Le Sahel

pub_bann
A+ A A-

Editorial : Former les filles pour booster le développement

DG onepAujourd'hui, 13 mai, la femme nigérienne célèbre sa journée nationale. Une journée spécialement dédiée à elle pour son émancipation et sa responsabilisation. Elle la célèbrera, comme à l'accoutumée, avec joie, faste et détermination. Joie et faste, parce qu'elle l'a vraiment méritée, et détermination car malgré plus d'un quart de siècle de combat acharné, sa situation demeure encore précaire. Sur l'indice de la pauvreté qui touche 45,1% de la population nigérienne, les 2/3 sont des femmes, comme l'a déploré la ministre en charge de la Promotion de la Femme, dans son message commémoratif de cette édition de la JNF.
Comme on le voit, le combat est loin d'être gagné. Des défis et des obstacles énormes se dressent encore devant elle, il faut redoubler d'efforts, changer de stratégie et s'affirmer dans ses droits légitimes.
La situation de la Nigérienne, quoi qu'on dise n'est pas reluisante. Ne parlons même pas de sa difficulté quotidienne à faire face aux besoins primaires de la famille, entre autres manger, boire, se soigner, s'habiller, s'éduquer, car dans beaucoup de foyers, c'est de nom seulement que l'homme est chef de famille. Côté entretien du foyer, c'est la femme qui ''porte le pantalon'' pour trimer jour et nuit sur tous les fronts. Ce qui ne la soustrait pas aux harassantes corvées d'eau, de bois, de pilage des céréales ainsi que d'autres tâches ménagères. A cela s'ajoutent les nombreuses maternités et parfois des brimades de toutes sortes.
Longtemps confinée dans un rôle secondaire, la femme nigérienne a donc décidé, depuis la marche historique du 13 mai 1991, de prendre elle-même son destin en mains. Convaincue que seule la lutte paie, elle n'entend plus s'en faire compter ou se faire gruger par des hommes politiques qui ne s'intéressent à son sort qu'au moment des joutes électorales.
A travers déjà le choix du thème de cette journée, à savoir ''L'éducation et la formation de la jeune-fille garantissent l'autonomisation économique de la femme pour un développement durable'', et des actions multiformes prévues pour rehausser l'éclat de cette journée, le ton est donné : la Nigérienne veut rattraper son retard et s'affirmer. Elle aspire à prendre entièrement sa véritable place dans le développement socio-économique de son pays. L'éducation des filles et la formation des femmes, de même que leur autonomisation économique, constituent des facteurs essentiels de développement d'un pays.
La femme nigérienne est déterminée à prendre en charge elle-même son destin. Ainsi, à l'image des pionnières qui, un 13 Mai 1991, ont organisé une marche historique pour revendiquer une meilleure représentation de la composante femme au sein de la Commission Préparatoire de la Conférence Nationale Souveraine, la Nigérienne d'aujourd'hui entend participer pleinement à la vie politique, économique, socio-culturelle et sportive de son pays.
Cette revendication légitime de la Nigérienne a été bien comprise par les autorités qui s'efforcent de traduire en actes concrets les préoccupations des femmes, en dépit de certaines pesanteurs socio culturelles.
Aussi, la loi sur le quota, malgré certaines insuffisances et imperfections, permet à la femme d'être présente dans toutes les instances de décision. Mieux, le Président de la République, Chef de l'Etat, SEM. Issoufou Mahamadou, a réaffirmé toute sa détermination à accompagner les femmes dans leur lutte quotidienne et à leur garantir un devenir meilleur.
C'est dans cette optique que, dans son Programme de Renaissance 2, le Chef de l'Etat s'est engagé à mener une politique visant l'investissement dans l'éducation des jeunes-filles, dans l'alphabétisation des femmes, l'élimination de toute discrimination à l'égard des femmes et des filles, et la garantie de leur participation entière et effective, ainsi que leur accès en toute égalité aux fonctions de direction, à tous les niveaux décisionnels de la vie politique, économique et publique (ODD 5).
Cet engagement fort du Président Issoufou rappelle son discours d'investiture de 2011, lorsqu'il déclarait : ''En ce jour solennel, je pense aussi à ces femmes qui meurent en donnant la vie, à celles qui sont usées par les corvées d'eau, de bois et autres travaux ménagers; (...). Je connais leurs attentes et je m'efforcerai d'y répondre avec l'aide de Dieu. Pour lutter contre la pauvreté féminine, il sera créé un fonds pour les activités génératrices de revenus pour les femmes''.
Et d'ailleurs, à l'occasion d'une célébration de la Journée nationale de la femme, le Chef de l'Etat invitait les femmes à poursuivre la lutte, avec encore plus de détermination, afin de réduire les contraintes qui s'opposent à leur pleine et entière participation à la vie politique de la Nation.
Dans ce noble combat, avait-il affirmé, ''nous serons fermement à leurs côtés, parce que nous sommes convaincus que c'est tous ensemble que nous gagnerons la bataille du bien-être, de la justice sociale et du développement national''. Voilà des mots rassurants qui doivent pousser nos mères, nos sœurs, et nos femmes à aller de l'avant dans le combat pour l'affirmation de leurs droits, sans oublier leurs devoirs.
Bonne fête à toutes les femmes du Niger.
Mahamadou Adamou
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (ONEP)
12/05/17

Economie

Réunion sur le Doing Business à la Primature : Des reformes attractives pour les investisseurs

Réunion sur le Doing Business à la Primature : Des reformes attractives pour les investisseurs

Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini a rencontré, hier dans l'après-midi, les membres du comité chargé de réfléchir sur les reformes relatives au climat des affaires. Il s'est agi pour ce comité de faire le point des activités menées au cours de l'année 2017 afin de pouvoir engager des reformes visant à permettre au Niger de gagner plus de points que l'année 2017 dans le prochain classement Doing Business. En effe...

Conférence de presse de la Commission de l'UEMOA : Le Niger réalise un taux moyen de 57,9% en termes de transposition et…

Conférence de presse de la Commission de l'UEMOA : Le Niger réalise un taux moyen de 57,9% en termes de transposition et de mise en œuvre des reformes de l'UEMOA

À l'issue de la revue annuelle des reformes politiques, programmes et projets communautaires réalisés au Niger au titre de l'année 2017, le président de la Commission de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), M. Abdallah Boureima, et le ministre des Finances, M. Massoudou Hassoumi, ont co-animé, lundi dernier dans la salle de banquet de la Primature, une conférence de presse relative aux conclusions de cette rencontre....

Revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l'UEMOA : Un coup d'accélérateur au proc…

Revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l'UEMOA : Un coup d'accélérateur au processus d'intégration économique

Instituée par l'acte additionnel de la Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement le 24octobre 2013, la revue annuelle des reformes, politiques projets et programmes communautaires de l' l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) se déroule dans tous les Etats membres. Cette rencontre constitue un exercice essentiel pour l'approfondissement de l'intégration économique dans l'espace communautaire. À Niamey, c'est le Mini...

Niger-FMI : Le Conseil d'administration du FMI achève la première revue de l'accord FEC avec le Niger et approuve un déc…

Niger-FMI : Le Conseil d'administration du FMI achève la première revue de l'accord FEC avec le Niger et approuve un décaissement de 19,9 millions de dollars US

Le 15 décembre 2017, le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la première revue des résultats économiques obtenus par le Niger dans le cadre du programme appuyé par un accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC), puis examiné et approuvé l'évaluation des services du FMI sans réunion. ......Pour lire la suite abonnez- vous

Tribune : La zone de libre-échange continentale de l'Afrique : une impulsion pour la croissance et le développement

Tribune : La zone de libre-échange continentale de l'Afrique : une impulsion pour la croissance et le développement

Le commerce international est dans une mauvaise passe. Les récentes discussions biennales sur le commerce de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) se sont terminées sans signature d'accord, avec l'OMC appelant ses membres à «l'introspection ». Mais malgré la morosité et le découragement ambiants, l'Afrique se révèle comme l'un des terrains propices pour mener à bien des négociations régionales sur le commerce. Durant de récentes dis...

Fin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Pari gagné pour le Niger : 23 milliards de dollars annoncés …

Fin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Pari gagné pour le Niger : 23 milliards de dollars annoncés pour 17 milliards de dollars escomptés

Finalement, la Conférence de la Renaissance du Niger, tenue du 13 au 14 décembre 2017 à Paris, s'est conclue sous le sceau indélébile d'un succès éclatant. C'est l'histoire d'une belle moisson qui s'affiche comme un joli cadeau de fin d'année pour notre pays tout entier. En se rendant dans la capitale française pour y recueillir le soutien des partenaires techniques et financiers, ainsi que l'apport des investisseurs privés en vue de la...

Ouverture, hier à Paris, de la Conférence pour la renaissance du Niger : La pertinence du dossier du Niger et la nécessi…

Ouverture, hier à Paris, de la Conférence pour la renaissance du Niger : La pertinence du dossier du Niger et la nécessité de soutenir sa mise en œuvre, unanimement approuvées

Hier, mercredi 13 décembre 2017, notre pays, le Niger, était superbement présent à son rendez-vous historique avec les partenaires financiers et les investisseurs privés, eux-mêmes mobilisés au grand complet pour prendre part à la Conférence de la Renaissance, incluant la Table Ronde sur le financement du PDES 2017-2021 et le Forum des Investisseurs privés. C'est le Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, qui a présidé la c...

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des…

Ouverture, ce matin de la Conférence de la Renaissance à Paris, en France : Susciter une adhésion massive des PTF et des investisseurs pour le financement du PDES 2017-2021

C'est aujourd'hui, mercredi 13 décembre 2017, que s'ouvre la Conférence de la Renaissance, à l'hôtel Méridien Etoile de Paris, en France. Hier, l'ambiance était dominée par le branle-bas des derniers réglages des préparatifs de cet événement capital pour notre pays. Le jeu (pour ne pas, l'enjeu), en vaut la chandelle. Aussi, aucun détail n'est négligé pour réunir les conditions nécessaires pour imprimer le label du succès à cette Table ...

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq milli…

Cérémonie de signature de convention d'appui budgétaire au titre de l'année 2017 : Un appui supplémentaire de Cinq millions d'euros de la France pour le Niger

Le ministre des Finances M. Massoudou Hassoumi et l'Ambassadeur de France au Niger SE. Marcel Escure, ont signé vendredi dernier à Niamey, une convention de financement de cinq (5) millions d'Euros. Il s'agit d'une deuxième signature de convention au titre de l'année 2017, en complément d'appui à de nombreux projets de développement financés par l'Agence Française de Développement (AFD) et à l'appui qui passe par l'Union Européenne et d...

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissa…

Présentation du PDES 2017-2021 à la Conférence de la Renaissance, à Paris (France) : Sous le thème : « Un Niger renaissant pour un peuple prospère»

Les 13 et14 décembre 2017, à Paris. Une date, un lieu, pour un grand rendez-vous pour le Niger ! ... C'est en effet, les 13 et14 décembre 2017 que se tiendra, à l'Hôtel Méridien Etoile de Paris, la Conférence de la Renaissance, au cours de laquelle le Niger se donnera l'opportunité de présenter son Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021) aux partenaires techniques et financiers, aux investisseurs privés et autres pot...

AG/ONU

Editorial

L'invité de Sahel dimanche

Audiences

Dossier

Le paludisme : Des efforts soutenus dans la lutte …

Le paludisme est une maladie parasitaire qui constitue un problème de santé publique au Ni...

vendredi 27 octobre 2017

Interview de Dr. Hadiza Jackou, Coordinatrice du P…

Cette année encore, le paludisme fait beaucoup de victimes au Niger : quel est le nombre d...

vendredi 27 octobre 2017

Paludisme : Le choix de lutte

La lutte contre le paludisme a été entreprise, à l'échelle internationale, par l'Organisat...

vendredi 27 octobre 2017

L'air du temps

Réseaux sociaux : le cocktail imbuvable du mensonge et de l'intox

Réseaux sociaux : le cocktail imbuvable du mensonge et de l'intox

Avec l'avènement de l'internet, et les innombrables plateformes d'informations plus rapide...

vendredi 19 janvier 2018

Newsletter

© Le portail dynamique de l'information au Niger | conception jourdain-informatique.