Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

12ème conclave CII-Exim Bank de l'Inde sur le projet de partenariat Inde-Afrique : Le ministre du Commerce expose sur l'Accord relatif à la zone de libre-échange continentale (ZLEC)


Du 9 au 10 mars dernier, la capitale indienne New Delhi a abrité le 12ème conclave de la confédération indienne d'industrie (CII) et EXIM Bank d'Inde sur le projet de partenariat Afrique-Inde. Le Niger a été représenté à ce rendez-vous par le ministre du Commerce et le ministre délégué au Budget. A l'occasion de cette importante rencontre d'échanges d'expériences à laquelle prenaient part des délégations de 37 pays africains, l'honneur a été fait au Niger de présenter une communication. C'est ainsi que le ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, M. Sadou Seydou, a fait une communication sur la vision du Niger sur les relations commerciales entre la République de l'Inde et l'Afrique en général et entre l'Inde et les pays individuellement pris ou à travers les regroupements régionaux.
M. Sadou Seydou qui a eu cet honneur de s'adresser aux délégations officielles et aux industriels indiens était dans un panel de sept (7) éminents communicateurs ayant traité du thème «L'accord sur la zone de libre-échange continentale ». Le choix du ministre nigérien comme panéliste lors de ce conclave n'est pas fortuit. Il se justifie amplement par le fait que le Président Issoufou Mahamadou a été mandaté par ses pairs africains, lors du dernier sommet de l'Union Africaine, pour piloter le processus de la concrétisation de la zone de libre-échange continentale (ZLEC). Une confiance placée au Niger dont il s'est fait le devoir de mériter. Le conclave CII-EXIM Bank de l'Inde est donc une tribune pour informer les partenaires sur le processus de la mise en place de la ZLEC. Dans sa communication, le ministre Sadou Seydou s'est d'abord appesanti sur le processus de formulation de l'accord sur la zone de libre-échange continentale avec l'objectif à elle assigné.
C'est, en effet, en avril 1980 que les chefs d'Etat africains réunis à Lagos ont fait un choix d'une stratégie volontariste se basant sur le renforcement des économies africaines, la souveraineté sur les ressources naturelles, l'autosuffisance alimentaire, l'essor de l'industrie et la mobilisation des populations. Ce choix, a expliqué le ministre du Commerce, visait la mise en œuvre d'une stratégie continentale concernant les transports et la communication ainsi que l'intensification des échanges commerciaux et financiers entre les pays africains. Il visait aussi à encourager le développement des nouvelles technologies et la formation pour des ressources humaines de qualité. Onze (11) ans après, les chefs d'Etat ont adopté le traité sur la communauté économique africaine pour promouvoir le développement et l'intégration des économies africaines en vue d'accroitre l'autosuffisance économique et favoriser un développement endogène auto-entretenu. En Janvier 2012, l'Union Africaine lors de son assemblée générale a ouvert la voie aux négociations sur la zone de libre-échange en 2015 avec l'année 2017 comme date indicative pour la conclusion d'un accord sur la ZLEC.
Parlant des objectifs de la zone de libre-échange, le ministre a rappelé à l'audience que la ZLEC vise à créer un marché continental pour les biens et services, la libre circulation des personnes et des investissements. Plus spécifiquement, les objectifs sont le renforcement de la compétitivité, l'indépendance vis-à-vis des exportations, la promotion de la transformation sociale et économique et l'accroissement de 50% des échanges commerciaux au sein des pays africains. Pour le ministre Sadou Seydou, l'accord sur la ZLEC est important pour l'Afrique à un moment où le commerce intra-africain ne dépasse guère les 10%, où les économies africaines, basées sur les matières premières, sont très vulnérables face aux fluctuations des prix et l'ordre économique mondial. Pour le ministre du Commerce, les déséquilibres des accords bi et multilatéraux sur le commerce ne facilitent pas non plus l'émergence des pays africains. Il s'agit là des défis à relever.
Avec la ZLEC, il est espéré un doublement de la part du commerce intra-africain qui passerait à 22% à l'horizon 2022 mais aussi la réduction des importations africaines. Pour le ministre Seydou Sadou, la mise en œuvre de la ZLEC « favorisera la compétitivité des produits industriels grâce à l'exportation du potentiel des économies dans un marché continental plus vaste». Elle rendra l'Afrique et son économie moins vulnérables aux chocs commerciaux externes. Evoquant les étapes du processus et des modalités des négociations, le ministre du Commerce a indiqué qu'il comporte trois étapes essentielles à savoir : le lancement des négociations de la ZLEC, l'adoption des documents sur la définition des principes directeurs et le projet des modalités de négociations tarifaires ZLEC. Il s'ajoute un traitement spécial et différencié (TSD) pour les PAM, les petits Etats insulaires, les petites économies vulnérables et les pays enclavés.
Le conclave CII-Exim Bank d'Inde a été l'occasion pour le ministre du Commerce de faire part à l'Inde, des attentes de l'Afrique. Ainsi le ministre Seydou Sadou d'indiquer que l'Afrique espère de l'Inde l'appui à l'actualisation des études d'impacts du processus d'intégration, le renforcement des capacités des pays dans la formulation et la mise en œuvre des politiques commerciales, la mise à niveau des entreprises, le renforcement des capacités de production et d'exportation. L'Afrique attend également voir l'Inde accroitre les investissements dans les filières porteuses, promouvoir les joint-ventures entre les entreprises indiennes et africaines et renforcer les infrastructures de base à travers la réalisation des projets intégrateurs comme les routes, les chemins de fer et les télécommunications.
Zabeirou Moussa, Envoyé spécial(onep)
www.lesahel.org

Economie

3ème Forum de l'entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu à Lagos : Les jeunes entrepreneurs, fer de lance de l'afroc…

3ème Forum de l'entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu à Lagos : Les jeunes entrepreneurs, fer de lance de l'afrocapitalisme

Pari réussi pour la troisième fois, pour la Fondation Tony Elumelu, la plus grande initiative philanthropique africaine dédiée à l'entrepreneuria. La rencontre a mobilisé à Lagos au Nigéria, du 13 au 14 octobre environ 1300 personnes, des jeunes entrepreneurs surtout et des décideurs politiques venus de 54 pays africains pour deux jours d'intenses activités en faveur de l'entrepreneuriat sur le Continent.Pendant deux jours, Lagos, la pl...

Alhousseini Tambo Djibo, promoteur de ranch du Sahel, lauréat du TEF entrepreneurship 2017

Alhousseini Tambo Djibo, promoteur de ranch du Sahel, lauréat du TEF entrepreneurship 2017

Alhousseini Tambo Djibo fait partie des 1000 jeunes entrepreneurs selectionnés dans le cadre du programme « TEF entrepreneurship 2017». Au total il y a dix nigériens bénéficiaires de ce programme qui vise à identifier, former, encadrer et financer les 1000 meilleurs entrepreneurs sélectionnés suite à une compétition.Alhousseini Tambo Djibo travaille dans l'agro business. Il a une entreprise dénommée "Ranch du Sahel", qui fait de la prod...

Signature d'accord : Niger-Suisse : La confédération helvétique finance un projet en faveur des organisations paysannes

Signature d'accord : Niger-Suisse : La confédération helvétique finance un projet en faveur des organisations paysannes

En mission de travail au Niger, la conseillère fédérale de la confédération helvétique(Suisse) et cheffe du département fédéral de la Justice et de la police de Berne Mme Simoneta Sommagura et le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration africaine et des Nigériens à l'extérieur, M. Ibrahim Yacoubou, ont signé, le jeudi 5 octobre dernier, à Niamey un accord d'un montant de 7,5 millions de francs suisses, soit ...

Signature hier du Document Cadre de Programmation Pays FAO-Niger : 50 millions de dollars US à mobiliser pour la période…

Signature hier du Document Cadre de Programmation Pays FAO-Niger : 50 millions de dollars US à mobiliser pour la période 2017-2020

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le Représentant Résident de la FAO au Niger M. Lassaad Lachal ont signé hier après midi le Document Cadre de Programmation Pays FAO-Niger déterminant les principaux axes d'intervention de la FAO dans notre pays pour la période 2017-2020. Au cours de cette période, la FAO va mobiliser 50 millions de dollars US en faveur du Niger en vue d'accompagner ses actions du développement. La cérémon...

Point de presse conjoint animé par la ministre du Plan et le président de la BAD : Hausse de 47% des allocations budgéta…

Point de presse conjoint animé par la ministre du Plan et le président de la BAD : Hausse de 47% des allocations budgétaires en faveur du Niger dans le cadre du 14ème FAD selon M. Akinwumi Adesina

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama et le président de la Banque Africaine de Développement (BAD) M. Akinwumi Adesina ont co-animé hier en début d'après au Palais de la Présidence de la République un point de presse relatif à l'entretien qu'il a eu avec le chef de l'Etat dans le cadre de coopération entre le Niger et la BAD.A l'entame de ses propos, M. Akinwumi Adesina a d'abord rappelé avoir réalisé son mémoire de maîtrise et...

3ème édition de l'atelier de validation de la revue des Perspectives Fiscales Africaines (PFA) : Aider les pays africain…

3ème édition de l'atelier de validation de la revue des Perspectives Fiscales Africaines (PFA) : Aider les pays africains à développer des régimes fiscaux domestiques efficaces et efficients

Le ministre des Finances, M. Hassoumi Massoudou, a présidé, hier à Niamey, l'ouverture de la troisième édition de l'atelier de validation de la revue des Perspectives Fiscales Africaines (PFA) relatif au Forum sur l'Administration Fiscale Africaine (ATAF). Ledit forum s'est fixé pour objectif principal, d'aider les pays africains à développer des régimes fiscaux domestiques efficaces et efficients. Ces assises sont organisées en collabo...

Cérémonie de signature de deux Conventions spécifiques entre le Royaume de Belgique et la République du Niger : 31.812.0…

Cérémonie de signature de deux Conventions spécifiques entre le Royaume de Belgique et la République du Niger : 31.812.000 Euros pour soutenir les secteurs de l'élevage et de la santé

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, M. Ibrahim Yacoubou et l'ambassadeur du Royaume de Belgique au Niger SE. M. Lieven De la Marche, ont procédé hier matin à Niamey, à la signature de deux (2) Conventions spécifiques entre le Royaume de Belgique et notre pays. Ces Conventions sont relatives au financement du Programme d'appui au développement de l'élevage et ...

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des ac…

Signature, hier, d'un accord de financement additionnel au PAC3 : 12,5 milliards de francs CFA pour une extension des activités du programme

La ministre du Plan Mme Kané Aïchatou Boulama a présidé hier après midi la cérémonie de signature de l'accord de financement additionnel au Programme d'Actions Communautaires phase 3 (PAC3) d'une valeur de 20,8 millions de dollars US soit 12,5 milliards de FCFA pour une durée de deux(2) ans. La cérémonie s'est déroulée en présence du représentant résident de la Banque Mondiale au Niger M. Siaka Bakayoko et du ministre délégué auprès du ...

1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité : Les meilleures entreprises ouest-africaines primées

La 1ère édition du Prix Cedeao de la Qualité a permis à la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao), avec l'appui des partenaires et institutions, de décerner des distinctions aux entreprises primées, à des personnalités et aux institutions ayant contribué à la promotion et au développement de la qualité dans l'espace communautaire.La cérémonie de remise des prix s'est déroulée en présence des mi...

Communiqué de presse de l'Union Européenne : L'UE décaisse 10 millions d'euro, soit 6.597 milliards de Francs CFA, en fa…

Conformément aux calendriers prévus, le décaissement de la première tranche fixe 2017 du Programme d'Appui budgétaire "Migrations, sécurité et gestion des frontières" vient d'être finalisé. Un montant total de 10 000 000 EUR a donc été versé au Trésor nigérien au profit du Budget de l'Etat 2017. Ce programme est financé sur le Fonds Fiduciaire d'Urgence pour la Migration, mis en place par l'Union Européenne en 2016.Ce financement soutie...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Carnet d'un voyage en Australie et en Indonésie : …

Carnet d'un voyage en Australie et en Indonésie : Voyage au milieu de nulle part, sur l'Océan indien

Pour aller en Australie, au pays de nulle part perdu en plein milieu des océans, vous avez...

vendredi 20 octobre 2017

Australie, d'une ville à une autre

Australie, d'une ville à une autre

Pour le visiteur qui va en Australie en venant de vers l'Afrique la ville de Perth, capita...

vendredi 20 octobre 2017

Formation en Activités Génératrices des Revenus au…

Formation en Activités Génératrices des Revenus au centre Dimol : Donner espoir et soutenir l'autonomisation des femmes victimes de la fistule

La fistule est une maladie grave qui affecte les femmes suite aux mariages précoces, à l'e...

jeudi 5 octobre 2017

L'air du temps

Les mille et une ruses des brouteurs

Les mille et une ruses des brouteurs

Décidément, les escrocs qui écument le web n'en démordent guère. Chaque jour qui passe, il...

vendredi 20 octobre 2017

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.