué''

Pâte d'arachide, le tigadégué est beaucoup utilisé dans la cuisine au Niger, particulièrem...

vendredi 28 juillet 2017

L'air du temps

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

Les propriétaires véreux face à l'impôt sur le loyer

L'impôt sur le loyer. Parlons-en ! Depuis la mise en œuvre de la décision instituant cet i...

vendredi 18 août 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.