Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Note de conjoncture économique à la fin du mois d'octobre 2016 au Niger : Baisse annuelle de 14,7% des recettes fiscales par rapport à septembre 2015



cfaLa conjoncture économique internationale, à fin octobre 2016, a été peu favorable au Niger. C'est la principale conclusion de la Note de conjoncture économique à fin octobre 2016, un document publié conjointement par le Ministère du Plan et celui des Finances en novembre 2016. Cette étude souligne en effet que la conjoncture économique n'a pas favorisé la bonne évolution des agrégats macroéconomiques. Ainsi, le niveau de recouvrement des recettes fiscales, à fin septembre 2016, s'est établi à un taux de 59,1% par rapport aux prévisions de la Loi des Finances rectificative (LFR) 2016. En outre, pour tenir compte de ces effets conjoncturels, les prévisions de croissance économique du Niger ont été revues à la baisse pour l'année 2016. En effet la croissance économique s'établirait à 4,6% contre 5,2% antérieurement prévue. Elle serait de 5,5% en 2017 selon le même document.
D'après la Note de conjoncture économique, cette situation s'explique par la fluctuation des cours des matières premières au plan mondiale avec un baril de pétrole en dessous de 50 dollars US et le prix de l'Uranium (principal produit d'exportation du Niger) en chute continue. A cela s'ajoute, le ralentissement en 2016 de la croissance des pays tels que les Etats Unis, la zone Euro et la Chine, situation qui les oblige à baisser leurs demandes extérieures et leurs appuis financiers aux pays en développement. Aux Etats Unis, la croissance économique a été revue à la baisse de 0,6 points en 2016 et 0,3 points en 2017. Mais, l'effet qui a, le plus affecté le Niger, c'est la situation au Nigeria, principal partenaire économique de notre pays. En effet, ce pays a, selon le FMI, enregistré un taux de croissance économique négatif (-1,7% en 2016 et 0,6% pour 2017) avec une dépréciation de la Naira (monnaie du Nigeria), une situation qui impacté les échanges commerciaux entre les deux pays.
Pour ce qui est des matières premières, la Note de conjoncture économique note la hausse progressive du prix du pétrole. Le baril qui était à 44,1 dollars US en juillet a atteint 49,3 dollars en octobre de la même année. L'or a quant à lui enregistré une hausse mensuelle de 4,6% en octobre après une chute modérée entre le 2ème et le 3ème trimestre (-0,75%). Malheureusement, le prix international de l'Uranium poursuit sa tendance baissière (-4,9% entre le 2ème et le 3ème trimestre 2016). Ce même prix a chuté de 14% entre septembre et octobre 2016. Heureusement, les prix à la consommation ont enregistré une baisse mensuelle de 0,5% en octobre après une légère augmentation en septembre. Cette baisse s'explique, selon le Document du ministre du Plan, par les « les effets combinés de la bonne tenue de la production agricole pluviale et du démarrage des cultures de contre-saison qui ont induit la chute des prix de céréales et des produits frais (-0,48%). Les prix des matériaux de construction ont aussi enregistré en fin octobre 2016, une baisse de 2,7% et de 7,96% en glissement annuel par rapport à octobre 2015.
Par contre la situation a été moins reluisante sur le plan des finances publiques. En effet, souligne la note de conjoncture économique, les recettes totales cumulées en fin septembre 2016, s'établissent à 467,4milliards de francs CFA, soit un taux d'exécution de 59,1% par rapport aux prévisions de la LFR. En glissement annuel, ces recettes ont connu une baisse de 14,7% par rapport à fin septembre 2015. « Cette situation s'explique par le repli des recettes de la fiscalité intérieure (-10,7%) en lien avec la morosité économique et celle de la fiscalité de porte (-7,8%) en raison des autres effets des mesures de politiques économiques prises par le Nigeria pour relancer son économique » souligne la Note de conjoncture économique.
De manière générale poursuit la même source, toutes les composantes des recettes de la fiscalité intérieure sont en chute. Il s'agit des impôts sur biens et services (-11%) et des impôts sur le taux revenu (-10,2%). « Ainsi pour atteindre les objectifs, les recettes fiscales doivent être mobilisées en moyenne à hauteur de 103,4milliards de FCFA pour tous les mois du 4ème trimestre 2016 contre 42,9milliards par mois effectivement recouvrés au cours des trois trimestres passés de l'année » précise la même source. Quant aux recettes non fiscales, elles se sont établies à 19milliards de FCFA, à fin septembre 2016, soit une baisse de 47,5% comparativement à la même période de l'année précédente.
Quant aux recettes totales mobilisées, au cours du 3ème trimestre 2016, elles s'élèvent à 151,3milliards de FCFA contre 192,5milliards de FCFA un an plus tôt, soit une baisse de 21,4%. Ces mêmes recettes étaient de 168,2milliards de FCFA au 2ème trimestre 2016, soit une baisse trimestrielle de 16,9milliards de FCFA. Par contre, les dépenses totales et les prêts nets, s'établissent en fin septembre 2016, à 871,6milliards de FCFA, soit un taux d'exécution de 65% par rapport aux prévisions de la LFR, soit une baisse de 7% en glissement annuel. Toutefois, les dépenses courantes totales sont en hausse de 0,9%. « La baisse des recettes totales a été compensée par celle des dépenses totales permettant ainsi au solde global de s'améliorer en s'établissant à -352,1milliards de FCFA contre -361,5milliards de FCFA un an plus tôt, soit une progression de 9,4% » explique la Note de conjoncture économique.
Siradji Sanda(onep)
www.lesahel.org

Economie

Réunion sur le Doing Business à la Primature : Des reformes attractives pour les investisseurs

Réunion sur le Doing Business à la Primature : Des reformes attractives pour les investisseurs

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini a rencontré, hier dans l'après-midi, les membres du comité chargé de réfléchir sur les reformes relatives au climat des affaires. Il s'est agi pour ce comité de faire le point des activités menées au cours de l'année 2017 afin de pouvoir engager des reformes visant à permettre au Niger de gagner plus de points que l'année 2017 dans le prochain classement Doing Business. En effe...

Conférence de presse de la Commission de l'UEMOA : Le Niger réalise un taux moyen de 57,9% en termes de transposition et…

Conférence de presse de la Commission de l'UEMOA : Le Niger réalise un taux moyen de 57,9% en termes de transposition et de mise en œuvre des reformes de l'UEMOA

À l'issue de la revue annuelle des reformes politiques, programmes et projets communautaires réalisés au Niger au titre de l'année 2017, le président de la Commission de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), M. Abdallah Boureima, et le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, ont co-animé, lundi dernier dans la salle de banquet de la Primature, une conférence de presse relative aux conclusions de cette rencontre....

Revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l'UEMOA : Un coup d'accélérateur au proc…

Revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l'UEMOA : Un coup d'accélérateur au processus d'intégration économique

Instituée par l'acte additionnel de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement le 24octobre 2013, la revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l' l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) se déroule dans tous les Etats membres. Cette rencontre constitue un exercice essentiel pour l'approfondissement de l'intégration économique dans l'espace communautaire. À Niamey, c'est le Mini...

Niger-FMI : Le Conseil d'administration du FMI achève la première revue de l'accord FEC avec le Niger et approuve un déc…

Niger-FMI : Le Conseil d'administration du FMI achève la première revue de l'accord FEC avec le Niger et approuve un décaissement de 19,9 millions de dollars US

Le 15 décembre 2017, le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la première revue des résultats économiques obtenus par le Niger dans le cadre du programme appuyé par un accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC), puis examiné et approuvé l'évaluation des services du FMI sans réunion. ......Pour lire la suite abonnez- vous

Tribune : La zone de libre-échange continentale de l'Afrique : une impulsion pour la croissance et le développement

Tribune : La zone de libre-échange continentale de l'Afrique : une impulsion pour la croissance et le développement

Le commerce international est dans une mauvaise passe. Les récentes discussions biennales sur le commerce de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) se sont terminées sans signature d'accord, avec l'OMC appelant ses membres à «l'introspection ». Mais malgré la morosité et le découragement ambiants, l'Afrique se révèle comme l'un des terrains propices pour mener à bien des négociations régionales sur le commerce. Durant de récentes dis...

Fin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Pari gagné pour le Niger : 23 milliards de dollars annoncés …

Fin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Pari gagné pour le Niger : 23 milliards de dollars annoncés pour 17 milliards de dollars escomptés

Finalement, la Conférence de la Renaissance du Niger, tenue du 13 au 14 décembre 2017 à Paris, s'est conclue sous le sceau indélébile d'un succès éclatant. C'est l'histoire d'une belle moisson qui s'affiche comme un joli cadeau de fin d'année pour notre pays tout entier. En se rendant dans la capitale française pour y recueillir le soutien des partenaires techniques et financiers, ainsi que l'apport des investisseurs privés en vue de la...

Ouverture, hier à Paris, de la Conférence pour la renaissance du Niger : La pertinence du dossier du Niger et la nécessi…

Ouverture, hier à Paris, de la Conférence pour la renaissance du Niger : La pertinence du dossier du Niger et la nécessité de soutenir sa mise en œuvre, unanimement approuvées

Hier, mercredi 13 décembre 2017, notre pays, le Niger, était superbement présent à son rendez-vous historique avec les partenaires financiers et les investisseurs privés, eux-mêmes mobilisés au grand complet pour prendre part à la Conférence de la Renaissance, incluant la Table Ronde sur le financement du PDES 2017-2021 et le Forum des Investisseurs privés. C'est le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, qui a présidé la c...

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des…

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des investisseurs pour le financement du PDES 2017-2021

C'est aujourd'hui, mercredi 13 décembre 2017, que s'ouvre la Conférence de la Renaissance, à l'hôtel Méridien Etoile de Paris, en France. Hier, l'ambiance était dominée par le branle-bas des derniers réglages des préparatifs de cet événement capital pour notre pays. Le jeu (pour ne pas, l'enjeu), en vaut la chandelle. Aussi, aucun détail n'est négligé pour réunir les conditions nécessaires pour imprimer le label du succès à cette Table ...

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq milli…

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq millions d'euros de la France pour le Niger

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi et l'Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure, ont signé vendredi dernier à Niamey, une convention de financement de cinq (5) millions d'Euros. Il s'agit d'une deuxième signature de convention au titre de l'année 2017, en complément d'appui à de nombreux projets de développement financés par l'Agence Française de Développement (AFD) et à l'appui qui passe par l'Union Européenne et d...

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissa…

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissant pour un peuple prospère»

Les 13 et14 décembre 2017, à Paris. Une date, un lieu, pour un grand rendez-vous pour le Niger ! ... C'est en effet, les 13 et14 décembre 2017 que se tiendra, à l'Hôtel Méridien Etoile de Paris, la Conférence de la Renaissance, au cours de laquelle le Niger se donnera l'opportunité de présenter son Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021) aux partenaires techniques et financiers, aux investisseurs privés et autres pot...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Ces cortèges de tous les dangers

Ces cortèges de tous les dangers

On l'avait déclaré carrément interdit à un certain moment, mais il est toujours là, visibl...

vendredi 12 janvier 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.